Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/20 | Irrigation : les interdictions de prélèvement se prolongent avec l'automne

    Lire

    C'est presque exceptionnel pour la saison. La ressource en eau et notamment les nappes souterraines étant à la baisse, le préfet de Charente-Maritime a interdit jusqu'au 15 janvier 2021 les prélèvements d’eau en vue du remplissage ou du maintien à niveau des retenues à usage d’irrigation sur le bassin versant de l’Antenne Rouzille, qu'ils soient à partir de forages en nappe souterraine, de cours d’eau, les plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau.

  • 01/12/20 | Gironde : neuf rencontres pour imaginer la société du futur

    Lire

    Le Conseil départemental de la Gironde organise, jusqu'au 18 décembre, la dixième édition des conseils de territoire. Ce cycle de rencontres met la résilience territoriale au cœur des échanges, dont le prochain se déroulera le jeudi 3 décembre à Bordeaux dès 9h. Crise sanitaire oblige, ce conseil de territoire se déroulera en visioconférence en présence de Jean-Luc Gleyze, Président du Département, Christine Bost, 1ère vice-présidente en charge du développement des territoires et Jacques Respaud, conseiller départemental du canton de Bordeaux 5.

  • 01/12/20 | La fibre se déploie dans les Landes

    Lire

    Le Syndicat d’équipement des communes des Landes (Sydec 40) bénéficie d’un accompagnement financier de la Région Nouvelle-Aquitaine en matière de développement du très haut débit. Le Sydec 40 a fixé définitivement en 2019 le périmètre de la 2ème phase de son action. Lors de la commission permanente du 23 novembre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’aider le Sydec 40 de 10 millions d’euros, sous la forme d’un apport en fonds de concours, pour 61 000 prises supplémentaires.

  • 01/12/20 | Dordogne: Une nouvelle station multi-acteur au BioGNV

    Lire

    Afin d’opérer une transition vers une sortie du diesel, la société Gaz’Up 24 à Boulazac, portée par des entreprises de transport routier comme Doumen ou Sirmet, est chargée de la construction et de l’exploitation d’une station GNV/BioGNV. L’ouverture de cette nouvelle station en Nouvelle-Aquitaine est prévue pour janvier 2021. La Région accompagne ce projet à hauteur de 285 682 euros.

  • 01/12/20 | Creuse : Flayat revitalise son centre-bourgs

    Lire

    Dans le cadre de la revitalisation de son centre-bourgs, la commune de Flayat en Creuse va rénover l’ancien bâtiment de La Poste pour le transformer en tiers-lieu et egalement en faire un lieu d’hébergement touristique. Cette rénovation va bénéficier d’une subvention de la Région Nouvelle-Aquitaine de 36 706 euros, attribuée lors de la commission permanente du 23 novembre dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | La confrérie Blonde d'Aquitaine agite ses clochettes au Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine

01/06/2019 | Pour la première année, les confrères et consoeurs ont fait le déplacement de Sauveterre-de-Béarn jusqu'à Bordeaux pour promouvoir la race des belles blondes.

confrérie blonde d'aquitaine

Depuis 2003, les habits chatoyants des confréries font sourire les badauds. Armés d'un panier rempli d'asperges ou de clochettes autour du cou, les joyeux bénévoles arpentent le Salon de l'Agriculture au grè des animations et des stands des productions qu'ils défendent avec conviction.

Les déambulations de ces ambassadeurs des produits du terroir et de leurs territoires sont devenus une véritable institution. Vingt-et-unes confréries ont fait le déplacement des quatre coins de la grande région pour présenter leurs savoir-faire et leurs produits régionaux. Ce samedi, trois d'entre elles s'étaient données rendez-vous pour une marche haute en couleurs. Asperges du Blayais et Noix du Périgord accueillaient pour la première année leurs confrères Blondes d'Aquitaine, arrivés tout droit de Sauveterre-de-Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques.

"Une animation permanente à nous tous"
Michel Chapart se remémore la naissance de la confrérie qu'il préside, créée il y a 20 ans. "C'était à l'époque où la direction départementale voulait implanter la Limousine par chez nous. J'ai le souvenir d'un homme qui a porté le pôle résistance de la Blonde d'Aquitaine en nos terres et, en son nom, la confrérie est née !" se souvient l'ancien éleveur, habitué pendant près de 30 ans à la Foire en tant qu'exposant. Paré d'un costume bleu marine et or, entouré de sept confrères et consoeurs, il s'émeut du plaisir éprouvé ce matin en revenant sur les lieux, retrouvant ainsi des collègues quittés depuis une dizaine d'années suite à son départ à la retraite. L'ancien éleveur de Blondes d'Aquitaine mais aussi compositeur et chanteur, le groupe se décrit comme "une animation permanente" à eux tous. 

Invités par Jean-Baptiste Casenave de l'Institut du Goût, les confréries sont réparties en fonction de leurs territoires et des produits à promouvoir. "Les particularités des régions et leurs héritages gustatifs sont difficiles à recenser car transmises oralement. L'association a pu réaliser une carte sur les douze départements que compte la Nouvelle-Aquitaine, et c'est par vagues que les confréries renaissent de leurs cendres." Cette année, deux nouvelles ont pointé ou re-pointé le bout de leurs habits bariolés : les Melons du Haut-Poitou et les Tomates de Marmande qui seront présentes sur le Salon dès mardi. En attendant, après un passage vers le ring où se dispute le concours interrégional de la race, les nouveaux invités du Salon s'arrêtent pour admirer les formes de la Blonde Madison qui leur fait de l'oeil avant de monter en scène.

Sabine Taverdet
Par Sabine Taverdet

Crédit Photo : Sabine T

Partager sur Facebook
Vu par vous
6615
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !