Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

02/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni ce jour les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Ce mercredi Jean-René Etchegaray en présentera les pistes.

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/03/21 | Poitiers : une collecte de protections hygiéniques ce 6 mars

    Lire

    Ce samedi 6 mars dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, le CCAS de Poitiers organise une collecte de protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. De 14h à 17h30, des boites seront disposées dans deux Carrefour City du centre-ville (rue Carnot et place du marché), ainsi que dans le Monoprix à l'entrée du centre commercial des Cordeliers. Des bénévoles seront présents pour accueillir, informer et échanger sur le sujet de la précarité menstruelle.

  • 03/03/21 | Grand Poitiers : le concert de "The Beggar’s Ensemble" disponible

    Lire

    Nous vous en avions parlé le 9 février dernier dans cet article. The Beggar’s Ensemble avait enregistré en vidéo au conservatoire de Grand Poitiers Gin Craze, un récital de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Le concert (de 58 minutes) est sorti sur la page Facebook de l'ensemble, celle de Grand Poitiers et celle du conservatoire de Grand Poitiers ainsi que sur la page Youtube de Beggar’s Ensemble.

  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Les fromages fermiers béarnais ont leurs bonnes Etoiles !

01/10/2020 | C'est dans le beau décor du plateau du Bénou que s'est déroulé en fin de semaine dernière la remise d'un prix fromager pas ordinaire parce qu'inédit : « Les Etoiles du crémier ».

Les lauréats du Concours les Etoiles du Crémiers, entourés des organisateurs et partenaires

De belles Béarnaises tout en cornes au milieu de la route, mais aussi des Blondes d'Aquitaine, des chevaux, des chèvres en liberté... Le brouillard devient plus dense, jusqu'à se fondre dans les nuages ; à moins que ce ne soit l'inverse. Et partout le vert entouré de montagne... Ce n'est pas dans n'importe quel décor que le concours « Les Etoiles du crémier » a choisi de récompenser les premiers lauréats de son histoire : douze producteurs de fromages fermiers béarnais. Nous voilà entre Vallée d'Aspe et d'Ossau, sur le plateau du Bénou, une pause sur la route du célèbre col Marie Blanque. La beauté du cadre et la convivialité de la Ferme Maria Blanca qui a accueilli la cérémonie, sont autant d'images que les fromagers, jurés de ce concours, pourraient raconter à leurs clients pour vanter au mieux les fromages fermiers béarnais.

Les concours de fromages fermiers béarnais ce n'est pas vraiment une nouveauté dans les trois Vallées du Béarn, Ossau, Aspe et Bériatou. C'est même plutôt une tradition, explique Marion Ossiniri, éleveuse à Borce et Présidente de l'AFA (Avenir Fermier en Aspe), l'association qui gère la Fête du fromage à Etsaut, et à l'origine du nouveau concours. « Habituellement les concours locaux, et il y en a beaucoup, se font avec des dégustateurs... locaux. C'est à dire des habitants, des techniciens, des producteurs des vallées... ». Un entre-soi confortable et toujours convivial... mais pas très porteur en termes de notoriété.

Un concours dont le jury est « 100% professionnel »
La grande « révolution » du nouveau concours Les Etoiles du crémier c'est d'avoir imaginé un concours dont le jury est « 100% professionnel ». Autrement dit, uniquement composé de crémiers de toute la France. Une idée soutenue par les Chambres d'agriculture régionale et départementale et fortement encouragée par le fromager François Bourgon, meilleur ouvrier de France installé à Toulouse, et déjà parrain de la Fête du Fromage 2019.
« Il nous a beaucoup aidé dans la mise en œuvre du concours, pour mobiliser les crémiers à y participer. », se souvient enthousiaste et reconnaissante Marion Ossiniri. Une mobilisation qui a payé puisque ce sont pas moins de 38 crémiers de 22 départements qui se sont prêtés au jeu.

« C'est une démarche importante pour nous car les crémiers sont au contact des fromages et des clients. Ils savent parler et communiquer sur ces produits sans doute mieux que nous-même qui avons toute l'année la tête dans le guidon à l'élevage et à la fabrication ». Des crémiers qui par ailleurs se sont à leur tour montrés « enthousiastes et contents qu'on les sollicite pour ce concours », confie-t-elle.

Quelques fromages fermiers béarnais sur un plateau


50 fromages dans une ou plusieurs catégories
Côté producteurs, c'est principalement l'Union des Producteurs Fermiers (UPF) qui a battu le rappel. Au total 43 producteurs de fromages de Béarn ont présenté 50 fromages dans une ou plusieurs des catégories du concours. Car derrière l'expression générique, c'est en fait une grande variété de fromages que les éleveurs béarnais produisent, mais toujours au lait cru : du vache, du brebis, du mixte « qui est vraiment une spécificité locale », précise Marion Ossiniri, mais aussi du chèvre, voire plus original encore du mixte brebis chèvre. Mais il y a ensuite différents types d'affinages, en tomme, en frais, en crémeux, des fromages bleus sans oublier de distinguer les fromages de montagne des fromages d'estive... Bref, autant de goûts, de textures et de caractères qui ont pour racine commune « une méthode traditionnelle d'agropastoralisme et de production », appuie la productrice. Un univers et des traditions que le nouveau concours a l'ambition de faire connaître au niveau national, bien au-delà de leur « aura locale » actuelle.

Un challenge, qui plus est, totalement « Covid compatible » puisque réalisé à distance. « Chaque crémier a reçu un lot de fromages qu'il a jugé selon une grille de notation pré-définie. Puis chacun nous a renvoyé ses notes et appréciations via un formulaire sur internet », explique Pierre Larraillet président de l'UPF. « Grâce à l'UPF, des tables virtuelles ont été organisées, réunissant 4 ou5 crémiers notant les mêmes fromages. Ils se sont aussi occupés de récupérer les fromages et de les envoyer aux crémiers par Chronofraîch'. C'est aussi l'UPF qui a recoupé les notes et appréciations des fromagers permettant de désigner les lauréats », souligne avec reconnaissance l'instigatrice du concours.

Diplome d'un lauréat du concours Les Etoiles du crémier

« Il faut apprendre à être fiers de ce que l'on fait ! »
Pour cette première édition, ce sont les tommes en vache, brebis, mixte et chèvre qui ont pu concourir. « L'an prochain on tentera sans doute d'ouvrir le concours à un second type d'affinage, et pourquoi pas aussi de créer un jury international... » précise Marion Ossirini, car cette première édition est bel et bien une réussite, et la satisfaction des éleveurs présents lors de la remise de prix, qu'ils soient ou non récompensés, en atteste. Enfin, comme le souligne, Pierre Laraillet « je suis particulièrement heureux de voir que parmi les lauréats du concours, il y a pas mal de jeunes installés, qui pour certains ne sont pas issus du milieu agricole. Ca démontre que notre métier est vivant et que les jeunes savent faire de bons produits reconnus par les professionnels. L'agriculture a de l'avenir ! ».

Marion Ossirini n'a pas d'autres pensées quand lors de la remise des prix, elle lance à la cantonade « Il faut apprendre à être fiers de ce que l'on fait ! Et le premier pas, c'est la communication sur les fromages béarnais afin qu'on soit reconnus par les professionnels et leurs clients pour le travail que l'on mène tous les jours ». Une fierté partagée que les producteurs béarnais ne pouvaient célébrer autrement qu'en entonnant le chant traditionnel béarnais Aqueras Montanhas dans la grange de la ferme qui les accueillait. Fierté et humilité.

[Vidéo] Remise des prix du concours Les Étoiles du Crémier

 A voir aussi sur www.agriweb.tv, la dégustation de fromages fermiers béarnais d'Alexis Goulevitch, crémier à La Rochelle

 

Le Palmarès 2020 :

 

Brebis :

1er : FERME TILLOUS BERGEZ
Mireille et Gérard Tillous Bergez
64570 ARETTE

2ème : FERME BAYLOCQ
Rémi Baylocq
64440 LARUNS

3ème : FERME RÉCÉBIRE
Cédric Pucheu et Bastien Larrat
 64276 ISSOR

Chèvre :

1er : FERME PACHEU
 Isabelle et Philippe Pacheu
64570 ARETTE

2ème : FERME BOURGUINAT
Jérôme Bourguinat
64490 AYDIUS

3ème : CHÈVREVRIE MOULETINE
Aurélien Faure
64260 LOUVIE-JUZON


 

Mixte :

1er : FERME MIRAMON
Régine et Jean Louis Miramon
64490 BEDOUS

2ème : FERME LANCY
Nicole et Joseph Cazette
64570 ARETTE

3ème : FERME LARRAILLET
Marie-Pierre et Pierre Larraillet
64400 OLORON SAINTE MARIE

  

Vache :

1er : FERME OSSINIRI
Marion et Emmanuel Ossiniri
64490 ACCOUS

2ème : FERME CAPERAN
Florent Caperan
64260 SÉVIGNACQ-MEYRACQ

3ème : FERME LABORDE
Joseph Libarle-Laborde
64570 ARETTE

  

 

 

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
11291
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !