Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Les immanquables de Bordeaux S.O Good 2018

29/10/2018 | La cinquième édition du festival gastronomique Bordeaux S.O Good se tiendra du 16 au 18 novembre prochain à Bordeaux et en Gironde. Petit menu des immanquables.

Bordeaux S.O Good 2018

Préparez vos papilles. Du 16 au 18 novembre prochain, l'édition 2018 du festival bordelais de la gastronomie et de l'art de vivre (Bordeaux S.O Good de son petit nom), revient s'installer, toujours parrainée par le chef étoilé Pierre Gagnaire. Connu notamment pour ses banquets "délocalisés", dont certains particulièrement originaux (à l'intérieur de la cave privée de la Cité du Vin, par exemple), le festival s'est encore autorisé quelques nouveautés cette année pour attirer les curieux. Si les réservations sont déjà ouvertes, on peut quand même vous faire un petit dressage maison pour vous résumer l'essentiel.

Dolce Vita bordelaise
Pour cette cinquième édition de Bordeaux S.O Good (au cours de laquelle environ 50 000 visiteurs sont attendus), la gastronomie italienne sera l'une des stars et le pays "invité donneur". Cette invitation passera d'abord par la présence de trois chefs doublement étoilés (Stefano Baïocco, Anthony Genovese et Antonio Guida), d'une dizaine de producteurs et de l'Office National du Tourisme Italien. Leur présence sera surtout l'occasion pour le public de prendre part à plusieurs temps forts. On pense notamment à la soirée d'ouverture le vendredi 16 novembre au Palais de la Bourse avec une ambiance "Dolce Vita" (musique et ambiance comprise), à une exposition de voitures de collection italiennes (une quinzaine défileront sur la Place de la Bourse le samedi 17 novembre à partir de 14h) ou encore à un nouveau "village italien" au Hangar 14 ou encore un menu spécial franco-italien proposé par "les italiens de Bordeaux" (une dizaine de restaurants) à partir du 10 novembre et jusqu'à la fin de l'évènement.

La course des chefs

Le village italien ne sera d'ailleurs pas le seul au sein de la grande halle : villages du terroir, de l'atlantique, du sucre, des jeunes et des Pyrénées seront aussi de la fête, de même que le "village des traditions et de l'art de vivre" consacré aux épiceries fines où à la décoration de table, ou celui des cours de cuisine aux côtés de trois chefs (Oxana Ramat du restaurant Cromagnon, Nicolas Nguyen officiant au Chapon Fin et Pierrick Celibert du restaurant Cyusha). Réservés aux adultes, ces derniers se déclineront également pour les plus jeunes au travers d'un concours de mini-chefs au cours duquel trois binômes s'affronteront autour du regard (très) attentif de Philippe Etchebest, le dimanche 18 novembre entre 15h et 17h. Parce que la cuisine est aussi célébrée au travers de grandes compétitions faisant office de jubilés, d'autres concours et "battles de cuisine" se joindront à lui : la septième édition du Championnat du monde du canelé (avec un challenge autour du canelé... salé), une trentaine de chefs qui s'affronteront sur scène tout au long du festival dans une "Battle des chefs" aux fouets endiablés ou encore un trophée "foie gras Lafitte" réservé aux élèves d'écoles professionnelles régionales dont le jury sera présidé par le chef triplement étoilé Michel Guerard (le dimanche 18 novembre entre 9h30 et 14h).

Les beaux banquets

La Nuit des Banquets est devenue, au fil des éditions, l'une des marques de fabrique de Bordeaux S.O Good. Aucune raison ne s'opposait donc à leur retour cette année. On y convoquera les plats de notre enfance au sein de l'usine Jock (vous savez, les fabricants de crèmes en poudre), un potager éphémère aux Tables de Vatel, les chefs de l'école Ferrandi dans un "banquet des étoiles montantes" au Piano du Lac ou une gastronomie très musicale au Conservatoire de Bordeaux. Cette édition 2018 sera aussi l'occasion de rendre hommage au "pape" de la gastronomie française, Paul Bocuse au Palais de la Bourse autour du Bocuse d'Or et Meilleur Ouvrier de France François Adamski dans lequel on pourra retrouver ses plats les plus emblématiques. Côté insolite enfin, les plus curieux auront aussi leur dose cette année : un banquet "le port des îles" au Radison Blu, une soirée entièrement dans le noir à Cap Sciences (en collaboration avec l'Ecole du Vin de Bordeaux) ou encore (et ce n'est pas un luxe) un dîner proposé par des femmes chefs aux Petits Caprices. Attention : comme toujours, les places pour ces rendez-vous sont limitées et feront souvent appel à votre portefeuille : entre 65 euros pour le "banquet des femmes chefs" et cent euros pour le banquet "hommage à Bocuse", il va falloir faire un choix. Vous ferez peut-être celui de quitter Bordeaux le temps d'un dîner à la Caserne Lamarque de Libourne, aux Château Malromé ou Brane Cantenac... Plus qu'à se mettre à table.

L'info en plus : volontairement sélective, cette présentation des nouveautés du programme oublie de nombreuses animations proposées tout au long des trois jours : défilé de confréries, ferme éphémère, exposition itinérante, tablée fermière ou animations musicales. Pour découvrir l'ensemble du programme ou réserver vos places pour la nuit des banquets, rendez-vous sur le site www.bordeauxsogood.fr.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
20701
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !