18/08/22 : Eric, fondateur de Rediv à Hastingues (Landes), interviendra au cours de l'émission Capital, dimanche 28 aout à 21 h 10 sur M6. Une émission consacrée aux discounteurs qui bénéficient du boom de l'occasion, un marché qui devrait doubler d'ici 2025.

18/08/22 : Des travaux de nuit sont réalisés sur la rocade Sud de Bergerac jusqu'au 9 septembre pour réfection de la chaussée entre le giratoire de la Route d’Eymet et le giratoire « des sardines » (piscine AQUALUD). Les travaux se déroulent entre 20h et 6h.

18/08/22 : En quelques jours, Poitiers a perdu deux serviteurs. Henri Chevalier, premier président du CSC des 3 Cités et engagé au Stade Poitevin et au sein de l’OMS. André Guisiano, Zézé, joueur, entraineur et président du Stade Poitevin Rugby.

18/08/22 : Les urgences de la Polyclinique Bordeaux rive droite interrompent l'activité de nuit, du 19 au 28 août, de 20h à 8h, pour personnel médical insuffisant. Une infirmière orientera le patient en relation avec le 15. Le service reprendra le 28 août.

17/08/22 : StarClass et l’armateur Amasus Shipping ont opéré un chargement exceptionnel sur le site portuaire du Verdon. Deux yachts, signés Jeanneau mesurant 15 et 25 m, ont été chargés à bord du navire EEMSLIFT HENDRIKA. Direction salon du Yachting à Cannes.

16/08/22 : 8000 personnes évacuées en Gironde dans le contexte des incendies ont pu regagner leur domicile pendant le week-end. Même tendance dans les Landes. Les retours des personnes hébergées en foyer de vie ont lieu ce mardi à Moustey et Saugnacq-et-Muret.

12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/08/22 | Fete de la terre des Jeunes agriculteurs de Gironde

    Lire

    Les Jeunes Agriculteurs de la Gironde et de la Vallée du Dropt organisent la Fête de la Terre ce dimanche 21 août à partir de 10 h, à Monségur, lieu-dit Prés de Nujons. Au menu le 66 ème concours départemental de labour, des démonstrations de matériels agricoles, une restauration concoctée par les JA, des jeux pour enfants et un marché de producteur. Sans oublier lancer de bottes de paille, courses en brouette, pêche à la ligne... Temps de convivialité entre citadins et ruraux, cette journée est aussi l’occasion de partager autour d'une passion.

  • 18/08/22 | Grêle : des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    À la suite des violents orages en Dordogne le 2 et le 20 juin, un fonds national d’urgence en faveur des exploitants sinistrés avec une enveloppe de 900 000 euros est débloquée pour la Dordogne, soit une aide de trésorerie exceptionnelle, pour un montant maximum de 5 000 euros par exploitant, qui sera versée dans les prochaines semaines. Des dégrèvements de taxe sur les propriétés foncières non bâties (TFNB) sont également prévues, charge aux propriétaires de les répercuter aux locataires fermier.

  • 18/08/22 | Les anciens de Chatellerault tricotent déjà pour octobre rose

    Lire

    En prévision de la marche Octobre rose du 15 octobre, 9 h 30, place Emile Zola à Châtellerault (Vienne),les résidents des maisons de retraite, foyers logements et EHPAD de la ville, se mobilisent pour tricoter des ouvrages en laine rose qui viendront garnir le tronc des arbres du boulevard Blossac. Cette participation à une action internationale relayée par le club Soroptimist revalorise les personnes âgées et les liens intergenerationnels et stimulent les nouvelles générations à se faire dépister.

  • 18/08/22 | Douzième édition des vergers ouverts sur les coulisses de la pomme

    Lire

    Les pomiculteurs engagés font découvrir les coulisses des pommes écoresponsables. L’Association Nationale Pommes Poires (ANPP) regroupe 300 adhérents représentant 1 400 producteurs. Les vergers à visiter les 27 et 28 août : Scea La Californie, Acharf Essabiri 5480 route des Vergers Grun-Bordas (24) ouvert le 28 août ; Earl de Chantegrolle - SARL Gargouil Éric Gargouil Chantegrolle à Charroux (86) Verger ouvert les 27 et 28 août; Verger de Peyreton Christine Pizzinato, Peyreton Sainte-Bazeille (47) Verger ouvert les 27 et 28 août. http://www.lapomme.org/vergers-ecoresponsables/les-vergers-ouverts

  • 17/08/22 | Grippe aviaire: avance remboursable pour les transformateurs

    Lire

    A la suite de l’épizootie d‘influenza aviaire H5N1, les entreprises ayant une activité significative d’abattage, de transformation, de conditionnement d’œufs ou de services à la filière, touchées par la diminution de production peuvent bénéficier d'une aide sous forme d’avances de trésorerie remboursables. Cette aide s’inscrit en complément des efforts que doivent consentir les financeurs privés de l’entreprise (banques et actionnaires). Les demandes sont à déposer via le téléservice de FranceAgrimer avant le 09 septembre à 14h00. pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Les petites merveilles d'Aqui ! - Alice à la foire au Jambon de Bayonne

04/04/2016 | Retour sur un moment de pur bonheur avec Alice...« Alors on se rejoint là-bas ? Oui, oui… Allez-y ! On verra bien sûr place. Amusez-vous bien ! »

1

Miracle, j’ai réussi à motiver François pour aller à la Foire au Jambon, à Bayonne. Pour les enfants, pas besoin de les pousser. Plusieurs jours de négociations. Permis fraîchement passé. Ils y vont de leur côté. Bon, mais c’est moi qui conduis. OK, mais au retour. Pas de soucis, moi, je ne bois pas. Génération Sam. Le message semble être bien passé. Mais de toutes les façons, la Foire au Jambon, c’est pas les fêtes de Bayonne. Hein ?! Quoi que… à voir la motivation, on pourrait se poser des questions. Bon, le mieux : voir sur place, et par nous-mêmes.

Enfin ! Après de longs mois de léthargie et de sidération, mon petit bolide rouge pas chic mais pratique, reprend du service. Pour un peu, elle en scintillerait de joie. Depuis combien de temps déjà ? Pas d’escapade ? Pas d’envie ? Plutôt compliqué de parler de ce qui pourrait passer pour des futilités. Les sombres journées de l’automne, annonciatrices de moments difficiles à venir… ça laisse des traces. Alors ?! Réagissons ! Comme à Paris, retournons aux terrasses des cafés. C’est exactement l’appel que semble nous lancer la Foire au Jambon !

On nous avait prédit un dimanche froid et gris… Et le ciel déborde de bleu et de lumière ! La route file, toute seule. Au fond, les Pyrénées, s’amusent des nuages hauts perchés, comme pour nous narguer. Eh oui, il nous reste encore un peu de neige. Si cela vous tente !

Sûr que c’est tentant ! mais aujourd’hui ce sera Bayonne et ses petites rues du centre-ville, la Nive, l’Adour et ses Halles si charmantes ! Parking facile au bord de l’eau, avec ses bateaux de plaisance sortant de l’hiver en douceur. A peine si quelques voitures plus ou moins bien garées signalent quelque chose d’inhabituel. Quelques pas et nous voilà au cœur de la fête. Un léger flot de personnes semble, comme nous, attiré comme par un aimant. D’abord, quelques notes de banda. Reprise des classiques « Capitaine flamme, tu n’es pas… ». Les bras dansent. Le soleil est déjà chaud ! Pas de tenue de festayres, les T-shirts légers côtoient les doudounes. A chacun son interprétation du printemps. Mais, cette fois, ce sont les maisons du vieux Bayonne qui ont enfilé leurs habits des fêtes. Entre les colombages, rouges, verts ou bleus, des messages nous interpellent. Alexandre se régalerait : « S’il te plait, dessine-moi un Jambon » ou encore «Le XXIème siècle sera charcutier ou ne sera pas… N’a jamais dit André Malraux ». Un peu plus loin, toutes les vieilles maisons du Petit Bayonne affichent jeux de mots et maximes revisitées. Les nombreux amateurs de jambon, amassés aux rambardes de la rive gauche de la Nive semblent apprécier. Le nez au vent, comme dans une grande rêverie, en fait, ils lisent un à un les mots dessinés entre les volets colorés. My Name is Bon. Jean Bon. J’ai envie de toi, Henriette. Mais oui, ça y est j’ai compris. Il faut parfois un peu de temps pour décrypter les messages.

Régal des yeux, délice des neurones, éveil des papilles… cette Foire au Jambon rappelle si bien que « dans le cochon tout est bon » ! Me revient alors de façon tenace, cette chanson que les enfants, tous petits, avaient « inventée ». Comme la Nive et l’Adour se rejoignent à Bayonne, ils avaient relié rugby et Jambon… à Bayonne : « Allez-y coupez, coupez, le Jambon de Bayonne, Allez-y coupez, coupez le Jambon Bayonnais ». Pas mal pour une pub… Et facile à retenir !

Un peu plus loin, face aux Halles, vivantes, joyeuses et débordant de monde, un stand de Taloa me tend les bras. Ici, les artisans sont de la fête. Pas d’impératif de rentabiliser leur place. Ils sont là, tout simplement, comme au marché du village. On est loin d’autres événements où les échoppes proposent de tout, et n’importe quoi. Là, c’est un éleveur de brebis qui présente son fromage tout droit descendu de la vallée de Baretous. Ici un apiculteur proposant miels et variations de confitures aux cerises d’Itxassou agrémentées de piment d’Espelette, de chocolat… Ah super, je vais pouvoir renouveler mon stock de piment. J’en mets partout. Et, tout du long de la Nive, des cornets remplis de délicieuses chiffonnades de Jambon de Bayonne, de rondelles de saucissons divins… nous tendent les bras. Avec la nouvelle heure, les estomacs sont un peu perdus.

« Comment ça qu’est-ce qu’on fait ? On se balade, on mange un Taloa au Txistorra… Ah, vous voulez qu’on se retrouve en terrasse pour manger ? ». Mort de rire François l’avait parié. OK rendez-vous comme autrefois, à l’entrée de la rue Pannecau. Tablées de fêtes, nappes à carreaux rouge et blanc, vintage ou simple tradition. Allez, on s’installe. Le soleil ne perce pas encore sous les arcades de pierre de taille. Il fait un peu frais. Peu importe. Un groupe de deux musiciens s’installe. Passants et convives reprennent avec eux. De Boby Lapointe aux Bee Gees, des balades basques aux chants espagnols, le plaisir de chanter avec eux nous réchauffe. Au menu, Jambon, bien sûr, mais aussi rôti de jambon à la basquaise, brandade de morue, œufs brouillés basquaise au jambon… A chaque plat, Victor et Sylvère partagent et échangent leurs assiettes, histoire de goûter. Comme deux frères. Aurore et Lisa partent d’un fou rire… Ma doudoune rose aura fait le tour de toutes les épaules. Dire que trois mètres plus loin les rayons du généreux soleil de mars dansent avec les clapotis de la Nive. Sur les pavés, au bord de l’eau, d’autres finissent leur sandwich… au Jambon, bien-sûr !

Petit café ? Les musiciens rangent leur matériel. Presque trop tôt. Un quart d’heure avant, un couple d’une soixantaine d’années chantait avec eux. Près d’une dizaine de jeunes de 20 ans les rejoignent et dansent à leurs côtés. Ils ne se connaissaient pas et puis… le charme de ces moments partagés.

Oh là ! C’est bientôt l’heure du match. Un dernier petit tour avant de rentrer. Les enfants sont repartis de leur côté. Partout sur les terrasses ensoleillées, des rires, des discussions. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas bavardé… Nous nous frayons un chemin pour entrer dans le grand chapiteau. Là encore, tous les producteurs, bardés de prix du concours général du Salon (de l’Agriculture) rivalisent de propositions à faire saliver même après un digestif. Il faut dire que c’est si bien présenté… On repart avec de jolis sacs remplis de saucissons, ventrêche et quarts de jambon. A la sortie, nous croisons un regard bleu et rieur. Vous connaissez le livre ? le co-auteur des Cochonneries en tous genres, d’où ont été extraites les petites phrases placardées sur les murs des vieilles bâtisses, est là. On discute. « Permettez que je me serve de cette phrase pour la dédicace ? » Avec application il dédie son livre à Alexandre… Eh oui, le gras c’est la vie !

Comme ces moments simples où l’on se retrouve, pour un instant, une heure ou deux… toutes générations mélangées, autour d’une table, sans chichis, à parler du Jambon de Bayonne et de sa jolie foire.

Alice
Par Alice

Crédit Photo : Alice

Partager sur Facebook
Vu par vous
31397
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thierry Merger | 13/04/2016

Belle évocation, Alice ! (au pays des merveilles ?)

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !