Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/08/19 : Hier vers 21 heures, des manifestants anti-G7 ont tenté de bloquer l'autoroute A63, non loin du camps d'Urrugne et se sont heurtés aux policiers. Ils en ont légèrement blessé quatre par un tir de mortier d'artifice. 17 personnes ont été interpellées

23/08/19 : Emmanuel Macron accusant le président brésilien de lui avoir "menti" sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier se dit opposé, sur fond d'Amazonie en feu, "dans ces conditions" à l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/08/19 | La Rochelle : pas de ténors pour l'Université d'été du PS

    Lire

    Alors qu'Europe Ecologie les Verts et la France Insoumise se réunissent chacun autour de leur Université d'été à Toulouse, le Parti socialiste (PS) a lancé la sienne ce vendredi, sur un discours d'accueil du maire Jean-François Fountaine et en présence du président de Région Alain Rousset. Malgré 2000 militants attendus, les grandes figures du PS restent absentes de cette nouvelle formule - François Hollande et Bernard Cazeneuve feront leur rentrée aux Journées parlementaires du PS à Avignon (4-6/09).

  • 24/08/19 | La Rochelle : le premier secrétaire du PS appelle à remettre de l'écologie dans le parti

    Lire

    En marge de l'Université d'été du PS (23-25 août), le premier secrétaire de PS Olivier Faure a appelé à accorder une nouvelle place à l'écologie dans leur réflexion, sous peine d'isolement du parti : "Il n’y a pas d’écologie viable sans le social et pas de société viable sans l’écologie", a-t-il déclaré à l'AFP. Quelques jours plus tôt, Oliver Faure avait déclaré regretté la division ente les partis de gauche (EELV et FI font leur rentrée de leur côté) alors que les municipales sont en vue.

  • 23/08/19 | Corrèze : les agriculteurs entendus par l'État

    Lire

    Le 21 août, Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé la Corrèze à valoriser ses jachères, malgré la sécheresse. En effet, c'est désormais une liste de 9 départements, dont la Corrèze, qui font l'objet de la dérogation autorisant la valorisation des jachères. Cette décision permet d'accroître les stocks destinés à l'alimentation des animaux. Face à une autre année de sécheresse, la profession a fait la demande auprès du Préfet dès le 1er juillet.

  • 23/08/19 | Charente-Maritime : de nouvelles mesures de restriction d'eau

    Lire

    L'arrêté du Préfet de Charente-Maritime du 20 août dévoile une nouvelle mesure de restriction d'eau. Si toutes les précédentes ont été reconduites, il en est une nouvelle, concernant le bassin EPMP. En effet, ce dernier est désormais en alerte "Crise", le niveau maximal. Ainsi, le Marais Sèvre Niortaise fait l'objet d'une interdiction totale des prélèvements d'irrigation agricole depuis le 21 août.

  • 23/08/19 | Aliénor en son et lumière à Cabanac-et-Villagrains (33)

    Lire

    Le 31 août, la commune de Cabanac-et-Villagrains (33) organise une grande fête médiévale, sur le site historique des mottes castrales. Après une journée festive, comprenant spectacle de fauconnerie et banquet médiéval, un spectacle son, lumière et costume d'époque "Aliénor en terre gasque" prendra place à la nuit tombée. Interprétée par des acteurs bénévoles, l'histoire sera contée en français et gascon par les élèves adultes du cours de Gascon de Cabanac. A noter la participation des écuries de St Selve sous la direction de Franck Reyne qui dirige également les cavaliers de la Bataille de Castillon. Programme en ligne

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Les saveurs marines de l'île de Ré au Parc Expo

28/04/2019 | Les producteurs de l'île de Ré sont présents en force au salon Balade à la Ferme ce week-end, au Parc des expositions de La Rochelle

Sel de Ré

Ils sont dix producteurs de l'île de Ré a être venus au salon Balade à la Ferme pour cette 2e édition. Regroupés au centre du marché des producteurs, ils sont tous réunis sous la marque Destination Ile de Ré, qui promeut l'artisanat et la production locales de l'île, loin des clichés. On y trouve donc pas seulement des huîtres mais bien d'autres richesses de l'île : du safran, des fromages de chèvre, du pastis, des plantes médicinales et aromatiques, etc. Voici une sélection de quelques productions "iodées" à découvrir encore ce dimanche au salon.

Algorythme

Créée il y a 4 ans, la société civile d’exploitation agricole (SCEA) Algorythme est la seule habilitée par la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) à prélèver, récolter et exploiter des algues dans le département. Ses deux créateurs, Hélène Jouannet (photo) et Tanguy Gauvin, ont créé cette activité après deux décennies dans d'autres domaines professionnels, avec une envie de faire sens et "d'avoir un impact positif sur l'environnement", comme l'explique Hélène. Le duo récolte toute l'année et au couteau une vingtaine de variétés d'algues sur l'estran, les rochers et dans les fonds proches. "On n'arrache jamais : les algues sont des végétaux. Comme toutes les plantes, elles ont besoin de leurs racines pour repousser", explique Hélène, " en revanche, notre travail permet de rééquilibrer la place de chaque variété sur le littoral, sans que l'une prenne le dessus sur les autres par exemple". Algorythme récolte également des algues auprès des ostreicuteurs de l'île de Ré, dont cet enlèvement autour des tables permet une meilleure manutention. Les algues récoltées sont ensuite passées à l'eau claire dans des bains bouillonnants, puis deshydratées dans un tunnel ventilé, puis broyées et conditionnées. Une dizaine de ces algues sert dans l'alimentaire comme le wakamé ou la laitue de mer. Le reste, broyé en poudre, sert pour des recherches dans le domaine de la Santé - leurs vertus sont notamment à l'étude au CNRS de La Rochelle. "Il est déjà reconnu depuis longtemps qu'elles sont idéales pour pallier à des carences dans certaines vitamines, acides aminés ou protéines, et qu'elles ont un effet régénérateur sur notre organisme." Leurs effets sur des maladies type Alzheimer ou des cancers sont également à l'étude. Côté gustatif, les algues "n'ont pas le goût de leur odeur", lui fortement iodé, et s'utilise comme un condiment classique. "Elles se marient très bien avec toutes les huiles pour des vinaigrettes, des sauces. On peut aussi en mettre dans des tartes salées ou des pâtés". Les chefs cuisiniers de l'île et du bassin rochelais s'en sont d'ailleurs vite emparés... Algorythme sera à l'exposition Mer XXL à Nantes fin juin, pour la première exposition universelle dédiée à l'Océan.

 

Estancia Bel Air

 Autres saveurs qu'on ne s'imaginerait pas iodées : les plantes. Cristina Cortes cultive 12 hectares de plantes aromatiques à la pointe du Groin à Loix. Elle a repris il y a deux ans et demi cette société créée en 2002, certifiée Bio, notamment par le label Ecocert. "On travaille à l'ancienne : on récolte à la serpette, les plantes sont passées plusieurs fois au tamis, manuellement, puis séchées", explique la productrice. Un travail de longue haleine et de patience qui correspont aux valeurs de Cristina : "tout est un choix réfléchi, de la récolte au conditionnement, dans une volonté de préserver l'environnement". De ses plantes, elles tirent des sirops fabriqués à l'alambic maison. Elles élabore aussi des sauces de salades à partir d'une vieille recette de famille. A goûter : celle à l'hélichryse, plus connue sous le nom d'immortelle, plante emblématique de l'île de Ré. Cristina profite de ce salon pour présenter une nouvelle gamme de produits dérivés de ses plantes : des mélanges pour salades, poissons ou grillades, élaborés avec des chefs de l'île. Le fruit d'un travail de recherches de 6 mois que Cristina a présenté pour la première fois au saln SO Good de Bordeaux l'automne dernier. Et qu'elle représentera encore aux Régalades de l'île de Ré le week-end prochain.

La coop des sauniers

Et comme l'île de Ré se serait pas l'île de Ré sans ses sauniers, ils sont plusieurs à être venus sur le salon pour représenter la coopérative d'Ars en Ré. Les 70 sauniers d'Ars, Loix, Les Portes en Ré et de Saint-Clément cultivent une centaine de milliers d'hectares de marais en saliculture, de la fleur de sel au gros sel. La production et le ramassage s'étendent de fin mai à septembre. Si la fleur de sel est amenée progressivement à la coopérative après plusieurs semaines de séchage, le gros sel est amené en une seule fois en fin de saison. Sur place, il est stocké et classé par Millésime comme un vin, dans des fûts (pour le gros sel) ou dans des bacs alimentaires (pour la fleur de sel). Il est ensuite prélevé en fonction des besoins. Avant d'être conditionné, il est passé au trémis pour enlever les impuretés et calibré : à 7mm pour le gros sel et à 4 mm pour la fleur de sel. Avec le gros sel, la coopérative fabrique aussi du sel fin en le broyant finement. En 2013, elle s'est même distinguée avec une innovation en créant des galets de sel : du gros sel compacté, aggloméré grâce aux taux d'humidité d'environ 7% du sel. Chaque galet est calibré pour un litre d'eau - idéal pour mettre dans une casserole de pâtes ou autres féculents. Certains sportifs s'en servent également pour limiter la perte d'eau durant l'effort. La coopérative a également développé des préparations sel/arômates, pour des courts bouillons ou les barbecues, avec les recettes de Daniel Massé, l'ancien chef réputé du restaurant Le Chat Botté, à Saint-Clément-des-Baleines.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
21209
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !