Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/02/20 : Les producteurs des Pyrénées-Atlantiques reviennent chargés de médailles du Salon International de l'Agriculture : 95 au total, dont 19 médailles d'or, 41 médailles d'argent et 35 de bronze, produits et vins confondus.

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/02/20 | Gironde: 17 830 candidats aux municipales

    Lire

    Municipales: Dans les 535 communes de Gironde, ce sont 17 830 candidats qui se sont déclarés pour 8 887 sièges à pourvoir. Dans toutes les communes du département au moins une liste a été déposée. Dans les 231 communes de plus de 1 000 habitants, 496 listes ont été déposées soit 13 102 candidats (52% d’hommes et 47% de femmes) pour 5183 sièges à pourvoir. Bordeaux compte le plus grand nombre de listes, 10 listes déposées suivi de Mérignac avec 9 listes.

  • 28/02/20 | Municipales: 6 communes sans candidats dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Dans les 546 communes des Pyrénées-Atlantiques, 11 088 candidats se sont déclarés pour 7392 sièges à pourvoir. A Arrien, Urost, Higuères Souye, Pardies Pietat, Etsaut et Escout aucun candidat ne s'est présenté. Aucune élection ne pourra être organisée pour ce 1er tour. De nouveaux candidats pourront se déclarer entre les 2 tours et les élections pourront ainsi se tenir au 2nd tour. Si aucune candidature n’intervient pour le 2nd tour. Le préfet de département nomme alors une délégation spéciale chargée de gérer les affaires courantes de la commune et d’organiser de nouvelles élections dans un délai de 3 mois.

  • 28/02/20 | Création d'un nouveau label "Les Sentinelles du Goût"

    Lire

    « Les Sentinelles du Goût ». Tel est le nom du nouveau label créé de concert par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine et trois étudiantes de Licence Pro "Valorisation, Animation et Médiation des Territoires Ruraux" de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce label a pour but de protéger et de valoriser les savoir–faire et les goûts des produits traditionnels de la région.

  • 28/02/20 | Pour l'Arche en Charente, transformation numérique rime avec inclusion

    Lire

    L'association l'Arche en Charente encadre les activités de plusieurs établissements médico-sociaux, dont 3 ESAT pleinement insérés dans le tissu économique local à de multiples étapes de la filière du Cognac, de la production à l'expédition. L'association, lancée dans une profonde transformation numérique, vient d'obtenir une aide de 88 330 € de la Région (50% du budget prévisionnel). Et pour cause, le projet se double d'une démarche d'inclusion numérique au profit de ses employés en situation de handicap mental. Un atout majeur pour leur réinsertion professionnelle en milieu « ordinaire ».

  • 28/02/20 | Exposition "Espace Nature" à Rochefort Océan (17)

    Lire

    Du 25 février au 28 mars 2020, l’Expo Espace Nature aura lieu à Rochefort Océan, pour le plaisir des visiteurs qui découvriront au fil des photographies un périple de 18 mois sur le thème de l’écohabitat. L’occasion de découvrir d’autres modes et matériaux de construction en accord avec l’environnement. A travers ces images, l’exposition tend à ouvrir le champ des possibles dans l’esprit des visiteurs, en encourageant l’émergence de nouvelles pratiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Limousin : Dix-neuf produits médaillés au Concours Saveurs Nouvelle-Aquitaine

03/02/2020 |

La remise des médailles « Saveurs Nouvelle-Aquitaine » s'est déroulée à l'Hôtel de ville de Limoges.

Les quatorze lauréats de la session limousine du Concours Saveurs Nouvelle-Aquitaine ont été récompensés, le 31 janvier, à l'Hôtel de Ville de Limoges pour les meilleurs produits et recettes de Nouvelle-Aquitaine. La 4ème session de ce concours avait été organisée le 19 septembre, la veille de l'événement gastronomique « Toques et Porcelaine ». Dix-neuf produits ont ainsi été primés.

Classé premier Concours de Nouvelle-Aquitaine et deuxième en France après le Concours Général Agricole de Paris en nombre de catégories de produits jugés, en l'occurrence vingt-huit en 2019, cette édition de Saveurs Nouvelle-Aquitaine a permis de déguster 1061 produits grâce à un jury de 550 consommateurs bénévoles. Ainsi, 464 producteurs ont participé pour un total de 297 produits médaillés soit 191 lauréats, certains étant primés pour plusieurs produits.

Son objectif est de faire reconnaître la qualité des produits issus de l’agriculture, de l’artisanat et de l’agroalimentaire de la région. Plébiscité par les professionnels, les participants peuvent bénéficier d’un avis technique commenté sur leurs produits même s'ils n'ont pas été récompensés. Lancé en 1981 en Poitou-Charentes pour mettre en valeur le beurre, il s'est régionalisé en 1989, s'ouvrant à tous les produits puis s'étendant à la Nouvelle-Aquitaine en 2017.

Une vitrine pour la région

Pour cette première session en Limousin, quatre catégories étaient proposées, les saveurs à découvrir sucrées salées, les jus de fruits, les confitures et les produits de la ruche. Dix-neuf produits ont été médaillés sur les 170 présentés, soit quatorze lauréats, dont six en Haute-Vienne, quatre en Creuse et en Corrèze. « La Nouvelle-Aquitaine est la première région française pour les produits agricoles et alimentaires signale Emmanuel Rabaud, vice-président de l'AANA, l'enjeu est d'augmenter leur nombre d'où cette 4ème session en Limousin afin de bien représenter notre région au niveau national, en particulier lors du Concours Général Agricole qui se déroulera durant le Salon International de l'Agriculture. » Depuis trois ans, les lauréats producteurs de Pineau des Charentes, d'huîtres Marennes Oléron et le Cognac y accèdent même de manière privilégiée.

En Limousin, les apiculteurs se sont distingués avec de nombreux lauréats, de même que les producteurs du fromage de chèvre fermier « La Feuille du Limousin ». Les médailles ont récompensé les produits de Armando Filipe (miel polyfloral), le GAEC Ferme du Puy de l'Aiguille (fromage feuille du Limousin), la Combe de Job (produits canard et volaille), le GAEC des Gourmandises (miel polyfloral), La Ferme des trois petits cochons (charcuterie), l'EARL Poutard (feuille Limousin), Le Rucher creusois (produits sucrés et miels), le GAEC Lou Sendarou (feuille Limousin), la Laiterie les Fayes (crème pasteurisée maturée, framage frais 82% d'eau pasteurisée), Abeilles & miellées en Limousin (miel montagne et polyfloral), Ferme de Vaubourdolle (feuille Limousin), Rucher de Vignerie (miel polyfloral), Jean-Pierre Jeandeau (miel montagne et de bourdaine), GAEC de Quinsac (confitures pomme poire châtaigne).

Chiffre d'affaires dopé par les ventes

Ces médailles boostent leur chiffre d'affaires en séduisant de plus en plus de consommateurs. « Ce concours est un véritable outil commercial pour les lauréats avec parfois plus de 30% de chiffres d'affaires sur un produit médaillé constate Anne Palczewski, directrice de l'AANA, mais c'est aussi un laboratoire marketing pour tester des produits. Enfin, c'est un outil pour consommer local alors que les consommateurs recherchent de plus en plus la qualité à côté de chez eux. »

Fondée en 1942, la Laiterie des Fayes (35 salariés) ne s'y est pas trompée en ouvrant son magasin « La vie chantilly » dans son usine située à Isle. Elle a remporté deux médailles pour sa crème fraîche épaisse bio et son fromage à 40%. « Nous sommes des compétiteurs, c'est pourquoi nous avons présenté deux produits, cela permet de se confronter aux consommateurs, de savoir s'ils aiment ou pas, commente Johnny Grippon, responsable commercial. Notre crème fraîche est sortie voilà six mois tandis que le fromage blanc est un produit historique médaillé d'argent au Concours Général Agricole. » L'entreprise qui commercialise 25 produits sans conservateurs ni additifs sera à nouveau en lice au Salon de l'Agriculture de Paris. « Ces médailles sont avant tout une reconnaissance sur la Nouvelle-Aquitaine mais nous ne pensons pas vendre 30% de plus . » Quelques 4 500 tonnes de produits finis sortent de l'usine chaque année nécessitant douze millions de litres de lait collectés 60 km autour de l'usine.

Apiculteur professionnel depuis huit ans à Sauviat-sur-Vige, Jean-Pierre Jeandeau rafle des médailles depuis quatre ans avec ses miels de montagne et de bourdaine. « Ce concours est intéressant, les clients sont sensibles à ces deux médailles d'or et d'argent et les ventes doublent bien que je n'augmente pas mes prix. » Ses 225 ruches, dont la moitié sont installées près du lac de Vassivière, produisent quatre tonnes de miel par an. Il élève ses reines pour les renouveler tous les trois ans afin de maintenir sa production. En 2021, il participera pour la première fois au Concours Général Agricole.

Corinne Merigaud
Par Corinne Merigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
3003
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !