Devenez actionnaire d'aqui.fr

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

16/12/21 : Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se rend ce jeudi à Laruns, puis à Peyrehorade et Hastingues pour rencontrer les acteurs locaux, exprimer le soutien de la Région.

10/12/21 : Alors que l'alerte ROUGE vigilance crues et inondations est en cours à Bayonne, l’autoroute A63 est coupée entre les sorties 6 de Bayonne Nord et 5 de Bayonne Sud vers Espagne, et entre les sorties 5 Bayonne Sud et 7 d’Ondres, dans l'autre sens.

09/12/21 : Le département des Pyrénées-Atlantiques est placé en vigilance météo ORANGE pluie-inondation, à compter de ce jeudi 9 décembre 2021 à 15h00 jusqu’au vendredi 10 décembre 2021 à 10h00 au moins. La préfecture appelle à la vigilance.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/22 | Pfizer choisit Mourenx pour produire le principe actif d'un traitement contre la Covid-19

    Lire

    Le groupe américain Pfizer a choisi le laboratoire Novasep à Mourenx, en Béarn, pour la fabrication du principe actif de son médicament contre le Covid-19, le Paxlovid. La production devrait débuter au second trimestre 2022, avec notamment le recrutement de 40 employés supplémentaires pour ce nouveau projet. Ce traitement oral contre la Covid-19 « réduirait de 89% le risque d’hospitalisation ou de décès dans les 3 jours suivant l’apparition de symptômes » selon les résultats de phase 2/3, indique le labo américain.

  • 17/01/22 | Le Festival de la Bande dessinée d'Angoulême reportée en mars

    Lire

    Au regard de la situation sanitaire, le Festival de la BD d’Angoulême a décidé de reporter son édition 2022 qui était initialement prévue à la fin du mois. Les nouvelles dates ont été communiquées : ce sera du 17 au 20 mars. "L’ambition reste par conséquent totalement intacte de proposer à tous les amateurs de bande dessinée une édition comparable, par sa richesse et la diversité de son offre culturelle, à celles qui ont précédé la pandémie", ont précisé les organisateurs du Festival.

  • 17/01/22 | Brive lit la nuit !

    Lire

    Le 22 janvier de 17h à 22h, la médiathèque de Brive participe aux Nuits de la lecture sur le thème « Aimons toujours ! Aimons encore ! ». Au cours de cette nuit, les enfants dès 3 ans pourront participer à un atelier autour de la découverte des émotions, des quizz, un blind test musical mais aussi assister au spectacle « La potion de Pétram ». Ce conte médiéval-fantastique mêle théâtre et magie.

  • 17/01/22 | Marquage routier photoluminescent : le Département des Landes demande l’avis des usagers

    Lire

    Depuis le 13 octobre 2021, un dispositif de marquage routier photoluminescent est installé sur la route départementale 29, entre Dax et Saint-Pandelon, afin d’être expérimenté. Pour évaluer au mieux ce marquage à la fois sécuritaire et éco-durable, le Département des Landes a publié un questionnaire à l’attention des usagers, disponible du 10 janvier au 4 février sur landes.fr.

  • 15/01/22 | H5N1 : L'épizootie se poursuit dans les Landes

    Lire

    L’influenza aviaire hautement pathogène de type H5N1 continue de progresser à partir de foyers apparus dans la commune de Malaussanne (64) puis Mant (40). Au 14 janvier, 110 foyers ont été confirmés H5N1 et 33 suspicions d’influenza aviaire sont en attente de confirmation de leur caractère hautement pathogène par le Laboratoire National de Référence. À ce jour, près de 170 000 volailles et 115 000 palmipèdes ont été abattus au sein des exploitations, auxquels il faut ajouter 260 000 palmipèdes et 60 000 volailles euthanasiés au titre du dépeuplement préventif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Naissances des premiers gins bio lot-et-garonnais

22/07/2020 | Eric Lugas et Anne-Hélène Vialaneix, les co-fondateurs de la distillerie Du Grand Nez, viennent de lancer leurs deux premiers gins bio lot-et-garonnais…

1

« Concevoir un gin bio et lot-et-garonnais ». Voici l’ambition de la distillerie du Grand Nez située à Nérac en Lot-et-Garonne. Et cette ambition s’est concrétisée le 21 mai dernier avec la commercialisation des deux premiers gins baptisés « Attribut ». Ces doux breuvages ont été pensés, conçus et réalisés par Eric Lugas et Anne-Hélène Vialaneix, les deux co-fondateurs de la distillerie hébergée par la technopole Agrinove. Rencontre avec Anne-Hélène Vialaneix…

La distillerie du Grand Nez est née d’une rencontre, de la rencontre de deux passionnés, Eric et Anne-Hélène. Cette dernière, passionnée par la mixologie - l’art de mixer, de mélanger par exemple des boissons diverses pour réaliser des cocktails - avait pour idée la production de gin bio local. Eric a trouvé l’idée passionnante et a décidé d’allier ses compétences de commercial à celles d’Anne-Hélène en qualité d’ingénieure agro et œnologue. C’est ainsi que la distillerie Du Grand Nez a vu le jour !

@qui ! : Nous vous avions rencontré en novembre dernier, lors de l’inauguration de la technopole Agrinove. Depuis cette époque, comment se porte votre distillerie ?
Anne-Hélène Vialaneix
 : Et bien elle se porte bien ! En effet, en mai dernier, nous avons lancé nos deux premiers gins. Ils sont donc commercialisés depuis cette date-là. Ce sont des dry gins artisanaux. Le premier, nous l’avons baptisé « Attribut n°1 ». Issu d’une distillation lente, ce dry gin 100 % bio est le fruit de l’association élégante d’agrumes et de verveine citronnée, d’où son parfum frais et intense. Les baies de genièvre rigoureusement sélectionnées s’expriment par un délicieux bouquet de saveurs épicées et de fruits noirs. La camomille et les kiwis lot-et-garonnais lui procurent une douceur et une souplesse. L’emblème de ce gin est Henri IV arborant un haut de forme le rendant coquet et séduisant à la fois comme notre Attribut n°1.

Notre deuxième dry gin prénommé « Attribut n°2 », issu d’une distillation 100 % bio exprime un parfum gourmand de fruits caramélisés, de pommes d’amour et de poires compotées. L’attaque en bouche est franche et la longueur délicate. Le gingembre apporte une fraîcheur vive et fruitée. La racine d’iris confère la finesse d’un parfum délicatement boisé mêlé à des notes de mimosa. Là encore nous l’avons habillé d’une illustration d’Henri IV vêtu d’une étole qui lui confère une ambiance chaude. Nos produits tels que nos pommes, nos poires et nos kiwis, proviennent de la terre qui nous accueille, à savoir le Lot-et-Garonne. Nos agrumes, elles, viennent d’Andalousie où nous travaillons avec un producteur local respectueux de l’environnement.

Anne-Hélène Vialaneix et Eric Lugas

@ ! : Où êtes-vous commercialisés ?
A-H V.
 : Nous travaillons beaucoup avec les cavistes. Donc vous pouvez nous retrouver par exemple à L’Alambique à Fourcès dans le Gers, au Triporteur à Bon Encontre en Lot-et-Garonne, au 1000 et 1 vins à Ramonville-Saint-Agne en Haute-Garonne, au Chai à Bizanos dans les Pyrénées-Atlantiques, chez Intercaves à Langon en Gironde ou encore chez « De la cave au garde-manger » à Capbreton, dans les Landes. En tout, nos gins sont référencés chez une trentaine de cavistes en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine. Au-delà des cavistes, certains restaurateurs nous commandent également nos produits.

De beaux projets en perspective…

@ ! : Quels sont les retours de la clientèle ?
A-H V.
 : Et bien nous avons de très bons retours. Nous appréhendions quelque peu l’accueil de nos gins, car nous les avions fait déguster en amont essentiellement à des personnes de connaissance. Mais nos cavistes nous ont assuré que nos breuvages plaisaient. Du reste, le premier achat qualifié d’achat de « curiosité » a incité les consommateurs à revenir ! Ces retours sont très encourageants.

@ ! : Comment travaillez-vous au sein de la technopole Agrinove ?
A-H V.
 : Agrinove est notre bureau. Nous y faisons quasiment tout : de la réception de matières premières à la macération en passant par toute la logistique, la distribution de bouteilles, les tâches administratives... C’est une vraie chance pour nous d’être abrités par Agrinove. Quatre autres entreprises sont hébergées comme nous. Du coup, les échanges sont fructueux entre nous. Certes, elles n’évoluent pas tout à fait dans le même secteur d’activités mais nous retrouvons des problématiques communes. Pendant le confinement, Hubert Cazalis et François Paolini, les deux responsables des lieux ont organisés des réunions skype afin d’échanger et nourrir ce lien qui nous unit. Ainsi, tous les quinze jours nous nous voyions en visio. Ce sont de véritables collègues. Aujourd’hui encore, nous poursuivons ces réunions collectives mais également des réunions individuelles avec Hubert et François afin de faire le point sur notre activité et notre prévisionnel par exemple.

@ ! : Quels sont vos projets ?
A-H V.
 : Nous attendons septembre pour nous poser, prendre du recul sur nos produits et bien déterminer les dates de lancement de nos futurs produits, car nous avons l’intention de sortir deux nouveaux gins dont un qui devrait voir le jour si tout va bien en décembre prochain juste avant les fêtes de fin d’année.
Pour plus d'informations : Distillerie du Grand Nez

La rédaction
Par La rédaction

Crédit Photo : Agrinove - Impulse Dordogne

Partager sur Facebook
Vu par vous
22063
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !