Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Périgord noir : du 6 août au 13 septembre du Danube à la Volga avec Duchâble, Engerer, Demarquette, Radulovic

08/08/2008 |

Nathalie Léger au festival du Périgord noir

C'est à un très riche programme que nous convie cet été encore le XXVI° festival du Périgord Noir sur un thème " du Danube à la Volga" où l'on reconnaît l'expression de l'attirance de son président Jean-Luc Soulé pour les compositeurs d'Europe Centrale. L'occasion d'entendre aussi de très grands solistes et d'en découvrir d'autres en particulier dans les deux concerts d'ouverture les 6 et 7 août Marcela Roggeri au piano et Alda Dizdari au violon avec "l'European Camerata"

@qui! : Du Danube à la Volga, le 26° Festival du Périgord Noir et sa programmation confirment votre irrésistible attirance pour l'Europe Centrale...
Jean-Luc Soulé : Le choix de ce thème fédérateur n’est pas anodin pour quelqu’un qui a beaucoup parcouru cette région et qui connait la richesse de la vie musicale en Europe Centrale, hier comme aujourd’hui. Il permettra de faire découvrir au grand public, tout au long de la saison 2008, interprétées par des d’artistes de renommée internationale, des œuvres très riches et variées de compositeurs venus d’une Europe encore mal connue, et ce dans des lieux patrimoniaux de toute beauté. Allemagne, Autriche, Tchéquie, Pologne, Hongrie, Roumanie, Albanie, Pologne, Russie sont donc invoquées comme autant d’étapes d’un parcours que l’auditeur pourra suivre en songeant à ces musiciens que nous aimons écouter car ils nous renvoient à ce que nous portons en nous de gènes marqués par la diversité européenne.
Les deux soirées inaugurales du Festival marqueront le ton de cette saison 2008 avec des œuvres de Bartok, Brahms, Kurtag, Chostakovitch et ceci en compagnie d’un jeune orchestre de chambre européen, l’European Camerata, placé sous la direction du chef français Laurent Quénelle. Quant à Brigitte Engerer, à l’issue du Festival, elle se souviendra, dans son programme, des longues années passées au Conservatoire de Moscou.

Jean-Luc Soulé, président du festival du Périgord noir@! : Des solistes inédits au Festival et d'autres habitués à ce rendez : vous comment avez vous fait vos choix?
J-L S. : J’aime à retrouver, d’année en année, des compagnons de route du Festival, avec lesquels le public a aussi effectué un bout de chemin ensemble. Il n’y a pas de régularité dans le retour de ces artistes, mais ils savent qu’ils font, en quelque sorte, partie de l’histoire du Festival. Je pense cette année à François-René Duchâble et Alain Carré, Dana Ciocarlie, Nemanja Radulovic, Brigitte Engerer, Henri Demarquette ou le trio Wanderer. Ils sont un peu chez eux et le vivent comme tels. Pour les solistes ou ensembles invités pour la première fois, nous nous laissons guider par notre goût de la découverte (la jeune violoniste albanaise Adla Dizdari, le quatuor Atrium, magnifique lauréat du concours international de quatuor à cordes de Bordeaux, ou le pianiste d’origine périgourdine Olivier Peyrebrune, engagé désormais dans une très belle carrière), la correspondance entre nos choix thématiques et la sensibilité propre des artistes (je pense à la pianiste argentine Marcela Roggeri dans Chostakovitch), l’accord entre les lieux et les programmes (Auriac se prête bien à la découverte de jeunes ensembles baroques, comme l’Ensemble Rosasolis et la belle soprano Magali Léger).

@! : L'Académie de Musique Ancienne confiée, cette année encore, à la direction de MichelLaplénie doit accueillir cette année un plus grand nombre de jeunes chanteurs et instrumentistes. Comment sont-ils retenus?
Dana SciocarliJ-L S. : Le choix d’une action de fond menée avec le remarquable chanteur et pédagogue qu’est Michel Laplénie, et ce pour la 8ème année consécutive, porte ses fruits. Le recrutement est largement international (même si nous sommes attentifs tous deux à pouvoir également donner leur chance à de jeunes aquitains) et les auditions d’hiver réalisées au CNR de Paris sont exigeantes. L’information est diffusée dans les principaux conservatoires en France et en Europe, mais le bouche à oreille aussi bien que les connaissances de Michel Laplénie et des autres professeurs (Yvon Repérant et Simon Heyerick) jouent beaucoup. Cette année, le choix d’œuvres de Monteverdi à caractère lyrique (telles Il Combattimento di Tancredi et Clorinda ou le Ballo dell’Ingrate) font appel à des effectifs importants. La section des cordes (14 musiciens) s’étoffe et se verra confier spécifiquement l’interprétation de pièces instrumentales de Monterverdi. Quant aux chanteurs (11), ils auront une grande variété de madrigaux à interpréter, outre les pièces à caractère lyrique évoquées. Mais nous arrivons aux limites des possibilités d’accueil du village dans des gîtes chaleureux et gourmands tenus par la famille du Maire, Claude Vilatte.
Il est à noter que cette Académie fait des émules, puisque nous avons créé l’an dernier une Académie d’orgue autour de l’orgue restauré de la Cathédrale de Sarlat. Un magnifique instrument du facteur français Jean-François Lépine construit mi-XVIIIème. Eric Lebrun, en est le directeur. C’est un organiste de grand renom (titulaire de l’orgue des Quinze-Vingt à Paris), il vient d’enregister l’intégrale de l’œuvre de Alexandre Pierre François Boëly, compositeur français de la période romantique dont on redécouvre la richesse de l’œuvre. Eric Lebrun est lui aussi d’origine périgourdine … Qui a dit que les périgourdins n’étaient pas musiciens ?

Plus d'informations sur www.festivalduperigordnoir.fr
Photos : L. Birnbaum,E. Manas

propos recueillis par Joêl Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
983
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !