Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Pierrot et Kiki, les deux bérets phares du Salon

26/05/2014 | Depuis plus de trente ans, le basque Pierre Oteiza et le landais Kiki Barucq régalent les papilles exigeantes du Salon avec leurs charcuteries et autres spécialités du Sud-ouest

Pierre Oteiza et Kiki Barucq, Salon de l'agriculture 2014

Les salons de l'agriculture se suivent et ne se ressemblent pas. Par chance, certains repères sont devenus chers aux visiteurs... Depuis près de trente ans, non loin l'un de l'autre, le basque Pierre Oteiza et le landais Kiki Barucq alias, pour les habitués du Salon, Pierrot et Kiki, ravissent les amateurs de charcuterie et autres délices traditionnels du Sud Ouest, de leur Sud Ouest. Le premier depuis sa vallée des Aldudes, le second dans son village d'Habas, rencontre avec les deux bérets noirs les plus célèbres du Hall 4.

L'inamovible duo du salon de l'agriculture Loin de nous l'idée d'évoquer les âges respectifs de notre savoureux duo mais quand même, quand même... C'est cette année le 27ème salon de l'agriculture pour le basque Pierre Oteiza et le 32ème pour le landais Kiki Barucq. Une longévité à l'image de leur renommée qui n'a pas échappé aux visiteurs qui, une nouvelle fois, viennent en masse chez l'un et/ou chez l'autre se régaler de saucissons, foie gras et autres jambons de pays ou boire un petit verre avec les deux maîtres des lieux, véritables phares de la foire.

Il était une fois, au fond des Aldudes... Sous son chapiteau aux couleurs du Pays basque, il fait désormais partie du décor notre Pierrot. Foulard rouge autour du cou, béret noir vissé sur la tête, il veille sur ses mignons petits cochons roses et noirs ainsi que sur leur énorme maman, les fameux porcs Kintoa qui ont fait la gloire de la maison depuis que Pierre Oteiza a relancé l'espèce avec une quinzaine de producteurs il y a maintenant 25 ans. Pour lui, le salon bordelais, "c'est toujours un beau rendez-vous, l'occasion de rencontrer des personnes de tous les milieux, des habitués aussi bien que de nouveaux clients, les gens sont heureux de retrouver ou de découvrir notre travail, nos produits; entre plaisir et partage, c'est ça pour moi l'Aquitaine". Cette image d'Epinal de la région a bien-sûr un goût, celui des saucissons, jambons, Jésus du Pays basque, ventrèches, chichons, confits et autre sauce made in Aldudes, fief des délices de Pierrot et son béret basque qui nous démontre cette année encore que si tout est bon dans le cochon, ce précepte est roi avec le porc Kintoa.

Kiki Barucq ou la gastronomie landaise ambulante C'est lui le Kiki de tous les kikis, à n'en pas douter. Célèbre comme le loup blanc, celui qui ne se fait plus appeler Christian depuis bien longtemps est l'un des piliers du salon bordelais, l'autre béret coqueluche des papilles en visite sous le Hall 4 du Parc des expositions. Trente-deux ans que l'artisan charcutier - conserveur roi d'Habas, son village landais, fait escale à la Foire bordelaise, emportant avec lui foie gras, jambon blanc, boudins à la viande et cochon de lait, best-sellers de la maison Kiki Barucq. Accompagné depuis une petite dizaine d'années de son fils Baptiste et toujours "épaulé et soutenu" par Bernadette, sa femme, le charcutier le plus célèbre du 40 prend, semble-t-il, toujours beaucoup de plaisir à venir exposer une semaine au salon: " c'est à chaque fois un moment de partage et de joie ce salon bordelais, on retrouve des visages connus, on en découvre d'autres, tous venus passer un bon moment, que demander de plus?" En effet, beau et bon programme.

Aussi basque que l'autre est landais, stand quasi mitoyens, les deux copains comme cochons seront bien-sûr là jusqu'à dimanche, saucissons, foie gras et jambons de pays en tête. Pierrot et Kiki, deux visages de l'Aquitaine.

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6202
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !