Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/01/21 | 11 centres de vaccinations autorisés dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Afin d'assurer le déploiement de la campagne de vaccination contre la COVID-19, les Pyrénées-Atlantiques comptent 11 centres de vaccination. Dans l’arrondissement de Pau sont concernées les communes de Pau, Lescar et Arzacq, dans l’arrondissement d’Oloron-Sainte-Marie: celles Mauléon et Arudy et dans l’arrondissement de Bayonne, celles de Bayonne, Biarritz, Anglet, Cambo-les-bains, Saint-Jean-Pied-de-Port et Saint-Jean-de-Luz. Réservations vaccinales, via le numéro vert national 0 800 009 110 ou sur les plateformes internet de Doctolib Vaccination, KelDoc de NEHS et Maiia et la plateforme nationale www.sante.fr,

  • 18/01/21 | Démarrage des vaccinations à La Rochelle

    Lire

    Plusieurs communes de l’Agglomération se sont portées volontaires pour accompagner les vaccinations en créant des centres grand public. Un premier sera ouvert du 18 au 22 janvier au centre municipal de vaccination de La Rochelle, 2 rue de l’Abreuvoir. A partir du 25 janvier, deux centres seront installés à l’Espace Encan à La Rochelle et à l’hippodrome de Châtelaillon-Plage, 9 rue des Sulkys. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur rendez-vous.

  • 18/01/21 | Langues régionales : la Région épingle Jean-Michel Blanquer

    Lire

    Le 10 décembre, le ministre de l'Éducation Nationale affirmait que le système éducatif français "n'est pas hostile aux langues régionales". La Région Nouvelle-Aquitaine s'appuyant sur les chiffres du rectorat conteste : "La réforme des lycées a brutalement dévalorisé l'attractivité du basque et de l'occitan en option." Sur les rentrées 2019 et 2020, les effectifs en occitan ont fondu dans les académies de Bordeaux (-32%) et Limoges (-44%). Pour le basque la baisse est de 48%. Charline Claveau, élue en charge des langues régionales, appelle à ce qu'un amendement soit apporté à la réforme du baccalauréat "dès maintenant".

  • 18/01/21 | Couvre-feu : à La Rochelle, Jean-François Fountaine appelle à être raisonnable

    Lire

    "Depuis l'annonce du gouvernement, on me demande pourquoi on ne proteste pas contre ce couvre-feu, puisque la situation est meilleure chez nous. Il faut être responsable ! Notre situation s'est dégradée et notre hôpital est sous-tension, notamment à cause des déprogrammation du printemps", a relaté le maire lors d'une conférence de presse vendredi. Si les horaires de transports restent inchangés par le couvre-feu, ceux de la médiathèque et des déchèteries seront avancés d'une heure.

  • 16/01/21 | Lot-et-Garonne : la Maison de l'Europe fête l'amitié franco-allemande

    Lire

    Du 18 au 29 janvier, la Maison de l'Europe du Lot-et-Garonne célèbre l'amitié franco-allemande. 18 ans après la création de la Journée franco-allemande par Jacques Chirac et Gerhard Schröder en 2003, cette amitié entre les deux pays est célébrée chaque 22 janvier. L'évènement organisé par la Maison de l'Europe 47 prévoit diverses animations, parmi lesquelles des quizz en ligne, de la culture et un jeu concours qui sera lancé le 22 janvier prochain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Poitou-Charentes : la filière pain rassemblée sous une même enseigne

11/10/2018 | Une association fédère depuis 2000 les acteurs de la filière pain en Poitou-Charentes

Dynamique cerealiere

Fédérer céréaliers, meuniers et boulangers pour créer des échanges et garantir une qualité de produit régulière, c’est l’idée qui a germé dans la tête d’une poignée de ces acteurs à la fin des années 1990. De cette volonté est née l’association Dynamique Céréalière, en juillet 2000. Aujourd’hui, elle rassemble une quarantaine d’agriculteurs charentais de la coopérative Océalia, trois meuniers en Deux-Sèvres et en Vienne, et vingt boulangers picto-charentais.

Le principe ? Fournir une production de céréales locales en agriculture raisonnée, avec un cahier des charges pour chaque produit, dans le cadre d’une filière de proximité permettant à la fois d’avoir une traçabilité du champs au fournil, tout en assurant une juste rémunération de chaque acteur, les intermédiaires étant supprimés. Pour faire connaître sa démarche auprès du consommateur, l’association s’identifie sous une marque « Signé Poitou-Charentes en Nouvelle–Aquitaine ».

L'association a pu créer ses propres produits
« Chaque étape de production a son cahier des charges », explique Lise Bertrand, la salariée de l’association. A commencer par les mélanges de blés qui partiront chez les meuniers. « On travaille avec 4 variétés de blé en Label Rouge mélangées en différentes proportions selon la qualité du grain et des besoins, en vue d’obtenir une qualité de farine régulière », poursuit Lise Bertrand. Les variétés sont sélectionnées en amont en fonction de leur taux de protéines, d’humidité, de poids du grain et du rendu du pain, notamment de son élasticité. Océalia fournit aussi régulièrement des protocoles techniques pour des tests de panification auprès des meuniers et des boulangers partenaires. L’association a ainsi pu créer ses propres produits, vendus dans toutes les boulangeries adhérentes : la baguette tradition, le pain Filou (petit pain aux raisins ou aux pépites de chocolat) et le Cabrifou (pain long type ciabatta avec du chèvre de la région).

Les représentants de la Dynamique céréalière était présent au salon des Métiers de bouche de Niort du 6 au 9 octobre

« C’est une farine facile à travailler », témoigne David Fèvre, boulanger à Feniaux dans les Deux-Sèvres. « C’est une farine douce au toucher, sans acide ascorbique ni aucun additif. Contrairement à de nombreuses farines de boulanger, elle peut être utilisée pour faire plein d’autres choses que du pain. Personnellement je l’utilise pour faire des pâtisseries, elle donne notamment de beaux feuilletages. » Avec cette T65 de la Dynamique Céréalière, David Fèvre a fait de la galette charentaise à l’angélique une de ses spécialités. Lui a intégré l’association à ses débuts, après avoir vécu quelques déceptions avec ses fournisseurs. « Un jour, j’ai retrouvé mon pain vendu sous la même marque que la mienne dans un supermarché, mais sans être de même qualité ! », se souvient-il. A cette époque, David Fèvre était déjà dans une démarche d’utilisation de produits locaux, d’usage des circuits courts, tout en voulant le faire savoir aux consommateurs. « Je cherchais aussi une qualité régulière de farine, ce qui était difficile à trouver. Parce qu’un client qui ne retrouve pas la même qualité de pain et de texture d’une fois à l’autre sera déçu et ne reviendra pas », constate-t-il. La Dynamique céréalière lui a permis de répondre concrètement à toutes ces problématiques.

Les représentants de la Dynamique céréalière était présent au salon des Métiers de bouche de Niort du 6 au 9 octobre

La marque a permis une véritable revalorisation de cette filière pain

Du côté des meuniers, ce partenariat avec les autres acteurs de la filière pain est également un atout. « Ca permet d’échanger et de se faire part des attentes des uns et des autres. Chacun peut ainsi réajuster sa façon de travailler, pour qu’on puisse tous obtenir un produit fini de qualité. On se sent tous impliqués », explique Gaétan Boiron, meunier à La Crèche dans les Deux-Sèvres. D’un point de vue technique, pour le meunier « c’est un certain confort de travail d’avoir toujours une qualité de blé régulière et équilibré». Cette régularité de qualité lui permet également de vendre sa farine un tout petit peu plus chère, tout en gardant un prix constant malgré les fluctuations des cours du blé. La marque « Signé Poitou-Charentes » a permis une véritable revalorisation de cette filière pain, a-t-il pu constater. « Non seulement les consommateurs sont contents de pouvoir nous identifier, mais ça nous a aussi servi à vendre notre farine à des supermarchés travaillant avec un fournil de boulanger », explique-t-il. Trois grandes surfaces vendent aujourd’hui la baguette tradition Signé Poitou-Charentes, réalisée avec le protocole et la farine de la Dynamique céréalière.

Aujourd’hui, l’association ambitionne de s’agrandir à l’échelle de la nouvelle région et d’accueillir des acteurs de Nouvelle-Aquitaine. «Aujourd’hui nous travaillons entre 300 et 400 tonnes de blé par an. Avec ses 700 hectares de culture en blé, Océalia est en capacité de nous fournir le double », assure Lise Bertrand. L’association est déjà en train de démarcher en Gironde et en Dordogne.

En chiffres

  • 700 hectares de blé tendre
  • 300 t de farine obtenues en 2017
  •  730 000 baguettes tradition, 10 000 pains Filou et 730 Cabrifou fabriqués en 2017.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
7456
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !