Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/03/20 : Confinement prolongé jusqu'au 15 avril annonce Edouard Philippe: "Avec l'accord du président de la République, j'annonce aujourd'hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain"

27/03/20 : En raison de l’accueil prévu ce week-end de 6 patients des hôpitaux du Grand Est au service de réanimation du Centre Hospitalier de Bayonne, le niveau 1 du plan blanc système de santé pour répondre aux situations sanitaires exceptionnelles a été déclenché

26/03/20 : Charente-Maritime : A Rochefort, le marché reste ouvert les mardi et samedi (fermeture les jeudis), avec les conditions de sécurité sanitaire renforcées et un nombre maximum de personnes : 100 avenue De Gaulle et 40 sous la Halle.

26/03/20 : Michel Hidalgo qui fut pendant neuf ans l'entraîneur de l'équipe de France de football des Platini, Giresse et Tigana vainqueurs du championnat d'Europe de 1984 et un familier de la Gironde est décédé à l'âge de 87 ans

26/03/20 : Covid-19. Compte-tenu des incertitudes liées au confinement sanitaire, les organisateurs de Forexpo ont décidé de reporter la 26ème édition du salon européen de la sylviculture et de l'exploitation forestière au 16, 17 et 18 juin 2021 à Mimizan (40).

26/03/20 : E.Macron annonce une prime exceptionnelle pour les soignants. La crise passée "un plan massif d'investissement pour l'hôpital". Une opération Résilience de l'armée lancée en soutien aux populations et aux services publics en métropole et en Outre-mer

25/03/20 : La Rochelle : suite à une dérogation préfectorale, le Marché central se tiendra le mercredi et le samedi matin, dans la halle intérieure (pas de marché extérieur). Idem pour le marché de La Pallice le dimanche matin.

25/03/20 : Dès aujourd'hui 7 psychologues de la Ville de St-Médard-en-Jalles (33) proposent des permanences téléphoniques gratuites aux familles fragilisées ou en difficulté psychologique face au confinement. Du lundi au vendredi de 13h à 18h: 06 32 59 53 82

25/03/20 : En Nouvelle-Aquitaine, plus de 170 entreprises ont fait une promesse de dons qui devrait permettre de redistribuer plus de 300 000 masques. Pour autant, l'appel au don de masques lancé par l'ARS se poursuit.+ d'info

25/03/20 : Poitiers : Le maire demande la mise en place d'un couvre-feu sanitaire à la Préfecture de la Vienne pour renforcer les mesures prises contre le COVID- 19.

24/03/20 : Le conseil scientifique qui conseille l'exécutif préconisant six semaines de confinement celui-ci pourrait donc durer encore quatre semaines

24/03/20 : Charente-Maritime : les travaux liés aux changements de câbles se poursuivent sur l'île de Ré. La circulation sera mise en alternat mercredi matin et jeudi soir pour une opération de bétonnage et une installation du matériel pour la suite du chantier

24/03/20 : COVID-19 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 65 nouveaux cas confirmés le 23 mars, ce qui porte le total à 656 cas confirmés recensés par l'ARS. 149 personnes sont hospitalisées dont 41 en réanimation et 13 décès.

24/03/20 : Agriculture : la FNSEA a appelé ce matin aux bonnes volontés pour aider les agriculteurs qui peinent à recruter de la main d'oeuvre en cette période de confinement. Une plateforme pour s'inscrire a été créée: desbraspourtonassiette.wizi.farm/

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/03/20 | Gironde: hébergement d'urgence renforcé

    Lire

    Renforcement de l'hébergement d'urgence par l'Etat et les collectivités en particulier dans la perspective d'un retour du froid : 44 places ouvertes pour répondre aux besoins de personnes en grande difficulté signalées par le 115: 40 à Bordeaux et 4 à Libourne après 60 places ouvertes il y a une semaine dans l'auberge de jeunesse de Bordeaux ce qui porte à 104 le nombre de places ouvertes depuis la crise sanitaire; 1857 places d'hébergement d'urgence ainsi ouvertes en Gironde; 2 centres spécialisés de 72 places ont été ouverts cette semaine pour l'accueil éventuel de sans abris atteints du virus mais ne nécessitant pas hospitalisation

  • 27/03/20 | Plan d'urgence de l'Adie pour les travailleurs indépendants

    Lire

    L'Adie Nouvelle-Aquitaine a contacté les 5 500 entrepreneurs qu'elle accompagne en région pour leur expliquer les mesures d'aide mises en place par l'Etat mais aussi pour leur proposer les mesures d'urgence exceptionnelles qu'elle met en place. En clair : une procédure accélérée de report d'échéance et de rééchelonnement ; pour les entrepreneurs confrontés à des problèmes de trésorerie, l'association a également débloqué à l'échelle nationale une ligne d'1 million d'euros afin de financer un dispositif de crédit de trésorerie pour les situations d'urgence. L'association développe également une offre gratuite d'accompagnement digital.

  • 27/03/20 | Consignes coronavirus : pas de tri sélectif pour les mouchoirs, les masques et les gants !

    Lire

    Pour des raisons sanitaires, il est demandé aux particuliers de jeter les mouchoirs, masques et gants usagés dans un sac plastique dédié, résistant et disposant d’un système de fermeture fonctionnel. Ce sac doit être soigneusement refermé puis conservé 24 heures avant d’être placé dans le sac plastique pour ordures ménagères. En tout état de cause les mouchoirs, masques et gants usagés ne doivent jamais être triés avec les déchets recyclables.

  • 27/03/20 | La Sobéval de Boulazac (24) offre des masques aux personnels soignants

    Lire

    La Sobéval, à Boulazac Isle Manoire, a donné 2000 masques FFP2 pour la clinique Francheville. Ceux-ci ont été livrés mardi après midi par l’un des chefs d’atelier de l’entreprise. 2000 autres masques ont aussi été proposés au Centre Hospitalier de Périgueux ; les masques ont été remis à l’établissement jeudi, ainsi que des combinaisons jetables et des gants. Quelques masques FFP2 restent disponibles pour les soignants libéraux qui en auraient besoin.

  • 27/03/20 | Covid-19 : l'entreprise bordelaise Dydu lance le chatbot “Gestion de crise”

    Lire

    En cette période de crise sanitaire inédite pour les sociétés, l’éditeur de logiciel automatisé dydu basé à Paris et Bordeaux adapte sa technologie au contexte et aux besoins urgents des entreprises. Il vient de déployer un chatbot “Gestion de crise” gratuit visant à fluidifier le déploiement du télétravail au sein des équipes, à rassurer les collaborateurs en répondant instantanément à leurs différentes questions 24/7 et à venir en renfort des services RH particulièrement surchargés en ce moment. https://content.dydu.ai/chatbot-gestion-crise

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Poitou-Charentes : la filière pain rassemblée sous une même enseigne

11/10/2018 | Une association fédère depuis 2000 les acteurs de la filière pain en Poitou-Charentes

Dynamique cerealiere

Fédérer céréaliers, meuniers et boulangers pour créer des échanges et garantir une qualité de produit régulière, c’est l’idée qui a germé dans la tête d’une poignée de ces acteurs à la fin des années 1990. De cette volonté est née l’association Dynamique Céréalière, en juillet 2000. Aujourd’hui, elle rassemble une quarantaine d’agriculteurs charentais de la coopérative Océalia, trois meuniers en Deux-Sèvres et en Vienne, et vingt boulangers picto-charentais.

Le principe ? Fournir une production de céréales locales en agriculture raisonnée, avec un cahier des charges pour chaque produit, dans le cadre d’une filière de proximité permettant à la fois d’avoir une traçabilité du champs au fournil, tout en assurant une juste rémunération de chaque acteur, les intermédiaires étant supprimés. Pour faire connaître sa démarche auprès du consommateur, l’association s’identifie sous une marque « Signé Poitou-Charentes en Nouvelle–Aquitaine ».

L'association a pu créer ses propres produits
« Chaque étape de production a son cahier des charges », explique Lise Bertrand, la salariée de l’association. A commencer par les mélanges de blés qui partiront chez les meuniers. « On travaille avec 4 variétés de blé en Label Rouge mélangées en différentes proportions selon la qualité du grain et des besoins, en vue d’obtenir une qualité de farine régulière », poursuit Lise Bertrand. Les variétés sont sélectionnées en amont en fonction de leur taux de protéines, d’humidité, de poids du grain et du rendu du pain, notamment de son élasticité. Océalia fournit aussi régulièrement des protocoles techniques pour des tests de panification auprès des meuniers et des boulangers partenaires. L’association a ainsi pu créer ses propres produits, vendus dans toutes les boulangeries adhérentes : la baguette tradition, le pain Filou (petit pain aux raisins ou aux pépites de chocolat) et le Cabrifou (pain long type ciabatta avec du chèvre de la région).

Les représentants de la Dynamique céréalière était présent au salon des Métiers de bouche de Niort du 6 au 9 octobre

« C’est une farine facile à travailler », témoigne David Fèvre, boulanger à Feniaux dans les Deux-Sèvres. « C’est une farine douce au toucher, sans acide ascorbique ni aucun additif. Contrairement à de nombreuses farines de boulanger, elle peut être utilisée pour faire plein d’autres choses que du pain. Personnellement je l’utilise pour faire des pâtisseries, elle donne notamment de beaux feuilletages. » Avec cette T65 de la Dynamique Céréalière, David Fèvre a fait de la galette charentaise à l’angélique une de ses spécialités. Lui a intégré l’association à ses débuts, après avoir vécu quelques déceptions avec ses fournisseurs. « Un jour, j’ai retrouvé mon pain vendu sous la même marque que la mienne dans un supermarché, mais sans être de même qualité ! », se souvient-il. A cette époque, David Fèvre était déjà dans une démarche d’utilisation de produits locaux, d’usage des circuits courts, tout en voulant le faire savoir aux consommateurs. « Je cherchais aussi une qualité régulière de farine, ce qui était difficile à trouver. Parce qu’un client qui ne retrouve pas la même qualité de pain et de texture d’une fois à l’autre sera déçu et ne reviendra pas », constate-t-il. La Dynamique céréalière lui a permis de répondre concrètement à toutes ces problématiques.

Les représentants de la Dynamique céréalière était présent au salon des Métiers de bouche de Niort du 6 au 9 octobre

La marque a permis une véritable revalorisation de cette filière pain

Du côté des meuniers, ce partenariat avec les autres acteurs de la filière pain est également un atout. « Ca permet d’échanger et de se faire part des attentes des uns et des autres. Chacun peut ainsi réajuster sa façon de travailler, pour qu’on puisse tous obtenir un produit fini de qualité. On se sent tous impliqués », explique Gaétan Boiron, meunier à La Crèche dans les Deux-Sèvres. D’un point de vue technique, pour le meunier « c’est un certain confort de travail d’avoir toujours une qualité de blé régulière et équilibré». Cette régularité de qualité lui permet également de vendre sa farine un tout petit peu plus chère, tout en gardant un prix constant malgré les fluctuations des cours du blé. La marque « Signé Poitou-Charentes » a permis une véritable revalorisation de cette filière pain, a-t-il pu constater. « Non seulement les consommateurs sont contents de pouvoir nous identifier, mais ça nous a aussi servi à vendre notre farine à des supermarchés travaillant avec un fournil de boulanger », explique-t-il. Trois grandes surfaces vendent aujourd’hui la baguette tradition Signé Poitou-Charentes, réalisée avec le protocole et la farine de la Dynamique céréalière.

Aujourd’hui, l’association ambitionne de s’agrandir à l’échelle de la nouvelle région et d’accueillir des acteurs de Nouvelle-Aquitaine. «Aujourd’hui nous travaillons entre 300 et 400 tonnes de blé par an. Avec ses 700 hectares de culture en blé, Océalia est en capacité de nous fournir le double », assure Lise Bertrand. L’association est déjà en train de démarcher en Gironde et en Dordogne.

En chiffres

  • 700 hectares de blé tendre
  • 300 t de farine obtenues en 2017
  •  730 000 baguettes tradition, 10 000 pains Filou et 730 Cabrifou fabriqués en 2017.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
6816
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !