14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Quand le jambon de Bayonne s'habille de Fêtes sous l'oeil des Japonais et autres Coréens...

02/08/2009 |

Gaby Biscaye devant son oeuf basquaise

Associer le lancement des Fêtes de Bayonne à la promotion du Jambon... de Bayonne : l'ambition du Consortium qui veille à la reconnaissance et au développement du fleuron de la salaisonnerie régionale a trouvé, ce 29 juillet, sa pleine justification dans une ambiance propice à séduire les délégations étrangères. Venus du Japon, de Corée du Sud, d'Allemagne, du Danemark, de Belgique... grossistes et journalistes étaient les invités d'honneur d'un évènement qui est au coeur de la stratégie des responsables du Jambon de Bayonne : conquérir de nouveaux marchés.

Après avoir passé, en 2008, le cap de ses dix années de reconnaissance d’une IGP, Identité Géographique Protégée, nanti d’une image de qualité très surveillée, le Consortium entend développer la part de l’exportation, avec un objectif à l’horizon 2.015 : 20% de l’activité. La participation aux Salons en Allemagne, Espagne, en novembre prochain aussi, en Corée du Sud et au Japon, doit concourir à l’atteindre.
Aujourd’hui, le jambon de Bayonne c’est une zone d’élevage sud-ouest qui s’étend sur trois régions administratives, Aquitaine, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes, 1374 éleveurs, mais c’est aussi, et tout autant , une aire dédiée à la salaison et à l’affinage qui se confond avec le Bassin de l’Adour, les Pyrénées-Atlantiques d’abord, et quelques cantons alentour dans les Landes, le Gers et les Hautes-Pyrénées. C’est là que se joue, pour l’essentiel, la qualité finale du produit qui plonge ses racines dans cette belle tradition de salaison et de séchage qui répond, désormais, au strict respect d’un cahier des charges, fort de l’existence d’une centaine de points de contrôle, de l’amont à l’aval.

Le "Bayonne" crée des emplois "indélocalisables"
Michel Prugue président de l'INAO en discussion avec Xavier Isabal le jeune chef de Un organisme certificateur indépendant, une exigence qui va grandissante de la régularité du produit, d’ailleurs soutenue par des investissements en Recherche-Développement, sont autant de garanties pour le consommateur, ce qui n’est pas forcément le cas pour le jambon importé. Car les Français s’ils sont amateurs de jambon – ils en consomment 65.000 tonnes- n’en produisent que 45.000 dont 9.000 tonnes pour le Bayonne.
Autant dire qu’il y a une place à prendre, d’autant plus intéressante que l’IGP est un atout, que la filière « Bayonne », 8.000 emplois, est motivée. Comme l’ont rappelé Bernard Dupont le président du Consortium et Pierre Moureux, cette « production est indélocalisable » et participe à l’aménagement du territoire, spécialement en milieu rural. Grâce à l’IGP un millier d’emplois nouveaux ont été crées !

Telléchéa et Biscaye: le mano à mano
Mais comme Bayonne est le mot étendard il est de bon goût que les responsables de la filière fasse appel à la riche palette des chefs basques pour créer des plats où le jambon est le dénominateur commun. Le plus bayonnais d’entre eux, le jovial et talentueux Jean-Claude Telléchéa de l’Auberge du Cheval Blanc, dans un mano à mano avec son maître Gaby Biscaye ont régalé en ce jour de fêtes les invités du consortium :
1. pour le premier une daurade grise de chez nous simplement croustillante sur la peau, piquée de fines pointes de jambon,le tout posé sur un lit de jambon braisé au piment rouge et vert d’Anglet et servi avec un jus où les brisures de truffe entrent pour trente pour cent et où se sont glissées quelques lamelles de jambon….
2. pour le second un œuf basquaise au coulis de piment doux qui vaut d’être cuisiné en deux temps de sorte que le dit coulis, en manière de compotée et agrémenté de dès de jambons, ait connu la fraîcheur d’une nuit d’été au réfrigérateur, avant d’accueillir l’œuf poché que quelques brins de ciboulette mettront aux couleurs du Pays Basque. Une merveille et simple à préparer pour l’été.

En attendant l'Olympia
L’Irouleguy de La Cave, de Mignaberry à Saint-Etienne de Baïgorry, aux trois couleurs - blanc, rosé, rouge - a relevé tous les défis, en particulier lors du dîner à La Casemate, haut lieu des Fêtes avec « Los Incongnitos », où l’on pouvait croiser les « Hondelatte » et autre « Apathie »…où Michel Etcheverry préparait son passage à l’Olympia, le 14 septembre prochain, en montant ses gammes.
Nombreuses personnalités pour porter haut ce si cher jambon parmi lesquels, le président du conseil général M. Castaings, son prédécesseur Jean-Jacques Lasserre, Michel Prugue président de l’Institut national de l’origine, venu en voisin d’Hagetmau et dont le groupe Maïsadour devient un grand du jambon de Bayonne autour de Delpeyrat, Pierre Cambar directeur de l’AAPrA et René... le grand maître de la confrérie qui a officié pour le grand bonheur des invités venus de loin.

Notre photo : Gaby Biscaye devant son oeuf basquaise au coulis de piment doux

J.A.

www.jambon-de-bayonne.com ,
route de Samadet 64410 Arzacq
Tél .05 59 04 49 93

Partager sur Facebook
Vu par vous
1173
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !