18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | Réussir la venue du Tour en Dordogne avec les produits du Périgord

23/07/2014 | Les vins de Bergerac, le foie gras, la truffe, la noix, le canard, seront à l'honneur lors de la venue de la Grande boucle en Dordogne, vendredi et samedi.

Les membres de la commission Terroir du Comité d'organisation du Tour de France à Bergerac veulent mettre les plats dans les grands

Dès l'annonce de la venue du Tour de France en Dordogne à l'automne, le comité d'organisation du Tour de France à Bergerac, sous l'impulsion de Pascal Chanteur, ancien coureur professionnel, a souhaité mettre les petits plats dans les grands et mettre en valeur les produits du terroir sous signe officiel de qualité, en partenariat avec la Chambre d'agriculture et les filières. Depuis neuf mois, des bénévoles travaillent pour que les officiels, les journalistes, les techniciens de l'organisation, et le public puissent goûter à ces nombreux produits locaux qui font la renommée du département.

A trois jours de l'arrivée à Bergerac de la dix-neuvième étape de la Grande boucle sur la plaine de Piquecailloux, les bénévoles de la commission terroir du Comité d'organisation du Tour de France à Bergerac (COTFB) sont fin prêts. Cette commission a en charge l'organisation des repas pour le village partenaire, la soirée de gala du samedi 26, le repas des journalistes du vendredi 25, le casse croute des 160 techniciens d'ASO, et la gestion de la petite restauration et des buvettes pour le grand public. "Je ne suis pas issue du milieu du vélo, mais du monde du vin et de la gastronomie. La venue du Tour en Dordogne est une occasion unique de mettre en valeur les produits du Périgord, de démontrer les savoir-faire de nos producteurs locaux. C'était l'un des objectifs de départ du comité d'organisation, créé à l'initiative de Pascal Chanteur, ancien coureur professionnel. C'est pour notre gastronomie, une vitrine exceptionnelle que nous ne pouvions manquer," indique Christiane Delpon, une des responsables de la commission. Au fil des mois, le comité d'organisation a noué des partenariats avec l'ensemble des filières agricoles sous signe officiel de qualité : la noix, le poulet, l'agneau du Périgord, le foie gras. Toutes ont joué le jeu sans exception en fournissant la matière première et le plus souvent gratuitement. Au village départ du samedi, et à l'arrivée le vendredi soir, il y aura de nombreux stands de produits locaux. 

Quatre chefs étoilés de DordogneCette commission a donc en charge l'organisation de plusieurs repas : notamment ceux des journalistes qui se verront servir un vrai repas composé de produits locaux dès la fin de matinée du vendredi. Mais le summum sera atteint avec le repas de gala spécial VIP, le samedi soir au cloitre des récollets, le tout accompagné des vins de Bergerac. La fédération des vins et le CIVRB sont partenaires de cette opération de promotion. 180 personnes triées sur le volet y assisteront et pourront déguster du canard du Périgord, du foie gras, de la truffe et du boeuf de race blonde d'Aquitaine. "Nous avons la chance d'avoir la participation de quatre chefs étoilés du département. Marie Rougier, de la Tour des vents de Monbazillac, préparera une recette de foie gras, Vincent Arnould du Vieux Logis à Trémolat cuisinera une recette à base de boeuf de race blonde d'Aquitaine, Vincent Lucas de Sainte Sabine, de la truffe du Périgord et Didier Casaguana, des Vigiers à Monestier, préparera un plat de canard aux cèpes," précise Sylvie Chancogne. 

De la petite restauration pour le grand publicLa commission terroir a souhaité aussi et notamment pour l'équilibre financier, prévoir de la petite restauration pour les nombreux spectacteurs qui seront massés à l'arrivée, le vendredi après midi et le samedi au départ du contre la montre individuel. "Au niveau de l'organisation et de la logistique, ce n'est pas simple. le vendredi, nous ferons des sandwichs chauds à base de merguez, de saucisses réalisées par des entreprises locales. Le samedi, nous proposerons une assiette à base de boeuf de race blonde d'Aquitaine, produit localement, précise Christian Lafforgue. 150 kg de boeuf ont été commandés pour cette opération. Christian Lafforgue, habitué de ce type d'organisation bénévole,  est entouré d'une équipe de 56 personnes, toutes bénévoles.  L'organisateur, ASO, a ses contraintes et ses exigences. L'itinéraire course est entièrement privatisé. "Nous ne pouvons pas par exemple traverser la ligne d'arrivée. Il nous a fallu prévoir six camions frigorifiques, pour éviter toute rupture de la chaîne du froid dont deux de chaque côté de la ligne d'arrivée," intervient son compagnon de route et ami Jean-Paul Bonnamy. Quatre buvettes sans alcool sont également prévues sur la plaine de Piquecailloux pour l'arrivée du vendredi. "Au niveau logistique, nous sommes prêts même si un imprévu de dernière minute peut survenir. Notre principale difficulté est que nos équipes de bénévoles devront démonter le soir même les buvettes sur la plaine de Piquecailloux et les remonter avant sans doute sept heures du matin sur la place Gambetta, près du départ du contre la montre individuel," détaille Christian Lafforgue. A J-3, les membres du comité d'organisation n'espèrent plus qu'une chose, c'est que la météo soit clémente et que cette fête autour du Tour soit une réussite pour la ville de Bergerac et le département de la Dordogne. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3905
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !