Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/02/20 | L'octogénaire qui avait attaqué la mosquée de Bayonne est décédé

    Lire

    Claude Sinké, 84 ans, soupçonné d'être l'auteur de l'attaque de la mosquée de Bayonne qui avait fait deux blessés est décédé. Placé en détention provisoire au Centre pénitencier de Mont-de-Marsan, le procureur de la ville a indiqué qu'il était décédé mercredi après avoir été conduit aux urgences de l'hôpital, son état de santé s'étant aggravé. Il disait vouloir "venger l'attentat de Notre Dame de Paris" dont il pensait que la responsabilité de l'incendie incombait à des musulmans.

  • 27/02/20 | La Charente-Maritime décroche le label "vélo et fromage" au SIA

    Lire

    Au Salon International de l'Agriculture de Paris, le Département de la Charente-maritime a obtenu le 26 février le label "Vélo & Fromages".Lancé en 2018 par l'Assemblée des Départements de France, ce label vise à faire découvrir aux amateurs de randonnées à vélo les produits fromagers du terroir. Le premier itinéraire labellisé en Charente-Maritime fait découvrir une quarantaine de sites fromagers sur un parcours de 154 km, qui démarre à l’entrée Nord du département, sur la Vélo Francette.

  • 27/02/20 | La Rochelle : les services municipaux réintègrent l'Hôtel de ville

    Lire

    Suite à la réouverture de l'Hôtel de ville de La Rochelle après 6 années de travaux, l'accueil des services municipaux se fait dorénavant à l'Arsenal, 8 place J-B Marcet, de 8 h 30 à 17 h 30, du lundi au vendredi. L’Hôtel de Ville héberge désormais le cabinet du maire et les élus peuvent y recevoir les citoyens sur RDV. Les cérémonies et mariages y sont de nouveau organisés, ainsi que les visites touristiques. La cour sera librement accessible au public de 8 h à 20 h du lundi au vendredi et de 10 h à 18 h le samedi.

  • 27/02/20 | Mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal

    Lire

    Lancement d’une campagne de dépistage national du cancer colorectal par le Centre régional de Coordination des dépistages des Cancers de Nouvelle Aquitaine. Deuxième cancer le plus meurtrier, le cancer colorectal est chaque année responsable de 17 000 décès. Détecter ce cancer grâce au dépistage peut guérir 9 cas sur 10. Pour sensibiliser à cette démarche, une marche bleue est organisée ce dimanche 1er mars à partir de 10h sur le parvis de la Maison Éco citoyenne à Bordeaux.

  • 27/02/20 | Le quartier Terre Sud à Bègles labellisé EcoQuartier 2019

    Lire

    La Ville de Bègles vient d'être récompensée pour son projet d’aménagement du quartier Terre Sud, au titre du Label ÉcoQuartier 2019. Le 5 février dernier, le label lui a été décerné par le ministre Julien De Normandie, aux côtés de six autres communes françaises. Le maire de Bègles, Clément Rossignol Puech, recevra les acteurs ayant participé à la démarche de labellisation, mardi 3 mars, à 11h30, au Café de la Route.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Un air du Périgord flotte sur Montmartre en ce week end de Pentecôte.

18/05/2013 | Le Périgord à Montmartre

Le Périgord à Montmartre 2013

Le Périgord au cœur de Paris ? C’est le pari de cette septième édition du « Périgord à Montmartre ». Pour l’occasion, 32 producteurs et interprofessions, répartis dans 40 tentes, se sont donnés rendez-vous. Leur ambition : faire découvrir les saveurs et la richesse de la région, devant des Parisiens et des touristes gourmands ravis.

Pour la 7e édition, des producteurs de la région de foie gras, de noix, d’escargots, de fraises  de cabecou et bien d’autres spécialités  se retrouvent rue d’Azaïs dans la capitale, derrière le sacré cœur. Le lieu n’a pas été choisi au hasard : le cœur de Paris permet de toucher les Parisiens. « Il y a 13 millions de visiteurs par an à Montmartre, ça fait un potentiel de 90.000 par jour, vous imaginez », remarque Nicolas Platon, directeur de la communication du Conseil général de la Dordogne. Après notre participation aux fêtes des vendanges, nous avons eu l’idée de créer cet évènement. C’était il y a sept ans. » L’objectif : faire découvrir le Périgord, ses produits phares bien sûr, sa gastronomie, mais aussi sa richesse culturelle. Les producteurs peuvent ainsi fidéliser une clientèle et remplir leur carnet d’adresses. Un principe, sauf pour les interprofessions, les producteurs changent chaque année. « A une autre exception près, explique Nicolas Platon. Si vous venez de sortir un nouveau produit, comme un rosé pour un viticulteur, vous êtes susceptible de revenir ». Le budget de la manifestation pour le Conseil général : 150.000 euros.

Le Périgord à Montmartre 2013

Dans la joie et la bonne humeurChristiane et Pierre Lacabanne, qui s’occupent de la ferme de Charnaillas sont présents à Paris pour la première fois. Cette mère et son fils de 20 ans présentent leur foie gras. « Mon mari est resté à la ferme. Il y a beaucoup de travail ». Mais les deux sont heureux de cette escapade parisienne. « Ça change », insiste Pierre, avant de proposer une rillette de canard à des acheteurs. « Nous sommes heureux d’être là et espérons revenir », explique-t-il. Car leur spécialité n’est pas seulement le canard et l’oie. Ils produisent aussi des noix, des asperges bio et des truffes.

Garde champêtre d’antan « et je tiens au d’antan », nous précise-t-il, Jean-Pierre Monmarson ne boude pas son plaisir en cette journée ensoleillée. Présent pour animer les stands et munis de son tambour, il salue les producteurs, harangue les passants, et contribue pour beaucoup à l’ambiance chaleureuse. « Oyé, oyé à la population, lance-t-il. Nous représentons le Périgord. » En s’adressant à des acheteurs venus savourer les fruits fourrés au foie gras de Norbert. « Vous allez voir, c’est délicieux. Et quel savoir-faire ! ». Ici, on croise surtout des touristes et des curieux. Des Américaines dégustent du fromage, pas loin des Italiens sont fascinés par des escargots. On vient aussi s’acheter un smoothie de fraises ou on pose devant une fresque représentant celle de Lascaux 2.

Le Périgord à Montmartre 2013

Marie-Noëlle Freyssignet en est à sa sixième manifestation, car elle est éleveuse de chèvres et animatrice de « l’interprofession Caprine de Dordogne Périgord » qu’elle représente pendant ces journées. Leur interprofession compte pas moins de  120 éleveurs, dont 28 fromagers fermiers et une production de 13 millions de litres de lait en produit transformés et 20.000 chèvres dans le Périgord. « Vous voulez goûter ? », demande-t-elle à un couple de retraités, visiblement séduit et qui achète deux barquettes. « Nous venons surtout ici pour faire découvrir nos produits , précise-t-elle. Ici, pas de gros bénéfices, mais une volonté de fidéliser une clientèle et exposer le savoir-faire du Périgord ». En ce moment, le temps est compliqué pour les producteurs. « Il y a quelques années, nous étions 150 éleveurs et pas 120. Nous ne sommes pas les plus à plaindre. Mais les charges montent et pas le prix du lait. Pourtant nous travaillons entre 50 et 80 heures par semaine », rappelle-t-elle avec le sourire. A quelques stands, Elisabeth Guillemot, présente sa production d’escargots, devant certains touristes ébahis. Avec son époux, ils sont héliciculteurs. En Dordogne, ils ne sont que trois éleveurs d’escargots. « En élevage, on produit des gros gris », nous apprend-t-elle. Dans leur six parcs, le couple élève pas moins de 250.000 escargots début mai et ce pour cinq mois. « Pendant cette période, les escargots grossissent de 500 fois leur taille contre trois ans pour le Bourgogne », précise-t-elle.

Samedi et dimanche, le programme reste chargé, avec concours de cuisine et concert le samedi et animation culinaire le dimanche.

Charlotte Lazimi
Par Charlotte Lazimi

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2088
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !