Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/05/19 : Le comité de ligne TER du bassin de Limoges aura lieu le mardi 28 mai 2019 à 18h à la Maison de Région, 27 boulevard de la Corderie à Limoges. Au menu: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

24/05/19 : Dans le cadre de son Plan Action Climat, l’Agglo de Pau propose 2 soirées d’échanges pour encourager l’émergence de projets citoyens: le 4 juin à 20h à la salle des fêtes d’Artigueloutan et le 18 juin à 20h à la salle communautaire de Poey-de-Lescar.

24/05/19 : La Région Nouvelle-Aquitaine, la Régie régionale des transports landais et la SPL Trans-Landes s'apprêtent expérimenter un autocar roulant au bioGNV sur la ligne régionale Dax-Mont-de-Marsan, soit une émission de -95% de particules et -80% co2 en bio gaz

24/05/19 : En partenariat avec le Conservatoire de Espaces Naturels, la Médiathèque André Labarrère de PAU accueille du 22 mai au 8 juin l'exposition "des abeilles sauvages dans ma ville"ainsi qu'une conférence le vendredi 24 mai de 18h à 20h.

23/05/19 : Suite aux actions engagées depuis plusieurs mois et aux demandes des enseignants ainsi que des familles des élèves et citoyen·nes, la FSU47 a décidé d'organiser une réunion publique à Agen, salle Picasso (à côté du Stadium) le mardi 28 mai à 20 h 30.

23/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 23 mai à 18h au lycée du IV-Septembre d'Oloron. Les lignes Bordeaux-Tarbes ; Bayonne-Tarbes et Pau-Bedous y seront étudiées à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

23/05/19 : La Rochelle : Les Francofolies (du 11 au 14 juillet) ont dévoilé la programmation de la scène de la grosse horloge : TERRENOIRE, CORINE, HUBERT LENOIR, CLÉA VINCENT, LA CHICA, YSEULT, MARVIN JOUNO, SAODAJ', DAMPA, DI#SE, SPIDER ZED, KOTTARASHKY.

23/05/19 : Dans le cadre des élections Européennes, Christian JACOB, président du groupe Les Républicains, et la collistière de F.Bellamy Cristina STORONI, vont en Charente-Maritime ce jeudi à la rencontre des acteurs des filières agricoles et des militants LR.

22/05/19 : Deux-Sèvres : les campus des métiers de Niort et Parthenay ouvrent leurs portes les mercredi 22 et vendredi 24 mai de 13h30 à 17h30. Une occasion de découvrir les 32 métiers de l’artisanat enseignés et échanger avec l'équipe autour de l'alternance.

22/05/19 : Elections européennes : La ville de Bergerac lance un appel via les réseaux sociaux et son site internet pour trouver des assesseurs pour dimanche prochain, le 26 mai jour des élections européennes. Plus d'infos : www.bergerac.fr

22/05/19 : Deux-Sèvres: suite à un glissement de chaussée survenu ce mardi soir au Rétail sur la RD748, la circulation est coupée entre Champdeniers et Secondigny. Une déviation a été mise en place par la RD6, RD743 via Parthenay et la RD949bis vers Secondigny.

22/05/19 : Mardi 21 mai à Bordeaux, lors du salon des Achats, Teréga a réaffirmé sa stratégie RSE en signant une charte relations fournisseurs responsables. Une démarche en cohérence avec le plan stratégique de l'entreprise IMPACTS 2025.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/05/19 | Le comblement du passage souterrain de la gare de Marmande sous tension!

    Lire

    Le 23 avril dernier, le passage souterrain permettant la liaison entre les quais de la gare de Marmande a été comblé de béton. Val de Garonne Agglomération et la Ville de Marmande sont vivement opposés à ces travaux effectués par SNCF Réseau sans aucune concertation préalable. Les deux collectivités ont interpellé la direction de SNCF Réseau pour qu’une réunion soit organisée et l’ont informée qu’elles répondraient défavorablement à tout appel de fonds dans l’attente de cette réunion.

  • 24/05/19 | Un patron périgourdin adopte une méthode originale pour recruter

    Lire

    Après l'échec de ses petites annonces à Pôle-Emploi et sur site internet LeBoncoin, Geoffroy Saguet, le patron de l'entreprise Horizons bois à Savignac les églises, en Dordogne, a posé un panneau sur la façade de son entreprise de charpente-menuiserie, pour attirer les candidats. Il recrute des ouvriers qualifiés, charpentiers et menuisiers, un couvreur, un chef d'équipe et un ingénieur, soit 10 postes au total. Il a reçu une trentaine de Curriculum Vitae en dix jours.

  • 24/05/19 | Elections européennes : La Rochelle favorise l'accès aux handicapés

    Lire

    Depuis mars 2019, les personnes majeures sous tutelle sont pour la première fois autorisées à voter. Depuis, la Ville de La Rochelle s’est associée à l’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) pour leur favoriser l'accès à ce premier scrutin du 26 mai. Des membres de l’Association Valentin Haüy et du Relais handicap de l’Université de la Rochelle seront présents avec une grille d’observation pour faire le point sur les aménagements en place et les évolutions possibles.

  • 24/05/19 | L'ADM47 soutient la création du Lac de Caussade

    Lire

    L’Association des Maires de Lot-et-Garonne a organisé le 23 mai au soir un conseil d’administration exceptionnel pour confirmer son soutien à la création du Lac de Caussade et "permettre de trouver rapidement une sortie de crise avec toutes les parties prenantes". Pour rappel, l'ADM47 a adopté une motion de soutien à ce projet.

  • 23/05/19 | Européennes : Feltesse vote EELV

    Lire

    Vincent Feltesse, ancien Président de la CUB et figure de l'opposition à la mairie de Bordeaux, mais en rupture de PS, a indiqué dans un post soutenir Europe Écologie Les Verts dans le futur scrutin des européennes. "L'Europe peut se disloquer. Les populistes seront très nombreux mais loin d'avoir la majorité. Le parlement sera dirigé par une coalition très large, sous risque d'une réelle paralysie. Dans ce contexte, j'ai choisi EELV car la question environnementale doit être au coeur de tout, et renforcer le groupe écologiste en constitue la meilleure garantie", à ainsi souligné Vincent Feltesse.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Un nouveau souffle pour la conserverie Henri Piquet

07/03/2019 | La site internet de la conserverie Henri Piquet fera également peau neuve le mois prochain, avec un nouvel espace de vente en ligne.

Conserverie Henri Piquet

Conserverie historique de la Gironde, l’entreprise créée en 1933 par Henri Piquet a été rachetée en mars 2018 par deux Bordelais, Guillaume Coiffe et Jérémy Strohner. Épicuriens bordelais et amis de longue date, ils veulent perpétuer la tradition du pâté made in Cestas.

Exilés de leurs terres bordelaises pendant plusieurs années, après une formation à Kedge, Guillaume Coiffe et Jérémy Strohner sont revenus dans la région avec l’ambition de racheter une entreprise agroalimentaire locale. C’est chose faite depuis un an, avec la reprise de la conserverie Henri Piquet, entreprise phare de la Gironde, qui produit des pâtés, conserves de légumes et plats cuisinés.

Avec sa production dans un petit atelier à Cestas, a conserverie Henri Piquet veut promouvoir le terroir. Aujourd’hui, 100 % des produits utilisés sont français, voire le plus souvent lorsque cela est possible, néo-aquitains. Preuve de cet engagement, le sel utilisé dans les produits Henri Piquet sera désormais exclusivement originaire de l’île de Ré.

Une activité fondée sur deux autres engagements : des recettes sans colorants, sans conservateurs et sans arômes, ainsi que le renforcement d’une image populaire. Comme l’explique Jérémy Strohner : « Ma fille a 6 ans. Je veux qu’en lisant la liste des ingrédients, elle comprenne ce qu’elle mange ». Effectivement, des étiquettes réduites à leur strict minimum : viande, foie et lard de porc, sel, fécule de pomme de terre, piment d’Espelette, tout est limpide dans la recette, héritée des précieuses archives d’Henri Piquet.

Une implantation locale, proche des habitants

Créée à Bègles, l’entreprise a déménagé dans les années 1970 à Cestas, où elle est aujourd’hui toujours implantée. Un seul atelier de fabrication pour l’ensemble des produits de la marque, qui embauche aujourd’hui 10 employés. Le renouveau apporté par Guillaume Coiffe et Jérémy Strohner a permis de relancer l’activité et d’embaucher deux salariés.

Afin de se rapprocher des Cestadais, une boutique a ouvert récemment à côté de l’atelier de fabrication. Ouverte les lundis et mercredis après-midi, elle vise à recréer du lien avec les habitants : « Beaucoup ne savaient pas que nous étions implantés ici, alors que dans le département, tout le monde connait la marque ! ». Pour ce premier mois d’ouverture, la boutique offrira une boite à chaque foyer de Cestas.

Conserverie Henri Piquet

Objectif expansion pour la marque

Forte d’une image de marques bien implantée dans la mémoire des Girondins, Guillaume Coiffe et Jérémy Strohner souhaitent ramener en enfance leurs clients : « c’est une marque de notre enfance, des pique-niques à la plage, des repas entre amis ». Leur objectif est désormais d’être vendus dans 100 % des distributeurs de Gironde. Quitte à mettre fin à une distribution à plus grande échelle : « être vendu au supermarché de Vélizy en région parisienne, mais pas dans celui de la même enseigne à Talence, ça n’a pas de sens pour nous », explique Jérémy Strohner. Avec 90 % du chiffre d’affaires de la marque réalisée en Nouvelle-Aquitaine, difficile de ne pas privilégier les revendeurs régionaux pour les deux associés.

Dans l’optique d’une production toujours plus locale et qualitative, la conserverie propose depuis février une gamme bio. Aux côtés des 3 références de pâtés bio déjà proposées, les deux entrepreneurs espèrent pouvoir lancer bientôt des conserves de légumes bio, pour compléter leur offre commerciale. L’offre de plats cuisinés a été revue à la baisse, pour se recentrer sur des plats typiques de la région : garbure au manchon de canard, coq au vin de Bordeaux…

Également, dans l’esprit de convivialité qu’ils souhaitent mettre en avant, ils envisagent une distribution accrue de la marque dans les bars et restaurants locaux, grâce à leur nouveau format 90 g. « Le pâté, c’est l’esprit de l’apéro entre amis et c’est le sens que l’on veut donner à la marque ». Ils avouent même avoir refusé des offres de la grande distribution pour des marques distributeurs : « Ça ne nous intéresse pas, notre but, c’est uniquement la région, le département, nous avons un léger chauvinisme bordelais ! », conclut Jérémy Strohner.

Marianne Chenou
Par Marianne Chenou

Crédit Photo : Marianne Chenou

Partager sur Facebook
Vu par vous
5757
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !