aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

  • 18/08/17 | Emploi : #Recrutemoisitupeux pour faire se rencontrer l’offre et la demande

    Lire

    Site d'offres d'emploi du Lot-et-Garonne, Emploi47.fr lance l’évènement #Recrutemoisitupeux, l’après-midi du 14 septembre, au Centre des Congrès d’Agen. C’est une rencontre directe sans CV, entre candidats et employeurs, au cours de laquelle les employeurs échangeront avec 2 ou 3 candidats en même temps pendant une durée limitée.

  • 18/08/17 | Rochefort honore La Fayette

    Lire

    C'est joliment annoncé dans ce communiqué: "tout au long de l'été, Rochefort invite La Fayette à présider l'ensemble de ses manifestations culturelles. Avec l'exposition au musée Hèbre des pièces exceptionnelles qui retracent sa vie, les conférences, les noctambulations et les nombreuses animations organisées tout l'été, c'est une toute autre ambiance qui vous attend le dernier week-end d'août. Les 26 et 27, vous serez alors plongé dans la vie de ce héros des deux mondes, vous côtoierez le siècle des Lumières et croiserez des personnages costumés dans les rues de la ville."

  • 09/08/17 | En Lot-et-Garonne, un soutien aux entreprises en difficulté

    Lire

    Pour faire face aux complexités de leurs fonctions (difficultés organisationnelles ou économiques), les chefs d'entreprise peuvent être conseillés et aidés grâce au Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) de Marmande - Villeneuve-sur-Lot. Ce service est gratuit et apporte un accompagnement personnalisé aux chefs d’entreprises, en l’absence de Tribunal de Commerce.

  • 04/08/17 | Annulation de 300 M€ de dotations de l’Etat aux collectivités locales. Pierre Camani réagit

    Lire

    Pierre Camani, président du CD47, sénateur et membre du groupe de travail sur les difficultés des Départements ruraux estime que cette annonce est « un nouveau coup dur. C'est une décision inattendue et incompréhensible, alors même que le Président de la république s’était montré rassurant envers les élus locaux lors du lancement de la Conférence nationale des Territoires. (…) Pour autant, ce mauvais signal envoyé aux collectivités locales n'entache pas ma détermination à poursuivre le combat. »

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | « Un produit simple et naturel » : le jurançon se raconte à Gan

09/08/2016 | La cave de jurançon organise une journée portes ouvertes à Gan le vendredi 12 août. Tous ses vignobles sont certifiés "haute valeur environnementale".

"Derrière ce produit, il y a 900 hectares de vignoble et plus de 400 familles qui en vivent"

« Les gens nous disent souvent qu’ils ne connaissent rien au vin. On leur répond que ce n’est pas grave. Qu’ils ont un palais et qu’ils peuvent se faire une opinion. Nous souhaitons leur montrer qu'il s'agit là d'un produit simple et naturel ». La cave de Gan fera passer le message aux visiteurs qu’elle accueillera le vendredi 12 août lors d’une journée portes-ouvertes organisée dans le vignoble de jurançon. Entre les visites, les dégustations et les animations, il y en aura pour tout le monde, assure-t-elle. Tout cela est gratuit, bien sûr.

Avec ses vins blancs de jurançon, moëlleux ou secs,  ainsi que ses Béarn rouges et rosés, la cave dispose d’un potentiel de 5 millions de bouteilles par an. Une activité qui fait vivre 400 familles, viticulteurs et salariés compris, sur les coteaux dodelinant au pied des Pyrénées.

Qu’elles s'effectuent via Internet, par correspondance ou sur le site de Gan, les ventes se répartissent de façon quasi-égale entre une clientèle constituée  de particuliers, d’hôteliers et de restaurateurs ainsi que de grandes surfaces. Sachant que 10% de la production  part également à l’étranger, en Europe comme dans le reste du monde.

« On part sur un très beau millésime »

Si le ciel continue à ne pas se montrer chagrin d’ici les premières récoltes qui devraient avoir lieu fin septembre, les vendanges 2016 s’annoncent sous de beaux auspices.

« La vigne n’a pas du tout souffert. Elle a eu de l’eau, de la chaleur et elle n’a pas subi la pression des maladies auxquels certains vignobles ont été confrontés en France. Même si nous avons connu des épisodes de pluie, le Béarn n’a pas été plus arrosé que d’habitude » constate Bertrand Pedeflous, le directeur commercial. Bref, tant en volume qu’en degré d’alcool, le contrat est pour le moment rempli. « On part sur un très beau millésime ».

Ce contexte sera sans doute expliqué aux visiteurs des portes-ouvertes, prévues de 9 h à 19h . Tout comme sera rappelé la confiance que les Béarnais nourrissent dans l’avenir. « On utilise chaque année l’ensemble de nos droits de plantation et nous sommes sur un vignoble où des jeunes s’installent, même à Bellocq. Qu’ils soient fils de coopérateurs ou pas. Ce qui veut dire qu’ils croient en ce que l’on fait ».

Des mosaïques gallo-romaines au robot de l’embouteillage

Le robot de l'embouteillage. Impressionnant et fabriqué en France.

Quais, pressoirs, cuves de fermentation, élevage du vin et mise en bouteilles… Toutes les étapes du travail effectué à Gan par la cave de jurançon seront de même présentées en termes simples aux visiteurs. Des hôtes transportés en voiturettes électriques et pour lesquels toutes sortes d’animations sont prévues avec balades en calèche, photomaton, jeux gonflables pour les plus jeunes etc.

 « L’idée, c’est que les gens passent un bon moment et qu’ils puissent être capables de parler du vin après leur venue » dit Margaux Javelot, chargée de communication.

La découverte les amènera à découvrir les mosaïques gallo-romaines exposées sur le site, à apprécier les jeux d’ombre et de lumière des chais de vieillissement ou encore à observer l’efficacité de l’impressionnant robot utilisé par la cave pour empiler par dizaines les bouteilles dans une caisse.

 Un outil qui évite les fastidieuses taches d’antan et a été fabriqué en France , comme l’ensemble des équipements utilisés par la cave, indique au passage Bertrand Pedeflous. « Les bâtiments d’embouteillage ont été construits par des entreprises béarnaises. Nous avons toujours travaillé avec les gens du coin. Ca fait aussi partie de notre culture ». Même l’eau du Neez, la rivière délivrant ses trois mètres cubes par seconde à deux pas de là, est utilisée pour climatiser les lieux

Pas de bio, mais un respect scrupuleux de l’environnement

Soucieuse de respecter son environnement, la cave de Gan - qui reste l'entreprise la plus visitée de la Nouvelle Aquitaine -  a également obtenu une certification ISO 14 001. Si elle ne produit pas de vin bio, elle assure rester « très à l’écoute » du milieu naturel sur lequel elle travaille. Tous ses vignobles étant certifiés HVE (haute valeur environnementale).

« Cette donnée est prise en compte depuis longtemps chez nous. On ne s’interdit pas d’utiliser des produits phytosanitaires lorsque cela est nécessaire. Mais cela n’a plus rien à voir avec ce qui se pratiquait auparavant. Qui plus est, les produits ne sont plus du tout les mêmes ».

« Par ailleurs, élaborer des vins moëlleux sans sulfites ajoutés est techniquement faisable. Mais avec des contraintes, en particulier en matière de conservation des produits au froid, que nos clients ne sont pas prêts à mettre en œuvre. Cela étant, les quantités utilisées sont trois à quatre fois en dessous de la limite légale et nous veillons à sortir le produit le plus simple et le plus naturel possible. Nous sommes les premiers consommateurs de nos vins ».

Le site de la cave : www.cavedejurancon.com

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
17409
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !