23/09/17 : Le salon nautique le Grand Pavois se tiendra du 27 septembre au 2 octobre au port des Minimes de La Rochelle. 750 bateaux sont à découvrir dont une centaine de nouveautés en avant première mondiale.

22/09/17 : Le réalisateur Antoine de Maximy (J'irais dormir chez vous) sera présent pour le lancement du feestival Les Nouvelles Explorations à Royan le 4 octobre, au palais des congrès. Il sera en compagnie du photojournaliste Réza.

22/09/17 : Loi travail : ils étaient entre 600 et 700 à manifester contre le projet de réforme hier à La Rochelle contre les 1500 à 3000 du 12 septembre.

21/09/17 : Ce jeudi, entre 3000 et 10000 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux à l'appel de plusieurs syndicats, dont la CGT et FO dans les rues de Bordeaux pour protester contre la loi travail, une mobilisation moins importante que celle du 12 septembre.

20/09/17 : La CGT et la FSU appellent les salariés à une nouvelle journée d’action ce jeudi contre la réforme du Code du travail. En Dordogne, trois manifestations sont organisées : à 10 h 30 à Périgueux, à 15 h 30 place du 14-Juillet à Sarlat et à 17 h à Bergerac.

20/09/17 : Les mesures acoustiques le long de la LGV Tours-Bordeaux ont démarré hier. Au total 231 points seront contrôlés par le CEREMA de Blois et Bordeaux pour vérifier la conformité acoustique des habitations exposées et l’efficacité des protections installées

20/09/17 : Elections sénatoriales. Les députés lot-et-garonnais LREM apportent leur soutien aux candidates investies par le parti, C. Griffond et M-F Salles qui « sont les deux seules candidates désignées par la Commission nationale d’investiture ».

20/09/17 : La préfecture de la Dordogne modifie ses horaires d'ouverture : l'accueil du public se fera les lundi et vendredi 8h30 – 12h et le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Les guichets permis de conduire et cartes grises seront fermées les mardi et jeudi.

20/09/17 : Brive accueillera le samedi 23 septembre place du Civoire son premier salon de la bière locale et artisanale. Cinq brasseries artisanales viendront de Dordogne.

19/09/17 : Journée européenne des langues. Pour l'occasion, la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne organise un World café le mardi 26 sept de 14h à 17h, dans ses locaux pour échanger en anglais, espagnol, italien, allemand et s'informer sur "SO MOBILITÉ".

18/09/17 : C'est un gros coup pour la future Arena de Floirac. Ce lundi, elle a annoncé la venue le 4 avril prochain du groupe de rock américain Imagine Dragons. Les premiers billets seront disponibles à la vente vendredi 22 septembre, et les préventes dès mercredi.

- Multivote -
Le Grand Poitiers - Rentrée Universitaire 2017
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/09/17 | Alain Rousset récompensé pour la Pau-Canfranc

    Lire

    Mardi 26 septembre, à Saragosse, Alain Rousset, se verra remettre une distinction par le journal Heraldo de Aragón qui récompense une personnalité extérieure oeuvrant au développement de l'Aragon. Une manière de saluer l’engagement du Président du Conseil régional en faveur de la liaison ferroviaire Pau - Saragosse, aux côtés de l'Aragon. Un engagement, "une obstination" pour d'autres, passant par la fameuse réouverture de la section Bedous–Canfranc, pourtant loin de faire l’unanimité de ce côté ci de la frontière…

  • 22/09/17 | A la découverte du télégraphe de Chappe à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Le service des Archives municipales et l’association des Amis des moulins de Lot-et-Garonne (ADAM 47) organisent un atelier autour du télégraphe de Chappe. Là, les participants découvriront le fonctionnement de cette invention, les éléments qui restent encore visibles dans le département, et apprendront à s’en servir : envoyer des messages, et décoder les messages. Cette animation gratuite se déroule le 26 sept (14h-17h) aux Archives municipales à Villeneuve/Lot.

  • 20/09/17 | La Silver Economie à l'honneur à La Réole

    Lire

    Ce jeudi 21 et vendredi 22 septembre à la Réole (Gironde) se tient la 2ème édition du Salon de la Silver Economie. Au programme, à destination des seniors: tables rondes, rencontres, débats, offres d’emploi etc. Avec l’aide des élus, le Pays Sud Gironde se mobilise pour faire du vieillissement de sa population une source de création de richesse et d’emploi autour de trois piliers majeurs : habitat, technologie et métiers. Un élan vers plus de solidarité intergénérationnelle.

  • 20/09/17 | Crise aviaire: une pétition de la FDSEA-JA des Landes pour soutenir les éleveurs

    Lire

    Après plusieurs blocages de routes et barrages filtrants ces 15 derniers jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs des Landes viennent de lancer une pétition en ligne pour demander au gouvernement l'indemnisation des producteurs de canards sur la réalité des pertes, y compris au-delà du 29 mai, date de la reprise d'activité post-grippe aviaire. Manque de canetons et perte de débouchés font qu'un retour à la normale ne sera possible qu'en fin d'année. La pétition sur mesopinions.com objet canards

  • 20/09/17 | Toques et porcelaine à Limoges, les 22, 23 et 24 septembre

    Lire

    La 7e biennale « Toques et porcelaine » se tient à Limoges le week end prochain. A cette occasion, les produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine s’uniront aux arts de la table pour célébrer cet événement gastronomique. Cette manifestation propose un dialogue entre contenant et contenu, produits gastronomiques et arts de la table, inventivité des chefs et créativité des porcelainiers. Au menu, des démonstrations de chefs, dix masterclass, des ateliers d’œnologie animés par des chefs et des sommeliers professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | « Un produit simple et naturel » : le jurançon se raconte à Gan

09/08/2016 | La cave de jurançon organise une journée portes ouvertes à Gan le vendredi 12 août. Tous ses vignobles sont certifiés "haute valeur environnementale".

"Derrière ce produit, il y a 900 hectares de vignoble et plus de 400 familles qui en vivent"

« Les gens nous disent souvent qu’ils ne connaissent rien au vin. On leur répond que ce n’est pas grave. Qu’ils ont un palais et qu’ils peuvent se faire une opinion. Nous souhaitons leur montrer qu'il s'agit là d'un produit simple et naturel ». La cave de Gan fera passer le message aux visiteurs qu’elle accueillera le vendredi 12 août lors d’une journée portes-ouvertes organisée dans le vignoble de jurançon. Entre les visites, les dégustations et les animations, il y en aura pour tout le monde, assure-t-elle. Tout cela est gratuit, bien sûr.

Avec ses vins blancs de jurançon, moëlleux ou secs,  ainsi que ses Béarn rouges et rosés, la cave dispose d’un potentiel de 5 millions de bouteilles par an. Une activité qui fait vivre 400 familles, viticulteurs et salariés compris, sur les coteaux dodelinant au pied des Pyrénées.

Qu’elles s'effectuent via Internet, par correspondance ou sur le site de Gan, les ventes se répartissent de façon quasi-égale entre une clientèle constituée  de particuliers, d’hôteliers et de restaurateurs ainsi que de grandes surfaces. Sachant que 10% de la production  part également à l’étranger, en Europe comme dans le reste du monde.

« On part sur un très beau millésime »

Si le ciel continue à ne pas se montrer chagrin d’ici les premières récoltes qui devraient avoir lieu fin septembre, les vendanges 2016 s’annoncent sous de beaux auspices.

« La vigne n’a pas du tout souffert. Elle a eu de l’eau, de la chaleur et elle n’a pas subi la pression des maladies auxquels certains vignobles ont été confrontés en France. Même si nous avons connu des épisodes de pluie, le Béarn n’a pas été plus arrosé que d’habitude » constate Bertrand Pedeflous, le directeur commercial. Bref, tant en volume qu’en degré d’alcool, le contrat est pour le moment rempli. « On part sur un très beau millésime ».

Ce contexte sera sans doute expliqué aux visiteurs des portes-ouvertes, prévues de 9 h à 19h . Tout comme sera rappelé la confiance que les Béarnais nourrissent dans l’avenir. « On utilise chaque année l’ensemble de nos droits de plantation et nous sommes sur un vignoble où des jeunes s’installent, même à Bellocq. Qu’ils soient fils de coopérateurs ou pas. Ce qui veut dire qu’ils croient en ce que l’on fait ».

Des mosaïques gallo-romaines au robot de l’embouteillage

Le robot de l'embouteillage. Impressionnant et fabriqué en France.

Quais, pressoirs, cuves de fermentation, élevage du vin et mise en bouteilles… Toutes les étapes du travail effectué à Gan par la cave de jurançon seront de même présentées en termes simples aux visiteurs. Des hôtes transportés en voiturettes électriques et pour lesquels toutes sortes d’animations sont prévues avec balades en calèche, photomaton, jeux gonflables pour les plus jeunes etc.

 « L’idée, c’est que les gens passent un bon moment et qu’ils puissent être capables de parler du vin après leur venue » dit Margaux Javelot, chargée de communication.

La découverte les amènera à découvrir les mosaïques gallo-romaines exposées sur le site, à apprécier les jeux d’ombre et de lumière des chais de vieillissement ou encore à observer l’efficacité de l’impressionnant robot utilisé par la cave pour empiler par dizaines les bouteilles dans une caisse.

 Un outil qui évite les fastidieuses taches d’antan et a été fabriqué en France , comme l’ensemble des équipements utilisés par la cave, indique au passage Bertrand Pedeflous. « Les bâtiments d’embouteillage ont été construits par des entreprises béarnaises. Nous avons toujours travaillé avec les gens du coin. Ca fait aussi partie de notre culture ». Même l’eau du Neez, la rivière délivrant ses trois mètres cubes par seconde à deux pas de là, est utilisée pour climatiser les lieux

Pas de bio, mais un respect scrupuleux de l’environnement

Soucieuse de respecter son environnement, la cave de Gan - qui reste l'entreprise la plus visitée de la Nouvelle Aquitaine -  a également obtenu une certification ISO 14 001. Si elle ne produit pas de vin bio, elle assure rester « très à l’écoute » du milieu naturel sur lequel elle travaille. Tous ses vignobles étant certifiés HVE (haute valeur environnementale).

« Cette donnée est prise en compte depuis longtemps chez nous. On ne s’interdit pas d’utiliser des produits phytosanitaires lorsque cela est nécessaire. Mais cela n’a plus rien à voir avec ce qui se pratiquait auparavant. Qui plus est, les produits ne sont plus du tout les mêmes ».

« Par ailleurs, élaborer des vins moëlleux sans sulfites ajoutés est techniquement faisable. Mais avec des contraintes, en particulier en matière de conservation des produits au froid, que nos clients ne sont pas prêts à mettre en œuvre. Cela étant, les quantités utilisées sont trois à quatre fois en dessous de la limite légale et nous veillons à sortir le produit le plus simple et le plus naturel possible. Nous sommes les premiers consommateurs de nos vins ».

Le site de la cave : www.cavedejurancon.com

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
18501
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !