aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

26/03/17 : Dordogne : le nombre de demandeurs d'emplois sans aucune activité est en baisse au mois de février. 20 900 personnes sans activité sont inscrites à Pole emploi. Cette diminution concerne les moins de 25 ans (-1 %) et les plus de 50 ans (-1,4 %).

26/03/17 : Philippe Poutou, candidat à la présidentielle pour le NPA, tiendra un meeting à Terrassion Lavilledieu, le lundi 3 avril. Il est le deuxième candidat à venir battre la campagne en Dordogne, après Jean-Luc Mélenchon.

26/03/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi s'établit à 56 720 à la fin février, soit +0,6% d'inscrits en un mois. En revanche, le nombre de demandeurs sans aucune activités (cat.A) a baissé de 5% ces douze derniers mois.

25/03/17 : Charente-Maritme : lors de la session de printemps le 24 mars, les élus du Département ont adopté une motion à l'intention de la Région, concernant leurs inquiétudes vis-à-vis du transfert de la gestion des transports et du sort des salariés.

24/03/17 : La Rochelle : "victime" du succès de son équipe en tête du Top 14 : le stade Marcel-Deflandre affiche complet sur tous ses matchs jusqu'à la fin de saison. Le Stade Rochelais prévoit d'ouvrir 1000 places de plus pour la saison prochaine, dès avril.

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/03/17 | Légère hausse du chômage en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Le nombre de demandeurs d'emplois a augmenté en Nouvelle-Aquitaine de +0,5% entre janvier et février, avec 500 470 inscrits, toutes catégories confondues, soit +1,1% en un an. La Gironde enregistre le plus grand nombre de chômeurs, avec 147 880 chômeurs, soit une hausse de +2,6% en un an. La Creuse enregistre le plus forte baisse d'inscriptions, avec -2,6%. Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a baissé en Corrèze (-8%), Charente (-6,6%) et Charente-Maritime (-5%) en 12 mois.

  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d'entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

  • 19/03/17 | La Rochelle : début de chantier pour un futur centre de performance sportif

    Lire

    La Rochelle aura bientôt un centre de performance sportif pour son équipe de rugby, le Stade Rochelais. A la fois lieu de formation, d’entraînement, de vie du club et pôle santé, il accueillera d’autres sports comme le Pole France Voile ou le rugby fauteuil. La première pierre a été posée le 18 mars, en présence du secrétaire d’Etat aux sport Thierry Braillard.Les joueurs ont signé à cette occasion un partenariat avec la préfecture pour mener des actions de prévention routière auprès des jeunes.

  • 18/03/17 | Week-end musées Télérama en Dordogne

    Lire

    Les 18 et 19 mars, le site-musée Vesunna et le Musée d’art et d’archéologie du Périgord à Périgueux participent à l'opération « Week-end musées Télérama ».Au Musée d’art et d’archéologie du Périgord : accès aux collections et à l'exposition temporaire d'Anne Slacik "L'eau et les rêves", jeux de piste, jeux de société. A Vesunna, accès au site et à 15 h, dernières visites commentées de l’exposition" Ils sont Food ces Romains!" avant démontage. Entrée libre pour 4 personnes sur présentation du « pass » présent dans « Télérama » des 8 et 15 mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Saveur | Un traiteur du Sud-Ouest : Cap sur Philippe Capdevielle

28/02/2013 | Ancien élève d'Alain Ducasse, Philippe Capdevielle est aujourd'hui l'un des leaders de la réception haut de gamme en Aquitaine.

Photo Philippe Capdevielle, chef cuisinier à Bruges

Aujourd'hui basé à Bruges où son entreprise de traiteur-restaurateur est installée depuis douze ans, Philippe Capdevielle est devenu une référence en matière de réception haut de gamme en Aquitaine. Ancien élève d'Alain Ducasse, ce chef bordelais de 47 ans est passé par la case "restaurant étoilé" avant de revenir dans la région il y a une vingtaine d'années. "Les étoiles, les grands restaurants, les critiques culinaires, ce n'est pas ma tasse de thé. Je préfère le contact, le rapport direct au client; faire des plats directement pour les gens, c'est ça mon métier." Portrait d'un chef qui ne mâche pas ses mots.

"A douze ans, je voulais me marier avec la chef de classe et devenir cuisinier". Aujourd'hui, Philippe Capdevielle est mariée avec cette fameuse chef de classe et est devenu cuisinier. Un adepte du "quand on veut, on peut", un vrai. Originaire de Bordeaux, l'avenir du futur chef s'envisage en fait assez tôt: "l'un de mes premiers souvenirs, c'est au marché des Capucins. J'avais quatre ans et j'accompagnais ma grand-mère faire les courses; il était quatre heures du matin et tout le monde s'affairait dans la bonne humeur à vendre saucissons, jambons, crevettes, fromage, j'adorais ça, j'avais envie de tout goûter, de tout toucher... Et ça m'est resté!". Côté formation, il préfère mettre en avant son expérience plutôt que son parcours scolaire; Passé par la case lycée hôtelier de Talence, il n'en garde pas un souvenir impérissable et se qualifie non sans humour de "brillant élève ayant obtenu son BEP au second tour". Reprenant ici à son compte le célèbre "c'est en forgeant qu'on devient forgeron", c'est bien sûr en cuisinant que Philippe Capdevielle est devenu cuisinier. Depuis 30 ans, que ce soit à Monaco, à Paris, en Angleterre, où il a passé six mois, ou désormais dans ses locaux à Bruges, il n'a en effet jamais cessé de cuisiner: "C'est une habitude que j'aurais du mal à perdre, c'est sûr..." Tant mieux, fort à parier que personne ne lui demandera de perdre une si bonne habitude.

"10 ou 3000 couverts? peu importe, j'aime le challenge" Loin des distinctions culinaires où certains ont la tête dans les étoiles Michelin, Philippe Capdevielle préfère se consacrer à une "cuisine humaine et proche des clients". Et des cuisines, il en a connu, c'est sûr. Des premières saisons qui ont suivi le lycée hôtelier de Talence au fameux Louis XV monégasque du non moins fameux Alain Ducasse, l'expérience a été riche. A propos de ce dernier, une précieuse recommandation subsiste: "Pendant plus de deux ans à travailler aux côtés d'Alain Ducasse, s'il est bien un conseil que j'ai retenu, c'est celui-ci: - chaque jour, on a un problème à résoudre alors il faut prendre une décision et s'y tenir sinon les problèmes s'accumulent et on ne s'en sort pas -. J'applique ça quotidiennement et ça marche."
Fort de ses (bonnes) décisions, c'est aujourd'hui dans ses cuisines, à Bruges, que Philippe Capdevielle fait ce qu'il aime faire, organiser des réceptions de A à Z ( chez lui, on s'occupe de tout quand il s'agit de gérer un repas, des plats bien-sûr mais aussi des couverts, des bougies, des fleurs... de tout oui). Employant une trentaine de personnes, son entreprise de traiteur-restaurateur se charge aussi bien des mariages  que des congrès en passant par les simples séminaires. Qu'ils soient 10 ou 3000 à servir, peu importe le flacon, l'ivresse (des préparatifs) est toujours au rendez-vous: "Peu importe les circonstances, quand on me commande quelque-chose, on a ce qu'on m'avait commandé; c'est comme ça que je fonctionne." C'est dit.
Et pour ceux qui seraient tenté de se laisser surprendre par ce chef surprenant, préparez-vous à déguster ce qu'il préfère cuisiner: une soupe de potiron à la truffe blanche, un bon boeuf de Bazas et un pain-perdu rendu gagnant par une petite touche de glace vanille pour finir. C'est bien les surprises aussi.

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : Modaliza photographe.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1454
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !