Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/20 : Ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot a accepté de parrainer la 36e édition du Biarritz Quiksilver Maïder Arosteguy du 10 au 13 avril et placée sous le signe de l'Environnement. De nombreux invités dont Justine Dupont.

23/01/20 : A Montignac (24), le maire sortant Laurent Mathieu (ex UMP) et le conseiller départemental socialiste Christian Teillac ont décidé de faire liste commune pour les prochaines élections municipales. Ils étaient adversaires lors du scrutin de 2014.

23/01/20 : Elu sénateur en 2008, le socialiste Claude Bérit-Debat a annoncé lors de ses voeux qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en septembre. Il a été maire de Chancelade de 1992 à 2009 et a présidé l'agglomération de Périgueux de 2001 à 2014.

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/20 | Relance du projet de liaison routière entre La Rochelle et La Roche-sur-Yon

    Lire

    Les présidents et sénateurs des départements de Vendée et de Charente-Maritime ont rencontré ce jeudi Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat en charge des Transports, rappeler les engagements de l'Etat pris par Vals en 2015 pour accompagner la création d'une nouvelle liaison autoroutière entre Fontenay le Comte et Rochefort. Djebbari a proposé d'étudier 2 options : un projet autoroutier ou un tracé reprenant prioritairement les itinéraires existants. Une réunion est prévue d'ici fin mars.

  • 25/01/20 | Niort : Jérome Baloge retourne en campagne.

    Lire

    Le maire Jérôme Baloge (PRG) a annoncé vendredi soir qu'il était candidat à sa succession aux prochaines municipales. Il dévoilera les grandes lignes de son projet dans un courrier à ses administrés et à travers des réunions publiques à partir de début février. Une inauguration de sa permanence est prévue ce mardi 28 janvier. Le 15 mars prochain, sa liste "Niort tous ensemble" affrontera dans les urnes une liste RN, une PS "Niort en +", une EELV "Niort Citoyenne, écologique et solidaire".

  • 24/01/20 | Retraites: mobilisation toujours importante en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Septième journée de manifestations contre la réforme avec une mobilisation élevée en Nouvelle-Aquitaine : 7500 personnes à Bordeaux selon la préfecture, 2000 à Périgueux, 3000 à La Rochelle, un millier à Saintes, 750 à Rochefort, 1500 à Angoulême gilets jaunes en tête, 3000 à Bayonne, 4000 à Pau, 1500 à Mont de Marsan, un millier à Agen, 2000 à Niort, 3000 à Poitiers 600 à Châtellerault, 1200 à Brive, 700 à Guéret.

  • 24/01/20 | Les magasins C&A de Boulazac (24), Pessac et Villenave d'Ornon (33) menacés de fermeture

    Lire

    La direction de C&A a annoncé 30 fermetures de magasins en France lors d’un comité central d’entreprise. Force Ouvrière a communiqué la liste des magasins qui devraient fermer. Trois sont situés dans la région, Pessac et Villenave d’Ornon et celui de Boulazac (24). Installé sur la zone du Ponteix, le magasin de Boulazac fait partie des enseignes historiques de cette zone. Il a ouvert ses portes en 2004. En avril dernier, 14 magasins de l'enseigne avaient déjà fermé en France.

  • 24/01/20 | Ouverture des inscriptions pour Biblio Gironde

    Lire

    Biblio Gironde organise avec 50 bibliothèques du département "Lire, élire...2020". Ainsi, les jeunes âgés de 6 à 16 ans, s'ils le souhaitent, sont invités à s'inscrire avant le 31 janvier pour voter du 2 au 21 juin prochain. Ce concours a pour objectif d'inciter les jeunes à la lecture. Les participants recevront un chèque lire. La sélection des livres est à retrouver ici

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Une Poitevine en lice pour le concours du meilleur apprenti cuisinier de France

12/01/2020 | Yaëlle Dupuy est apprentie en cuisine à la maison de la formation de Poitiers. À 17 ans, elle va participer au concours du meilleur apprenti cuisinier de France

Yaëlle Dupuy se prépare pour son concours. Elle est entourée par son patron François Lafond (à gauche) son formateur, Sébastien Bézagu (à droite).

À 17 ans, Yaëlle Dupuy en première année de bac pro à la maison de la formation de Poitiers va participer au concours du meilleur apprenti cuisinier de France organisé par l’association des Maîtres Cuisiniers de France. Une épreuve qui aura lieu ce lundi 13 janvier à la célèbre école de la gastronomie Ferrandi à Paris. La jeune Poitevine, qui participe à son premier concours, espère arriver à bout du menu commun à tous les candidats. Elle devra se distinguer face à une dizaine d’autres… Rencontre avec Yaëlle qui effectue ces derniers réglages culinaires avant le jour J. 

Ultimes entraînements pour Yaëlle Dupuy dans les cuisines de la maison de la formation de Poitiers. A 17 ans, l’apprentie cuisinière en première année de bac pro effectue ses derniers réglages avant la compétition. Ce lundi 13 janvier, elle participe au concours du meilleur apprenti cuisinier de France organisé par l’association des Maîtres Cuisiniers de France à la réputée école française de gastronomie, Ferrandi de Paris. En quatre heures et trente minutes, elle doit réaliser deux amuses bouches, une entrée, un plat de résistance, ainsi qu’un dessert. « Pour les amuses bouches, il y a une huître perle de jade et un haddock fumée avec de l’endive et de l’orange. En entrée, un vol au vent de fruits de mer, selle d’agneau aux petits légumes royale, salsifis à l’hibiscus, jus à l’estragon et enfin un ananas victoria en dessert », détaille la jeune fille. Un menu et une liste d’ingrédients identiques pour tous les candidats. Ils devront faire preuve d’imagination pour la présentation et maîtriser les techniques pour concocter les meilleurs plats.  

Sa passion pour la cuisine, Yaëlle Dupuy la doit à sa grand-mère.

Ce mardi, c’est la première fois que Yaëlle réalise ce menu dans les conditions du concours. Même si elle ne laisse paraître aucun stress, elle se cherche un peu. « C’est un bon test pour moi », confie-t-elle. Elle a dû répondre aux questions de tous les journalistes locaux venus à sa rencontre. Elle bénéficie aussi du soutien de son formateur, Sébastien Bézagu. « Nous lui avons un peu changé ses habitudes pour la mettre en situation dans un endroit qu’elle ne maîtrise pas », explique-t-il. Le formateur cuisine à la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Vienne l’a accompagnée déjà pour les qualifications qui se sont déroulées au CFA de Lagord (Charente-Maritime) le 26 novembre dernier. Elle est arrivée première face aux douze autres candidats de la région Nouvelle-Aquitaine. « J’aime beaucoup cuisiner le poisson, explique la jeune fille. Lors de l’épreuve, nous devions préparer un filet de lieu jaune, j’ai dû faire la différence là-dessus ». 

Grâce à sa grand-mère 

Sa passion pour la cuisine lui vient de sa grand-mère. « Petite, j’appréciais beaucoup l’odeur de cuisine chez ma grand-mère. Ça me donnait envie de faire comme elle », dit-elle toute guillerette. Quant à l’idée de participer à un concours, elle est venue de son maître d’apprentissage, Stéphane Monnereau, il est chef à la Petit France, un traiteur situé à Migné-Auxances, aux alentours de Poitiers. « Nous sommes en contact permanent. Nous nous appelons tous les jours pour préparer Yaëlle et voir les derniers réglages », indique Sébastien Bézagu. Car l’employeur de Yaëlle s’investit également dans l’aventure. Le directeur de la Petite France, François Lafond, se rappelle très bien de la première fois où il a rencontré Yaëlle. Elle était accompagnée de sa mère. « C’était il y a deux ans, elle est venue me voir pour que nous la prenions pour un apprentissage. J’ai été réticent au début, mais finalement, vu son investissement et son engouement, je ne suis pas déçu ».

Il faut cesser de tergiverser. La jeune Yaëlle se met aux fourneaux. Sébastien Bézagu déclenche le chronomètre. C’est parti pour son concours blanc. Il est un 11h30. Là voilà partie pour son marathon culinaire. Elle met à chauffer ses poêles et casseroles, bouillons et préparations. Commence à ouvrir les huîtres. Elle essaie de s’organiser au mieux, car finalement elle ne va pas voir le temps passer. 

Un patron élogieux 

Pendant que l’apprentie cuisinière s’attelle à la préparation des plats. C’est l’occasion de revenir sur sa personnalité. Son patron, François Lafond, ne tarit pas d’éloges sur elle. « Elle est complètement taillée pour le concours. Yaëlle est douée. Elle possède une capacité naturelle pour bien travailler, s’adapter et comprendre vite les consignes. C’est une employée performante et tout terrain. Je pense qu’elle peut avoir une belle carrière devant elle ». Sébastien Bézagu a décelé quelques qualités qui seront utiles pour le concours. « C’est une fausse calme. En concours c’est bien d’être comme ça. Cela permet de tenir sur la longueur. »

Ce lundi 13 janvier, Yaëlle Dupuy va participer au concours du meilleur apprenti cuisinier de France à Paris. Ultimes entraînements avant l'épreuve.

Il est 16 heures. Yaëlle manque un peu de temps, même si elle est parvenue à dresser la majorité des plats. C’est une question de détails. Mais perfectionniste, elle ne paraît déçue de ce qu’elle a fait. « Il ne faut pas que je passe trop de temps sur quelque chose ou que je bloque. Je dois connaître les gestes par coeur. » Elle a couru à droite, à gauche pour chercher des ingrédients, des outils de cuisine, des assiettes… Il lui a manqué vingt minutes. Sébastien Bézagu l’a aidée sur certains dressages. « Cela passe très vite, tellement vite, je n’ai pas vu le temps passer. J’ai été perdue  à un moment donné, je ne suis pas fière de ce que j’ai fait », confie Yaëlle. Sébastien Bézagu, son formateur, est plutôt confiant et tente de la rassurer. « Il faut faire une mise au point sur ton organisation et tu vas grappiller ces vingt petites minutes. Tu sais, on ne court pas un marathon comme ça du premier coup, ça se prépare et là aujourd’hui tu as tout envoyé, c’est une belle satisfaction. déjà ». 

Dégustation et retour sur les plats

Place maintenant à la dégustation. Car dans ce genre de concours, c’est le goût qui prime. Sébastien Bézagu commence par la selle d’agneau. « Tu es parvenu à gérer la cuisson de la viande. Attention tes salsifis sont un chouillat salé… » Avec François Lafond, ils reprennent chacun des plats, les commentent et livrent leurs derniers conseils. Car le jour J, Yaëlle sera toute seule face aux fourneaux. 

L’apprentie a continué sa préparation ce jeudi et même ce week-end. Chez elle, elle potasse les recettes, revoit les techniques pour être prête lundi prochain pour le concours. L’an dernier, un autre apprenti de la maison de la formation avait participé à ce concours. Il s’agit de Thomas Guillot qui travaillait en apprentissage au restaurant du château de Dissay. Lui avait terminé à la quatrième place au pied du podium. Et même s’il n’y a aucune obligation de résultat, Yaëlle aimerait faire aussi bien que lui… en tout cas, la jeune poitevine a encore la vie devant elle. Par la suite, elle aimerait voyager un peu. « Et peut être ouvrir un restaurant en Inde, à Singapour ou aux Etats-Unis. Un restaurant de cuisine traditionnelle, où on travaillera des abats et surtout du poisson », sourit-elle. Un sourire qui sera peut être lundi sur son visage. Et même si elle ne remporte pas ce concours, elle aura vécu une belle aventure et pris de l’expérience… pour sa première participation à un concours.

Pour en savoir plus n'hésitez pas à regarder la vidéo ci-desous 

 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3431
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !