Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/07/18 | Gironde: moins d'accidents mais plus de tués sur les routes

    Lire

    Au 16 juillet, 46 personnes sont décédées en 2018 sur les routes de la Gironde. L’analyse de l’accidentologie du 1er semestre 2018 en Gironde révèle que 53% des accidents mortels ont eu lieu en solo (un seul véhicule impliqué). On compte moins d’accidents et de blessés que l’an dernier sur la même période: 615 accidents contre 770 (-20%) et 180 blessés contre 240 (-25%). On dénombre en revanche plus de tués: 43 contre 37 (+16%). Les automobilistes représentent 63% des victimes. Les causes principales des accidents mortels sont la vitesse (12 cas), l’alcool (12 cas) et l’inattention (11 cas).

  • 18/07/18 | AVC tous concernés fait la tournée des plages

    Lire

    La 2ème édition du « Tour des plages pour prévenir les AVC auprès des vacanciers » aura lieu du 24 juillet au 4 août. Durant ces 12 jours, des stands de prévention, informations, des distributions de flyers présentant les facteurs de risques et les symptômes d’un AVC seront sur 12 plages de la région Nouvelle-Aquitaine entre la Charente-Maritime et le Pays-Basque. Infos : www.avc-tousconcernes.org

  • 18/07/18 | Le CCAS de Marmande et le CHD de la Candélie, partenaires

    Lire

    Une convention de partenariat baptisée «pour une inclusion sociale des personnes en situation de handicap psychique à travers un parcours résidentiel adapté» sera signée entre la ville de Marmande et le Centre hospitalier départemental de la Candélie le 19 juillet prochain. Le but : permettre aux patients de réaliser un séjour en logement temporaire. Et, après une période d’évaluation et d’adaptation, un logement définitif selon une procédure de gestion locative adaptée leur sera proposé.

  • 18/07/18 | Périgueux: Emmanuel Macron perturbe la circulation

    Lire

    Déjà perturbée par les travaux en cours, la circulation dans le centre de Périgueux va être rendue délicate à partir de mercredi soir en raison de la venue d’Emmanuel Macron. Les secteurs à éviter sont le quartier du commissariat, le secteur de la préfecture, de mercredi 20 h à jeudi 15 h, les quais, Le Toulon, jeudi matin à partir de 6 heures, les quais. Des navettes gratuites sont mises en place pour accéder à la Nuit gourmande qui se déroulera comme d'habitude à partir de 19 h. Plus d'infos: http://perigueux.fr/

  • 17/07/18 | Charente-Maritime : des marchés fermiers 100% locavores cet été

    Lire

    La Chambre d'agriculture organise cet été trois marchés fermiers 100% dédiés aux producteurs locaux du 17. Le premier se tiendra à Chaniers, près de Saintes, le 19 juillet à partir de 19h, sur les berges de la Charente. RDV le 1er août à Le Thou, entre La Rochelle et Surgères, et le 8 septembre à Arvert, près de Royan. Déjeuner locavore et animations musicales sont au programme. D'autres marchés sont prévus en basse saison: le samedi 27 octobre à La Rochelle puis les 15 et 16 décembre à Périgny.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Saveur | Vendange 2014 - De l'autre côté de la bouteille…

01/10/2014 | Chantal Carrère-Cuny : "Samedi 27 septembre 2014, j'ai participé à mes premières vendanges !"

Vendange 2014

Enfin pas tout à fait les premières puisque, toute gamine, nous allions déjà vendanger en famille dans la propriété de mes grands-parents à Lormont. C'était alors la fête : on avait le droit de toucher aux sécateurs antédiluviens, qu'on devait tenir à deux mains pour réussir à couper la grappe.

Nos pères et oncles passaient dans les rangs de vigne pour recueillir notre récolte que nous déversions dans de gigantesques hottes où le raisin s'entassait. Le soir venu, nous foulions pieds nus les grappes que l'on écrasait en riant, autorisés que nous étions à nous les jeter à la figure.

Nous n'avions pas alors le respect du fruit, sans doute savions-nous déjà que la production familiale ne dépasserait pas les frontières de la propriété : c'était de l'avis général un véritable tord-boyaux !

En revanche, tous ceux qui étaient là samedi dernier pour les vendanges de Château Réaut (Côtes de Bordeaux) faisaient partie d'une grande famille : celle des 427 copropriétaires d'un domaine qu'ils considèrent comme le leur… et comme un futur grand cru !

Il faut dire que l'histoire est belle : en 2003, un prestigieux groupe champenois veut prouver que l'on peut faire un grand Bordeaux dans une appellation moins connue.

Son choix se porte sur un site rare, tant par son orientation -coteau plein sud-, que par la qualité et la variété de ses sols. Tel Pygmalion, il recrée entièrement ce vignoble de 26 ha en ne retenant que des critères de grand cru : arrachage puis replantation dense (5 500 pieds/ ha), sélection des meilleurs plants de vigne, vendanges à la main, en cagettes, petites cuves, etc.

6 ans plus tard, le groupe abandonne le projet au moment où le domaine va produire son tout premier millésime… Pour reprendre la propriété, se rassemblent alors, autour de l'œnologue Yannick Evenou, des professionnels passionnés de vin, tandis qu'une partie de l'acquisition est financée grâce à un GFA de 427 particuliers, amateurs de bonnes bouteilles. Contre une part, ils reçoivent chaque année 36 flacons de "leur" vin… et peuvent venir vendanger !

Et donc, faisant partie de l'aventure, je découvre que tout a changé depuis mes tendres années. Les sécateurs se tiennent d'une main et sont d'une souplesse et d'une précision merveilleuses ; Les "baillots" en bois et les hottes ont laissé place à de petites cagettes où chaque grappe est déposée en douceur pour ne surtout pas écraser les baies. Empilées ensuite sur une remorque, elles sont aussitôt dirigées vers la table de tri.

C'est là qu'une équipe enlève manuellement les matières étrangères, feuilles ou vilaines baies, avant que l'érafloir automatique ne fasse son travail de séparation des grains et de la rafle (ossature végétale de la grappe).

A regarder toutes ces étapes et le sérieux avec lequel les professionnels agissent, on prend soudain conscience combien le raisin est considéré ! Ne surtout pas l'écraser pour éviter qu'il ne s'oxyde, ne pas le laisser à la chaleur pour empêcher la fermentation, trier les baies et ne garder que le meilleur, bref tout est fait pour que la récolte soit respectée.

Et le contraire eut été regrettable car pour Philippe Moureau, l'nologue de Château Réaut : "Malgré un été difficile, on a au final une récolte magnifique et abondante. Les belles journées ensoleillées de septembre nous ont donné des raisins très murs et concentrés".

Les 360 vendangeurs d'un jour se sont retrouvés pour déjeuner dans l'ancienne carrière qui domine les vignes, là où, d'ici quelques années, devrait être édifié un nouveau chai. Chacun avait apporté son pique-nique mais, ô délicieuse surprise, la Brasserie Bordelaise avait offert de somptueuses côtes de bœuf grillées sur les sarments !

Le soleil, l'ambiance joyeuse, les enfants qui courent dans les vignes, le fumet de la viande qui se mélange aux arômes capiteux du vin : c'est décidé, l'an prochain je recommence !

Chantal Carrère-Cuny
Par Chantal Carrère-Cuny

Crédit Photo : Chantal Carrère-Cuny

Partager sur Facebook
Vu par vous
1399
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Saveur
Saveur
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !