aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | 10 000 lycéens supplémentaires en Aquitaine à l'horizon 2025

21/12/2013 | Ce vendredi 20 décembre, le point été fait à l'Hôtel de Région sur une étude menée par l'INSEE: en 2025, l'Aquitaine comptera 10 000 lycéens supplémentaires.

A.M Cocula, A.Rousset, O.Dugrip et J.M Quellec le 20 décembre à l'Hôtel de Région

Les évolutions démographiques observées ces dix dernières années en Aquitaine conduisent à des anticipations nécessaires: entre 2012 et 2025, la hausse du nombre de jeunes se ferait au rythme de celle de l'ensemble de la population, augmentant alors considérablement le nombre de lycéens (secteurs public et privé confondus). En effet, à l'horizon 2025, la région comptera 10 000 lycéens supplémentaires, "un chiffre à prendre un compte dès aujourd'hui pour préparer un appareil éducatif performant pour les années à venir " a alors commenté Alain Rousset, Président de la région Aquitaine.

En présence d'Anne-Marie Cocula, vice-présidente du Conseil régional d'Aquitaine, d'Olivier Dugrip, recteur de l'académie de Bordeaux, et de Jean-Michel Quellec, directeur régional de l'INSEE Aquitaine, Alain Rousset a, ce vendredi 20 décembre, fait un point sur une étude menée par l'INSEE et la région entre octobre 2012 et juin 2013. A la rentrée scolaire 2012, l'Aquitaine comptait 100 400 lycéens scolarisés dans 215 établissements publics ou privés. Compte tenu de l'évolution démographique de la région, celle-ci connait depuis une dizaine d'années une croissance rapide qui se chiffre aujourd'hui à  +0,9% par an, la population lycéenne augmentera considérablement ces dix prochaines années, avançant alors le constat suivant: en 2025, on comptera 10 000 lycéens supplémentaires dans les établissements aquitains. "Ce chiffre n'est pas une surprise; premièrement, l'Aquitaine est devenue depuis ces dernières années une terre d'importantes migrations de part et d'autre du territoire français et deuxièmement, les années 2000 ont été celles de ce qu'on pourrait appeler un "mini baby-boom". Il nous faut alors anticiper sur cette hypothèse géographique et quantitative afin que l'Aquitaine ait un système éducatif accueillant et performant".

De nouveaux établissements en Aquitaine d'ici 2025? Cette étude, réalisée en partenariat avec l'INSEE Aquitaine, le Conseil régional d'Aquitaine, le Rectorat de l'académie de Bordeaux et la Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DRAAF), s'inscrit dans un contexte de prévision et d'anticipation au vu de l'importance de la croissance régionale et de son dynamisme ces dernières années. Pour reprendre ici les mots de Jean-Michel Quellec, "il y a, dans ce travail mené par l'INSEE, beaucoup d'enjeux financiers et humains. La croissance démographique dans la région est deux fois plus rapide que dans l'ensemble des régions françaises et de ce fait, il faut dès aujourd'hui anticiper et mettre en lumière les différents domaines dans lesquels il faut agir pour accueillir et gérer cette nette augmentation de la population, ici lycéenne". S'impose alors la question des infrastructures, seront-elles suffisantes ou doit-on, dès lors, prévoir la construction de nouveaux lycées en Aquitaine d'ici 2025? Au vu des chiffres annoncés par cette étude et prenant alors en compte les éléments essentiels avancés par l'INSEE (la population lycéenne connaîtra un pic de croissance en 2018), c'est à la région que revient la responsabilité d'envisager des travaux de construction ou de rénovation dans certains lycées publics se trouvant dans les zones où les effectifs à l'horizon 2025 s'annoncent bien supérieurs à ceux d'aujourd'hui; "Les infrastructures aquitaines doivent absorber cette croissance" a précisé Alain Rousset.

Une croissance nette dans le nord-ouest de la Gironde Parmi les 16 bassins lycéens de la région, certains échapperont à cette forte croissance. En effet, cette étude montre des disparités géographiques régionales, la croissance étant moins rapide dans le nord-est et le sud de la région que dans le reste du territoire aquitain. Les zones de Périgeux, Agen, Pau et Bayonne se démarquent, les chiffres avancés par l'INSEE y indiquent une croissance moindre que dans d'autres villes, à l'image de Bordeaux, Dax ou Libourne. Le nord-ouest de la Gironde est la zone dans laquelle la population lycéenne connaîtra la plus nette augmentation d'ici 2025, certains établissements affichant alors une hausse d'effectifs telle que des travaux d'agrandissement ou de construction devront être envisagés dans les prochaines années. En effet, certaines villes comme Pauillac, Parentis-en-Born, Arcachon, Libourne ou Dax verront leurs nombres de lycéens augmenter considérablement d'ici 2025, des chiffres laissant alors présager une capacité régionale suffisante mais des tensions locales posant la question d'établissements supplémentaires ou tout du moins agrandis afin que les capacités d'accueil soient suffisantes dans ces établissements de l'ouest aquitain. Le bassin bordelais reste le plus grand bassin en terme d'effectif lycéen avec 4000 lycéens supplémentaires annoncés et une forte concentration d'établissements sur la Communauté Urbaine de Bordeaux et sa périphérie.

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
598
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !