Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/02/18 : La Rochelle : le dessinateur de presse Plantu sera présent ce lundi dans le cadre de l’exposition itinérante Tous migrants de Cartooning For Peace, dessins pour la paix, installée à la Médiathèque Michel-Crépeau du 19 au 28 février.+ d'info

18/02/18 : La Rochelle : ce 19 fevrier à midi, le public est convié au lancement du voyage de L'Hermione 2018, sur le thème Libres Ensemble de l’Atlantique à la Méditerranée, quai Senac de Meilhan. Le globe de la Francophonie, tout juste restauré, sera dévoilé.

16/02/18 : Samedi, Colère 24 signe son retour sur les routes de Dordogne. Le mouvement organise une opération escargot sur la RN 21 et un défilé dans le centre-ville Périgueux. Le premier rassemblement, le 27 janvier, avait mobilisé près de 600 manifestants.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

15/02/18 : Armel de la Bourdonnaye, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé recteur de l'Académie de Poitiers hier lors du Conseil des ministres. Diplômé de Polytechnique, il a été à la tête de l'ENPC et de Centrale à Nantes.

15/02/18 : Charente-Maritime: la ville de Jonzac a inauguré hier un nouveau concept de passage piéton réalisé en 3D sur la chaussée. L'illusion d'optique donnant un effet de volume aux bandes blanches doit inciter les automobilistes à ralentir,espère la mairie.

14/02/18 : Les agriculteurs béarnais ne décolèrent pas quant à la réforme des zones défavorisées. Après avoir bloqué l'agglomération paloise jeudi 8 et mardi 13 février, 150 tracteurs mènent de nouveau une large opération escargot ce 14 février.+ d'info

14/02/18 : Dans le cadre du partenariat entre la Région et le Bezirk de Moyenne-Franconie (Land de Bavière Allemagne), 20 entreprises néo-aquitaines de l'agriculture bio participent du 14 au 17 février, au grand salon européen «Biofach» à Nuremberg en Allemagne

14/02/18 : Charente-Maritime : Jean Baptiste Dagréou a été réélu à la présidence de la fédération de l'hôtellerie de plein air du département.

13/02/18 : Réforme des zones défavorisées: la FDESA 64 organisera toute la journée du mardi 13 février, une opération escargot dans l'agglomération paloise. "Un mode d'action qui symbolise la rapidité de réaction de l'Etat", commente le syndicat.

13/02/18 : Un bus GNV -Gaz Naturel pour Véhicule- en expérimentation dans l’Agglo d’Agen. Après le bus électrique en avril 2017, cette nouvelle expérimentation « permet de préparer la transition énergétique et répondre aux enjeux environnementaux.

13/02/18 : Quelle Europe pour la jeunesse ? Tel est le titre du café citoyen qu’organise la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne – CIED, le 15 février à 18h30, au Blue Fox Coffee, rue Montesquieu, à Agen. L’entrée est libre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

  • 16/02/18 | En Dordogne, le rapport Spinetta sur l'avenir de la SNCF inquiète

    Lire

    Le rapport sur l’avenir de la SNCF préconise la fin des petites lignes ferroviaires. En Dordogne, toutes les lignes seraient peu ou prou concernées. Périgueux-Agen, Périgueux-Brive sont les plus menacées. Les Périgueux-Limoges et Périgueux-Bordeaux le sont moins, affichant des fréquentations honorables. Le président du Département appelle "les élus à se mobiliser contre un projet qui, s’il devait se concrétiser, contribuerait à aggraver l’isolement de la Dordogne et à détériorer les perspectives de développement."

  • 16/02/18 | Internet: 16 collectivités de la région récompensées

    Lire

    Le 8 février dernier, dans le cadre de la 19ème Cérémonie de remise du label national Territoire, Villes et villages internet, la Nouvelle-Aquitaine a vu 16 de ces collectivités récompensées pour leur action dans des politiques publiques numériques engagées. Six d'entre elles se sont particulièrement illustrées en matière de production de services publics numériques locaux, décrochant les 5 @, la plus haute des récompenses. Il s'agit d'Agen (47), de la communauté de communes de Parthenay-Gâtine (79), de Bassens (33), Bayonne (64), Boé (47) et Mérignac (33).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | 11ème « Panorama de la cybercriminalité » : au cœur de la malveillance 2.0

23/06/2013 | Vendredi 21 juin, l'Hôtel de Région de Bordeaux a accueilli le 11ème « Panorama de la cybercriminalité » à l'initiative du CLUSIF.

Le bilan d'une année-clé pour les questions de cyberdéfense

La conférence a permis d'établir un bilan de la lutte contre la cybercriminalité, ainsi que de faire le lien avec des événements sociétaux et accidentels inhérents à la sécurité de l'information. Des experts reconnus de la question ainsi que d'autres invités ont aussi égrené pendant une après-midi les faits marquants de l'année 2012 et ce qu'ils impliquent pour 2013. Il a donc été question d'une grande variété de problématiques : nationales et planétaires, politique et militaires, économiques et humaines. S'il est un fait avéré et récurrent, c'est que l'écart entre l'arsenal à portée des cybercriminels et les moyens de s'en préserver se creuse.

Le CLUSIF (Club de la Sécurité de l'Information Français) est une association sans but lucratif créée au début des années 1980. Aujourd'hui, elle est constituée d'environ 600 membres. Près de la moitié d'entre eux sont des fournisseurs et des prestataires de produits et de services, l'autre moitié rassemble les professionnels de la sécurité de l'information et leurs pendants managériaux. Ce club travaille tant à l'international qu'en région, il dispose ainsi d'antennes en PACA, Rhône-Alpes ou encore à Tahiti. Le panorama de la cybercriminalité présenté vendredi 21 juin est le fruit d'un travail réalisé avec la collaboration d'entreprises comme « McAfee Labs », « Orange labs », « Solucom » ou « Verizon ». Mais il convient de noter aussi la participation de la Gendarmerie Nationale ainsi que du ministère des affaires sociales.

Anonymous et les "enfantillages"

Les groupes de travail constitués par le CLUSIF portent majoritairement sur les codes malveillants  (« malware »), sur la sécurité des applications web et des outils de communication ainsi que sur l'évaluation financière des incidents de sécurité. L'année 2012 a été marquée par une explosion du nombre de programmes malveillants, de même que par une tendance de certains « cybercriminels » aux « enfantillages ». Sous ce terme, ce sont les pirates d'Anonymous que François Paget, secrétaire général du CLUSIF et employé de « McAfee Labs », pointe du doigt. Si la revendication originelle d'un Internet totalement libre était parfaitement défendable, François Paget estime que le mouvement s'est dispersé, en dehors de quelques actions d'éclats, en revendications « farfelues ou mensongères ».

Une année 2012 marquée par de nombreux incidents 

Parmi les événements marquants de l'année écoulée, le congrès sur la sécurité informatique « Breakpoint 2012 » a fait date. C'est en effet lors de ce rendez-vous qu'a été démontrée par un expert la possibilité de pirater un simulateur cardiaque à distance simplement à l'aide d'un ordinateur portable. Suite au piratage, l'expert fut en mesure de délivrer des décharges de 830 Volt à travers le simulateur. De nouvelles potentialités aux effets inimaginables, qu'il convient d'encadrer rapidement et ce dès la conception des objets.

De la même façon, l'incident qu'a subi le courtier américain « Knight Capital » l'été dernier a été évoqué. Le groupe « Knight Capital » gérait alors près des 15% des actions traitées chaque jour à Wall Street. La spécialité de ce courtier, c'est le « trading haute-fréquence », c'est à dire la réalisation simultanée d'un grand nombre d'opérations boursières en l'espace de quelques secondes. L'idée est de réaliser une série de petits profits à la seconde qui, rapportés à une journée d'activité, peuvent prendre des proportions colossales. Au début du mois d'août dernier, le test d'une nouvelle version du logiciel utilisé par « Knight Capital » a dérapé à cause d'une erreur dans l'algorithme. Ce dernier achetait donc au plus cher, et revendait au moins cher. Sur un titre, cela représentait une perte de 15 cents par transaction au rythme de 2400 transactions par minutes. Ce sont au total 4.5 milliards de dollars qui s'évaporèrent dans la nature ce jour là, une douloureuse réduite à 440 millions de dollars après que Goldman Sachs ait épongé le plus gros des pertes.

Des logiciels malveillants toujours plus accessibles... 

La tendance générale dépeinte par les experts présents est celle d'une facilitation d'accès aux outils d'attaque : les logiciels malveillants ont un service d'assistance, une université en ligne crée en novembre 2010 pour former les cybercriminels ; une offre qui se diversifie pour une demande qui augmente. Si on trouve parmi les demandeurs organisations criminelles et particuliers malintentionnés, il faut aussi noter la présence d'entreprises « respectables »et de relais dans les grands médias publics. Tous les services sont achetables en ligne, les tarifs allant pour les demandes les plus pointues de 5000 à 250 000 dollars.

...et des protections toujours en retard

En contrepartie, les enquêtes restent complexes. La faute à des difficultés dans l'attribution des actes de cybercriminalité, la disparité des législations relatives à la sécurité de l'information, la multiplication des acteurs qui va de pair avec celle des cibles. Enfin, la question de l'utilisation par les États de ces technologies a été posée. L'exemple du régime syrien, particulièrement actuel, a été donné. Ainsi, de nombreux piratages ont été constatés de la part des défenseurs du régime de Bachar Al-Assad, lesquels visaient des comptes de réseaux sociaux appartenant à des opposants afin de récupérer des informations et de provoquer de faux rendez-vous.

Cependant, et en dépit d'un jeu d'annonces et de surenchères de plus en plus important, on ne note toujours pas de « cyber-attaque » de grande ampleur officiellement assumée par un État, bien que nombreux soient ceux affirmant disposer ou développer des capacités offensives conséquentes.

 

 

Jonathan Roger
Par Jonathan Roger

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
835
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !