aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | 11ème Université d'Eté de la Communication pour le développement Durable: vers quels changements?

24/08/2013 | Ce vendredi 23 août, dernier jour de la 11ème Université d'Eté de la Communication pour le Développement Durable, les débats s'orientaient vers les changements et les évolutions.

Alexandra Siarri, Cynthia Fleury, Jean-Pierre Goux et Mathieu Baudin, Débat

Après avoir évoqué le rapport entre les médias et le développement durable, les participants de cette 11ème édition de l'Université d'Ete de la Communication pour le Développement Durable ont assisté ( et participé ) à un débat intitulé "Métamorphoses?", interrogeant alors les personnalités invitées à s'exprimer sur les changements effectués et à venir concernant le développement durable, qu'il s'agisse de l'économie, du social ou bien-sûr de l'écologie. Autour de Mathieu Baudin, directeur de l'Institut des Futurs Souhaitables, Alexandra Siarri, adjointe au maire de Bordeaux, Cynthia Fleury, philosophe et Jean-Pierre Goux, auteur du roman "Siècle Bleu".

Voilà maintenant plus de dix ans que cette Université d'Eté de la Communication pour le Développement Durable réunit professionnels, élus, universitaires, scientifiques et chefs d'entreprises. Que s'est-il passé pendant cette décennie? Quels sont les espoirs aujourd'hui? Ces questions-bilan étaient, ce vendredi 23 août en fin de journée, à l'ordre du jour lors d'un débat intitulé " Métamorphoses? ", vague interrogation qui réunissait une élue, un scientifique et une universitaire, respectivement Alexandra Siarri, adjointe au maire de Bordeaux chargée de la lutte contre les nouvelles précarités, Jean-Pierre Goux, directeur de la stratégie de Powernext et auteur du roman " le Siècle Bleu " et Cynthia Fleury, philosophe et chercheuse.

" Aller contre la vulnérabilité individuelle " Interrogés par Mathieu Baudin sur l'évolution de la société depuis quelques années, la parole était unanime quant à un changement évident; pour Cynthia Fleury, " Cette dernière décennie a été celle d'une véritable métamorphose relationnelle dans le sens où aujourd'hui, la possibilité de se connecter avec qui que ce soit et où que ce soit est partout. C'est bien-sûr un moyen de communiquer exceptionnel mais paradoxalement, la vulnérabilité individuelle s'est considérablement développée ces dernières années et il faut aller contre ça, contre cet isolement de certains. Le développement durable c'est aussi savoir allier l'humain et le progrès ". Partageant cette idée de fort paradoxe, Alexandra Siarri s'est alors exprimée depuis sa " fenêtre d'élue" ( elle est adjointe au maire de Bordeaux depuis 2008 ): " Le développement durable, ce n'est pas une question de bord politique, ça concerne tout le monde et de plus en plus de gens ressentent le besoin de s'investir davantage dans la vie publique, c'est évident depuis ces deux dernières années où on sent que les gens ont besoin de comprendre ce qui se passe et d'agir pour eux, pour les autres, pour l'écologie. La question du vivre ensemble et du bien commun est de plus en plus présente et des liens se créent; la société civile s'organise de plus en plus et c'est tant mieux ".

De la nécessité d'être optimistes Donnant volontiers un caractère naïf aux quelques questions de cette rencontre, Mathieu Baudin a alors terminé le débat en demandant aux trois invités si on avait aujourd'hui le droit, ou non, d'être optimistes quant à l'avenir et aux éventuelles prochaines universités d'été consacrées au développement durable. Pour Jean-Pierre Goux, la quetion ne se pose pas: " Il ne faut pas se poser la question, on ne peut qu'être optimistes et volontaires face à une situation qu'on a engendré nous-mêmes; d'un point de vue économique et écologique, l'homme doit prendre ses responsabilités et tout faire pour régler, ou en tout cas gérer, des problèmes qui viennent finalement de son propre fait ". Alexandra Siarri, semble-t-il plus réceptive à l'apparente naïveté des questions de M.Baudin, a alors rappelé combien les gens avaient " envie de se réapproprier le débat public; il ne faut pas non plus rentrer dans une phase de culpabilisation, les choses sont là, il est nécessaire de les régler ensemble. Les politiques doivent suivrent les entrepreneurs, les universitaires et les chercheurs pour trouver ensemble des solutions; on a aujourd'hui besoin d'un lien plus régulier et plus orchestré avec le monde intellectuel ". Idée partagé par J.P.Goux pour qui " il est fondamental de faire confiance aux intellectuels et aux artistes pour créer ce nouvel élan ".

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
468
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !