aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Près de 200 personnes réunies à Pessac pour la seconde "journée Ethique"

04/02/2015 | La FEP et la Fehap ont organisé la deuxième "journée éthique" qui s'est tenu mardi au Centre Condorcet de Pessac. Elle était consacrée aux risques face aux soins

Parmi les conférenciers, le philosophe Eric Fiat, professeur à l'université Paris-Est Marne la Vallée

Après une première édition en 2011 consacrée à la "fin de vie" qui osait parler sans tabous de la mort, la FEP (Fédération Entraide Protestante) et la FEHAP (Fédération des Etablissements Hospitaliers et d'Aide à la Personne) ont organisé mardi 3 février la seconde édition de la "Journée Ethique". Elle avait pour thème : "Accompagner et Soigner: incertitudes, risques, impasses". Plusieurs intervenants de tous horizons (philosophes, sociologues, juristes) étaient invités à intervenir dans cette tribune de réflexion toute la journée au Centre Condorcet de Pessac.

Hier, entre 8 heures 30 et 17 heures 30, le Centre Condorcet de Pessac s'est transformé en salle de réflexion. Environ 170 personnes ont répondu présentes pour la seconde "journée éthique" organisée par la FEP et la FEHAP. Une première édition s'était tenue en 2011 sur la fin de vie. Dans la salle, Edileuza Gallet, secrétaire régionale de la FEP, est au premier rang. Elle confie : "le but de cette journée, c'est de réunir des personnes aux univers très différents pour ouvrir la pensée, montrer que le risque est partout, que les incertitudes font partie de la vie. Dans le public, vous trouverez des étudiants, des bénévoles, des aides soignants... Dans un travail social, la réflexion est très importante. Quand on est sur le terrain, on n'a pas souvent l'occasion de réfléchir à ce que l'on fait. Cette réflexion, on essaie de la créer ici". 

La journée éthique invite donc les grands penseurs à exprimer leur réflexion sur un thème transversal, ici celui du risque. Philippe Ducalet directeur d'ALGEEI (Association Laïque de Gestion d'Etablissements d'Education et d'Insertion), l'un des modérateurs de la journée, tente aussi de nous en expliquer son but. "Les différents intervenants essaient de voir comment l'éthique peut venir en complément du soin clinique afin que l'aspect clinique, l'éthique et le droit puissent coexister. Soigner, accompagner des personnes vulnérables, ce n'est pas quelque chose de simple. Les professionnels se retrouvent souvent face à des contradictions, des impasses, des logiques qui s'opposent. D'où une approche qui tente d'être pluridisciplinaire". 

Morceaux choisisParmi les spécialistes figurait notamment Patrick Baudry, professeur de sociologie à l'Université Bordeaux Montaigne, qui intervenait dans une tribune sur le thème du suicide : "quand il devient normal". Face à une audience réceptive, il tente d'expliquer sa pensée. "Le suicide est une transgression", affirme-t-il. "Une société a en charge l'élaboration du rapport à la mort dans la relation à autrui. Nous ne sommes plus dans une logique de liberté mais de responsabilité. L'usage du mot dépendant renvoie à des situations pénibles, mais le fait est que nous sommes tous interdépendants. On constate un appétit à se trouver du côté de la mort, de ce qu'on imagine de sa puissance. Dans Star Wars, Luke Skywalker est bien le héros, mais Dark Vador est encore plus fascinant". 

A sa suite, Eric Fiat, professeur à l'Université Paris-Est Marne la Vallée, venu parler du "risque provoqué par la rencontre". Dans une réflexion teintée d'humour, le philosophe affirme que "le respect et la dignité de la personne s'est substitué à l'amour du prochain, afin de rompre ce lien entre amour et soin. Certains malades se contentent ainsi du respect du soignant et considèrent l'empathie comme une intrusion, tandis que d'autres demandent beaucoup plus que le respect de leur dignité". Parmi les temps forts de la journée figurait également la conférence d'Alain Garay, avocat du Barreau de Paris, venu parler des "effets juridiques des risques médicaux", ou certains retours d'expériences comme le refus de soins en établissement EHPAD. Le but d'une telle journée, "longue et compliquée à mettre en place en raison de la qualité des intervenants" selon Edileuza Gallet, est de devenir un rendez-vous régulier tous les deux ans, essentiellement pour les professionnels des secteur sanitaire, social et médico-social. Au vu des fauteuils occupés dans la salle, presque pleine, les organisateurs et du comité de pilotage semblent sur la bonne voie. Prochain rendez-vous organisé par la FEP et un collectif d'une trentaine d'associations engagées dans la lutte pour le logement : une "Nuit solidaire" le 12 février prochain à Paris. 

L'info pratique : Retrouvez toutes les infos sur la FEHAP et la FEP, les deux organisateurs de la journée éthique, sur ces deux liens.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
564
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !