Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | 2016, année de chantiers et de transition pour la SNCF... avant 2017 et la LGV

28/01/2016 | La gare de Bordeaux est à l'image du réseau ferroviaire aquitain: en plein dans le développement et la modernisation, et les chantiers qui les permettent!

La gare Bordeaux Saint-Jean en travaux

C'est au Café le Levant, face à une gare Bordeaux Saint-Jean marquée de toutes parts par de grands travaux tant extérieurs qu'intérieurs, que la SNCF, a organisé sa traditionnelle conférence de presse régionale de début d'année. Et des travaux, que ce soit en gare ou sur les voies, il en sera encore bel et bien question pour 2016, « année cruciale » en terme de régénération de voies, mais aussi du point de vue des essais nécessaires avant la mise en service commerciale de la future LGV SEA entre Tours et Bordeaux. Des actualités ferroviaires qui ne sont pas sans conséquence en terme d'exploitation. Point d'étape en ce début d'année 2016 par Olivier Devaux Directeur régional SNCF mobilités Aquitaine Poitou-Charentes et Alain Autruffe, Directeur territorial SNCF réseau Aquitaine Poitou-Charentes.

Les deux directeurs régionaux insistent, « la priorité va à la sécurité ». Du point de vue de SNCF Réseau cet « objectif stratégique » commande tant la maintenance continue du réseau (pour laquelle la SNCF, au niveau national, a augmenté ses effectifs de 350 personnes), que l'effort soutenu sur sa régénération. Au niveau de l'ex-Aquitaine, Alain Autruffe cite plus particulièrement 10 zones de travaux importantes liées à des modernisations ou à des remises en service de voies, permettant ainsi de « gagner en sécurité et en performance sur un réseau régional qui vieillit ».

En 2016: des réouvertures de lignesCôté modernisation, il cite par exemple, une grosse opération sur la section Tonneins-Valence d'Agen, qui vise notamment au renouvellement du ballast sur 38 km pour un investissement de 25 M€. "Entre 100 et 200 personnes sont mobilisées sur ce chantier qui devrait s'achever à la fin du mois de février", signale-t-il. Autre exemple, le chantier de renouvellement de la voie et de 10 aiguillages en gare de Facture Biganos, pour 10 M €. Celui-ci, entraîne jusqu'à fin juin des limitations de vitesse et des suppressions de TER le week-end, avertit le responsable. Des ralentissements aussi sur la ligne entre Dax et Orthez, dont la voie, sur deux zones différentes, se voit entièrement renouvelée ( rail, traverses et ballast).
Mais la nouvelle année sera également marquée par un certain nombre de réouvertures et notamment, l'automne 2016, avec la remise en service du triangle des Echoppes permettant l'accès des TER en gare de Pessac. Un investissement de 25,6M€ porté à près de 80% par la région. Avant l'enthousiasme, une peu de frustration tout de même, puisque les travaux entraineront, du 13 février au 6 mars, une interruption de la ligne Bordeaux-Le Verdon.

11 ans plus tard, la fin du bouchon ferroviaire de BordeauxAutre « nouveauté » dans les Pyrénées-Atlantiques, la reprise des circulations ferroviaires entre Oloron et Bedous, après 30 ans d'arrêt de la ligne. Débutés en septembre 2014, les travaux et essais s'achèveront en juin 2016, pour une facture de 102M€ assumée par le Conseil régional. Et enfin, en lien avec la réalisation de la LGV Tours Bordeaux, le mois de mai verra la suppression du bouchon ferroviaire bordelais, grâce à la construction au nord de la gare de Bordeaux de 2 voies supplémentaires jusqu'à Cenon. Un projet de près de 11 ans dont « la mise en service nécessitera la suspension des circulations lors d'une opération coup de poing de 111 heures », précise Alain Autruffe.
Enfin pour les Bordelais, difficile d'ignorer les travaux de la gare, soumise depuis un an et demi à 14 chantiers de rénovation, modernisation et extension, pour l'accueil de la LGV Tours-Bordeaux dont, notamment, l'impressionnant chantier de rénovation de la grande halle voyageur, quadrillée par d'impressionnants échafaudages. Un chantier total de 200M € partagés entre l'Etat, le Conseil régional, Bordeaux Métropole, Bordeaux Euratlantique et la SNCF.

Le chantier impressionnant de la grande halle de la Gare Saint-jean à Bordeaux

2017: Arrivée de la LGV Tours-Bordeaux "sans retard"Des travaux, qui ne sont pas sans conséquence sur la régularité admet Olivier Devaux, le directeur régional de la SNCF Mobilités. « Et c'est bien parce que nous sommes conscients de la gêne et des conséquence pour les voyageurs que nous avons répondu favorablement à la proposition du Conseil régional de réduire de moitié  les abonnements au mois de mars.», rappelle-t-il. « Le premier semestre 2016, marquera le pic des travaux, et des contraintes. Mais il faut en passer par là...». Autres travaux à proximité de la gare, qui s'achèveront au cours de 2016: les ateliers de maintenance TER et TGV, qui permettront de par leur proximité, une plus grande efficacité et rapidité lors des maintenances des rames.

En d'autres termes, 2016 apparaît comme une année de transition pour intégrer et accueillir en 2017, la LGV Tours Bordeaux. Une LGV qui, selon Christophe Huau, Directeur du projet pour SNCF Réseau, « visuellement apparaît terminée ». Et pour cause, le premier semestre de l'année se consacrera aux essais dits statiques (des essais de mesures) et le second, aux essais dynamiques par des circulations de rames d'essais « pour s'assurer que tout fonctionne ». La mise en circulation devrait donc avoir lieu « sans retard » en juillet 2017, après une mise à disposition de la ligne à la SNCF sur une première partie de l'année prochaine, afin de permettre la formation des conducteurs TGV.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4622
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !