Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/20 | La Nature s’expose à Guéret

    Lire

    Du 22 septembre au 10 octobre, la Ville de Guéret, en partenariat avec l’association Creusographie, propose l’exposition du Concours Photo 2020 au centre culturel Espace Fayolle. Chacun des 23 participants à cette exposition sera récompensé avec une attention particulière. Les 3 premiers se verront remettre officiellement leur lot le 1er octobre prochain, pour des raisons sanitaires.

  • 24/09/20 | Bordeaux : opération de dépistage COVID-19 pour les publics prioritaires

    Lire

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine en lien avec la Préfecture de la Gironde, la Mairie et la Métropole de Bordeaux et avec l’appui du CHU de Bordeaux et de la Protection civile, organisent une opération de dépistage gratuit de la COVID-19 Place des Quinconces à Bordeaux du 23 septembre au 30 octobre, de 13h à 17h. Cette opération concerne les personnes présentant des symptômes compatibles avec la Covid-19 munies d’une prescription médicale et celles définies comme contact à risque d’un cas confirmé par l’autorité sanitaire disposant d’un justificatif de l’Assurance maladie.

  • 23/09/20 | EELV appelle aux candidatures pour les cantonales

    Lire

    Ils entendent faire "basculer" la majorité départementale. Les écologistes de Charente-Maritime appellent aujourd'hui à candidature dans les 26 cantons. Un projet commun sera bâti sur des thèmes comme l’eau, de l’agriculture de la conchyliculture ; l’action sociale; le handicap ; l’insertion ; le tourisme durable ; la biodiversité; le transport - ainsi que la création d'emplois utiles et non délocalisables respectueux de la nature et des hommes au service des nouvelles solidarités écologiques.

  • 23/09/20 | Pau et Pays de l'Adour: l'Université labellisée université européenne

    Lire

    L'UPPA est lauréate de l'appel à projet sur les universités européennes et bénéficie du soutien de la commission européenne pour 3 ans, afin de déployer son projet UNITA. Alliant 6 universités de régions pour partie rurales, montagneuses, transfrontières et qui parlent toutes une langue romane, ce projet vise à concevoir un modèle d'université européenne intégrée autour de 3 axes : le patrimoine culturel, l'énergie renouvelable et l'économie circulaire, outre les caractéristiques géographiques et idiomatiques communes.

  • 23/09/20 | La Convention Citoyenne pour le Climat en escale dans le Sud-Gironde

    Lire

    La Députée LREM de la neuvième circonscription de la Gironde Sophie Mette se rendra ce jeudi 24 septembre à Barsac, proche de Cadillac-sur-Garonne, à l'occasion d'ateliers pour la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC). Ces ateliers seront articulés autour de cinq thèmes : les mobilités, la consommation, le logement, le travail, l'alimentation. Une partie des propositions de la CCC sera retranscrite puis présentée dans un projet de loi présenté à l'Assemblée Nationale début 2021.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | 2017, année "historique" et chargée pour SNCF Nouvelle-Aquitaine

10/01/2017 | Pour les représentants régionaux de la SNCF Nouvelle-Aquitaine, la LGV Tours-Bordeaux va impacter l'ensemble du réseau ferroviaire régional.

Au premier rang, Philippe Bru et Alain Autruffe. Derrière eux, Eric Redonnet, Directeur TGV Nvelle-Aquitaine et Christophe Huau, Directeur projet LGV SEA

Après une année 2016 « intense et exceptionnelle de mises en services », 2017 sera « une année déterminante et historique » pour la SNCF Nouvelle-Aquitaine selon ses principaux représentants Philippe Bru, directeur régional SNCF Mobilités et Alain Autruffe, Directeur Régional SNCF Réseau. Au cœur de ce moment d'histoire ferroviaire, la mise en service de la LGV SEA Tours-Bordeaux le 2 juillet prochain. Un temps fort sur de nombreux aspects, qui ne doit pour autant pas masquer les autres chantiers ferroviaires prévus dans la région, notamment sur les lignes TER, qui enregistrent sur 2016, et c'est la mauvaise nouvelle de l'année, une forte baisse des taux de régularité.

Bien sûr, pour la SNCF Nouvelle-Aquitaine, 2017, c'est l'arrivée de la LGV reliant Paris Montparnasse à Bordeaux Saint-Jean en 2h04, pour les trains directs. Et avec elle, un déferlement enthousiaste de chiffres que les représentants de la SNCF aiment régulièrement rappeler. Parmi eux, le nombre des aller-retour entre Bordeaux et Paris :33,5 dont 18,5 directs, ce qui au total équivaut, comme le souligne Philippe Bru, à « un véritable effet de navette » entre l'Île de France et la capitale régionale. Avec un rythme d'un TGV toutes les heures allant jusqu'à un TGV toutes les 30 minutes en heures de pointe (matin et soir). Autre chiffre impressionnant : un total de 35 000 places quotidiennes à remplir, « l'équivalent d'un stade de foot », met en image Philippe Bru. Si pour l'heure le taux d'occupation des TGV sont compris entre 65 et 75%, « le trafic ne cesse de progresser », précise Eric Redonnet, Directeur TGV Nouvelle-Aquitaine. Y compris sur le TGV Bordeaux Paris, qui n'a pourtant de « grande vitesse » que le nom, du moins sur la partie actuelle entre Bordeaux et Tours... De quoi laisser place à l'optimisme sur la future ligne, actuellement en phase de test ( jusqu'à fin janvier) par les équipes de SNCF Réseau.

« Plus de 80% des horaires du grand Sud-Ouest sont remis à plat »Par contre, pas de chiffre encore, sur les tarifs pratiqués sur cette nouvelle ligne sur laquelle circuleront à terme (fin 2019) les 40 nouvelles rames TGV L'Océane, peu à peu mises en circulation. « Si le gain de temps entre Paris et Bordeaux sera de l'ordre de 30%, la hausse des prix ne sera pas proportionnelle à ce gain », se contente pour l'heure de commenter les responsables, tout en assurant que des politiques de petits prix seront maintenues. Le suspense ne sera plus très long, la commercialisation des places devant démarrer dès le mois de mars.
Mais la future LGV, au-delà d'un temps de parcours optimisé sur cette ligne, c'est aussi une promesse de l'amélioration de la complémentarité avec les TER. Ainsi, « la LGV profitera à l'ensemble de la région », assure la SNCF. Pour ce faire, « plus de 80% des horaires du grand Sud-Ouest sont remis à plat du fait de la LGV » poursuit le directeur régional Mobilités.
Des lignes TER qui en cette année2016 sont marquées par un chiffre que Philippe Bru, lui-même, reconnaît comme « ne pas être à la hauteur ». Celui de la régularité, autrement dit celui des trains qui arrivent avec moins de 5 minutes de retard. Et notamment dans l'ex-Aquitaine où, en recul de 2 points, le taux de régularité est tombé à 87,2%, là où le Conseil régional, autorité organisatrice des TER, attend un résultat supérieur à 90%. En ex-Limousin, ce taux est de 89,6% et en Poitou-Charentes de 89%... Pour autant, « les chiffres sont meilleurs sur le second semestre que sur le premier », assure le Directeur régional. Une des bonnes résolutions de SNCF mobilités est donc de « concrétiser ce rebond sur 2017 ». Souhaitons-le aussi pour les voyageurs.


2017, année de la modernisation des voies ?

Du côté des chantiers, la branche régionale de SNCF Réseaux, au-delà de la mise en circulation de la LGV en juillet, aura encore du pain sur la planche cette année, même si l'année 2016 restera dans les mémoires comme une année intense. « On a fait carton plein avec plus de 50% de mises en service supplémentaires par rapport à une année normale », commente Alain Autruffe Directeur régional SNCF Réseau Nouvelle-Aquitaine. Et de citer quelques exemples emblématiques de ce cru 2016 : « En mai, la fin des travaux du bouchon ferroviaire de Bordeaux, en juin, la mise en service Oloron-Bedous, ou encore en décembre, la mise en service du Triangle des échoppes ».
Pour 2017, au titre des autres projets phare Alain Autruffe, évoque le chantier de la verrière de la Gare Saint-Jean « qui avance », et dont le démontage des impressionnants échafaudages démarrera fin février : « on va y travailler 7 nuits sur 7 pour livrer l'ouvrage terminé en juin 2017 ». Autres chantiers au planning de l'année : la construction de passages souterrains à Gujan-Mestras et La-Teste-de-Buch, ou encore la création d'installations permanentes de contre-sens entre Morcenx et Dax, « qui s'annonce comme une sorte de première pierre à la régénération de toute la voie pour remettre l'infrastructure de plus de 40 ans à niveau ». Si celle-ci devra attendre 2019, de nombreuses modernisations de voies sont d'ores et déjà au programme de 2017. A noter notamment dans la grande région: la régénération de 23 km de voies sur la ligne Poitiers-Niort, la modernisation de la voie entre Poitiers et Limoges, et entre Saintes et Royan, ou encore un remplacement de traverses entre Angoulême et Limoges. Autant de travaux nécessaires pour le confort et la sécurité des quelques 53000 passagers quotidiens des TER de Nouvelle-Aquitaine.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
10121
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !