aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | 2017, année "historique" et chargée pour SNCF Nouvelle-Aquitaine

10/01/2017 | Pour les représentants régionaux de la SNCF Nouvelle-Aquitaine, la LGV Tours-Bordeaux va impacter l'ensemble du réseau ferroviaire régional.

Au premier rang, Philippe Bru et Alain Autruffe. Derrière eux, Eric Redonnet, Directeur TGV Nvelle-Aquitaine et Christophe Huau, Directeur projet LGV SEA

Après une année 2016 « intense et exceptionnelle de mises en services », 2017 sera « une année déterminante et historique » pour la SNCF Nouvelle-Aquitaine selon ses principaux représentants Philippe Bru, directeur régional SNCF Mobilités et Alain Autruffe, Directeur Régional SNCF Réseau. Au cœur de ce moment d'histoire ferroviaire, la mise en service de la LGV SEA Tours-Bordeaux le 2 juillet prochain. Un temps fort sur de nombreux aspects, qui ne doit pour autant pas masquer les autres chantiers ferroviaires prévus dans la région, notamment sur les lignes TER, qui enregistrent sur 2016, et c'est la mauvaise nouvelle de l'année, une forte baisse des taux de régularité.

Bien sûr, pour la SNCF Nouvelle-Aquitaine, 2017, c'est l'arrivée de la LGV reliant Paris Montparnasse à Bordeaux Saint-Jean en 2h04, pour les trains directs. Et avec elle, un déferlement enthousiaste de chiffres que les représentants de la SNCF aiment régulièrement rappeler. Parmi eux, le nombre des aller-retour entre Bordeaux et Paris :33,5 dont 18,5 directs, ce qui au total équivaut, comme le souligne Philippe Bru, à « un véritable effet de navette » entre l'Île de France et la capitale régionale. Avec un rythme d'un TGV toutes les heures allant jusqu'à un TGV toutes les 30 minutes en heures de pointe (matin et soir). Autre chiffre impressionnant : un total de 35 000 places quotidiennes à remplir, « l'équivalent d'un stade de foot », met en image Philippe Bru. Si pour l'heure le taux d'occupation des TGV sont compris entre 65 et 75%, « le trafic ne cesse de progresser », précise Eric Redonnet, Directeur TGV Nouvelle-Aquitaine. Y compris sur le TGV Bordeaux Paris, qui n'a pourtant de « grande vitesse » que le nom, du moins sur la partie actuelle entre Bordeaux et Tours... De quoi laisser place à l'optimisme sur la future ligne, actuellement en phase de test ( jusqu'à fin janvier) par les équipes de SNCF Réseau.

« Plus de 80% des horaires du grand Sud-Ouest sont remis à plat »Par contre, pas de chiffre encore, sur les tarifs pratiqués sur cette nouvelle ligne sur laquelle circuleront à terme (fin 2019) les 40 nouvelles rames TGV L'Océane, peu à peu mises en circulation. « Si le gain de temps entre Paris et Bordeaux sera de l'ordre de 30%, la hausse des prix ne sera pas proportionnelle à ce gain », se contente pour l'heure de commenter les responsables, tout en assurant que des politiques de petits prix seront maintenues. Le suspense ne sera plus très long, la commercialisation des places devant démarrer dès le mois de mars.
Mais la future LGV, au-delà d'un temps de parcours optimisé sur cette ligne, c'est aussi une promesse de l'amélioration de la complémentarité avec les TER. Ainsi, « la LGV profitera à l'ensemble de la région », assure la SNCF. Pour ce faire, « plus de 80% des horaires du grand Sud-Ouest sont remis à plat du fait de la LGV » poursuit le directeur régional Mobilités.
Des lignes TER qui en cette année2016 sont marquées par un chiffre que Philippe Bru, lui-même, reconnaît comme « ne pas être à la hauteur ». Celui de la régularité, autrement dit celui des trains qui arrivent avec moins de 5 minutes de retard. Et notamment dans l'ex-Aquitaine où, en recul de 2 points, le taux de régularité est tombé à 87,2%, là où le Conseil régional, autorité organisatrice des TER, attend un résultat supérieur à 90%. En ex-Limousin, ce taux est de 89,6% et en Poitou-Charentes de 89%... Pour autant, « les chiffres sont meilleurs sur le second semestre que sur le premier », assure le Directeur régional. Une des bonnes résolutions de SNCF mobilités est donc de « concrétiser ce rebond sur 2017 ». Souhaitons-le aussi pour les voyageurs.


2017, année de la modernisation des voies ?

Du côté des chantiers, la branche régionale de SNCF Réseaux, au-delà de la mise en circulation de la LGV en juillet, aura encore du pain sur la planche cette année, même si l'année 2016 restera dans les mémoires comme une année intense. « On a fait carton plein avec plus de 50% de mises en service supplémentaires par rapport à une année normale », commente Alain Autruffe Directeur régional SNCF Réseau Nouvelle-Aquitaine. Et de citer quelques exemples emblématiques de ce cru 2016 : « En mai, la fin des travaux du bouchon ferroviaire de Bordeaux, en juin, la mise en service Oloron-Bedous, ou encore en décembre, la mise en service du Triangle des échoppes ».
Pour 2017, au titre des autres projets phare Alain Autruffe, évoque le chantier de la verrière de la Gare Saint-Jean « qui avance », et dont le démontage des impressionnants échafaudages démarrera fin février : « on va y travailler 7 nuits sur 7 pour livrer l'ouvrage terminé en juin 2017 ». Autres chantiers au planning de l'année : la construction de passages souterrains à Gujan-Mestras et La-Teste-de-Buch, ou encore la création d'installations permanentes de contre-sens entre Morcenx et Dax, « qui s'annonce comme une sorte de première pierre à la régénération de toute la voie pour remettre l'infrastructure de plus de 40 ans à niveau ». Si celle-ci devra attendre 2019, de nombreuses modernisations de voies sont d'ores et déjà au programme de 2017. A noter notamment dans la grande région: la régénération de 23 km de voies sur la ligne Poitiers-Niort, la modernisation de la voie entre Poitiers et Limoges, et entre Saintes et Royan, ou encore un remplacement de traverses entre Angoulême et Limoges. Autant de travaux nécessaires pour le confort et la sécurité des quelques 53000 passagers quotidiens des TER de Nouvelle-Aquitaine.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5143
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !