Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | 24h de l'Innovation Sociale : Les jeunes relèvent le défi

10/04/2016 | L'association ESSplicite a organisé les 24h de l'innovation sociale les 8 et 9 avril derniers au Marché des Douves, où des étudiants se sont prêtés au jeu.

La troisième édition des 24h de l'innovation sociale est terminée

A l'occasion de sa troisième édition, les 24h de l'innovation sociale se sont tenues ces 8 et 9 avril derniers au Marché des Douves. Organisée par l'association ESSplicite, la nouvelle programmation a été présentée aux nombreux participants, venant de diverses filières des écoles bordelaises. Au sein de la société, certains besoins restent à satisfaire. Le but de ces 24h est simple : relever le défi sur le territoire bordelais.

Répartis en six équipes, les trente-cinq participants inscrits pour l'événement devaient concevoir un projet socialement innovant autour de six thématiques correspondant aux besoins du territoire. Afin d'établir leurs projets et de proposer un pitch final devant un jury professionnels, les étudiants et jeunes salariés pouvaient compter sur la présence notamment d'experts en économie sociale et solidaire installées dans la région, mais aussi d'un accompagnement par des entrepreneurs sociaux opérant autour des thématiques proposées.

Les 24h sont arrivées à Bordeaux en 2013 suite à la création de l'association ESSplicite, par les étudiants en Master de Sciences Po, qui « mène des actions de sensibilisation aux enjeux de l'économie sociale et solidaire (ESS), du développement durable et de l'innovation sociale auprès des milieux étudiants ». « Les actions étaient principalement basées sur des conférences pour pouvoir intéresser les étudiants en master. Mais ce n'était pas suffisant, c'est pourquoi l'association a décidé de reprendre le concept des 24h lancé à Pau par l'ESTIA école d'ingénieurs, pour les déplacer à Bordeaux et intégrer ce côté social innovant » explique Mellie, une des organisatrices des 24h de l'innovation sociale.

Nouvelles innovations du territoire ?Les jeunes futurs entrepreneurs ont eu vingt-quatre heures non-stop pour réaliser leur projet innovant. Ils avaient même la possibilité de dormir sur place, dans les locaux du Marché des Douves pour peaufiner leurs idées, construire leur business plan et organiser la présentation finale. « On propose aux participants de dormir sur place car le but est vraiment de rester tous ensemble durant vingt-quatre heures » indique Laurène, coordinatrice des 24h. Les six groupes se sont définis par intérêt pour les six thématiques proposées, parmi elles, tourisme solidaire, intégration des migrants, numérique et cohabitation notamment.

Invitée pour l'occasion, Elise Depecker, membre de l'association territoires et innovation sociale (ATIS) a rappelé aux participants les trois questions essentielles à se poser avant d'établir un projet innovant : En quoi ce besoin est mal couvert ? En quoi est-ce une innovation ? Est-ce que j'ai co-conçu mon projet avec les personnes concernées et est-ce qu'elles approuvent ? Au cours de cette fin des réalisations des projets et des 24h de l'innovation sociale, les trois meilleures équipes ont été récompensées. La première place a été obtenue par le groupe ayant choisi la thématique mode éthique, qui a créé un atelier de couture intergénérationnel nommé « Tisser le lien ». Chacun des projets proposés par les six équipes pourra éventuellement voir le jour si les participants et des professionnels décident de poursuivre cette idée d'innovation sociale.

Laure-Hélène Bonenfant
Par Laure-Hélène Bonenfant

Crédit Photo : Association ESSplicite

Partager sur Facebook
Vu par vous
7528
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !