Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/06/21 : Météo France vient de placer le département de la Gironde en vigilance ORANGE pour les risques d’orages et de pluie-inondation. Cette alerte est valable à partir de ce jour 16h00 jusqu’à vendredi 00h00.

17/06/21 : La kayakiste périgourdine Manon Hostens est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été sur trois bateaux, K4, K2 et K1. Les épreuves se dérouleront entre le 3 et le 8 août.

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/06/21 | Mérignac : dimanche dernier jour de vote pour le budget participatif !

    Lire

    Dans le cadre de son budget participatif, la Ville Mérignac (33)consacre une enveloppe de 350 000 euros pour réaliser les projets qui auront reçu le maximum de votes en ligne. Dans ce cadre, 51 projets aux thématiques diverses ont été proposés par les Mérignacais : éducation, environnement, numérique, jeunesse, culture, patrimoine, cadre de vie, mobilités... A ce jour près de 6000 votes ont été enregistrés sur le site dédié, pour ceux qui n'auraient pas encore voter, il ne reste plus que 4 jours pour découvrir et voter pour vos projets préférés! Rdv sur budgetparticipatif.merignac.com

  • 17/06/21 | Corrèze : Des Tiny House au Castang

    Lire

    Suite à la reprise de Tiny Eco.Rrèze, les nouveaux repreneurs souhaitent développer une nouvelle activité : la construction et la vente de tiny house, les mini-maisons roulantes fabriqués uniquement avec des produits locaux. Au coeur de ce projet, l’approche écologique avec des toilettes sèches, un traitement des eaux grises par phytoépuration notamment. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 8 000 €.

  • 17/06/21 | Creuse : Une médiathèque à Boussac

    Lire

    La Communauté de communes Creuse-Confluence souhaite réunir à Boussac, dans le bâtiment de La Poste, différents services pour la population, les touristes et les entreprises. La bâtiment va donc être réhabilité afin d’accueillir une médiathèque, un espace de travail partagé, un bureau d’information touristique ainsi qu’une Maison des services au public.

  • 16/06/21 | Limoges : un marché Pain, Bière et Fromage !

    Lire

    Les 18 et 19 juin, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne organise la 6ème édition du marché « 100 % Artisans & Producteurs locaux ». Une vingtaine d’artisans, d’exposants et de producteurs fêteront l’arrivée de l’été avec les productions locales et artisanales. Galétous et tartines de fromages, bagels de saumons, limonades, sirops, crêpes… seront à déguster grâce à des mange-debout et tables mises à disposition sur le parvis de la cathédrale. A l'honneur particulièrement les artisans brasseurs, boulangers et affineurs de fromages.

  • 16/06/21 | « Bees for Life » lutte contre les frelons asiatiques

    Lire

    Dans les Landes, le projet « Bees for Life », porté par la société de conseil de Lionel Willaert, développe une solution globale pour lutter contre les frelons asiatiques notamment en cartographiant les nids sur le territoire. Aujourd’hui, le projet de R&D vise à actualiser la solution logicielle avec les données collectées en 2019-2020 et à réaliser de nouvelles captations en 2021. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’accompagner ce projet à hauteur de 53 000 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Les cuisines du Wanted café Bordeaux s'activent pour les plus démunis

29/12/2020 | Wanted café Bordeaux s'active en cuisine pour préparer 250 repas par semaine pour les plus démunis

Wanted Café

En ce temps de coronavirus où les restaurants n’ont toujours pas le droit de rouvrir leurs portes, le Wanted café prépare 250 repas par semaine pour les personnes les plus démunies. Jérémie Ballarin et Luc Jaubert, deux des trois créateurs - Christian Delachet est le troisième - nous ont accueilli dans leur cuisine pour voir comment cela se passe. 5 fois par semaine, un chef venu d’un restaurant de la ville vient confectionner un repas avec l’aide de quatre bénévoles.

Il est 17h et pourtant, la cuisine du Wanted Café fume déjà. Pour cause, la préparation des 50 repas à débuté. Une action qui se répète cinq fois par semaine rue des Capucins. « On a commencé depuis le premier jour du confinement. On fait 1000 repas tous les mois », raconte Jérémie, un des créateurs de ce lieu. Pour que cela soit possible, Jérémie et Luc s'appuient sur une vingtaine de chefs cuisiniers. Restaurateurs de brasseries ou chefs de restaurants étoilés viennent mettre la main à la pâte. Ils peuvent évidemment compter sur l’aide de bénévoles, membres de la Wanted Community qui regroupe 1 million de personnes sur Facebook !


Chaque soir, ils sont cinq à venir prêter main forte. Au total, déjà 100 personnes sont venues participer. Et il est important de savoir qu’ils sont nombreux à se bousculer pour avoir une place ! « C’est plus de trois cents personnes qui ont manifesté l’envie de vouloir nous aider », précise Jérémie. Et niveau organisation… tout est calé ! « Quand on prévoit les équipes pour le mois, on fait un appel dans la communauté Wanted et en général, en moins d’une heure, on a notre effectif ». Les repas sont ensuite distribués dans la rue par différentes associations avec lesquelles ils ont l’habitude de travailler. Par exemple Les gratuits, Graines de solidarité, Imagine demain et les Robins de la rue. Alors certes il y a un côté " action aide alimentaire " , mais ce qui est très important c’est le lien dont ces gens ont besoin. 

Toujours plus de bénévoles

« On remarque quand même depuis le début du confinement que beaucoup plus de gens veulent aider, qu’ils ont envie de donner du temps. On ressent une vraie volonté de leur part de venir en aide », confie Jérémie. D’une part, parce que les gens ont plus de temps pour le faire, mais aussi parce que la situation donne envie de se rendre utile. Chacun a son échelle apporte sa contribution. C’est le cas d’Ines, 28 ans, qui a trouvé le projet « très humain ». «  Je pense que plus que jamais aujourd’hui on en a besoin », confie-t-elle. C’est dans une bonne ambiance, au milieu d’éclats de rire et d’un son latino, que les petits chefs en herbes se prêtent au jeu.

Les bénévoles s'activent au Wanted Café

Au menu ce soir-là, risotto de lentilles corail à la fourme d’Ambert, légumes rôties et tortilla, avec un gâteau au citron en dessert. Voilà de quoi apporter du réconfort aux personnes qui sont dans le besoin. Le tout dans la bonne humeur, avec « l’impression d’être entre amis », raconte Solène, 34 ans, venue aider « à son petit niveau ». « C’est le bon moment avec le confinement de faire ce genre de choses, ça a mis beaucoup de monde dans l’embarras et il y a beaucoup de gens dans le besoin », poursuit-elle. Un moment « sympathique » où la bienveillance règne. Tout cet élan de générosité, de solidarité, Jérémie espère le voir vivre encore après le confinement. « J’ai vraiment bon espoir. Je pense que quand il arrive de grandes épreuves comme celle qu’on traverse en ce moment, ça vient révéler chez nous une envie de se serrer les coudes, de faire des choses ensemble », raconte-t-il. 

Un travail d’équipe 

Si les bénévoles sont importants, l’implication des chefs l’est tout autant. Pierre, chef cuisinier au restaurant Meunier, fait partie de ceux qui s’engagent et écrivent l’histoire avec Luc et Jérémie. Restaurant fermé, il décide donc, lui aussi, de venir en aide. « J’ai un ami qui m’a présenté ce projet au deuxième confinement. Et je me suis dit « vas-y je fonce direct ».  Vu que moi je sers à rien, maintenant je sers à quelque chose », explique-t-il en train d’émincer les oignons - et sans pleurer, balaise- . Si son restaurant n’est pas encore dans cette lignée, Pierre souhaiterait soumettre l’idée à son supérieur pour « voir si on ne peut pas faire un événement de temps en temps de cette manière ». C’est avec une certaine satisfaction que le chef pose le tablier en fin de service : « là c’est top parce que je me rends compte qu’il y a une cinquantaine de personnes qui vont pouvoir manger un bon repas chaud. Je rentre chez moi le soir, c’est un régal je me dis que les gens vont passer un bon moment », témoigne-t-il en essuyant la sueur de son front.

Comme beaucoup de restaurants pendant la crise, Wanted Café a le même enjeu : « pouvoir rester à flot pour la suite », explique Jérémie. Faire cette action, évidemment, cela a un coût. Que ce soit les produits pour confectionner les repas, mais aussi faire tourner la machine ! Eh oui, faire la cuisine, éclairer le restaurant… Et cela est possible grâce au financement d’Harmonie Mutuelle. Si cela ne rapporte aucun bénéfice, il permet de rendre heureux 50 personnes, cinq soirs dans la semaine. 

Café suspendu

Cette idée ne vient pas de nulle part. Avant le confinement, tous les dimanches, les portes du Wanted Café étaient ouvertes pour les personnes qui sont dans le besoin. « Il y a un an et demi on a commencé les tablées solidaires. On fait appel à des membres de la communauté et on fait des repas de 70 couverts et on accueille qui veut venir », explique Jérémie. Un concept qui a pris une ampleur et une organisation différente en ce temps de crise sanitaire.

Le restaurant propose aussi le café et repas suspendu. Venu tout droit de Naples, le principe est de payer un café, qui sera « suspendu » et sera donné à un personne qui n’a pas forcément les moyens de se l’offrir. « Pour le repas c’est le même principe. Si tu payes 1€ en plus de ta note ça suspend un café. 5€ ça suspend un plat. Cela vient alimenter un compteur de plats que nous offrons à des personnes qui n’ont pas les moyens, qui sont soit à la rue, soit sont isolés ».

Au Wanted Café, c’est possible de bénéficier d’une carte de fidélité ! Mais attention, elle change un petit peu de ce que vous avez l’habitude d’avoir dans votre porte-monnaie. Celle-ci, elle est solidaire. C’est à dire qu’au bout du 10ème repas, un repas est suspendu et donc offert. Ce n’est pas tout ! Le restaurant reverse 2% de son chiffre d’affaires à une association bordelaise qui est dans l’entraide et la solidarité. Ce qui représente 8 000€ par an ! 

Le but avec ces différentes actions, n’est pas seulement de « donner » mais c’est aussi de créer du lien avec ces personnes. « L’accueil et le service se font pour tout le monde pareil. Donc certes il y a le côté alimentaire mais il y a aussi le fait de considérer les gens ». C’est un point très important pour les créateurs du Wanted Café. Et c’est aussi cela qu’ils souhaitent faire perdurer durant le confinement. 

 Et après? 

« Notre vision globale c’est de créer toujours plus de liens avec les gens, parce que c’est quelque chose qui manque beaucoup, les gens sont beaucoup isolés ». Et c’est comme ça d'ailleurs qu’est né le Wanted Café à Bordeaux ! Mais Jérémie Ballarin, Luc Jaubert et Christian Delachet ne comptent pas s’arrêter là et ont d’autres projets ! Ouvrir un second restaurant, à Paris cette fois. Pour que ce projet aboutisse, ils vont faire bon usage du gain - 1 million de dollars - remporté par le concours Facebook Community Leadership Program en septembre 2018. Mais ils vont aussi faire appel à la communauté. Une campagne d’investissement participatif va être lancée.  

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5961
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !