18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | 4 médias : une émission spéciale sur l'écosystème Darwin

17/01/2015 | Pour sa traditionnelle émission qui réunit 4 médias locaux, O2 radio a voulu laisser la parole aux entrepreneurs de l'écosystème Darwin, à Bordeaux

4 acteurs de l'écosystème Darwin, à Bordeaux, étaient les invités de l'émission 4 médias sur O2 radio

Guillaume Sorel, Laurent Guillemin, Jean-Marc Gancille et Philippe Lassalle Saint-Jean. Leur point commun ? Ils sont tous les quatre entrepreneurs dans l'écosystème Darwin, installé depuis 2008 sur les 10 000 m2 de l'ancienne caserne Niel, à Bordeaux. Interrogés dans le cadre de la première émission "4 médias" de la rentrée 2015, ils évoquent les défis de cette "entreprise" aux valeurs écologiques et responsables. Aujourd'hui, Darwin compte environ une centaine d'initiatives pour environ 350 employés, et il compte bien s'étendre et perdurer.

Ces quatre entrepreneurs étaient interrogés au micro d'O2 radio, en partenariat avec "L'écho des collines", "Le courrier de Gironde" et aqui.fr. Au départ de Darwin, il y a Jean-Marc Gancille, co-fondateur de Darwin en charge de la direction de la transition écologique, qui avait "un certain nombre d'idées en tête. On souhaitait les incarner dans un lieu emblématique pour que plusieurs dynamiques puissent s'imbriquer". L'idée est là, mais le pari financier est conséquent : 1,3 millions pour l'achat de cette friche de 10 000 m2 financée en grande partie par un investissement "privé et responsable" et un prêt bancaire conséquent. Mais Jean Marc Gancille est conscient qu'il s'agit là d'un pari fou : "On souhaitait aussi confronter nos modèles à la réduction des ressources. Darwin, c'est un projet de transition qui essaye de trouver un chemin. Pour l'instant, notre modèle économique fonctionne bien, mais on essaye d'apporter la preuve qu'un projet innovant comme celui là peut trouver son autonomie sans ponctionner l'argent public", précise-t-il. 

Des profils très différentsAu sein de cette "mutualisation" des entreprises et des moyens, il y a aussi des prises de consciences, notamment via l'utilisation du Mégawatt, une électricité verte pour favoriser l'émergence des énergies renouvelables. Au milieu de ce vivier d'entrepreneurs innovants, on peut trouver Philippe Lassale Saint-Jean, gérant associé du Magasin général, une épicerie bio qui fonctionne en binôme avec un restaurant attenant. Selon le gérant, l'idée est partie d'une "volonté de trouver un endroit où toutes ces personnes puissent se retrouver pour boire un café le matin, pour déjeuner. On a proposé l'idée à des restaurateurs, des épiciers, on nous a clairement dit que c'était une folie. Aujourd'hui, c'est un lieu de vie, qui vend essentiellement du local, qui ne gaspille pas (tout ce qui n'est pas vendu est cuisiné au restaurant, Darwin a d'ailleurs participé en novembre dernier au "banquet des ordures" avec le chef Phillippe Etchebest en partenariat avec le Secours Populaire) et qui privilégie le circuit court. 

Aujourd'hui, Darwin accueille des groupes d'écoliers, une vingtaine d'associations et a déjà effectué la formation de 200 professeurs pilotes de l'Agenda 21 au développement durable. Le vélo et le skate font aussi partie prenante de l'éco-système. Guillaume Sorel, responsable de l'association l'Etincelle installée depuis 2 mois et qui s'occupe de la vente, de la fabrication et du recyclage de vélos, témoigne. "Tout est parti d'un projet entre amis, destiné à ré-employer le métal et recycler les matières pour fabriquer ces vélos. On compte bien créer 4 à 5 emplois d'ici 2 ans, mais on organise déjà des ateliers participatifs de réparation de vélo, et on est en train de mettre en place un atelier soudure.

Quel avenir pour Darwin ? Laurent Guillemin, responsable du bureau d'études Betyle (bureau d'étude technique spécialisé dans le bâtiment et la consommation d'énergie), est arrivé à Darwin il y a 5 ans, et a témoigné au micro d'O2 radio de toute "l'énergie mise en oeuvre pour trouver du sens à tous ces projets, la preuve que c'est possible et que la mission n'est pas si difficile". Pour son développement futur, Darwin a déjà de nombreux projets en tête, notamment la rénovation de 10 000 mètres carrés supplémentaires attenants à la caserne, décroché cet été, la création d'un hangar à bateaux (Darwin a déjà repris le club nautique des marins de la lune,  qu'il relancera l'été prochain) et le développement de plusieurs projets alternatifs comme une cuisine partagée, une auberge de jeunesse ou un parc de 5000 M2 de logements sociaux mutualisé.

Et à ceux qui accuseraient l'écosystème d'être un "ghetto de bobos", Jean-Marc Gancille répond : "On est très loin de cette caricature, il y a beaucoup de mixité". Un fond de dotation est d'ailleurs en train de se mettre en place, pour stimuler l'émergence des entreprises locales, et une future radio pirate pourrait même voir le jour dans les prochains mois. Qu'on se le dise, ce projet social de grande envergure est bien parti pour durer et grandir... 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1875
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !