Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/20 | Intempéries de mai : 14 communes en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Dans un arrêté paru au Journal Officiel du 24 octobre, l'état de catastrophe naturelle a été reconnu dans 14 communes girondines suite aux violents épisodes de pluie survenus du 9 au 11 mai. En effet, des inondations et coulées de boues ont eu lieu dans les communes de Cadaujac, Romagne, Saint-Aubin de Branne, Saint Médard d'Eyrans, Gradignan, Targon, Ludon-Médoc, Le Pout, La Sauve, Coirac, Lanton, Saucats et Le Turan. Les sinistrés ont jusqu'au 3 novembre pour se rapprocher de leur compagnie d'assurance.

  • 28/10/20 | Charente-Maritime : Isabelle Blesson installée au conseil départemental

    Lire

    A l'occasion de l'ouverture de sa session d'automne, ce 26 octobre, le conseil départemental de la Charente-Maritime a introduit une nouvelle élue dans son assemblée : Isabelle Blesson. Jusqu'alors suppléante de la conseillère départementale Brigitte Favereau, cette pharmacienne basée à Saintes remplacera l'élue jusqu'aux prochaines élections départementales. Brigitte Favreau est décédée le 22 septembre dernier des suites d'une longue maladie.

  • 28/10/20 | 482 400 € pour l'ouverture d'une 1° année de Parcours d'Accès Spécifique Santé à Périgueux

    Lire

    La Région apportera 482 400 euros pour la première année de Parcours d'Accès Spécifique Santé (PASS) à Périgueux. Pour l'année universitaire 2020-21, les besoins sont les suivants : deux grandes salles permettant la diffusion des cours magistraux aux étudiants, des travaux de câblage pour les réseaux informatiques et deux salles immersives de manière à assurer l'ensemble des enseignements et tutorat délocalisés. La première promotion de 30 étudiants a fait sa rentrée en septembre.

  • 28/10/20 | Pour une meilleure connaissance des abeilles en Corrèze

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets « Nature et transitions », l’association CPIE de la Corrèze souhaite s’engager dans un projet d’amélioration des connaissances sur les abeilles sauvages et souhaite mobiliser les acteurs locaux pour faire émerger des solutions concrètes de gestion des milieux en faveur de la pollinisation. Ce projet, nourrit de la richesse des compétences en matière d’animation territoriale, de création d’outils pédagogiques ou d’expertise scientifique bénéficie d’une aide de 18 135 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine.

  • 27/10/20 | Pont de l'île de Ré : pas de tarif préférentiel pour les Charentais-Maritimes

    Lire

    Arlésienne du territoire, la question de faire un tarif préférentiel pour les habitants du 17 est revenu sur la table lors de la session d'automne du Département ce lundi, suite aux revendications d'une association locale. Le vice-président Lionel Quillet a mis un terme au débat en rappelant que la question avait été tranchée il y a quelques années par le Conseil constitutionnel: le pont n'étant pas financé par les impôts, et par soucis d'équité, le tarif doit être le même pour tout le monde.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | 5 questions à une entreprise transformée par l'impression 3D

07/02/2020 | Aurélien Judas est chargé d'affaires pour l'entreprise familiale d'injection plastique Boursier Sogreg basée à Cambo-les-Bains dans les Pyrénées-Atlantiques (64).

Aurélien Judas est chargé d'affaires pour Boursier Sogreg, une entreprise renconfigurée par l'arrivée de l'impression 3D

L'entreprise Boursier Sogreg a été créée en 1980 et compte aujourd'hui 40 salariés. Son métier principal est la production de pièces plastiques et d'outillages servant à leur fabrication. 80% de ses clients font partie du secteur médical. Mais surtout la PME néo-aquitaine a été accompagnée par le dispositif régional FA NA BOOST. Traduisez Fabrication Additive en Nouvelle-Aquitaine. Le programme a permis à l'entreprise d'intégrer l'impression 3D dans sa chaîne de production. Un atout de taille à l'origine d'importants gains de productivité. Échange avec Aurélien Judas, chargé d'affaires de Boursier Sogreg.

@aqui! : Comment avez-vous rejoint le dispositif FA NA BOOST d'accompagnement en Fabrication Additive de la Nouvelle-Aquitaine ?

Nous avons des liens étroits avec la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bayonne qui nous a informés de ce programme d'accompagnement en 2019. Nous avons monté un dossier pour postuler à ce programme. Il a été validé et nous sommes entrés dans le dispositif. La Région a décidé d'accompagner les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) de Nouvelle-Aquitaine dont nous faisons partie. Le programme est un financement à hauteur de 50 % par la Région d'une formation et d'un accompagnement. Puis nous avons été guidés par la CETIM et la CCI.

 

@aqui! : Pourquoi avez-vous choisi la Fabrication Additive ? Qu'est-ce que cela apporte à votre entreprise ?

Pendant l'accompagnement, nous avons réalisé un diagnostic d'analyse de toutes les étapes de notre valeur ajoutée et de nos services. Et nous nous sommes rendus compte que la Fabrication Additive pouvait être présente à tous les niveaux de cette chaîne de valeur. Nous avons essayé de mesurer les gains que ça nous apporterait et les coûts d'investissement. En fonction de cela, nous avons choisi des technologies adaptées à notre besoin.

 

@aqui! : Vous connaissiez déjà la Fabrication Additive ?

Oui nous suivons ça de près ou de loin depuis plusieurs années, nous sommes attentifs à ce qu'il se passe sur cette technologie car c'est une technologie de rupture. C'est important de prendre le virage. Ça ne remplacera pas encore l'injection plastique mais ça peut nous offrir des opportunités.

 

Le bouchon pour tube de bétadine : un exemple de pièce réalisée par Boursier Sogreg

 

@aqui! : Vous pouvez nous donner un exemple concret de fabrication ? Quelle est l'apport de ce mode de production ?

L'entreprise qui nous commande une pièce peut l'obtenir plus rapidement et lancer ainsi le processus de certification du produit grâce au prototype que nous lui fournissons. Grâce à un moule créé avec la Fabrication Additive, nous avons un gain de temps sur la production des premières pièces. Sans cela, il faudrait dix semaines pour obtenir un premier prototype physique de bonne matière. Pendant que notre client lance la certification du produit, nous pouvons commencer la création des moules qui nous serviront à produire les pièces par injection plastique. Réaliser nos moules en impression 3D nous permet ainsi de capter les marchés beaucoup plus tôt et de proposer plus vite des premières pièces à nos clients.

 

@aqui! : Considérez-vous la Fabrication Additive comme une révolution dans votre entreprise ?

Elle nous permettra de capter d'autres marchés, d'apporter un service supplémentaire à nos clients. Nous serons aussi certainement plus attractifs car cette technologie récente intéresse les jeunes. Notre métier est particulier, nous peinons à recruter. Le métier d'ajusteur de moules par exemple, c'est très particulier, il y a très peu de formations. Donc la machine 3D ça pourra montrer aux jeunes que l'entreprise Boursier Sogreg est dynamique et les faire rester. Nous prenons de l'avance en proposons plus de choses à nos clients et en gagnant en délais.

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Maxime Giraudeau

Partager sur Facebook
Vu par vous
2777
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !