Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | A 25 ans, il devient conseiller prud'homal à Angoulême

31/01/2018 | Ce mercredi 31 janvier, Jason Herbert, 25 ans, fera sa rentrée au conseil des prud'hommes d'Angoulême. Il est l'un des plus jeunes conseillers de France.

Jason Herbert a 25 ans et il siège dans la section encadrement

Ce mercredi 31 janvier a lieu l'audience solennelle de rentrée du conseil des prud'hommes de Charente. Les nouvelles mesures de désignation des conseillers prud'homaux occasionnent un fort taux de renouvellement des représentants des salariés et des employeurs. Parmi ces nouveaux venus, un jeune salarié de 25 ans, rédacteur web de profession, s'est porté volontaire auprès de son syndicat, la CFDT, pour siéger dans cette instance paritaire. A la veille de cette rentrée, Jason Herbert s'est confié sur ses motivations et sur la façon dont il aborde les nouvelles missions qui l'attendent.

Devenir conseiller prud'homal à 25 ans, l'idée peut paraître saugrenue. C'est pourtant le choix qu'a fait Jason Herbert, rédacteur web de profession. Ce mercredi 31 janvier, il fera sa rentrée au conseil d'Angoulême au côté des autres conseillers prud'homaux, parmi lesquels on trouve une majorité de nouveaux venus dans la fonction.  Pourtant le jeune homme n'a pas fait dix ans d'études de droit social, ni même des années d'expériences dans un service de ressources humaines. Le parcours de Jason est plutôt atypique. A 18 ans, au moment où il obtient son bacalauréat professionnel en commerce, il a déjà créé sa petite entreprise car à côté de ses études, il exerce une activité de chargé de communication numérique. Au moment, où il hésite à intégrer la faculté, il est repéré par le quotidien la Charente libre où il exercera, aussi, la fonction de rédacteur web au desk pendant un peu plus de deux ans et demi. C'est  malheureusement un premier dossier prud'homal le concernant qui lui fera découvrir de l'intérieur le fonctionnement d'un conseil des prud'hommes. ". Je me suis beaucoup impliqué dans mon dossier au côté de mon avocate. Je voulais comprendre les choses, les argumentaires des deux parties et sur quels textes législatifs ils s'appuyaient. Cette expérience que l'on peut juger mauvaise au début d'une carrière professionnelle m'a donné le goût pour la législation du travail, le droit social. En fait je me suis découvert une vraie passion pour ces questions dans un monde du travail qui se complexifie," explique le jeune homme. 

Pendant l'instruction de son propre dossier, Jason trouve appui auprès de la CFDT, qui va l'accompagner. Il adhère début 2016. A l'automne dernier, il apprend que les modalités de nomination des conseillers prudh'homaux sont modifiées : les candidatures sont désormais présentées par les syndicats. Il postule. La réaction de l'Union départementale de la Charente sera d'abord la surprise au vu de son âge. Pendant plusieurs semaines, Jason va participer aux permanences juridiques de son syndicat et s'impliquer. Sa candidature sera validée. 

Seul le droit doit prévaloir

En décembre, il va suivre une formation en droit de 4 jours, proposée par le syndicat. Le 11 janvier dernier, Jason Herbert a prêté serment.  Il siège dans la section encadrement du conseil. La durée du mandat est de quatre ans. A la veille de l'audience solennelle de rentrée, Jason se dit plutôt confiant. "Je sais que mon âge va surprendre.  Certains pourraient se dire je vais être défendu par quelqu'un qui n'a pas ou peu d'expérience, je cours à la catastrophe. D'abord, on n'est jamais seul, il y a deux représentants du collège employeurs et deux représentants du collège salariés. Aux prud'hommes, certains demandeurs ont l'impression de jouer leur vie. L'impact psychologique est fort. La seule attitude que je dois adopter est de beaucoup travailler les dossiers et surtout de m'appuyer uniquement sur le droit."  Il ajoute avec une pointe d'humour, "il faudra aussi que j'adopte le costume pour gagner en crédibilité en terme d'image". Dans les prochains mois, le jeune homme devra suivre, comme tous les autres conseillers, une formation obligatoire sur le fonctionnement du conseil, pour acquérir des bases en droit, réalisée par des magistrats professionnels de l'école nationale de la magistrature. "Ces formations sont une excellente chose. Nous sommes considérés comme des magistrats non professionnels mais c'est essentiel d'acquérir des bases juridiques." Jason a le soutien de sa compagne qui est responsable d'un service de ressources humaines, même si celle ci se trouve parfois de l'autre côté de la barrière dans certaines affaires. "Il va y avoir des débats entre nous, c'est certain, mais elle va aussi m'aider à appréhender mes nouvelles missions." La seule chose que Jason ne pourra pas faire, compte tenu de son âge au vu du réglement intérieur, est de présider une audience. "C'est dommage, mais c'est ainsi, regrette t-il.  Jason a aussi conscience qu'il s'agit d'un tribunal de proximité dans une petite ville où tous les protagonanistes se connaissent "C'est le droit et uniquement le droit qui doit prévaloir dans le traitement des dossiers, quel que soit la qualité du demandeur."

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
5700
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !