24/10/17 : Charente-Maritime : les élus du Département ont voté une motion contre les dernières mesures envisagées par l'Etat concernant la baisse des APL, hier lors de la session d'automne.

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | A Biarritz, des Handi trophées pour favoriser l'intégration

27/11/2014 | Lors de Semaine nationale du handicap, la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne Pays basque a organisé un Trophée pour récompenser quatre éléments exemplaires

Semaine du handicap

Dans le cadre de la Semaine pour l'emploi des personnes handicapées la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne a co-organisé avec Cap Emploi Pays basque-Landes le premier Trophée des "Handi Trophées" sous l'égide de l'AGEFIPH Aquitaine. Le but: promouvoir l'alternance auprès des personnes handicapées et des entreprises dans le but d'augmenter le nombre de contrats en alternance au Pays basque pour un public handicapé et favoriser la sécurisation de ces contrats. La remise de ces trophées avait pour cadre le restaurant ESAT Alanvie, exemplaire dans cette démarche dans le nouveau quartier commercial Iraty

Son nom? Alanvie. Ce restaurant situé dans le nouveau quartier commercial Iraty de Biarritz, à deux pas de l'aéroport de Bayonne-Anglet-Biarritz ne vous sautera pas aux yeux à la lecture des Bibles gastronomiques qui se sont penchées sur les lieux incontournables de restauration de la station balnéaires. Pourtant Alanvie doté aussi d'une boutique éthique est inédit. Il s'agit d'un retaurant, ESAT, un Etablissement et service d'Aide par le travail, porté par l'association Suerte composée d'une vingtaine de personnes handicapées ou ayant des troubles psychiques. Tous les articles qui y sont vendus et le fonctionnement du restaurant sont effectués par des personnes en situation de handicap. Un cas unique sur l'ensemble du BAB.

Il était donc logique que Nilda Jurado, vice-présidente de la CCI Pays basque, Peio Olhagaray, directeur du développement éconnomique de cette même CCI, Jean-Paul Parisot, directeur régional de l'AGEFIPH Aquitaine, et Jean-Pierre Londex, président de Dephie Cap Emploi Pays Basque-Landes le choisissent pour cette première remise des "Handi trophées". Une "compétition" qui avait pour but, dans le cadre de la Semaine nationale du handicap, de promouvoir l'alternance auprès des handicapés et des entreprises du Pays basque.  Pour augmenter le nombre de ce type de contrats et favoriser la sécurisation de ces contrats en les accompagnant dans une entreprise. En 2013, 4756 personnes en situation de handicap ont signé un contrat en alternance en Aquitaine, en augmentation de plus de 20% par rapport à 2012.

Quatre lauréats qui ont vaincu de haute lutteIls étaient donc quatre lauréats encadrés par leurs employeurs pour cette remise des trophées: Nadège Etcheverry, de la crèche Urraska, d'Ustariz ; Florent de Laverny d'Amblar, de Turbomeca Tarnos; Celine Ecluse, de la Lyonnaise des eaux, et Mikaël Sainte-Thérese, à Eiffage TP.

Quatre parcours, quatre batailles aussi:
A son arrivée  en classe primaire Nadège recontre des difficultés pour suivre sa scolarité et on lui diagnostique un handicap cognitif. Elle intègre alors une classe spécialisée qui lui permettra de suivre une scolarité quasiment normale. Son désir: travailler avec des enfants. Elle est alors recrutée  en contrat d'apprentissage aménagé sur trois ans qui se traduira par un CAP en service en milieu rural avec le CFA d'Hasparren. C'est la crèche collective et associative Urraska d'Ustaritz, créée en 1993 et accueillant des enfants de 10 semaines à 4 ans, qui lui donnera sa chance. La directrice de cet établissement qui compte 12 salariés dont 2 apprentis, Annette Vidal, répond à cette demande de formation en alternance. Nadège ne pouvait rêver mieux.

Toute autre histoire pour Florent, qui à 22 ans en 2006, cumulait les petits boulots et fait une grave chute sur un chantier. Résultat, une longue convalescence et des séquelles à la cheville. Il fait une demande auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour obtenir une reconnaissance en qualité de personne handicapée. Bac en poche, il souhaite passer un BTS. Avec l'aide de la CCI,  et Cap Emploi, il découvre un métier de tourneur en aéronautique sanctionné par le BAC professionnel au sein du CFAI de Bordes, en Béarn. Contrat d'apprentissage en poche, c'est Safran Turbomeca qui signe un contrat en alternance sur 2 ans avec lui. Le groupe a signé un accord en 2012 en faveur de l'emploi des personnes handicapées. Les chiffres parlent d'eux même. Au 31 décembre Safran comptait en France 1500 travailleurs handicapés, a signé 170 contrats en 8 ans compte 4,4% de travailleurs handicapés dans son effectif. Sorti major de sa promotion, Florent a pour sa part décroché un CDI à Turbomeca...

C'est la Lyonnaise des eaux qui a offert sa chance à Celine Ecluse, 38 ans, mère de famille victime d'un accident de voiture qui lui a bousillé le dos. Férue d'informatique, Celine est devenue télé conseillère à la plateforme d'appel de la Lyonnaise de la rue Floquet à Biarritz à l'issue d'une formation en alternance d'un an. Mathieu Peyrelongue, chargé de communication à la Lyonnaise our les secteurs Béarn, Pays basque et Landes, tient à rappeler que son entreprise s'est engagée depuis 2006 dans une politique de l'alternance pour les handicapés qui représentent plus de 6% du personnel. Qui lui a valu un laber Diversité en 2014.

Enfin le cas de Mikaël Sainte-Thérèse embauché à Eiffage est à lui tout seul un exemple de combativité. Né sans bras gauche, aujourd'hui il conduit des engins de... 80 tonnes. Après un premier contact noué grâce au dispositif "Handi réseau" porté par la CCI de Bayonne Pays basque, lors des travaux de l'autoroue A65 Pau-Langon, Mikaël a intégré Eiffage travaux publics fin 2011 en qualité de conducteur de travaux. Le tempos pour l'entreprise d'engager des démarches auprès de CAP Emploi Pau et de s'assurer, notamment grâce à l'intervention d'un ergonome, que des adaptations d'une cabine de dumper efficacement au handicap de Mikaël étaient possibles et de les faire agréer par le fabricant américain Caterpillar A 36 ans, et titulaire d'un CDI il ne regrette pas d'avoir quitté son poste déducateur sportif. "Avant j'ai aussi nettoyé des hottes de cuisine, sourit-il Mais je dois convaincre deux fois plus qu'une personne valide. On ne m'a pas toujours fait de cadeaux. "

Quatre exemples qui démontrent l'intérêt de  l'organisation de ces trophées symboliques qui auront démontré que les handicapés sont non seulement des renforts non négligeables pour les entreprises, mais aussi des leçons de vie.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1993
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !