Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

11/12/18 : Les oeuvres de trois artistes amatrices des Beaux-Arts de Grand Poitiers proposent du 12 décembre 2018 au 6 février 2019 l'exposition "A Trois c'est mieux" aux Beaux-Arts de Buxerolles

11/12/18 : Le Président de la République a fait plusieurs annonces importantes. D'abord, l'augmentation du SMIC de 100 euros par mois par le biais de la prime d'activité, dès 2019, avec des heures supplémentaires versées "sans impôts ni charges, dès 2019".

10/12/18 : Enfin, le Président a souligné l'importance d'élargir le débat national qui s'annonce et a exprimé son intention de rencontrer les maires "région par région, pour bâtir le socle de notre nouveau contrat pour la nation".

10/12/18 : Emmanuel Macron a également précisé qu'il ne reviendrait pas sur l'ISF. "Pendant près de quarante ans, il a existé, vivions-nous mieux pendant cette période ? Les plus riches partaient".

10/12/18 : "Je demanderai à tous les employeurs qui le peuvent de verser une prime de fin d'année, qui n'aura ni impôts ni charges" a poursuivi Emmanuel Macron. Enfin, annulation de la hausse de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2000 euros par mois.

10/12/18 : Emmanuel Macron s'est adressé aux français ce lundi 10 décembre, en évoquant les gilets jaunes et une "colère profonde, je la ressens comme juste à bien des égards. Il a condamné les violences en marge du mouvement des gilets jaunes.

10/12/18 : Mobilisation mardi matin dès 9h00 aux trois péages autoroutiers du Lot-et-Garonne orchestrée par la Coordination rurale 47 pour protester contre les taxes "Trop de taxes tue l'agriculture et les agriculteurs!" dixit la CR47.

10/12/18 : Charente-Maritime : au vue du contexte social actuel, le séminaire filière Fruits & Légumes de Nouvelle Aquitaine Propulso, qui devait se tenir les 11 et 12 décembre à Saintes est annulé. Une prochaine date devrait bientôt être fixée.

09/12/18 : La Rochelle : selon l'association Info Trafic 17, le dépôt pétrolier de La Pallice est bloqué ce soir par près de 200 personnes.

09/12/18 : Charente-Maritime : Annick Baillou a été nommée inspectrice d’académie-directrice académique des services de l’éducation nationale (IA-DASEN) de la Charente-Maritime. Elle succède à Gilles Grosdemange qui a fait valoir ses droits à la retraite.

09/12/18 : Samedi vers 23 heures, Jacqueline Dubois, députée du Sarladais a découvert sa voiture en feu, ainsi que celle de son mari, garées dans la rue devant son domicile de Vézac. L'élue a reçu de nombreux soutiens de la classe politique de tous bords.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/12/18 | Réseau de chaleur: Limoges labellisée pour la 4ème fois

    Lire

    La Ville de Limoges obtient pour la 4ème année consécutive le label « Ecoréseau de chaleur ». Ce prix, décerné par l’association AMORCE, a été remis le 4 décembre à Paris lors de la semaine de la chaleur renouvelable pour ses 2 réseaux de chaleur du Val de l’Aurence, source d’énergie renouvelable (biomasse constituée de plaquettes forestières provenant de la filière bois locale) et de Beaubreuil, source d’énergie de récupération (combustion de déchets).

  • 11/12/18 | Easyjet teste la desserte paloise

    Lire

    Entre le 4 février et le 3 mars 2019, EasyJet reliera Pau à Paris Charles-de-Gaulle à raison de 7 à 10 vols par semaine ( A320 de 186 sièges). Avec 1 à 2 vols par jour, les horaires se veulent adapter aux besoins des clientèles de loisirs et d’affaires, l’aller-retour dans la même journée étant possible les lundis, jeudis et vendredis. « Cette desserte permettra à EasyJet de tester le marché palois. Elle revêt ainsi une grande importance stratégique pour l’attractivité et l’accessibilité de Pau et du Béarn », selon les représentants de l'aéroport. Billets sur le site internet de la compagnie aérienne et en agences de voyages.

  • 10/12/18 | Banques Alimentaires en Gironde, une collecte à la hausse

    Lire

    Pour la 2ème année consécutive, la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde (BABG) enregistre "une belle augmentation" du résultat de la collecte nationale: les 30 novembre, 1er et 2 décembre, la collecte de produits secs progresse de 10,84% avec 409t contre 369 en 2017. Et cela, dans "un contexte difficile de baisse des dons et de mouvements faisant craindre pour l’accès aux magasins" rappelle la BABG. Selon les 300 collecteurs présents dans près de 300 magasins girondins, "les donateurs étaient peut-être moins nombreux mais plus généreux". L'étape du tri (en cours) par près de 1000 bénévoles devrait être achevée à Noël.

  • 10/12/18 | Hashtag d’Argent pour Limoges

    Lire

    Très présente sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et Linkedin) et avec plus de 67 000 abonnés, la Ville de Limoges a obtenu un « Hashtag » d’argent pour son engagement sur les réseaux sociaux pour communiquer avec ses administrés dans la catégorie « grandes villes de + 100 000 habitants ». Ce trophée, remis par l’Observatoire SocialMedia, récompense les territoires les plus agiles sur les réseaux.

  • 10/12/18 | Talents des Cités: les lauréats néo-aquitains

    Lire

    En Nouvelle-Aquitaine, Talents des Cités 2018 a distingué 3 créateurs d'entreprise dans les quartiers prioritaires de la Ville : Grégory Pédeboscq (Dax), et son food truck «La Cantoche», qui propose en partenariat avec des producteurs locaux sandwichs, burgers, salades et soupes originales ; Victor Du Peloux (Bordeaux) et son atelier bois coworking «La Planche» pour artisans, concepteurs et grand public, et Salomé Arenas (Pau), co-fondatrice de Monsieur Bernard, marque de vêtements et accessoires 100% plastique recyclé dont une partie est récoltée dans la Mer Méditerranée! Les lauréats nationaux seront connus fin janvier

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | A Bordeaux aussi, l'institut de lutte contre le cancer utilisait les prothèses PIP

07/01/2012 |

Jean-Claude Mas, le fondateur des prothèses mamaires PIP

L'affaire des prothèses mammaires de la marque PIP est en passe de devenir l'un des plus gros scandales de santé de ces dernières années. Cette semaine a été marquée par de nouvelles révélations. En France, 20 cas de cancers ont été signalés chez des porteuses d'implants PIP, sans qu'un lien de causalité soit établi entre cancer et prothèses PIP. Le gouvernement a recommandé le retrait de ces prothèses aux porteuses en France. Dans le monde, des centaines de milliers de femmes seraient porteuses d'implants PIP, notamment en Amérique latine, en Espagne et en Grande-Bretagne. Bordeaux n'y a pas échappé. L'institut Bergonié en a utilisé.

Dans le cadre de l'information judiciaire ouverte contre Jean-Claude Mas, fondateur de la société varoise de prothèses mammaires PIP, la juge d'instruction marseillaise en charge du dossier s'est déplacée mercredi dans l'ancienne usine de la société à La Seyne-sur-Mer, dans le sud de la France. Les analyses de l'Afssaps, effectuées sur des prothèses saisies lors d'une perquisition dans les locaux de PIP (Poly Implant Prothèse) en mars 2010, ont mis en évidence un gel non conforme, au pouvoir irritant mais non géno-toxique (sans altération de l'ADN des cellules), avec un risque élevé de rupture des enveloppes et de suintement du gel. Le pire, dans cette histoire, c'est le cynisme avec Jean-Claude Mas, le fondateur des prothèses mammaires PIP, a agi. Devant les enquêteurs qui l'ont interrogé en octobre, le fondateur de la société varoise PIP a expliqué qu'il savait « que ce gel n'était pas homologué ». Mais, a-t-il poursuivi, « je l'ai sciemment fait car le gel PIP était moins cher (...) et de bien meilleure qualité ». Jean-Claude Mas explique que « dès 1993 », soit deux ans seulement après la création de sa société, il avait donné « l'ordre de dissimuler la vérité » à l'organisme certificateur allemant TÜV, soit bien avant la mise sur le marché des implants incriminés aujourd'hui. "Jean-Claude Mas est d'un cynisme consommé vis-à-vis des victimes", a déclaré Me Laurent Gaudon, avocat de porteuses d'implants qui entendent poursuivre non seulement la société PIP, mais aussi les chirurgiens concernés. Pour Philippe Courtois, avocat bordelais qui représente plus de 1.300 porteuses, Jean-Claude Mas "traite avec mépris l'ensemble des victimes" et "n'a pas une once d'humanité." Par ailleurs, une ancienne salariée du groupe auditionnée par les enquêteurs a expliqué qu'une double base de données avait été établie pour déjouer les contrôles de l'organisme allemand TÜV Rheinland, un organisme de certification de produits et systèmes de management. Selon elle, il « vérifiait simplement si le cahier des charges était respecté ». « Aucun échantillon de prothèse n'était testé », ajoute-t-elle. Seul le nom du gel américain autorisé, le Nusil, était noté.

Les centres anticancéreux ont utilisé des prothèses PIP
Me Philippe Courtois annonce qu'il se rendra à Marseille courant janvier pour rencontrer la juge d'instruction en compagnie d'Alexandra Blachère, présidente de l'association PPP (Porteuses de prothèses PIP) qui revendique environ 2.000 adhérents, victimes et proches des victimes. D'autre part, jeudi, nous avons appris que les centres anticancéreux regroupés au sein de la Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer (FNCLCC) ont utilisé jusqu'en mars 2010 les prothèses mammaires fabriquées par PIP. "La centrale d'achat de la vingtaine de centres spécialisés avait passé un marché public en 2008 avec la société Poly Implant Prothèse (PIP) pour la fourniture des implants", a indiqué Josy Reiffers, le président de la FNCLCC. "A la fin 2009 déjà, nous avions signalé au fabricant quelques remontées d'informations des chirurgiens faisant état de problèmes de fuite du gel et nous avons mis fin au marché en mars 2010", a-t-il expliqué. Josy Reiffers a précisé qu'environ 3.000 opérations de chirurgie réparatrice consécutives à un cancer avaient été effectués dans ces centres et rappelé qu'"aucun lien n'a été établi entre les prothèses PIP et le développement d'un cancer".

Les centres de lutte contre le cancer pourraient se porter partie civile
Selon Josy Reiffers, "la majorité des implantations effectuées avec ces prothèses PIP ont été effectuées pour des raisons de chirurgie esthétique et les indications liées au cancer ne concernent qu'une femme sur cinq et dans ces 20%, les centres anticancéreux représentent moins de la moitié".Lorsque le problème des ruptures d'implants est apparu en 2010, l'Institut Bergonié de Bordeaux qu'il dirige a pris contact avec toutes les patientes porteuses de prothèses PIP. "106 ont été revues en consultation et 40 ont du subir une explantation", a précisé Josy Reiffers. Il estime que les centres anticancéreux ont été victimes d'un fournisseur, PIP, et qu'à ce titre la FNCLCC étudie la possibilité de se porter partie civile dans le dossier judiciaire ouvert à Marseille.

                                                                                                                         Nicolas César

Crédit photo : Interpol

Partager sur Facebook
Vu par vous
323
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !