Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/06/21 | Covid-19 : indicateurs en baisse mais vigilance maintenue

    Lire

    Sur la semaine 22, du 31 mai au 6 juin, le taux d’incidence baisse en Nouvelle-Aquitaine mais il reste au dessus du seuil d’alerte (52,6/100 000 hab contre 71,8/100 000 hab semaine 21). Le taux de positivité baisse également (2%) et reste sous le seuil d’attention des 5 %. Une diminution est observée dans tous les départements sauf en Creuse où ce taux est stable (0,9%). Au 8 juin, 2 791 137 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (46,5 %) et 1 460 300 ont reçu les 2 doses (24,3 %). Au regard de l’allègement progressif des mesures et du risque de relâchement possible, l'ARS appelle à une "vigilance toujours de mise".

  • 14/06/21 | Les fruits et légumes en fête à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    A l’occasion de la Fête nationale des fruits et légumes frais, la ville de Saint-Médard-en-Jalles (33) a décidé jusqu'au 18 juin de faire découvrir ou redécouvrir ces produits aux enfants et à leurs parents grâce à des conseils, des astuces ou encore des recettes. Pour cela, des menus spéciaux seront notamment proposés dans les écoles ainsi qu’un menu frais sur le site de la ville.

  • 14/06/21 | Rénovation énergétique : la Région soutient l'habitat social

    Lire

    Soliha Landes, à Dax, va bénéficier d’une aide de 146 620 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine afin de rénover énergétiquement ces logements sociaux. Ce soutien intervient dans le cadre d'un programme régional ayant pour objectif la création d'un réseau unique de Plateformes de la rénovation énergétique afin de proposer un guichet unique pour tous les ménages.

  • 14/06/21 | Un village intergénérationnel à Lachaise (16)

    Lire

    L’association Valfontaine Village est propriétaire d’un site comprenant une exploitation agricole et une résidence familiale notamment. L’association souhaite réhabiliter le site pour le transformer en village intergénérationnel où les anciens bâtiments vont permettre aux familles de s’impliquer dans le quotidien des aînés et de partager des moments familiaux. Les terrains agricoles vont servir pour un pôle d’activités intergénérationnelles.

  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | A Bordeaux, les acteurs du sport s’adaptent au confinement

05/04/2020 | Pendant le confinement, les entreprises à Bordeaux proposent de nouvelles formules en ligne et gratuites. Un modèle économique inédit.

Sport à la maison

Adaptabilité et gratuité. Tel est le nouveau credo de nombreuses entreprises bordelaises spécialisées dans l’activité sportive. Depuis le samedi 14 mars et les annonces du Premier ministre, Édouard Philippe, tous les « lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays » ont effectivement été fermés. Face au confinement, de nouvelles formules émergent en France. A Bordeaux, malgré les inquiétudes qui planent autour de leurs activités économiques, beaucoup d’acteurs du milieu sportif participent à l’effort national de solidarité. Regard sur trois entreprises sportives qui se sont accommodées.

Depuis le début du confinement, une véritable effervescence est née autour du sport à la maison. Dans les médias, sur les réseaux sociaux, dans les discussions privées : la tendance est à la pratique sportive pour, notamment, maintenir sa forme physique pendant le confinement. Problème : les salles de sport sont désormais fermées et les footings doivent être rapides et effectués non loin du domicile. Le sport est pourtant une activité recommandée pour entretenir sa santé, alors comment trouver des activités de substitution ? Des deux cotés de l’équation il y a des personnes en demande de sport et des entrepreneurs ou clubs contraints de stopper toute activité dans le domaine physique. Un nouveau business s’est donc fortement développé : le e-coaching. Autre facteur important : ces nouveaux services de sport en ligne sont souvent disponibles de manière totalement gratuite et sans engagement. Qu’est ce qui pousse alors ces entreprises à adopter ce type d’offre ? Quelle est la volonté qui se cache derrière cette démarche teintée de solidarité ? Découvrez trois entreprises bordelaises qui ont choisi de rendre accessible le sport à tous.

« C’est ma façon à moi d’inciter les personnes à rester chez elles »

Vegas Training

Yassine Bougouffa est préparateur sportif bordelais de haut niveau. Il y a 4 ans, il crée l’application « Vegas Training ». Suite à une lourde opération qu’a subi sa mère, Yassine a décidé de l’aider à reprendre une activité sportive. Cependant, il n’y avait pas de cours collectifs adaptés pour elle. Il a décidé alors de lui faire un programme pour la remettre sur pieds. A ce moment-là, le jeune sportif a un déclic : et si sa mère n’était pas un cas isolé ? « J’ai fait un sondage auprès de différentes salles de sport pour en savoir plus, et je me suis rendu compte que les cours collectifs n’étaient pas accessibles à tous », confie Yassine Bougouffa. Son application « Vegas Training » est alors née suite à ce constat. Les utilisateurs de l’application ont ainsi la possibilité de suivre la même programmation que dans les salles de sports. Le Vegas Training est composé de 5 cycles de 8 semaines avec plus de 1400 exercices chaque semaine. Les utilisateurs suivent le cours via des vidéos préenregistrées.

Même si le support virtuel semble être un avantage en ces temps de confinement, le jeune entrepreneur reste impacté par cette situation inédite. « C’est très compliqué, indique t-il. En effet, habituellement, je travaille sur la programmation et les exercices chaque semaine avec mon équipe d’athlètes afin de les préparer pour le tournage des vidéos et les cours coachés en salle. Heureusement, l’application n’est pas touchée car de nombreuses vidéos ont déjà été tournées pour l’année.  Mais nous ne pouvons plus donner de cours dans les salles.» Pendant le confinement, Yassine Bougouffa commence à offrir aux adhérents de salles partenaires des vidéos gratuites. Puis, considérant « la gravité de la situation », il a décidé d’offrir 8 semaines d’exercices à tous ! « C’était ma façon à moi d’inciter les personnes à rester chez elles » explique le coach. Cette gratuité temporaire transpire la générosité mais peut aussi apporter de la visibilité à son tout jeune concept. « Cette offre gratuite peut permettre de faire connaître Vegas Training à de nouvelles personnes », espère aussi Yassine Bougouffa. Ce principe d’e-coaching, parfois méconnu des sportifs, connaît avec le confinement, un réel succès. Pour son fondateur, Vegas Training veut aider pendant cette crise sanitaire et permettre l’accessibilité du sport à tous. « Le Vegas Training est un concept inédit et j’espère que j’aurais apporté une nouvelle vision des cours-vidéos coachés » termine Yassine Bougouffa.

« En tant qu'association, nous sommes ainsi garants de l'esprit de solidarité »

Les Coqs Rouges

Association historique du centre-ville de Bordeaux, « Les Coqs Rouges » a été créée en 1891. Des activités sportives pour tous y ont été proposées dès le début du XXème siècle (gymnastique et football). Aujourd'hui Maison de Quartier bordelaise, elle demeure encore un vecteur important de lien social du centre-ville, notamment dans le Quartier Sainte-Eulalie, de par sa dynamique sur les plans sportif et culturel. Malgré le confinement, les séances de sport de l’association continuent à la maison ! « Nos salariés administratifs sont en télétravail, tandis que les professeurs et intervenants des différentes activités se sont organisés pour faire pratiquer nos adhérents à la maison : visioconférences, diffusion de contenus texte et audio, lives sur les réseaux sociaux, vidéos sur la chaîne Youtube des Coqs Rouges, les moyens sont divers ! » explique Jean-Noël Désirée, chargé de communication pour « Les Coqs Rouges ».

Parmi les exemples de cours gratuits, on retrouve Cécile, professeur de Gym Globale, Zumba Gold et stretching, et Candice, professeur de Street Dance sur la chaîne Youtube des Coqs Rouges. Des séances Yoga sont également disponibles en vidéo sur la chaîne Youtube Turiya-Satsana. Evidemment, certaines disciplines ne peuvent pas se pratiquer à domicile mais là encore, les entraineurs de l’association s’adaptent. La section Football s’est lancée dans les défis insolites entre joueurs tandis que la section Natation publie des vidéos ludiques sur sa page Facebook. Ces contenus diffusés sur Internet sont donc accessibles à tous car, comme l’explique Jean-Noël Désirée, « nous sommes ainsi garants de l'esprit de solidarité qui doit s'appliquer en cette période de confinement. » Cette formule sportive tournée vers les réseaux sociaux va apporter aux adhérents et également aux non-adhérents. « Il est possible que nos contenus nous permettent de faire découvrir à d'autres personnes nos activités, mais ce n'est pas le but premier » précise Jean-Noël Désirée. D’un autre coté, l’activité économique de l’association est fortement impactée. Beaucoup d’évènements ont été annulés et la rénovation des locaux a dû être repoussée. « L'association survivra à cette crise, mais nous avons peu de visibilité pour le moment sur les conséquences réelles. Comme pour toutes les associations, la gestion du budget était déjà une problématique délicate avant la crise sanitaire. Nous aurons sûrement le soutien des instances territoriales et fédérales, nous attendons leurs futures communications. Le timing de la sortie de crise sera également décisif… » explique-t-il.

« En tant qu’auto-entrepreneurs, nous avons besoin de rester actifs »

Club Nutriforme Bordeaux

Le  Club Nutriforme à Bordeaux est né il y a un an et demi rue Mouneyra, dans le quartier du Palais de Justice. Katia et Laurent Delamarre ont ouvert ce club ensemble. Depuis l’annonce du confinement, et de la fermeture de nombreux restaurants, les dirigeants ont choisi de fermer le club pour des raisons sanitaires. De nombreux coachs travaillent partout en France via ce réseau « Nutriforme » et créent des évènements mutualisés pour pouvoir ouvrir le Club Nutrition Online, le lundi 23 mars. « Nous ne pouvons pas rester économiquement sans rien faire, et je préfère faire une belle publicité et attirer du monde (même sans faire de commerce) plutôt que de ne rien faire. On ne pouvait pas non plus laisser les « challengers » que l’on accompagne au quotidien sans solution. » C’est via un groupe privé sur Facebook que le Club Nutriforme Online prend vie. On y retrouve, par exemple, plusieurs fois par jour des témoignages de personnes qui ont eu des résultats en suivant le programme du club. Des recettes healthy sont aussi disponibles gratuitement et quelques séances sont à suivre en direct avec toujours une bonne dose de bonne humeur.

Cet investissement en ligne montre dans un premier temps que le club ne veut pas perdre la confiance de sa clientèle. « Ce sont des personnes qui nous font confiance et qui ont besoin de continuer, explique Katia Delamarre. Tous les accompagnements sont faits de la même manière mais en virtuel. » La seconde raison sonne comme une évidence pour la dirigeante du club. Selon elle, tout le monde, en cette période difficile, doit avoir le droit d’accéder à des sources pour bien manger et faire du sport. « D’un point de vue pratique, c’est aussi impensable de faire rémunérer une séance de sport via une vidéo ». C’est aussi l’occasion pour ce club de créer une communauté autour de nouvelles personnes. « Les gens se sentent souvent seuls dans cette épreuve et ce groupe permet notamment de créer des échanges entre les participants » explique Katia. Cela dépasse donc la simple logique économique puisque les clients restent fidèles et continuent de commander notamment les produits nutritifs vendus par le club. Une autre raison a poussé Katia Delamarre et son mari à s’investir autant en ligne : « pour nous, c’est aussi un moyen de continuer notre activité. Lorsque l’on est auto-entrepreneurs, nous sommes actifs, et c’est aussi un vrai besoin d’aider les gens. »

Le marché de la perte de poids et du sport est très concurrentiel, surtout dans un territoire urbain comme celui de Bordeaux. Il faut donc savoir se démarquer. En s’investissant ainsi, le Club Nutriforme et les autres clubs proposant des programmes différents, gratuits et à distance, mettent en avant une image valorisante de leur entreprise. En ces temps difficiles, entreprendre ce genre d’action solidaire permet de montrer l’aspect éthique d’une entreprise et faire éclore de nouvelles valeurs liées à l’histoire de l’entreprise. Cette crise pousse aussi les entrepreneurs à se réinventer, à s’adapter et à savoir utiliser les outils de communication actuels de manière plus instinctive. « Avant la semaine dernière, je ne savais pas comment lancer un live sur Facebook », avoue Katia Delamarre en riant. Le e-coaching est en train d’être apprivoisé de plus en plus par de nombreux acteurs du milieu sportif. L’occasion, pourquoi pas, de réfléchir à un avenir différent pour les salles de sports ou à une offre supplémentaire exclusivement en ligne… 

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Pixabay

Partager sur Facebook
Vu par vous
4706
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !