Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | A Bordeaux, plus d'un millier de personnes défilent pour défendre le droit à l'avortement

01/06/2010 |

Manifestation pour la défense de l'IVG

Depuis l'émission des "Infiltrés" et les propos ouvertement racistes tenus par des intégristes catholiques de l'Eglise Saint-Eloi à Bordeaux en caméra cachée, de nombreux citoyens et politiques bordelais se sont offusqués que leurs agissements soient impunis. Ce samedi 29 mai, des intégristes manifestaient au sein d'une "marche pour la vie", contre l'avortement. Cette année, plus d'un millier de Bordelais se sont mobilisés, à l'inverse, pour défendre le droit à l'avortement. Une manifestation, qui a été précédée d'une conférence de presse marquée par des révélations à l'initiative des responsables socialistes locaux, en présence de Caroline Fourest, journaliste, essayiste, spécialiste de la question des intégristes.

Comment peut-on expliquer qu'Alain Juppé, le maire de Bordeaux ait donné l'église Saint-Eloi à l'abbé Laguérie, un ancien membre de la Fratenité Saint Pie X, la frange la plus "dure" de l'Eglise ? D'autant qu'à l'époque, ce curé était fortement marginalisé et jugé indésirable par l'archevêché de Bordeaux. Caroline Fourest, écrivaine, auteur de plusieurs enquêtes sur les intégristes est venue apporter quelques éléments de réponse, aux côtés de la députée Michèle Delaunay. "Un an après les élections municipales, Alain Juppé n'a pas pris ce risque par calcul politique, et d'ailleurs il avait plus à y perdre auprès d'un électorat catholique. On ne peut pas non plus le soupçonner d'être intégriste", a-t-elle affirmé. Elle avance une troisième hypothèse. La journaliste a découvert que Me Thomas Rivière, membre éminent de la paroisse Saint-Eloi, et avocat fiscaliste à Bordeaux gère, au niveau national, 70% des affaires de défiscalisation pour rénovation du patrimoine historique. Il est aussi directeur de l'école Saint-Projet. Une école, où les jeunes chantent des chants nazis dans l'émission des "Infiltrés". Dans le cadre de la rénovation de Bordeaux, la plupart des dossiers sont passés entre les mains de ce puissant notable local. Selon Caroline Fourest, il serait parvenu à obtenir d'Hugues Martin, alors député UMP de la Gironde, un amendement à l'Assemblée nationale pour que la défiscalisation du patrimoine historique ne soit pas plafonnée.

Les écoles hors contrats dans le collimateur

"La rénovation de l'Eglise Saint Eloi a été somptueuse et extrêmement rapide, 8 mois seulement. On se doute que le denier du culte n'a pas suffi à financer ses travaux. D'où vient l'argent ? En tant que propriétaire des locaux, le maire de Bordeaux a eu connaissance du dossier financier et a dû l'approuver. Aujourd'hui, nous demandons, sans succès, à ce que ce dossier nous soit transmis. Nous voulons connaître la vérité pour les Bordelais", demande Michèle Delaunay, députée PS de Gironde. "A l'époque, nous nous sommes battus pour que les lois de la République soient respectées, mais malgré des décisions de justice en notre faveur, le maire n'en a pas tenu compte", souligne Gilles Savary, vice-président du Conseil général de Gironde. "Ce qui est le plus grave, en dehors de l'église Saint Eloi, c'est ce qui se passe à l'école Saint-Projet, il faut s'intéresser de près au niveau national à ses écoles hors contrat", conclut Caroline Fourest.

Nicolas César

Crédit photo : Isabelle Camus

Partager sur Facebook
Vu par vous
291
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
de Froment | 02/06/2010

Je voudrais juste rétablir un peu de vérité, je crois qu'il y a eu un grand malentendu dans la vision de la manifestation pro-vie de Samedi dernier.Cette manifestation cherchait à défendre le droit fondamental que détient chaque individu de vivre. Nous rappellerons pour cela que l'avortement n'a pas été dpénalisé mais légalisé ce qui est une grande différence juridique, l'avortement n'est pas un droit. Quant à ce qui est de juger les manifestants d'intégrisme, je pense qu'il aurait fallu s'informer avant de dire des bêtises plus énormes que soi, les manifestants venaient de toutes horizons, des représentants de l'église orthodoxes se sont alliés à nous. J'étais présent dans cette manifestation et je ne suis pas intégriste. Je veux juste défendre un droit qui me parait légitime, et il me semble que la liberté d'expression m'y autorise. Alors je vous en prie n'insultez pas ce que vous ne connaissez pas et pardonnez nous d'aimer la vie et de vouloir croire que chaque vie mérite d'être vécue.

Joël Aubert | 03/06/2010

Bonjour et merci,
la liberté d'expression autorise tel ou tel à évaluer le nombre de manifestants; elle autorise, bien entendu, à s'exprimer ceux que l'avortement choque. Encore faut-il être vigilant sur certaines proximités et je ne doute pas que vous l'avez été, vous qui allez un peu vite à juger les faits et gestes des observateurs que nous sommes

Bernard | 31/05/2010

Bonjour, je suis un lecteur régulier de votre site que j'apprécie.
Je voulais attirer votre attention sur l'évaluation du nombre de manifestants à la marche du 29 mai appelée par le collectif bordelais pour le droit des femmes. J'y participai et peux vous affirmer que nous étions bien plus d'un millier, comme l'a d'ailleurs reconnu sud-ouest dimanche qui parle de 2000 personnes. En effet, nous remplissions entièrement le cour de l'Intendance, de la place de la comédie à celle de Gambetta, tête de la manifestation. Défilé compact et déterminé, qui comptait bien 2000 personnes.
cordialement

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !