aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

  • 23/04/17 | François Bayrou : "Le premier défi sera de rassembler"

    Lire

    "Après tant et tant d'inquiétudes, les Français ont choisi de faire mentir les prophètes de malheur et de choisir l'espoir" estime François Bayrou. "Le premier défi sera de rassembler sans perdre son cap, avec un renouvellement des visages mais également des pratiques". Sans prendre le risque de crier victoire trop tôt, François Bayrou ajoute qu'aux élections législatives, il "sera proposé aux Français d'élire une majorité nouvelle. Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche elles mêmes éclatées en leur sein n'est plus le temps que nous vivons".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | A Chaban Delmas, l'OM met fin à la belle aventure de Trélissac

12/02/2016 | Les amateurs de Trélissac ont perdu leur 8e de finale de Coupe de France ( 0-2 ) contre l'olympique de Marseille à Bordeaux devant plus de quinze mille supporteurs

Victoire logique de Marseille au stade Chaban face à Trélissac qui n'a pas démérité

Hier soir, au stade Chaban Delmas à Bordeaux, les joueurs périgourdins de Trélissac ne sont pas parvenus à réitérer un exploit face à l'Olympique de Marseille, après un parcours exceptionnel en Coupe de France. Pour la première fois de son histoire, le club a atteint les 8e de finale. Les Périgourdins n'ont pas démérité, avec de nombreuses occasions. Le réalisme de Marseille a fait la différence. Ils s'inclinent deux à zéro, devant plus de seize mille personnes. Leur parcours a été exceptionnel et ces joueurs ont fait rêver la Dordogne, considérée souvent comme une terre de rugby.

Ce jeudi soir, le stade Chaban Delmas renouait avec le football. Le Trélissac fooball club, privé de match à la maison, avait rendez-vous avec son histoire. Après son exploit contre Lille, les joueurs Périgourdins affrontaient l'Olympique de Marseille, en 8e de finale de la Coupe de France. Plus de seize mille personnes dont une majorité Périgourdins avaient fait le déplacement à Bordeaux. Pour un jeudi soir, hors période de vacances scolaires, c'est exceptionnel. La Dordogne était à Bordeaux. Ils sont venus par milliers des quatre coins du département assister à une rencontre qui a vu une équipe de CFA tenir tête à une équipe de Ligue 1. Dans ce stade mythique, qui a vu il y a bien longtemps les très belles années des Girondins de Bordeaux, la Dordogne était réunie derrière une équipe, des joueurs qui ont fait rêver tout un département. Ils sont venus en famille, en couple, entre amis. Pour certains, c'était la première fois qu'ils assistaient à un match de football. Ce public se souviendra longtemps de ces milliers de Périgourdins  qui ont scandé pendant une heure et demie "Allez Trélissac". Ils y ont cru jusqu'au bout. Car les joueurs du Trélissac football club n'ont pas démérité. Les premières occasions furent périgourdines. Elles furent nombreuses, mais face à une équipe de professionnels, les amateurs auront manqué de réalisme. Le premier but Marseillais d'Alessandrini à 34e minute n'avait pourtant pas entamé l'optimisme du public. Oui,  hier soir Trélissac a fait souffrir Marseille, malgré le 2e but de Marseille de Fletcher à la 86e  minute. 


"Service minimum pour Marseille"

Dans le bus, qui nous ramène à Trélissac, certains supporters Périgourdins souhaitaient la victoire de l'OM. "Trélissac a très bien joué.  Ils n'ont rien à se reprocher. Et les Marseillais n'ont pas été bons. Ils ont assuré le service minimum. C'est le réalisme d'une équipe de professionnels qui a fait la différence. Ce soir, dans la physionomie de la rencontre, il n'y avait pas quatre divisions d'écart. S'ils veulent la Coupe, l'OM devra se réveiller pour les prochaines rencontres." analyse Jean Claude Vialard, ancien président de club des supporters de l'OM en Dordogne en sommeil aujourd'hui. Même avis du côté de Stéphane et de son fils Killian, supporters de l'OM depuis toujours et soulagés. "On a eu chaud. Si Trélissac avait égalisé, la physionomie du match aurait été changée et l'exploit était à leur portée."  

L'aventure du Trélissac football club  en Coupe de France fut belle et laissera de très beaux souvenirs.  Des images, la Une de l'Equipe au lendemain de la victoire face à Lille et ses 16 000 supporters au stade Chaban qui les remercient. Désormais, les Périgourdins vont devoir se concentrer sur la suite de leur championnat amateur pour un jour accéder à la Nationale. Tel est désormais l'objectif. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3795
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !