Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/01/21 | Un projet de centre de recherche et de développement sur les spiritueux à Cognac

    Lire

    La filière cognac va créer un centre de recherche et développement, de collaboration et de formation dédié à l'innovation pour la compétitivité. Le projet s'inscrit dans un site d'environ 8 000 m2 en bord de Charente. L'objectif est de rassembler plusieurs branches de la filière pour l'aider à rester compétitive dans la société de demain. Le développement durable sera également au cœur des projets. Le bâtiment sera d'ailleurs pensé en ce sens.

  • 24/01/21 | France Relance : près de 5,5 millions d'euros pour l'université de Poitiers

    Lire

    Six projets portés par l'université de Poitiers ont été retenus dans le cadre de l'appel à projet « Rénovation thermique des habitats » prévu dans le cadre de France Relance. Ainsi, neuf bâtiments du campus poitevin feront l'objet de travaux de rénovation thermique et énergétique ou de remplacement de chaudière à l'horizon 2023. Le montant alloué par l'État pour ces chantiers représente un total de 5 467 000 euros.

  • 22/01/21 | Aéroport de Bordeaux : Décès de Pascal Personne

    Lire

    En poste depuis 2004, c’est pour "impératifs de santé" que Pascal Personne a démissioné de ses fonctions de Président du Directoire et de directeur de l'Aéroport de Bordeaux au 14 janvier. On apprend ce vendredi sa disparition. "Un homme de convictions et de dialogue qui par sa vision et son engagement aura marqué de son empreinte la plate-forme aéroportuaire pour la hisser dans le haut du tableau des aéroports français", lui rend hommage Patrick Seguin, Président de la CCI Bordeaux Gironde. Sous sa direction, l'aéroport sera passé de 3M de passagers à près de 8M et aura vu se créé le terminal Billi dédié au low cost.

  • 22/01/21 | Bayonne: accès au complexe sportif de la Floride éclairé dès 6h30!

    Lire

    La période de couvre-feu ne rend plus accessible les installations sportives municipales bayonnaises à partir de 17h30. Afin de permettre à ce public de pratiquer une activité sportive, en dehors des heures de travail, la Ville de Bayonne a décidé d'ouvrir et d'éclairer le terrain de rugby en synthétique et la piste d'athlétisme du complexe de la Floride, dès 6h30 le matin. Il sera donc possible aux adeptes de la course à pied de s'adonner à leur activité sur un site adapté et éclairé 7 jours sur 7 pendant toute la période du couvre-feu dès samedi 23 janvier.

  • 22/01/21 | Signature d'une convention entre la Région et la CCI

    Lire

    Ce jeudi, Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Jean-François Clédel, président de la CCI Nouvelle-Aquitaine, ont signé une convention cadre de partenariat pour le développement économique des entreprises néo-aquitaines. Le but : anticiper et accompagner les transitions régionales numériques, écologiques et énergétiques. Mais aussi d’apporter un soutien aux entreprises qui souffrent de la crise, poursuivre le renforcement les filières régionales prioritaires ou encore améliorer la performance industrielle des entreprises régionales et déployer le dispositif "usine du futur".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | A Dax, les « faucheurs de chaises » font le procès de l'évasion fiscale

09/01/2017 | Jon Palais était défendu par l'ex-juge anti-corruption devenue avocate, Eva Joly

JonPalais et Eva Joly

Autour d'Eva Joly, de José Bové ou de candidats à la présidentielle (Yannick Jadot, Philippe Poutou...), ils étaient à Dax entre 1.500 (selon la police) et 2.000 manifestants (organisateurs) pour soutenir Jon Palais, poursuivi en justice par BNP Paribas pour avoir volé 14 chaises dans une agence parisienne du groupe en octobre 2015. Mais pour ce militant altermondialiste de 37 ans, un des leaders du mouvement des Faucheurs de chaises (« Rendez les milliards, on vous rendra les chaises ! »), ce fut l'occasion d'un contre-procès de l'évasion fiscale lors d'une journée festive.

Il est arrivé la mine grave, soutenu dans une cohue médiatique par une haie d'honneur de centaines de militants scandant "nous sommes tous des faucheurs de chaises" ou "c'est pas les faucheurs qu'il faut juger, c'est l'évasion fiscale en bande organisée". En sortant du tribunal, Jon Palais et ses avocates, Eva et Caroline Joly mère et fille, semblent satisfaits. Le procureur de Dax vient de requérir la relaxe pour le vol en réunion et une « dispense de peine » pour le refus de prélèvements ADN au cours de l'enquête du représentant de ce "mouvement pacifiste et bon enfant" : s'il y a bien "emport de chaises, nous n'avons pas d'éléments intentionnels de l'appropriation frauduleuse", a affirmé Jean-Luc Puyo, regrettant que la BNP, partie civile qui réclame un euro symbolique, ne se soit pas présentée.JonPalais
En attendant le jugement le 23 janvier, Jon Palais qui encourt une peine de cinq ans de prison et 75.000 euros d’amende, s'est félicité du « verdict de la société civile » avec la démonstration ce lundi de "l'appropriation citoyenne de la question de l'évasion fiscale" vu le nombre de personnes venues le soutenir. Ce sont bien "les plus pauvres qui subissent les conséquences de l évasion fiscale" avec un manque à gagner de 60 à 80 milliards d'euros chaque année en France qui pourraient être utiles aux services publics ou à financer la transition écologique et sociale, a-t-il souligné, tandis que l'ex-juge anti-corruption devenue avocate, Eva Joly s'attaquait à la BNP « quatrième banque mondiale, et parmi les plus actives dans la création de comptes offshore".
Faire sauter le verrou de BercyDes paroles qui raisonnaient avec celles exprimées quelques heures plus tôt, par plusieurs candidats à la présidentielle lors d'une table ronde aux Halles de Dax, entre concerts, fresque géante et roue du rapatriement fiscal (au lieu de la fortune).
Pour Europe Ecologie-Les Verts, Yannick Jadot a ainsi estimé que c'était « plus aux banques et à leurs dirigeants d'être devant les tribunaux pour fraude organisée ». L'élu européen qui a appelé à faire sauter le verrou de Bercy sur ces questions, a dénoncé les connivences et pantouflages, s'en prenant à Emmanuel Macron (« Qui finance aujourd'hui sa campagne?? ») et à François Fillon (« il est totalement inacceptable qu'il maintienne le secret sur ceux qui l'ont fait travailler pendant cinq ans et lui ont fait quadrupler son salaire de député ! »).
Après les interventions de représentantes de Benoît Hamon (PS) ou de Jean-Luc Mélenchon (France insoumise), et des candidats Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne) et Charlotte Marchandise (primaire citoyenne) qui ont tous demandé des moyens supplémentaires pour les services fiscaux, Philippe Poutou (NPA) en a remis une couche, allant jusqu'à exiger un « monopole public bancaire et l'expropriation des banques pour être au service de la population ».
Initiées en février 2015 par le mouvement basque Bizi dans une agence HSBC de Bayonne après les révélations de Swissleaks, les « réquisitions citoyennes de chaises » se sont poursuivies partout en France avec ANV-COP21, Attac, les Amis de la Terre ou Alternatiba. Les 196 chaises collectées lors d'une quarantaine d'actions collectives avaient finalement été laissées sur la voie publique aux forces de l'ordre, à l'ouverture à Paris du procès pour fraude fiscale de l'ancien ministre Jérôme Cahuzac...

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
5384
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !