Devenez actionnaire d'aqui.fr

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

16/12/21 : Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se rend ce jeudi à Laruns, puis à Peyrehorade et Hastingues pour rencontrer les acteurs locaux, exprimer le soutien de la Région.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

  • 19/01/22 | Olympiades des Métiers : pluie de médailles pour les jeunes néo-aquitains

    Lire

    La finale nationale de la 46ème édition des Olympiades des métiers s'est tenue à Lyon du 13 au 15 janvier. La Nouvelle-Aquitaine revient avec une belle moisson de récompenses. Sur les 47 participants néo-aquitains, ils sont 31 jeunes en formation à en revenir avec médaillés dont 12 Girondins, 5 Landais, 4 Corréziens, 3 Haut-Viennois, 2 Charentais, 2 Basques, 2 Viennois et 1 Lot-et-Garonnais ! Au total : 7 médailles en or, 6 en argent, 13 en bronze sans oublier l'attribution de 5 médailles d’excellence.

  • 18/01/22 | On recrute dans le Pays Basque

    Lire

    Le 1er février, le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne et Wizbii organisent un e-Job Dating à destination des jeunes du Pays Basque. Au cours de cet événement, une dizaine d'entreprises issues des secteurs de la banque, du tourisme, de l'hôtellerie notamment seront présentes pour échanger et rencontrer les 80 candidats en visioconférence pour des postes en CDI ou CDD. Inscription obligatoire avant le 27 janvier.

  • 18/01/22 | Mineurs non accompagnés : La justice donne droits aux Départements face à Zemmour

    Lire

    En septembre 2020, 22 Départements dont la Dordogne, la Gironde, la Haute-Vienne, les Landes et le Lot-et-Garonne, avaient porté plainte contre Eric Zemmour pour provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence ainsi que pour injures publiques et pour diffamation à caractère raciste, suite à ses propos tenus sur les mineurs non accompagnés sur CNews. Ce 17 janvier le tribunal correctionnel de Paris a rendu son jugement déclarant Eric Zemmour coupable de provocation à la haine raciale. "Une victoire pour la démocratie", commentent les Départements plaignants. Eric Zemmour a déclaré faire appel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | A Saint-Just-le-Martel, on n’a pas perdu le sens de l’humour

15/01/2022 | En réaction à la décision présidentielle, attribuant à Paris, la localisation de la Maison internationale du dessin de presse, une centaine de personnes a manifesté à Saint-Just-le martel

Une centaine de personnes ont manifesté à Saint-Just-le-Martel

Une centaine de personnes, élus, dessinateurs et habitants se sont réunis samedi à 11h pour exprimer leur mécontentement contre le projet de Maison internationale du dessin de presse à Paris annoncé le 11 janvier par Emmanuel Macron. Un choix qui ne passe pas dans cette bourgade rurale qui organise depuis 40 ans le Salon international du dessin de presse, de l’humour et de la caricature.

On y a cru trois secondes à la bonne blague de Joël Garestier, le maire de Saint-Just-le-Martel. Alors qu’il venait de commencer son discours en remerciant les élus et habitants présents à la manifestation, son portable sonnait. « Allô Emmanuel, oui, oui d’accord, au revoir Manu… C’était mon adjoint à l’urbanisme !». Des éclats de rire ont fusé dans l’assistance suivis d’applaudissements. S’il n’a pas perdu son sens de l’humour, l’élu n’a pas mâché ses mots lorsqu’il a raconté la manière dont il avait appris la nouvelle en début de semaine. « Il y a plus de deux mois que nous demandions une entrevue avec le président afin de pouvoir lui exposer notre projet. Une visioconférence avait été convenue lundi 10 janvier avec la conseillère culturelle de l’Élysée à 18h mais nous apprenions, dès le matin par le président du Conseil départemental de la Haute-Vienne, le choix retenu. Quel mépris ! Nous n’avions même pas pu présenter le projet porté par le Centre, par toutes nos collectivités, les parlementaires, les élus... »

« Un lieu de défense de la liberté d’expression »

Entre déception et incompréhension, les manifestants rencontrés partageaient ce sentiment d’injustice malgré la légitimité d’un projet haut-viennois bien ficelé et bénéficiant d’une légitimité naturelle. Une légitimé balayée par le centralisme parisien qui passe mal. « Mépris, suffisance et condescendance sont bien les attitudes que nous avons ressenties à l’égard du projet poursuit le premier magistrat, encore un exemple de jacobinisme, de centralisme, de parisianisme. Oui nous sommes profondément déçus mais pas abattus. Saint-Just sera toujours un lieu de défense de la liberté d’expression, de la caricature, de dessin de presse et d’humour ».

De nombreux dessinateurs avaient apporté leur soutien au projet martellois lors du salon du dessin de presse en octobre dernier. Des dizaines de dessins ont été accrochés devant le Centre international. Fervent défenseur du projet, le dessinateur Placide a dénoncé la décision présidentielle arguant de l’antériorité de Saint-Just. « Gérard Vandenbroucke (NDLR maire de Saint-Just-le Martel de 1989 à 2014) a créé ce salon en 1982 et en 2011, un centre permanent a pris naissance ici. Il y a des collections, des expositions, un esprit, une histoire, une mobilisation de toute une population autour. La Région, la Ville et la métropole étaient prêtes à soutenir ce projet. Historiquement, cela aurait dû se faire ici ».

Joël Garestier, le maire de Saint-Just-le-Martel a fustigé le centralisme parisien ''qui méprise les territoires''Dans son discours, Joël Garestier, le maire de Saint-Just-le-Martel a fustigé le centralisme parisien ''qui méprise les territoires''


Malgré l’immense désillusion, le maire compte faire entendre la voix de Saint-Just après avoir été contacté par le conseiller territoires de l’Élysée suite à l’émoi suscité par cette décision. « Le centre du dessin de presse a depuis longtemps de nombreux projets qui n’ont pas pu être réalisés faute de moyens, nous serons évidemment force de proposition ».  Dernier point qui agace et inquiète, l’ouverture d’un centre de conservation des ressources à Amiens « c’est une provocation » lance-t-il. Il ne faudrait pas que l’humour vire au noir.

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
1203
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !