aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | A Sainte-Livrade-sur-Lot, Sabryna Gonzalez une esthéticienne pas comme les autres

04/03/2014 | Au-delà des soins classiques comme l'épilation, Sabryna Gonzalez a mis au point un soin dédié aux personnes ayant subi une chimiothérapie.

Sabryna Gonzalez

« Depuis que je suis toute petite, je veux être esthéticienne ! » Âgée de 34 ans, Sabryna Gonzalez est passionnée par son métier. Un métier où le souci du bien être du client est une préoccupation de tous les instants. Après différentes expériences dans des cabinets d'esthétique « de chaînes » et des salons de coiffure, Sabryna a décidé de monter son entreprise. Depuis novembre 2012, grâce à un prêt de l'ADIE, elle sillonne les routes du nord du département pour dispenser toute une palette de services et notamment des soins spécifiques aux clientes ayant subi une chimiothérapie. Rencontre...

Depuis sa plus tendre enfance, Sabryna est passionnée par le bien-être de l'autre. « Toute petite j'aimais maquiller, épiler, passer des crèmes », raconte-t-elle les yeux pétillants de plaisir. Après le collège, Sabryna suit la voix classique : CAP et BEP esthétique dans un lycée professionnel, puis des emplois dans plusieurs cabinets. En 2006, elle décide de pratiquer dans un salon de coiffure. « Là, le rapport avec les clientes est tout autre. Même si elles viennent pour se faire coiffer, elles apprécient aussi de se faire redonner un coup d'éclat ! Du coup, mon activité est très diversifiée. Et puis, je ne suis pas coincée entre quatre murs, dans une cabine ! ». Grâce à l'ADIE, Sabryna continue sa passion Mais après quelques années de bons et loyaux services, Sabryna subit un licenciement. Ne retrouvant pas d'emploi et ne désirant pas travailler dans une grande chaîne « comme Yves Rocher », elle décide de monter son entreprise. Là, commence pour elle le parcours du combattant. « Aucune banque ne voulait me suivre ». Sabryna demande à l'époque 3 500€. « Mais avec 3 enfants à charge et seulement le salaire de mon mari, les banques sont catégoriques, c'est non ! » C'est alors qu'une amie lui parle de l'ADIE, l'association pour le droit à l'initiative économique. « J'ai pris contact avec cette structure pour voir si mon projet tenait la route ». Une fois le projet validé, il n'a fallu que 2 mois à Sabryna pour recevoir les 3 500€ tant attendus. Une somme qui l'a aidée à acheter le matériel utile pour débuter sa petite entreprise à domicile. Sabryna reçut également une prime du Conseil régional d'un montant de 1 500€. Pour la percevoir, l'ADIE l'a accompagnée dans le montage du dossier de demande. « Leur regard sur elles change » Depuis novembre 2012, donc, Sabryna Gonzalez est son propre employeur. Elle se déplace chez ses clients et dans un salon de coiffure. Au-delà des soins classiques, comme l'épilation, Sabryna propose un soin dédié aux personnes qui ont subi une chimiothérapie. « Ce sont des soins à base de plantes dispensés uniquement à l'hôpital. Donc, une fois sorties de cette structure, elles ne peuvent plus en profiter ». Pour les obtenir, Sabryna se fournit dans la pharmacie de Pujol. Elle a également pris conseil auprès d'un cancérologue à Agen. « J'ai décidé de mettre en place ce programme, car j'ai reçu de nombreux témoignages de personnes souffrant de ce manque de soin. » Au fur et à mesure des séances, « les clientes se retrouvent en tant que femmes. Leur regard sur elles change. Quand je sors de chez elles, elles sont tout sourire et leur bien-être m'apporte beaucoup. »

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
396
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !