Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

17/01/20 : Ce 17 et 18 janvier, le parc des expositions de Poitiers accueille le Salon du lycéen et de l'étudiant. Durant ces 2 jours, les visiteurs pourront venir à la rencontre des acteurs de la formation et de l’orientation de la Région.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : Le Premier ministre Edouard Philippe a qualifié aujourd'hui de "baroque" la présence de deux ministre du gouvernement en lice pour les Municipales de Biarritz. Il donne quelques jours à Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne pour se mettre d'accord?

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

15/01/20 : Dordogne : Le maire de Nontron Pascal Bourdeau, âgé de 59 ans, (PS) a annoncé qu'il ne briguera pas de second mandat. Il se dit fatigué par ce mandat très exigeant. Pascal Bourdeau demeure vice-président du Conseil départemental.

14/01/20 : Thomas Cazenave, candidat LREM aux élections municipales de mars prochain à Bordeaux, recevra Stanislas Guerini délégué général du parti, le jeudi 16 janvier.

14/01/20 : 6ème édition du Colloque KLAUS, ce samedi 18 janvier de 9h à 13h, au Pavillon de l'écomusée de Marquèze où chercheurs, techniciens du Parc, acteurs de la filière forêt et élus proposeront des échanges et des débats sur le thème de la forêt et de l'eau.

14/01/20 : A Bordeaux, CGT, FSU et Solidaires et les collectifs de lutte girondins appellent à une marche aux flambeaux le mercredi 15 janvier qui débutera par un rassemblement place Stalingrad à 18h30 pour se terminer Place de la Victoire par un Bal populaire.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/01/20 | Un appel à projets pour le port de Bordeaux

    Lire

    Après le plan de réaménagement du port de plaisance dans le bassin numéro 2 au quartier des Bassins à Flot, c'est au tour du bassin numéro 1 d'entamer une "étude d'optimisation et de valorisation". Dans cette perspective, Bordeaux Port Atlantique lance un appel à projet pour l'implantation de "huit nouvelles embarcations à vocation économique et commerciale" d'ici fin 2020. La direction précise que "tous les projets seront étudiés (à l’exception des établissements de nuit et discothèques)". La date limite des contributions est fixée au 16 mars.

  • 17/01/20 | Les médiathèques du Grand Poitiers font revivre Toni Morrison

    Lire

    La nuit de la lecture revient le 18 janvier 2020 dans les médiathèques du Grand Poitiers pour une traversée polyphonique. Cette année, l'événement littéraire propose des expositions, des déambulations sonores, des jeux littéraires, des lectures théâtrales, des concerts de jazz et de swings, des lectures d’histoires pour les enfants, des lectures accompagnées de chants Gospels. Ce programme a été pensé pour rendre hommage au Prix Nobel de la littérature disparue l'an dernier, Toni Morrison.

  • 17/01/20 | Sécheresse: la calamité agricole reconnue pour le plateau de Millevaches (87)

    Lire

    Les agriculteurs possédant des surfaces fourragères touchées par la sécheresse qui s’est abattue juillet dernier sur le plateau de Millevaches dans la Haute-Vienne, sont invités à remplir une demande d’indemnisation sur le site TéléCalam. Toutes les parcelles des 14 communes du plateau inclus dans la zone sinistrée dressée en décembre par Le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture sont concernées. La télé déclaration est ouverte du 20 janvier au 18 février 2020. Plus d'informations

  • 17/01/20 | L'UBB lance son équipe de rugby à 7 soutenue par CEVA Santé animale

    Lire

    La nouvelle équipe UBB Ceva Sevens fera partie du championnat de France de rugby à 7 qui sera lancé le 1er février prochain. Ceva Santé animale, premier laboratoire vétérinaire français, est déjà partenaire du club bèglo-bordelais depuis cinq ans. Deux associations seront également mises à l'honneur sur le maillot : Handi'Chiens qui éduque des chiens aidant les personnes handicapés, et l’École de Chiens Guides Grand Sud Ouest Aliénor Bordeaux. Premier match : le 1er février à Paris La Défense Arena face à Pau.

  • 17/01/20 | La Charente-Maritime organise son premier salon de l'emploi de l'hôtellerie de plein air

    Lire

    La fédération de l'hôtellerie de plein air 17 organise son premier salon de l'emploi à Marennes, le 21 janvier de 13h à 17h30 dans la salle polyvalente (entrée libre). Une trentaine de campings de tous niveaux de gammes, municipales ou privés, indépendants, franchisés ou de groupes, seront présents avec 300 postes à pourvoir l'été prochain, dont quelques CDI. Les entreprises cherchent dans tous les domaines de compétences : animation, restauration, réception, comptabilité-gestion, maintenance.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Accord assurance chômage et intermittents: l’envers du décor en Aquitaine

27/06/2014 | Face à l'accord assurance chômage, de vives réactions grondent dans le ciel aquitain.

Intermittents place Pey Berland Bordeaux

Le 22 mars dernier, les syndicats CFDT, Force Ouvrière, CFTC ainsi que le patronat, concluaient un accord sur une nouvelle convention d’assurance chômage. Parmi les points qui ont évolué, trois en particulier mettaient, dès cette signature, le feu aux poudres notamment chez les intermittents. Trois mois après, le mouvement de contestation prend de plus en plus d’ampleur en atteignant pratiquement toutes les régions de France et de Navarre.

À l’origine de ces mécontentements il y a tout d’abord la hausse des cotisations de 10,8% à 12,8%, qui représente une hausse de 2 points répartis paritairement sur les cotisations patronales et salariales. Egalement en pourparlers, le plafonnement du cumul des allocations chômage et des revenus d’activité à 4 381 euros bruts par mois et pour finir, l’augmentation de la durée du « différé d’indemnisation », c’est-à-dire du nombre de jours entre l’inscription au chômage et le début du versement des allocations, plafonnée à 75 jours maximum.

2003/2014 : même combat ?À l’orée de la saison des festivals et autres événements culturels de tailles, un petit souvenir de l’année 2003 chatouille les méninges.  En effet, il y a onze ans jour pour jour, un accord était également signé avec les trois syndicats et le MEDEF, et modifiait comme aujourd’hui les annexes 8 et 10, qui durcissaient les conditions d’éligibilité à l’intermittence. De 507 heures de travail en douze mois,  les intermittents devaient alors justifier 507 heures en dix mois et demi pour les artistes et dix mois pour les techniciens. Suite à ce durcissement, des grèves très suivies entraînèrent l'annulation de grands festivals d'été  tel que le renommé festival d’Avignon ou les Francofolies de La Rochelle. Steven Riollet , membre de la coordination des intermittents et précaires indique néanmoins qu’aujourd’hui ce n’est pas le même combat : « en 2003, c’était la culture qui était en danger, aujourd’hui ce sont les droits sociaux qui sont mis en péril… »

Zoom sur la mobilisation en AquitaineEn Dordogne, dans le Pays basque ou en Gironde, c’est la même ritournelle : « On dit non à l’agrément de l’assurance chômage que les syndicats signataires ont proposé. Ils précarisent tout le monde, car nous sommes précaires avant tout » scande haut et fort Steven Riollet lors d’une manifestation devant l’hôtel de ville de Bordeaux. « Même s’il est difficile pour eux de se regrouper, car leur métier fait qu’ils circulent beaucoup, les intermittents sont déterminés. Leur mouvement devrait d’ailleurs inspirer bon nombre de salariés qui sont tout autant concernés par cet accord » affirme Philippe Mediavilla, secrétaire régional CGT Gironde.

Au cœur du sujet, plusieurs directeurs et directrices de théâtres  et de festival d’Aquitaine (TNBA, Opéra national de Bordeaux, Garorock, Reggae Sun Ska…) ont annoncé « soutenir la mobilisation des artistes et techniciens du spectacle vivant » dans une lettre ouverte.

D’un point de vu diamétralement opposé, Bernard Benquet, secrétaire départemental de la CFDT Gironde, considère que « cet accord doit être signé car c’est une mesure de justice sociale » tout en disant que « la culture doit être financée par le gouvernement. »

Du côté des élus, « Alain Rousset a écrit la semaine dernière à la CGT et aux intermittents pour apporter son soutien, et un communiqué a été envoyé à Matignon et au ministère du travail » certifie Frédéric Vilcocq, conseiller culture de la région Aquitaine. L’IDAAC, l’agence culturelle de la Gironde, a, quant à elle adressé, le 19 juin dernier, une motion de soutien au mouvement des intermittents dans laquelle elle affirme que « l’accord du 22 mars ne peut être adopté en l’état et ne doit pas recevoir l'agrément du gouvernement » tout en observant un « durcissement de la contestation » qui  « impacte fortement les territoires. »

Les conséquences que cela pourrait engendrer sur le territoire« Avant l’opinion publique pensait que la culture coûtait, mais ne rapportait rien, aujourd’hui, on a la démonstration que la culture rapporte, d’autant plus que la filière chimique ou aéronautique par exemple… » Avec ces mots, Frédéric Vilcocq introduit cette valeur que génère la culture. Mais si la culture peut être génératrice de valeur, elle peut en être tout autant dévastatrice. Selon le conseiller culture d’Aquitaine, lorsqu’un festivalier dépense un euro, c’est cinq à six euros qui sont générés sur le territoire…  Ce qui fait que« les festivals susceptibles d’être touchés comme le Fest’Arts de Libourne ou Mimos à Périgueux… représentent  à eux seuls, une manne de 15 000 à 20 000 euros. »

Ludovic Larbodie, directeur du festival Garorock de Marmande qui aura lieu ce week-end, ne veut surtout pas qu’on lui parle du risque de l’annulation qui est « impensable » selon lui. «L’organisation de Garorock se fait sur toute une année, c’est un contact permanent avec les contributeurs du festival, je ne pense pas que cette énergie soit vouée à s’éteindre… » Cependant extrêmement solidaire avec les intermittents, Ludovic Larbodie tient à ce qu’il y ait un temps de parole accordé aux revendications. Comme le stipule Fréderic Vilcocq, « si un festival comme Garorock est annulé, c’est entre 600 000 et 700 000 euros qui sont perdus, rien que pour le budget des artistes… » Un drame financier donc,  qui amputerait toute une micro-économie locale.

Les prochaines échéances pour cet accord?Une concertation a officiellement débuté mardi dernier à Matignon. Le trio Hortense Archambault, Jean-Denis Combrexelle et Jean-Patrick Gille a été missionné pour désamorcer cette véritable bombe qui peut exploser à tout moment, comme le confirme Steven Riollet en disant «  on n' a plus rien à perdre, on est donc prêt à aller très loin... » Les trois démineurs ont quinze jours pour plancher sur la méthode de concertation la plus adéquate.

Lucy Moreau
Par Lucy Moreau

Crédit Photo : Lucy Moreau

Partager sur Facebook
Vu par vous
2441
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !