Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/19 : Bordeaux: l'opération de parking gratuit place des Quinconces reconduite ce dimanche et étendue à demain samedi et jusqu’à la fin des soldes : environ 400 places de stationnement libre de 9h30 à 20h chaque samedi et dimanche jusqu'aux 16 et 17 février

18/01/19 : Le nouveau service de location de vélos de l'agglomération du Grand Périgueux s'appellera "Périvélo". 400 deux-roues (à assistance électrique, pliants, vélos classiques) seront progressivement mis à disposition pour les usagers à partir du printemps.

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Actas, coach des entreprises contre le stress au travail

13/03/2015 | La société Actas Consultants, spécialisée dans le coaching des entreprises, organise environ 15 fois dans l'année des journées pour lutter contre le stress au travail

Une dizaine d'employés, tous métiers confondus, participaient à cet "atelier"

Ils sont une dizaine chaque fois, assis autour de la table d'une salle de conférence, à raconter leur ressenti face aux exercices de sophrologie enseignés par le docteur Jean Ledroit, spécialiste en rééducation médicale. Certains sont réceptifs, d'autres noms, certains sont là de leur plein gré, d'autres ont été désignés. Ils ont tous un objectif commun : tenter de lutter contre le stress au travail, qui représente aujourd'hui un phénomène courant pour plus de 50% de l'ensemble des travailleurs. Un vrai enjeu de société auquel la société Actas Consultants tente de répondre.

Vous avez certainement croisé un cas comme celui là en ouvrant votre journal. Des salariés, souvent cadres, confrontés au stress ou au "burn-out" sur leur lieu de travail. Rythme éffréné, conditions précaires... de multiples raisons sont là pour expliquer ces problèmes d'ordre psychosomatique. Parfois même, ils peuvent arriver à des limites extrêmes, comme ce fut le cas il y a quelques temps pour les employés d'Orange. Selon une enquête de janvier dernier réalisée par l'institut Think pour "Great Place To Work", près d'un salarié sur deux se dit ainsi confronté à une situation d'épuisement ou de stress très important. Le ministère du travail s'est même emparé de la question : en 2014, il avait missionné un groupe de travail (composé essentiellement de médecins, de psychologues et autres experts) pour définir ce qui rentre ou non dans le cas du "burn-out". En décembre dernier, une trentaine de députés PS a même demandé, dans une tribune faite au Journal du Dimanche, que le burn-out soit officiellement reconnu comme une maladie professionnelle. 

Cet état de stress permanent, comme le prouve l'étude, est aussi dû à la réalité économique : 83% des salariés se déclaraient ainsi pessimistes à propos de la reprise économique de la France, soit 6 points de plus qu'en 2014. 76% des salariés ressentent les effets de la crise, en citant comme facteurs leur rémunération qui stagne (62%), une charge de travail qui augmente (40%), une ambiance qui se dégrade sur le lieu de travail (39%) ou encore une augmentation du niveau de stress (38%). Pour lutter contre ce phénomène, diverses tentatives ont été avancées par les professionnels de santé. Parmi eux, la sophrologie, terme inventé au tout début des années 60 par un neuropsychiatre colombien qui désigne une méthode de "développement personnel" de plus en plus utilisée dans la formation ou le coaching. 

Des journées d'initiatition et de coachingLe coaching anti-stress, c'était justement l'objet de la journée organisée mardi 3 mars dans les locaux du groupe "Financière Bernard" à Ambès, producteur d'eau de vie, de brandy, négociant en vins et producteur viticole. Une journée qui réunissait autour d'une table une dizaine d'employés de la société autour des conseils du docteur Jean Ledroit, spécialiste de la sophrologie, le tout encadré et organisé par François Peltier, directeur de la société Actas Consultant, spécialisée dans le coaching, qui réalise environ une douzaine de journées de ce type par an, notamment auprès des entreprises mais aussi des sportifs de haut niveau. Pour Jean Ledroit, cette hausse du niveau de stress aurait une explication. "On constate surtout cela dans les petites et moyennes entreprises, ou souvent les employés doivent accumuler les postes. Cette polyvalence là est souvent mal vécue". Quand on sait que selon les chiffres du Ministère des finances et des comptes publics, la France comptait en 2011 3,1 millions de PME, soit 99,8% du parc total des entreprises, on comprend sans doute l'enjeu du problème...

"Ce ne sont pas des techniques difficiles", affirme Jean Ledroit, "mais elles sont difficiles à mettre en place. Il faut effectuer une prise de conscience du corps et des tensions qui existent pour les combattre". Une méthode particulièrement utilisée dans le sport de haut niveau, comme le souligne François Peltier, directeur d'Actas : "Chez eux, le stress peut être positif, car il les prépare au combat, mais il peut aussi être négatif, avec une peur de mal faire et une pression plus forte. L'obsession de la performance ne rend pas nécessairement plus performant, et beaucoup de sportifs ne sont pas conscients de cette hyper-intention". Sur la dizaine de personnes présentes selon le médecin professionnels, 3 vont ressortir de la salle et effectuer un entrainement régulier, 2 s'exerceront de temps en temps, et l'autre moitié laissera ça de côté. 

Une image et une pratique discutéesD'ailleurs, si beaucoup sont venus de leur plein gré, certains ont été désignés d'office par leur supérieur hiérarchique. C'est le cas de Fabrice Bertrand, responsable de la production. Heureusement, il semble le prendre plutôt bien. "Jusqu'à présent, j'ai été assez réceptif aux techniques, je ne me suis pas endormi comme certains ! Par contre, pendant les ateliers, j'avais tendance à me tendre de plus en plus. Ce serait sans doute plus facile pour moi de continuer à m'entraîner en dehors du travail, mais je ne vois pas trop comment". Selon Jean Ledroit, "la volonté est une notion extrêmement importante dans ce type d'exercice. C'est avant tout une solution préventive, cela ne s'applique pas pour les employés victimes de "burn-out". On intervient par exemple dans des banques... ou des secteurs dans lesquels le stress est plus lié à la réputation du métier qu'à l'activité elle-même". 

Pour Ulricke Boisnière, commerciale dans l'aluminium, cette "capacité de se retrouver dans une bulle" est déjà connu. "J'ai trois enfants à la maison. Alors des fois, j'ai besoin de faire le vide autour de moi. On me le reproche souvent", déclare-t-elle. "C'est assez facile à faire comme ça, mais pour le mettre en pratique deux fois par jour comme on nous l'indique, c'est plus dur". En effet, pour les débutants, l'entrainement à la sophrologie peut se faire par séances de 2 à 10 minutes, deux fois par jour. Selon Catherine Alliotta, présidente de la chambre syndicale de la sophrologie et directrice de l'Institut à la formation de la sophrologie, une séance collective de 45 minutes coûterait en moyenne entre 120 et 150 euros, avec un diagnostic théorique, plusieurs ateliers séances et un plan d'action, et jusqu'à 1000 à 2000 euros pour la journée. Dans une interview à l'EXPRESS datant de novembre 2013, elle déclarait être consciente de la mauvaise réputation existante autour de cette pratique, vue par certains comme "une secte", se justifiant ainsi : "La profession est consciente de ce risque et la Chambre syndicale de la Sophrologie a mis en place des dispositifs de veille, notamment un code de déontologie". En général, dit-elle, "les sectes préfèrent en effet opérer dans des secteurs moins surveillés". 

Une notion "sectaire" que réfute évidemment Jean Ledroit. "Nous avons essayé de former des instituteurs ou des professeurs pour exercer la sophrologie dans les écoles. Mais nous étions toujours confrontés au refus catégorique des parents. Or, il est important de dire que la prise de conscience de soi, qui permet de réduire considérablement les effets du stress et même la prise de médicaments, passe en premier lieu par l'éducation". Pourtant, même si la profession reste méconnue, elle reste apparemment une méthode efficace pour combattre le stress : selon une enquête publiée en 2011 par l'Observatoire National de la Sophrologie, 60% des demandes régulières de la part des clients qui consultent ces professionnels seraient liés au stress. 

Logo Actas
 En partenariat avec Actas Consultants
"La Valeur Humaine Ajoutée"
 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
12502
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !