Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/02/20 : En visite ce jeudi à la papeterie de Condat (24), la secrétaire d'Etat à l'Economie annonce une aide de 14 millions via l'ADEME pour une ligne de production et la maîtrise de l'énergie. L'actionnaire, le groupe espagnol Lecta va investir 92 millions d'€.

12/02/20 : Louis Bodin, Monsieur Météo sur TF1, a décidé de se lancer dans les Municipales à Biarritz aux côtés de Maïder Arosteguy, tête de liste des Républi-cains. Il souhaite s'investir dans la ville de sa compagne Sylvie, notamment en matière d'environnement

11/02/20 : Réunis ce lundi 10 février à l'Hôtel de Région à l'occasion de la commission permanente, les élus régionaux ont voté 287 dossiers pour un montant total de 746 184 085,40 euros d'aides réparties sur l'ensemble du territoire de la Nouvelle-Aquitaine.

11/02/20 : Charente-Maritime: Marie GROSGEORGE, 35 ans, a pris ce lundi la fonction de sous-préfète, directrice de cabinet du préfet de la Charente-Maritime. Cette diplômée de l'ENA et de l'ENS était précédemment chargée de mission au ministère de l’Intérieur.

10/02/20 : Chantal Castelnot a été nommée nouvelle préfète de la Vienne, le 3 février. Depuis 2017, elle était préfète de L'Orne. La préfète a fait sa première apparition publique ce 10 février pour un dépôt de gerbe au monument aux morts bd Verdun à Poitiers.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

05/02/20 : Dordogne : le sénateur LREM, ex PS, président socialiste du conseil départemental de la Dordogne de 1994 à 2015, Bernard Cazeau ne sera pas candidat à un nouveau mandat aux sénatoriales de septembre. Il mettra ainsi fin à 40 années de vie politique.

04/02/20 : Le 44ème Challenge International du Vin se tiendra les 24 & 25 avril à Bordeaux et mettra à l'honneur les vins moldaves! Près de 4 000 vins d'une quarantaine de pays seront en compétition, et 700 dégustateurs viendront récompenser près de 1 400 vins

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/02/20 | Un cas de rage en Charente-Maritime

    Lire

    L’Institut Pasteur a signalé un cas de rage chez un chien, à Saint-Martin-de-Ré. Il a été euthanasié. Une enquête de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) et l’Agence régionale de santé (ARS) vise à rechercher d’autres personnes ou d’autres carnivores (chiens, chats, furets, etc) qui ont pu être en contact avec l’animal. Un arrêté préfectoral a été pris ce vendredi pour restreindre les mouvement des chats et chiens, qui doivent être tenus en laisse ou en caisse.

  • 16/02/20 | L'Europe et la Région en soutien au projet de Maison médicale d'Arudy (64)

    Lire

    Dans le cadre des réflexions engagées depuis 2015 sur l'accès aux soins et l'attractivité médicale de la Vallée d'Ossau, classée comme territoire vulnérable, plusieurs projets sont en cours. Parmi eux les projets de Maisons de Santé Pluri professionnelles (MSP) sur Arudy et Laruns. Le projet de MSP d'Arudy qui pévoit la construction d'un nouveau bâtiment et l'accueil de 10 médecins généralistes et professionnels de santé vient d'obtenir le soutien de la Région (200 000 €) et du FEDER (527 285 €). La livraison est prévue pour janvier 2022.

  • 14/02/20 | Isabelle Boudineau réélue présidente du COTER

    Lire

    Isabelle Boudineau vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine vient d'être réélue à la présidence du COTER, la commission de la cohésion territoriale et du budget au sein du Comité des Régions, lieu qui regroupe les élus des pays membres de l'Union. Son expérience acquise et son engagement personnel, ces dernières années, seront d'autant plus précieux que les perspectives budgétaires, en particulier consécutives au Brexit, s'annoncent délicates. Et ceci alors que les régions, avec la gestion décentralisée des fonds européens, jouent un rôle clé dans l'accompagnement des territoires, au plus près du terrain et de leurs priorités.

  • 14/02/20 | Salon de l’apprentissage et de l’emploi, les 14 et 15 février à Poitiers

    Lire

    Au Parc des expositions de Poitiers, de 9h à 18h, le salon de l’apprentissage et de l’emploi accueille les jeunes et les adultes en reconversion pour discuter orientation. A partir d’aujourd’hui et jusqu’à demain, l’entrée dans le forum est libre. Des professionnels proposent un accompagnement personnalisé sur place et une découverte des métiers ouverts à l’apprentissage dans 8 secteurs différents. 18 organismes de formation seront également sur place pour répondre aux diverses interrogations.

  • 14/02/20 | Les écoles de la 2ème chance renforcées dans le 64

    Lire

    Déjà aidée en 2019, l'École départementale de la 2ème chance des Pyrénées-Atlantiques (Mourenx) est à nouveau soutenue par la Région en 2020 à hauteur de 180 000€. En effet, l'ouverture des sites de Pau et de Bayonne permet d'optimiser le maillage territorial en complétant le site "historique" de Mourenx. Conséquence: les effectifs passeraient de 50 en 2019 à 180 en 2020, soit + 260%. Pour mémoire ces écoles, labellisées, associent dans un parcours de formation individualisé, l'acquisition de compétences, l'expérience en entreprise et la définition d'un projet professionnel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | AE KAH: Une association au cœur des femmes ivoiriennes depuis Bordeaux

06/02/2020 | L'association AE KAH se mobilise pour aider les femmes seules à retrouver leur place dans la vie sociale ivoirienne.

AE KAH

Dans de nombreux pays les femmes restent à l'écart de la société. Après la perte d’un mari, une crise économique, ou encore par manque d’alphabétisation, elles peuvent se retrouver abandonnées et seules face aux épreuves. Cette réalité, Honoré Kouadio, agent immobilier à Bordeaux, l’a observée lors de ses voyages réguliers en Côte d’Ivoire, sa terre natale. C’est pour lutter contre ce difficile constat qu’il a fondé l’association AE KAH en 2009 afin d’aider ces femmes à conquérir leur autonomie. Nous sommes allés à sa rencontre pour en savoir plus l'association, ses missions et ses projets.

AE KAH : celui qui est orphelin, abandonné, en langue baoulé. Honoré Kouadio a choisi ce mot originaire de sa langue maternelle pour décrire les femmes ivoiriennes auprès desquelles son association intervient. Elles sont abandonnées de tous et livrées à elles mêmes”. Elles sont mises de côté par les politiques, par l’Etat et sont veuves pour la plupart ” décrit-il. Le but de cette association est  d’aider ces femmes à trouver la force et la volonté de s’autonomiser. 

AE KAH base son développement sur la collaboration entre Bordeaux et certains villages en côte d’ivoire. “Bordeaux nous permet d’organiser des événements afin de recueillir des dons pour intervenir sur le terrain dans les villages” explique Honoré Kouadio. 

Cette collaboration entre Bordeaux et les villages de Kayeta, Pkèssèkro, de Divo, Béoumi et  Petit Paris à Yamoussokro permet à AE KAH d'intervenir sur deux volets, “AE KAH agricole et AE KAH médical”. AE KAH agricole consiste à obtenir des hectares de terrain dans les villages.  “ nous avons par exemple pu obtenir 1000 hectares de Pkèssèkro, 800 à Kayeta pour cultiver du riz et du maïs, les travaux ont déjà commencé. Concernant la partie médicale, nous récupérons des lits médicalisés qu’on obtient par des hôpitaux, des chaises roulantes, à peu près tout ce qui est matériel médical ici à Bordeaux qu’on ramène dans les dispensaires des villages, on envisage aussi de faire une collaboration entre les médecins des dispensaires des villages et ceux d’ici”.

Femmes en action

“Une fois qu’une femme, qu’une mère est autonome elle entraîne avec elle, le développement de sa famille, de sa localité. Une femme indépendante c’est toute une région qui s'émancipe” déclare Honoré Kouadio. L’association veut aussi à travers ses actions développer l'accès à l'éducation. Il annonce la mise en place des cours du soir pour permettre aux femmes des villages dans lesquelles l’association est présente de trouver ou de retrouver les voies de l’éducation.

“C’est compliqué d'être une femme et ça l’est encore plus si la femme n’a pas accès à l'éducation, à l'indépendance ”, affirme t-il. Autre point positif selon lui de cette initiative : « si une mère est instruite les enfants le seront aussi ». Aujourd'hui AEKAH, s’occupe en effet de la réinsertion d'une cinquantaine de femmes et des enfants orphelins à qui elle fournit cahiers, livres et vêtements. 

AE KAH

Mais dans cette lutte, la femme joue un rôle majeur, elle est actrice de son autonomisation, elle prend part à toutes les actions. “Les femmes des différents villages sont au devant de tout”, avance Honoré Kouadio qui insiste : "l'idée est de permettre à ces femmes de subvenir à leurs besoins et à celui de leurs enfants. Ce sont elles mêmes qui se chargent de la supervision des plantations, elles utilisent les tracteurs, elles sont aidées par des ingénieurs agronomes et certains jeunes du village mais ce sont elles qui dirigent et mènent les projets", poursuit-il. 

Le but du combat que mène l’association et ses membres est de rendre ces femmes de kayeta, de Pkéssékro et de Petit Paris à Yamoussoukro maîtresses de leur autonomisation, et permettre ainsi aux femmes d’autres localités de nourrir cette volonté d'émancipation.

2020, une année chargée
Outre la recherche de bénévoles “motivés et déterminés parce qu’ils seront amenés à intervenir sur le terrain, aller dans les villages, aider à cultiver, et ça à n’importe quel moment” , l'année 2020, s’annonce chargée pour AE KAH.
“Nous avons un reboisement à faire du centre de la Côte d’Ivoire jusqu’au nord, c’est un grand chantier qui nous attend. Nous voulons aussi mettre en place un marché brocante à Yamoussoukro pour que les femmes puissent aller vendre ce qu’elles ont cultivé et que cela permette un déplacement des habitants de la ville vers les villages.” 

Mais à Bordeaux aussi l'association continue de se mobiliser notamment autour de l'organisation d'une Journée de l’autonomisation de la femme qui se tiendra en juin, avec des concerts et des conférences débats. “Cette journée nous permettra justement de recueillir des fonds pour réaliser ces projets”, explique le président de l'association qui prépare prochainement un nouveau voyage en Côte d'Ivoire, pour cette fois livrer du matériel scolaire aux enfants de cinq villages partenaires.

Kevyne Grah
Par Kevyne Grah

Crédit Photo : AE KAH

Partager sur Facebook
Vu par vous
1408
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !