Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/07/20 | Université de Poitiers : des paniers alimentaires pour les étudiants

    Lire

    L'Université de Poitiers, le Crous et l’Afev organisent la distribution de denrées alimentaires pour les étudiants présents en résidence universitaire et/ou étant inscrits à l’épicerie sociale, et aussi à ceux et celles ayant bénéficié du dispositif d’urgence mis en place par l’université de Poitiers pendant le confinement. Une inscription sur le site de l'université permet de réserver un créneau. Au total, ce sont près de 350 étudiants, qui recevront chaque semaine des colis durant tout l'été de juin à fin août.

  • 10/07/20 | Bordeaux Métropole : un fonds "zéro salarié"

    Lire

    La métropole de Bordeaux et la CCI Bordeaux Gironde ont ouvert ce mercredi 8 juillet, un "fonds Covid Bordeaux Métropole zéro salarié" à destination des commerçants, artisans et entreprises qui ne rentrent pas dans les cases d'un précédent fonds d'urgence de 15 millions d'euros (7,6 millions versés) destiné aux entreprises de un à cinq salariés. Cette aide de 1000 euros sera versée aux "travailleurs indépendants, micro-entrepreneurs ou société commerciale n’employant aucun salarié" justifiant d'une perte de chiffre d'affaires de 40% entre le 1er et le 30 avril.

  • 10/07/20 | En juillet, les littoraux à la fête

    Lire

    Les 17, 18 et 19 juillet prochain se déroulera la seconde édition de la Fête de la Mer et des Littoraux sur l'ensemble des côtes françaises, y compris en Outre-Mer. L'occasion de découvrir les sports nautiques, "le patrimoine maritime local" et de décliner une programmation locale (expositions, conférences, rencontres, ect). La députée LREM du Bassin d'Arcachon, à l'initiative de l'évènement, a annoncé que le navigateur Yvan Bourgnon (également fondateur de Sea Cleaners), serait le parrain de cette édition.

  • 09/07/20 | Cognac : un nouveau directeur du développement à la tête du BNiC

    Lire

    Le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) vient de nommer Raphaël Delpech à la direction générale de l’interprofession en charge du développement, de la protection et de la valorisation de l’appellation Cognac. Sa mission, à compter du 7/09 : piloter le BNiC et mettre en œuvre les orientations stratégiques de la filière. Docteur en droit public, diplômé de l'IEP de Paris et du Kedge de Bordeaux, il a plus de 20 ans d’expérience dans les affaires publiques et la communication.

  • 09/07/20 | Airbus : Mérignac manifeste

    Lire

    La CGT a appelé les salariés de la filière aéronautique à la mobilisation, ce jeudi matin au rond-point de Dassault à Mérignac, en Gironde. La raison ? Manifester contre les 5000 suppressions de postes annoncées chez Airbus. Parmi ses filiales, l'un des sites de Stélia est basé sur la commune, employant 203 postes dont environ 80 sont menacés en plus des 95 autres sur le site de Rochefort en Charente-Maritime. Les négociations entre Airbus et les syndicats, qui viennent de commencer, doivent s'achever en octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | AE KAH: Une association au cœur des femmes ivoiriennes depuis Bordeaux

06/02/2020 | L'association AE KAH se mobilise pour aider les femmes seules à retrouver leur place dans la vie sociale ivoirienne.

AE KAH

Dans de nombreux pays les femmes restent à l'écart de la société. Après la perte d’un mari, une crise économique, ou encore par manque d’alphabétisation, elles peuvent se retrouver abandonnées et seules face aux épreuves. Cette réalité, Honoré Kouadio, agent immobilier à Bordeaux, l’a observée lors de ses voyages réguliers en Côte d’Ivoire, sa terre natale. C’est pour lutter contre ce difficile constat qu’il a fondé l’association AE KAH en 2009 afin d’aider ces femmes à conquérir leur autonomie. Nous sommes allés à sa rencontre pour en savoir plus l'association, ses missions et ses projets.

AE KAH : celui qui est orphelin, abandonné, en langue baoulé. Honoré Kouadio a choisi ce mot originaire de sa langue maternelle pour décrire les femmes ivoiriennes auprès desquelles son association intervient. Elles sont abandonnées de tous et livrées à elles mêmes”. Elles sont mises de côté par les politiques, par l’Etat et sont veuves pour la plupart ” décrit-il. Le but de cette association est  d’aider ces femmes à trouver la force et la volonté de s’autonomiser. 

AE KAH base son développement sur la collaboration entre Bordeaux et certains villages en côte d’ivoire. “Bordeaux nous permet d’organiser des événements afin de recueillir des dons pour intervenir sur le terrain dans les villages” explique Honoré Kouadio. 

Cette collaboration entre Bordeaux et les villages de Kayeta, Pkèssèkro, de Divo, Béoumi et  Petit Paris à Yamoussokro permet à AE KAH d'intervenir sur deux volets, “AE KAH agricole et AE KAH médical”. AE KAH agricole consiste à obtenir des hectares de terrain dans les villages.  “ nous avons par exemple pu obtenir 1000 hectares de Pkèssèkro, 800 à Kayeta pour cultiver du riz et du maïs, les travaux ont déjà commencé. Concernant la partie médicale, nous récupérons des lits médicalisés qu’on obtient par des hôpitaux, des chaises roulantes, à peu près tout ce qui est matériel médical ici à Bordeaux qu’on ramène dans les dispensaires des villages, on envisage aussi de faire une collaboration entre les médecins des dispensaires des villages et ceux d’ici”.

Femmes en action

“Une fois qu’une femme, qu’une mère est autonome elle entraîne avec elle, le développement de sa famille, de sa localité. Une femme indépendante c’est toute une région qui s'émancipe” déclare Honoré Kouadio. L’association veut aussi à travers ses actions développer l'accès à l'éducation. Il annonce la mise en place des cours du soir pour permettre aux femmes des villages dans lesquelles l’association est présente de trouver ou de retrouver les voies de l’éducation.

“C’est compliqué d'être une femme et ça l’est encore plus si la femme n’a pas accès à l'éducation, à l'indépendance ”, affirme t-il. Autre point positif selon lui de cette initiative : « si une mère est instruite les enfants le seront aussi ». Aujourd'hui AEKAH, s’occupe en effet de la réinsertion d'une cinquantaine de femmes et des enfants orphelins à qui elle fournit cahiers, livres et vêtements. 

AE KAH

Mais dans cette lutte, la femme joue un rôle majeur, elle est actrice de son autonomisation, elle prend part à toutes les actions. “Les femmes des différents villages sont au devant de tout”, avance Honoré Kouadio qui insiste : "l'idée est de permettre à ces femmes de subvenir à leurs besoins et à celui de leurs enfants. Ce sont elles mêmes qui se chargent de la supervision des plantations, elles utilisent les tracteurs, elles sont aidées par des ingénieurs agronomes et certains jeunes du village mais ce sont elles qui dirigent et mènent les projets", poursuit-il. 

Le but du combat que mène l’association et ses membres est de rendre ces femmes de kayeta, de Pkéssékro et de Petit Paris à Yamoussoukro maîtresses de leur autonomisation, et permettre ainsi aux femmes d’autres localités de nourrir cette volonté d'émancipation.

2020, une année chargée
Outre la recherche de bénévoles “motivés et déterminés parce qu’ils seront amenés à intervenir sur le terrain, aller dans les villages, aider à cultiver, et ça à n’importe quel moment” , l'année 2020, s’annonce chargée pour AE KAH.
“Nous avons un reboisement à faire du centre de la Côte d’Ivoire jusqu’au nord, c’est un grand chantier qui nous attend. Nous voulons aussi mettre en place un marché brocante à Yamoussoukro pour que les femmes puissent aller vendre ce qu’elles ont cultivé et que cela permette un déplacement des habitants de la ville vers les villages.” 

Mais à Bordeaux aussi l'association continue de se mobiliser notamment autour de l'organisation d'une Journée de l’autonomisation de la femme qui se tiendra en juin, avec des concerts et des conférences débats. “Cette journée nous permettra justement de recueillir des fonds pour réaliser ces projets”, explique le président de l'association qui prépare prochainement un nouveau voyage en Côte d'Ivoire, pour cette fois livrer du matériel scolaire aux enfants de cinq villages partenaires.

Kevyne Grah
Par Kevyne Grah

Crédit Photo : AE KAH

Partager sur Facebook
Vu par vous
1931
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !