Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

  • 17/10/18 | Les Foulées littéraires sportives

    Lire

    La 8ème édition des Foulées Littéraires auront lieu les 23 et 24 novembre au Pôle culturel et sportif du Bois Fleuri à Lormont avec pour thème "sport et humour". Vincent Clerc, ancien rugbyman, et Michel Iuttria, dessinateur de presse, en seront les invités d’honneur. Dès le 13 novembre le public pourra découvrir une grande rétrospective consacré à l’oeuvre de Michel Iturria et tout au long du Salon de nombreuses animations et temps forts sont attendus. Entrée gratuite.

  • 17/10/18 | Rochefort : lancement d'une souscription pour la Maison de Pierre Loti

    Lire

    Suite à un premier apport financier du loto du patrimoine, la Fondation du Patrimoine et la Ville de Rochefort lancent un appel à souscription national en faveur de la maison de Pierre Loti. Cet appel aux dons porte sur la restauration de la totalité de l’édifice, de ses collections et de son jardin. Le coup d'envoi de la souscription sera donné à Paris, au carrousel du Louvre à Paris, le samedi 27 octobre à 16h.

  • 16/10/18 | Laurent Nuñez a été sous-préfet au Pays basque

    Lire

    La nomination de Laurent Nuñez secrétaire d’État au ministère de l'Intérieur ne laissera pas le Pays basque indifférent. De 2010 à 2012, il a en effet été sous-préfet de Bayonne, à la suite d'Éric Morvan, actuel directeur général de la police nationale. Un des sous-préfets qui a laissé le meilleur souvenir en Pays basque dont il avait compris bien des dossiers. Il avait succédé à Patrick Caivar à la tête de la DGSI (Direction générale de la Sécurité Intérieure) en juin 2017.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | AEC : Quand la presse a le devoir d'innover

10/03/2010 |

Débat AEC : Quand la presse a le devoir d'innover à l'IJBA (Bordeaux)

Pour son deuxième temps fort de la « Chaire des Civilisations numériques » Aquitaine Europe Communication, l'AEC , l'agence des initiatives numériques, proposait ce 9 mars à Bordeaux un thème de débat en manière d'injonction : innover, innover c'est un impératif catégorique. Eric Scherer directeur stratégie et relations extérieurs de l'AFP, l'Agence France presse, s'emploie, pour sa part, à percer à la manière d'un « anti-brouillard » cet univers qui change à la vitesse grand V avec ce constat : la presse plus que jamais après avoir souvent pris beaucoup de retard doit se préparer à de profondes mutations, au lieu de s'installer dans le déni de la révolution de l'information qui est engagée.

Dans le foisonnement actuel retenons surtout le décryptage de Scherer et son inventaire des points de rupture : la baisse de la valeur économique de médias quand on la met en vis à vis avec les nouveaux usages, en particulier ceux des jeunes qui « veulent en avoir pour leur argent », le passage de l'économie de l'offre à celle de la demande,l'arrivée d'une sorte d'économie dictée par l'attention une manière de«temps de cerveau disponible » chère naguère à l'ex-patron de TF1 Le Lay, un phénomène qui concurrence de plein fouet les médias traditionnels, l'énorme fragmentation de la consommation de l'information, la fin du journalisme de surplomb « magistral », le déni de la révolution numérique dans les médias traditionnels. Mais aussi l'émergence de concurrences inattendues, celle de petites équipes qui créent leur média.

La révolution marxiste pour la première fois...
Et Eric Scherer de risquer cette affirmation pour expliquer la désintermédiation en marche : la révolution marxiste réussit pour la première fois, dans la mesure où le public, privé des moyens de production s'en est emparé. Que reste-t-il aux journalistes dont le nombre d'emplois diminue partout dans la presse occidentale ? Réponse : la collecte de l'information, l'enquête, l'investigation, le tri de l'information, l'analyse. Un tableau dans lequelchacun qui aime ce métier et le pratique avec un corpus de valeurs bien chevillées peut se reconnaître. Encore faut-il savoir protéger ses contenus et trouver les moyens de vivre, ce fameux modèle économique que la presse internet tente de construire, le plus souvent sur le mode de la gratuité et sur fond de crise économique.

Sud Ouest : le changement en marche
Difficile challenge à relever pour des groupes qui doivent changer de braquet au moment où la presse quotidienne, régionale en particulier, subit l'érosion continue de sa diffusion et des pertes au sein de son activité de médias gratuits d'annonces qui s'évade vers le net. Yann Chapellon, sans nier ses difficultés, n'a pas tardé à les dépasser, en soulignant le potentiel du groupe Sud Ouest et la valeur d'une rédaction sans laquelle la mutation en cours vers le net serait plus aléatoire : « nous avons arrêté de reproduire le journal en ligne, nous renforçons des équipes, installons un « desk » spécifique au journal en ligne, au cœur de l'information en continu ». Un nouveau site va donc voir le jour entre le 25 mars et le 3 avril, l'information locale étant organisée autour d'un tryptique : actualité, sport, fait divers. L'ancrage géographique s'organisant à partir des«bassins de vie et des lieux de vie ». Et, à terme, chaque correspondant du journal disposera de son blog. Ce bloggeur dont Ternisien craint, au passage, la « lassitude ». La connexion aux réseaux sociaux devrait être l'un des objectifs majeurs de la refonte en cours à Sud Ouest, et ceci à partir du constat de Chapellon : un lecteur internaute passe 45 minutes par jour sur Facebook 

"Ayez des projets!"
A l'heure du débat avec la salle, à l'IJBA, c'est encore la délicate question du modèle économique de la presse numérique qui a principalement refait surface. Sur un site de presse, où faut-il placer le curseur des éléments que les internautes accepteront de payer et ceux qui devront rester gratuits ? La vision de l'information comme un bien public peut-elle justifier des financements de grand reportage d'investigation par de grandes fondations, des ONG ou suite au vote des internautes en faveur de tel ou tel sujet ?
Mais, de façon assez paradoxale ces questions et interventions n'étaient pas celles des étudiants de l'Ijba, mais du public extérieur à l'école. Le silence de ces futurs journalistes provient-il, comme l'a suggéré Eric Scherer de leur vision trop attachée à un journalisme « à l'ancienne » ? Face à cela, le Directeur Stratégie et Relations extérieures de l'AFPles exhorte : « ne rêvez pas d'aller bosser pour Libé ou TF1 ! Au contraire, ayez des projets ! Vous pouvez venir concurrencer Sud Ouest avec quelques idées innovantes. Les coûts de production sont quasi nuls, il n'a jamais été aussi facile d'essayer de se lancer ! » Peut-être a-t-il fait naître quelques ambitions numériques ?

Photo : I. Camus

Joël Aubert et Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
309
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !