Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

01/04/20 : Covid-19 : le nombre de malades est établi ce mercredi soir à 1845 cas depuis le début de l'épidémie, selon l'ARS. 700 personnes sont hospitalisées; 215 en soins intensifs; 414 sont sorties guéries de l'hôpital. 82 décès sont à déplorer.

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

31/03/20 : Covid-19. Afin de permettre aux habitants de faire leurs courses et aux commerçants de poursuivre leur activité, le maire de Mérignac a obtenu de la préfecture une dérogation de réouverture des marchés sous la forme de drives sécurisés.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/04/20 | Opération "Résilience" pour la ville de Limoges

    Lire

    Dans le cadre de l’opération militaire « Résilience », un détachement du 92e Régiment d’Infanterie de Clermont-Ferrand va être déployé à Limoges et sa périphérie à partir du vendredi 3 avril. 27 militaires de ce régiment sont accueillis par la Ville de Limoges à la caserne Marceau. Cette opération "Résilience" aura pour but de protéger la population, de sécuriser les lieux sensibles (comme le CHU de Limoges) et d'apporter un soutien logistique (transports).

  • 02/04/20 | Lesparre-Médoc (33) installe son couvre feu

    Lire

    La commune de Lesparre-Médoc en Gironde entre en couvre-feu entre 22 heures et cinq heures à partir de ce jeudi 2 avril et jusqu'au 15 avril. C'est la sixième ville de Gironde a l'instaurer après Vendays-Montalivet, Le Verdon, Saint-Médard-de-Guizières, Villenave d'Ornon et Lège-Cap Ferret. L'arrêté municipal a été pris ce mercredi 1er avril et est réservé à tous les habitants de la commune, hormis les personnes disposant d'un justificatif professionnel pour leur trajet domicile-travail ou le personnel médical et social.

  • 02/04/20 | Coronavirus en Dordogne : l'épidémie a fait quatre décès

    Lire

    Le dernier bilan livré ce jeudi après midi par le préfet de la Dordogne fait état de quatre victimes du coronavirus en Dordogne. Quatre personnes sont décédées au centre hospitalier de Périgueux. Le préfet, Frédéric Périssat, indique en outre qu'en Dordogne, 64 cas identifiés de coronavirus ont été détectés depuis le début de l'épidémie. Onze personnes qui ont été hospitalisées ont pu rejoindre leur domicile. Dix huit personnes sont actuellement hospitalisées dont 3 en réanimation.

  • 02/04/20 | Pyrénées-Atantiques: 12 000 tests de dépistage prêts à être déployés

    Lire

    Apres consultation du Préfet des Pyrénées-Atlantiques et de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département, a décidé de proposer une vaste campagne de dépistage du Covid-19 des personnels médico-sociaux du secteur de l’autonomie dans le 64. L’ensemble des établissements et structures partenaires aura la possibilité de faire tester les 12 000 professionnels du secteur. Les premiers tests, menés par une équipe spécialement formée, seront effectués dès la semaine prochaine. Objectif : "rassurer des professionnels en première ligne auprès des personnes les plus fragiles mais aussi leurs familles".

  • 02/04/20 | Les tours de La Rochelle rendent hommage à tous les aidants

    Lire

    Les Tours de La Rochelle seront éclairées en bleu tout le mois d’avril, du coucher du soleil jusqu’à 1h du matin avec 5 minutes de scintillement toutes les heures en hommage à tous ceux qui sont mobilisés face au Covid-19 : personnels soignants, pompiers, secouristes, ambulanciers, forces de l’ordre, agents de la fonction publique, éboueurs, caissières et caissiers, commerçants, livreurs, et tous ceux qui apportent leur aide. Les images sont retransmises sur: www.larochelle.fr/webcam-en-direct.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Aéroportrait: Carine Roux, la formatrice passionnée qui se joue des clichés

13/02/2018 | En aéronautique comme ailleurs, les clichés font pâle figure face aux savoir-faire et aux savoir-être. La carrière de Carine Roux, formatrice matériaux à Aérocampus en signe l'évidence.

Aéroportrait Carine Roux: la formatrice passionnée qui se joue des clichés

Elle a toujours était habile de ces dix doigts : dessin, couture, travaux et bricolage en tout genre... De là à faire carrière dans le monde de l'aéronautique, personne, à commencer par elle, ne l'aurait prédit. Et pourtant, Carine Roux est ajusteur-monteur en aéronautique. Après près de 15 ans passés en entreprise à expérimenter, tour à tour, tous les postes de la chaîne de production, elle est depuis 2016, formatrice en matériaux à AEROCAMPUS Aquitaine à Latresne. Carine, c'est en quelque sorte l'intelligence du geste et de la pédagogie faite femme. A priori pas si évident dans un monde de l'aéro encore très masculin. Mais ça aussi, ce dynamique petit bout de femme sur chaussures à talon, a su en faire son affaire !

Carine Roux a le regard doux des gens discrets. Les discrets mais pas effacés, les discrets et appliqués, les rigoureux, les patients, les constants. Ceux qui dans le cadre professionnel, et sans doute au-delà, préfèrent le geste vrai et efficace, à l'esbroufe d'une parole vide et souvent orgueilleuse. Carine Roux est définitivement de ceux-là, et son parcours professionnel est à cette image ; fait d'expériences réussies et récompensées, telles une succession de montées en compétences constantes. Elle est aussi l'incarnation que le hasard, quand il est finalement choisi, fait effectivement bien les choses.

En chaussure de sécurité, masque et bleu de travail
Car, ce parcours d'ajusteur-monteur, ne faisait pas partie de ses plans de carrière. Mais, chômage « aidant », elle se laisse tenter au début des années 2000, par une offre d'emploi proposée par une entreprise sous-traitante d'Airbus Helicopter. « Ils recherchaient du personnel pour mouler des pièces d'aéronefs ». Celle qui déjà bricole, bidouille, répare, rénove à peu près tout ce qui lui passe entre les mains, et qui voit, de loin, son époux travailler la fibre de carbone dans cet univers industriel, se lance. Formée sur place, à Gardanne dans les Bouches-du-Rhône, elle découvre un univers qui lui plaît « énormément », l'industrie et la production ; en chaussure de sécurité, masque et bleu de travail. De nouvelles perspectives pour elle et de nouveaux matériaux, comme le composite et le carbone, à découvrir et à travailler. Elle commencera donc à l'atelier moulage, « la base du métier pour bien comprendre la réaction des pièces et des matériaux », avant de passer à l'atelier d'ajustage des pièces, où elle prendra la tête d'une équipe de 14 personnes. Le talent, et sa reconnaissance, sont donc venus de bonne heure...
Viendra ensuite le secteur "réparation" où là encore, elle sera chef d'équipe... Après la naissance de son fils, elle décide de lever le pied sur les responsabilités, et prend un poste créé pour elle : « préparatrice en avance de phase pour une équipe située au sein d'Airbus Helicopter ». En d'autres termes quand une pièce a besoin d'être modifiée avant son montage à AH, c'est à Carine que l'on s'adresse. Là encore une belle réussite: d'un poste qui n'existait pas, c'est toute une équipe qui va être montée autour d'elle...

"Pas hyperactive, mais presque...!"
Mais, après 8 ans dans cette entreprise dont elle connaît tous les rouages, Carine, « qui n'est pas une hyperactive, mais presque », n'hésite pas longtemps avant d'accepter une mission d'intérim au sein d'Airbus Helicopter. « Un CDI contre un intérim... pourquoi pas ? » Et, là encore, mais c'est ce qui lui plaît, la jeune femme entre dans un nouveau rôle de l'industrie aéronautique. Au « rapid manufacturing », elle est « l'interface entre la production et le bureau d'études ». Le rouage entre ceux qui d'une part imaginent et dessinent une pièce sur papier et ceux qui face aux machines et à la matière, doivent la fabriquer. De son poste, elle facilite, en quelque sorte, le passage de la théorie à la pratique. Preuve, pour qui en doutait, que l'intelligence de la main, est bel et bien liée à celle du cerveau... Son interim se transformera en CDI, avant qu'elle ne suive son époux détaché à Bordeaux, où elle deviendra en 2016 formatrice au sein d'AEROCAMPUS Aquitaine.

Une certaine force de caractère... et d'adaptation
De ces 12 années au cœur de la production aéronautique, elle retient le mot « passion », mais aussi son appartenance pas toujours facile à « un monde d'hommes ». A ses débuts, elle a même droit à quelques réflexions à base de casseroles et de cuisine. « Ç'était difficile de se faire accepter, de s'imposer. Au début, on vous regarde un peu comme une extra-terrestre. Mais une fois que l'on a fait ses preuves et que l'on montre ce que l'on sait faire, on obtient le respect de ses collègues, et ça se passe bien ». Un élément d'autant plus important pour elle qui, tout en travaillant à la production, assurait le management de ces équipes masculines. Au-delà des compétences et du savoir-faire, il s'agit donc aussi d'avoir une certaine force de caractère, dont Carine ne manque pas. D'ailleurs, quand elle intervient auprès de collégiennes pour promouvoir auprès d'elles, les métiers de l'industrie et de l'aéronautique, c'est aussi un des premiers conseils qu'elle leur donne...
L'autre conseil serait sans doute celui de posséder une bonne capacité d'adaptation. En ce qui la concerne, en tant qu'ancienne chef d'équipe et formatrice aujourd'hui, elle en fait quotidiennement l'usage. « Je travaille avec des apprentis, avec des scolaires, niveau bac, avec des apprentis d'Auteuil, dont les âges et niveaux sont variés, et j'ai aussi formé des stagiaires mécaniciens venus du Qatar ». Autant dire des publics plus que divers les uns les autres. Motivée par son « envie de transmettre » ses connaissances et ses « trucs et astuces », comme elle le faisait déjà auprès de ses équipes dans sa précédente vie professionnelle, le secret de sa pédagogie réside aussi et, peut-être avant tout, dans l'écoute qu'elle accorde à ses apprenants, accompagnée d'un peu de patience. « Il faut savoir rassurer et parfois porter, remotiver certains stagiaires », témoigne-t-elle.

"Les rencontres, les échanges et le relationnel"
Quant au choc des cultures avec les stagiaires Qataris, là encore, la formatrice, s'en est sorti avec brio. « J'ai d'abord pris soin de ne pas trop les brusquer en tant que femme au regard de leurs propres habitudes », mais au final, comme avec ses anciens collègues, c'est la démonstration de son savoir-faire qui a bien été la clef d'une formation réussie et enrichissante tant pour eux que pour elle. Car c'est bien de là aussi qu'elle tire la satisfaction de son nouveau travail : « les rencontres, les échanges et le relationnel ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6722
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !