Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/21 : La Rochelle: la compagnie aérienne britannique Jet2 va ouvrir une nouvelle ligne entre Birmingham et La Rochelle l’été 2022. Les 2 lignes actuelles avec Leeds-Bradford et Manchester seront desservies du 29/05 au 18/09 et du 3/07 au 18/09 - 1 vol/samedi.

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/01/21 | Landes : 1 M€ pour réparer les dégâts des intempéries de 2020

    Lire

    Ce 25 janvier, le Conseil départemental des Landes réuni en séance plénière extraordinaire a voté une enveloppe d'1 M€ suite aux 4 épisodes de pluie et de crues connues en 2020, et particulièrement ravageuses sur le réseau et ouvrages d'art routiers. 500 000 € sont dédiés à la remise en état du réseau départemental et 500 000 € iront en soutien des collectivités locales dans leurs propres chantiers de réhabilitation. L'enveloppe globale pourra être revue à la hausse selon les besoins.

  • 26/01/21 | Tribord arrive à La Rochelle

    Lire

    Tribord, la marque de nautisme de Décathlon, a dernièrement quitté son siège de Hendaye pour s'installer à La Rochelle. L'équipe est en train d'emménager dans les locaux de l'ancienne Société des régates rochelaises, au niveau de la capitainerie du port des Minimes. Le site devrait être opérationnel en avril, pour une ouverture au public cet été. Ce laboratoire de recherche et de développement, le "Sailing Lab", aura vocation à développer de nouveaux produits du nautisme. 5 emplois seront créés.

  • 26/01/21 | Transition énergétique: la Région pactise avec les entreprises

    Lire

    Le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a conclu début janvier un contrat de partenariat "Compétitivité énergétique" avec l'entreprise Placoplatre, à Cherves-Richemont (Charente). Il s’agit du dixième de ce type. La volonté de la Région est de faire baisser de 30% sa consommation électrique sur l’ensemble du territoire néo-aquitain, dont 20% de celle-ci est représenté par le secteur de l’industrie. Avec ce dixième contrat, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine atteint une économie d'énergie totale de plus de 500 GWh, ce qui correspond à la rénovation de 100 000 logements.

  • 26/01/21 | La voiture, moyen de transport préféré des Néo-Aquitains

    Lire

    Une récente étude de l'INSEE Nouvelle-Aquitaine montre que les Neo-Aquitains ont bien du mal à se séparer de leur voiture, même pour effectuer des déplacements courts. Sur 700 000 personnes habitant à moins de 5kms de leur travail, 72% prennent la voiture, contre 60% nationalement. Pour ceux qui habitent à plus de 5kms de leur travail, 16% s’y rendent en transports en commun et 11% en vélo. Les transports en communs sont davantage utilisés dans les zones fortement urbanisées. Là où le recours au vélo est aussi en hausse. Les résultats de l’enquête ici

  • 25/01/21 | Vienne: une visite guidée digitale de l'Abbaye de Saint-Savin !

    Lire

    L'abbaye de Saint-Savin (86) propose une visite virtuelle en partenariat avec la société Conférentia spécialisée dans l’organisation d’événements digitaux. Totalement gratuite, cette visite inédite se déroule ce lundi 25 janvier entre 18h30 et 20h et sera animée par 2 guides-conférenciers de l’abbaye. Le temps de cette visite atypique, le visiteur sera transporté de son salon jusqu’au au cœur du Moyen Âge, entre petite et grande histoire de France, à la découverte de l’abbaye et de lieux traditionnellement interdits d’accès ! Infos et inscription : www.conferentia.fr (onglet conférence gratuite)

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Aéroportrait : Cédric Sauteraud, l'aéronautique comme vocation

26/08/2018 | Dans le monde de l'aéronautique, Cédric Sauteraud a touché à tous les métiers: restauration de vieux avions, fabrication de neuf, maintenance, et désormais la formation à Aérocampus

Aéroportrait : Cédric Sauteraud, l'aéronautique comme vocation

En cette fin août, dans les établissements scolaires, quel que soit le niveau, la rentrée peu à peu se prépare. Et Aérocampus Aquitaine, à Latresne, n'échappe pas à la règle. Au sein de l'équipe pédagogique de l'établissement Cédric Sauteraud s'apprête à reprendre le chemin de ses classes. Une nouvelle année qui sonne pour lui comme une nouvelle occasion de partager avec ses élèves et stagiaires d'Aérocampus sa passion pour le monde aéronautique. Une passion qui ne date pas d'hier. Lui-même ancien élève du centre de formation de Latresne, il a commencé le planeur à 14 ans. Le début d'un investissement personnel, associatif et professionnel fort dans l'univers des avions et de leur mécanique.

Cédric Sauteraud, 33 ans, est formateur en maintenance aéronefs et construction à Aérocampus. Un site qu'il connaît bien, puisque c'est là, sous l'ère de la Direction Générale des Armées, qu'il a passé son Bac pro aéronautique microtechnique en alternance, après l'obtention de son CAP et BEP au lycée Dassault à Mérignac. Une formation de mécanicien avion qui était plus de l'ordre de la vocation que de l'orientation pour le jeune Cédric.
« J'ai la passion de l'aéronautique depuis tout petit, pourtant personne de ma famille n'est issu de ce monde là... » L'explication de cette passion est peut-être à chercher dans les visites régulières à sa grand-mère, habitant à Lille. « Dés petit, j'ai fait de très nombreux allers-retours Bordeaux-Lille en avion... peut-être que ça vient de là. ». Ce qui l'enthousiasme dans cet univers aéronautique, c'est tout : sa culture et son histoire, le pilotage et la mécanique. « Enfant, on veut tous être pilote, mais au final c'est plutôt le métier de mécano qui m'intéressait. C'est vraiment un métier que j'ai choisi, que j'ai toujours voulu faire et que j'ai la chance de faire aujourd'hui. »

Planeur à 14 ans, aptitude à l'enseignement aéronautique à 17
Dès ses 14 ans, Cédric débute le planeur et fait déjà partie de l'association, qu'il a depuis quittée, du Conservatoire de l'Air et de l'Espace à Mérignac. C'est à 14 ans aussi qu'il obtient son Brevet d'Initiation Aéronautique. Curieux d'en apprendre toujours plus sur ce monde qui le fascine, il passe le certificat d'aptitude à l'enseignement aéronautique à 17 ans. « J'étais en CAP-BEP, j'apprenais l'usinage, les gestes techniques, mais c'était un peu déconnecté de l'aéronautique en soi. Il me manquait le savoir, la culture aéronautique. C'est ce que m'a apporté le certificat. » Une fois en Bac pro à Latresne, lui et un ami, tout aussi passionné, décident de fonder leur propre association. Né ainsi « Air Passion Aquitaine », dont il a quitté la présidence ( « il faut que les têtes changent un peu ») mais dont il est toujours un adhérent engagé. Le but de cette asso : « le partage la culture aéronautique, et la restauration d'aéronefs anciens ».
Car si Cédric est un véritable touche-à-tout du monde aéronautique, puisqu'il est aussi titulaire d'une licence de pilotage ULM et avion privé, il a tout de même un petit faible pour les vieilles carlingues de l'air. C'est d'ailleurs dans les Ateliers de restauration des aéronefs anciens du Musée de l'Air au Bourget qu'il a réalisé son apprentissage. « Durant 2 ans, j'étais 3 semaines en formation à Latresne et 3 semaines au Bourget. J'aimais beaucoup ce que je faisais mais la qualité de vie là-bas n'a rien à voir avec ce que l'on connaît à Bordeaux ! » Une fois son bac en poche, il décide donc de tenter sa chance auprès d'Airbus Aviation à Martignas, plutôt que de poursuivre son aventure parisienne. « J'ai réussi les tests d'embauche chez Dassault. J'y suis resté 8 ans, en tant que monteur structure pour l'aménagement intérieur des avions neufs. » Un poste « tout confort », qu'il décide pourtant de quitter le temps d'une année sabbatique, « pour pouvoir valider le module de part 66 », la licence européenne de mécanicien avion.

De Dassault à Aérocampus
Au cours de cette année de « pause », il passera alors ses modules complémentaires au lycée des métiers de l'aéronautique à Peyrehorade, et renforcera son expérience professionnelle sur la maintenance, d'une part en tant que mécanicien d'aviation légère à l'Aéroclub de Bordeaux, et dans le même temps, au sein de l'association Ailes Sud Ouest, en tant que chef d'atelier et formateur. Sa mission au sein de cette association : promouvoir la culture et le patrimoine aéronautique auprès notamment de jeunes mérignacais, avec lesquels, il fabrique un petit avion, un Van's R-V9. « Mais, pour le RV-9, il me manquait un outillage, une rifteuse pneumatique. J'ai contacté Latresne car je savais qu'ici, il y avait forcément ce type d'outillage. » Au bout du fil, alors que l'activité sur le site reprend à peine, il est accueilli par le responsable de la formation continue de l'époque. « Lorsque je suis venu réceptionner l'outillage, il m'a directement proposer d'essayer d'être formateur ici ». Une proposition que le jeune homme accepte. 
« Dans un premier temps, j'ai fait ce test en CDD : je ne travaillais que les vendredis après-midi, pour 5 heures de cours avec les apprentis. Ca m'a bien plu, et ça convenait aussi aux équipes d'Aérocampus. J'ai donc démissionné de Dassault pour un CDI à Aérocampus, juste avant la fin de mon congé sabbatique. La décision n'a pas été si simple mais je ne regrette rien. Je forme des élèves de la seconde au bac pro, et j'assure aussi des formations adultes. J'ai notamment participé à la formation d'adultes sur la rénovation du Grumann Albatross : ça m'a permis d'allier ma passion pour la transmission des savoirs et des savoir-faire et celle pour les vieux avions. »

Intarissable !
Une connaissance du patrimoine aéronautique toujours prête à ressurgir : Cédric est incollable sur les aéronefs, notamment les plus anciens. Au détour d'une anecdote, il prend toujours un moment pour détailler qui était son concepteur, l'année de sa conception, son pays d'origine, certaines de ses particularités techniques ou technologiques etc. Pour tout dire, il est intarissable !
Enfin, parce que la formation et la pédagogie ont aussi un véritable intérêt pour lui, toujours soucieux de « faire passer le bon message et de la bonne manière » à ses élèves, Cédric a passé et réussi un Master 2 sur les métiers de la formation afin de se perfectionner dans sa pratique. Son sujet de mémoire : « le patrimoine aéronautique dans les projets pédagogiques... » Ne dites pas que ça vous étonne !

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6949
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !