Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/11/18 : Edgar Feuchtwanger fut le voisin d'Hitler de 1929 à 1939. Âgé de 94 ans, il vient témoigner le 23 nov à Pessac à l’occasion de la projection du documentaire « Hitler, mon voisin, 1929-1939, souvenir d’un enfant juif ».

21/11/18 : Colloque de l’Observatoire National de la Précarité Energétique le 23 nov. à l'Hôtel du Département à Bordeaux. Ce colloque national présentera les chiffres de la précarité énergétique en France et les dispositifs de prévention et d’accompagnement.

21/11/18 : L'ancien international tricolore de football, Djibril Cissé, sera présent lors de l'inauguration des Foulées littéraires samedi 24 novembre à Lormont.

21/11/18 : Rassemblement à l'initiative de la Coordination Rurale 47, vendredi à 8h30 devant le tribunal d'Agen, en soutien à l'agriculteur victime d'une attaque au couteau en juin 2017 et dont son procès se tient le 23 novembre.

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/11/18 | Zéro déchet, zéro gaspi

    Lire

    Les 23 et 24 novembre, Bordeaux Métropole organise dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets le « Festival ZZ ». Près d’une centaine de rendez-vous sont prévus lors de ces 2 jours comme des ateliers, des jeux, des concerts, des conférences... Près de 80 structures locales et artisans seront présentS pour sensibiliser le grand public et les élèves des écoles. Programmation complète

  • 20/11/18 | La Rochelle : de nouveaux blocages à La Pallice

    Lire

    La police et la gendarmerie sont intervenues ce matin à la demande du préfet pour assurer la fluidité de la circulation aux abords des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, et pour libérer les accès à la rocade à Saintes, de nouveau bloquée. Selon un communiqué de la préfecture, "un automobiliste ayant forcé un barrage de police a été interpellé pour mise en danger de la vie d'autrui et violence sur agent de la force publique".

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Affaire Bettencourt : Patrice de Maistre libéré après avoir payé une caution de deux millions d'euros

19/06/2012 | L'ex-gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt a quitté la prison de Gradignan ce 18 juin

Le TGI de Bordeaux

Les avocats de Patrice de Maistre avaient demandé à quatre reprises sa remise en liberté. Ce qui lui avait toujours été refusé par les juges. Mais, les confrontations ont changé la donne. L'ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt est donc sorti hier (le 18 juin) en fin d'après-midi de la prison de Gradignan. Il est désormais sous contrôle judiciaire. Pour retrouver sa liberté, il aura quand même versé une caution de 2 millions d'euros. Le volet politique de l'affaire ne fait que commencer. L'ex-président de la République, Nicolas Sarkozy, pourrait être mis en cause.

Au total, Patrice de Maistre sera resté 88 jours en prison avant que le juge bordelais, Jean-Michel Gentil, ordonne sa remise en liberté sous contrôle judiciaire. Pour rappel, l'ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt est soupçonné d'avoir organisé un financement illégal de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. A noter, qu'il reste mis en examen pour "abus de faiblesse, abus de biens sociaux et escroquerie aggravée". Cette libération, qui lui avait été refusée trois fois auparavant par les juges, intervient après une série de confrontations avec d'anciens membres du personnel de maison des Bettencourt la semaine dernière. En effet, le 8 juin, l'ex-majordome Pascal Bonnefoy, l'ex-comptable Claire Thibout et l'ex-femme de chambre Dominique Gaspard, ont été mis en présence de l'ancien homme de confiance de l'héritière de L'Oréal dans le bureau du juge. Et, le 14 juin, Patrice de Maistre a été confronté par visioconférence à l'avocat suisse des Bettencourt René Merkt, impliqué dans des retraits d'argent sur les comptes en Suisse de la milliardaire, ainsi qu'avec le directeur de l'organisme de compensation Cofinor, Vahé Gabrache. Au coeur des échanges, le système de compensation pour rapatrier en France 4 millions d'euros en liquide, extraits des comptes suisses des Bettencourt en sept versements entre 2007 et 2009. Patrice de Maistre reconnaît avoir supervisé ces mouvements d'argent, mais assure avoir agi à la demande des Bettencourt. Par ailleurs, il dit leur avoir remis l'argent, sans en connaître l'usage fait ensuite.

Nicolas Sarkozy, bientôt entendu à Bordeaux par les juges ?
Le juge d'instruction bordelais s'interroge. Les deux retraits d'espèces de 400.000 euros auraient pu servir à financer la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Ils coïncident avec une rencontre entre Patrice de Maistre et Eric Woerth. Sans oublier une visite de Nicolas Sarkozy chez les Bettencourt à Neuilly. L'immunité de l'ancien président de la République s'est achevée le 15 juin au soir. Il pourrait donc être rapidement entendu par la justice. Nicolas Sarkozy a déjà pris les devants. L'ancien chef de l'Etat a fait parvenir au juge une copie certifiée conforme de son agenda pour la période concernée. Autant dire que l'affaire Bettencourt n'a pas fini de faire parler d'elle. Cela sera sans aucun doute l'un des feuilletons de l'été.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : annelisepasla

Partager sur Facebook
Vu par vous
708
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !