aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Alain Caillé : Le convivialisme, une piste inexplorée

08/04/2016 | Après des intervenants aussi prestigieux que Alain Régnier ou Edwin Le Héron, pour ne citer que ceux-là, Alain Caillé, sociologue et père du convivialisme était l'invité des Bruits de la Rue

Alain Caillé, sociologue et père du convivialisme était l'invité des Bruits de la Rue jeudi 7 avril

Sociologue et professeur émérite à l'Université de Paris Ouest Nanterre la défense, Alain Caillé était, jeudi soir, l'invité des « Bruits de la Rue », association bordelaise qui œuvre depuis plusieurs années contre la précarité et la vulnérabilité en organisant notamment de nombreuses rencontres autour des ces problématiques. Une conférence suivie d'un échange et qui se sont déroulés au marché des Douves sur le thème : « le convivialisme, nouvel imaginaire politique pour la société civile ? ». L'occasion, en cette période de crise à l'échelle mondiale, de repenser la société civile et politique pour lui donner un nouveau sens.

L’association bordelaise « Les bruits de la rue » a accueilli ce 7avril, Alain Caillé, sociologue et père du convivialisme. « Une invitation qui ne pouvait pas mieux tomber », selon le professeur, eu égard aux différentes crises (Panama Papers, manifestations contre le loi El Khomri...), autant d'exemples révélateurs de la mauvaise santé de notre société. Une société dont les principales difficultés actuelles tiendraient essentiellement au fait que  « les grands récits (libéralisme, socialisme, anarchisme, communisme...) ne sont plus à la mesure de l'époque car ils ont toujours imaginé leur développement dans le cadre d'une seule nation ». Or les problèmes sont aujourd'hui, pour la plupart, transfrontaliers voire mondiaux. Deuxième écueil : leur certitude que les différentes crises et guerres sont dues au fait de ne pouvoir satisfaire tous les besoins matériels. Le manque créant des rivalités et donc des conflits. Une situation devenue inextricable dans un monde matérialiste où le désir de profit règne en maître.

Des solutions alternatives« Dans les années 80-90, on s'est réjoui de la mort des grandes idéologies », précise-t-il, « cette disparition n'est pas une chance mais une catastrophe car nous ne pouvons plus inventer l'avenir ». C'est ainsi que naît, au début des années 80, le convivialisme, une nouvelle approche des rapports humains, et donc de la société, basée sur le principe que l'être humain n'est pas qu'un « homo economicus » dont la satisfaction se résumerait à l'accumulation de toujours plus de biens, mais un être plus complexe, plus motivé par le désir de reconnaissance que par l'envie de posséder toujours davantage.
Une théorie pour le moins révolutionnaire et encadrée par quatre règles fondamentales : l'intérêt pour soi, celui pour autrui, l'obligation de donner, et le principe de liberté et de créativité ; ce qui implique une société où règne le principe de commune humanité (pas de discrimination entre êtres humains), celui de socialité (affirmant la nature profondément sociale de l'homme), la reconnaissance de notre singularité et enfin, le principe de maîtrise de l'opposition. Et ce afin d'aboutir à une société où l'on pourra « s'opposer sans se massacrer, et se donner sans se sacrifier » selon la formule de Marcel Mauss, inspirateur de ce courant de pensée et dont le nom a servi d'acrostiche à la revue Mouvement Anti-Utilitariste en Sciences Sociales fondée par Alain Caillé. Une nouvelle approche de la société à l'échelle mondiale dont on retrouve tous les détails sur le site www.lesconvivialistes.org

Le cas de la FranceL'Hexagone demeure cependant un cas particulier aux yeux d'Alain Caillé ; un pays notamment victime d'un élitisme exacerbé et où il importe avant tout de recréer un lien social. La subordination de toute la vie politique française à l'élection présidentielle étant, par ailleurs, catastrophique, tout se résumant à la fabrication d'écuries pour accéder au pouvoir tous les cinq ans. La création d'une quatrième chambre (après le Sénat, l'Assemblée Nationale et le Conseil Économique et Social) regroupant des citoyens tirés au sort pour discuter de tous les grands sujets fondamentaux, tant à l'échelle locale que nationale, fait partie des idées lancées par le mouvement. Un projet politique convivialiste est actuellement en cours de création et sera publié dans un livre qui sortira en juin prochain aux éditions "Le Bord de l'eau".

A noter deux ouvrages déjà publiés aux éditions Le  Bord de l'eau: « Le convivialisme en dix questions » par A.Caillé et du même auteur : « Pour un manifeste du convivialisme ».

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3881
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !