Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Antonio Rubio, le marathonien de l’info

07/10/2014 | Journaliste d'investigation espagnol, il est le rédacteur en chef de la 6ème Fabrique de l'info. Il nous parle du métier et de son expérience.

Antonio Rubio journaliste et ex directeur d’El Mundo

Antonio Rubio n’est pas que l’ex directeur d’El Mundo, l’un des plus grands quotidiens espagnols, c’est avant tout un journaliste d’investigation avisé et pugnace. La soif de dénoncer la corruption chevillée au cœur, il a eu envie de la transmettre aux futures plumes de la presse d’enquête de demain. Directeur d’un Master d’investigation à l’Université Juan Carlos, il a accepté d’être le rédacteur en chef des étudiants du Master 2 à l’IJBA de Bordeaux dans la cadre de la 6ème Fabrique de l’info sous la direction de l’enseignant chercheur Maria Santos-Saintz. L’occasion pour lui de transmettre son savoir-faire et son goût immodéré pour l’information.

« J’ai commencé par faire du journalisme sportif en 1973 à Barcelone. Je faisais essentiellement des reportages locaux, mais je m’intéressais aussi à la police et au judiciaire », avoue Antonio Rubio. Ex entraîneur de natation et de water-polo alors promu journaliste au sein de Tele-Express, il fait ses premières armes dans le monde de la presse. Ecrire non pas pour soi même mais pour les autres, réveiller les consciences, c’était son rêve depuis toujours : « Depuis tout petit, je voulais faire de l’enquête et de l’investigation. Je voulais dénoncer et révéler les irrégularités et les injustices de mon pays ». Son premier vrai scandale, il le dévoile en pleine page en 1981 : la séquestration d’un des plus célèbres joueurs de l’équipe de foot du F.C Barcelone, Enrique Castro surnommé « Quini ». C’est le point de départ d’une carrière prestigieuse, durant laquelle il n’a plus jamais lâché sa plume et sa soif de justice. Ecoutes téléphoniques, enquêtes multiples sur les rois, juristes ou politiques espagnols, Antonio Rubio a une sacrée liste de scandales mis au jour à son actif. Spécialisé dans la corruption, il a notamment révélé l’affaire du détournement des Fonds réservés, enquêté sur le groupe terroriste ETA et découvert ce qui se cachait derrière l’attentat islamiste du 11 mars 2004 à Madrid. Le secret de ses enquêtes ? Des documents, fournis par des sources anonymes, qui constituaient à chaque fois des preuves dans les procès qu’il a du affronter. Ses articles ont souvent été repris par les médias internationaux, et ont fait la une d’El Mundo, journal qu’il a codirigé pendant près de 20 ans, et qui lui ont valu de nombreuses pressions. « A ce jour, il a du y avoir environ une quarantaine de procès intentés contre moi, car je me suis notamment attaqué au délits financiers et à l’argent du ministère de l’intérieur. J’ai connu des périodes difficiles, on me suivait dans la rue, on m’a même adressé plusieurs menaces de mort si je continuais; ça me poussait à enquêter encore plus, parce que je savais que j’étais prêt du but », avoue-t-il.

De rédacteur à professeurCe « détective public » n’a pas totalement rangé son carnet de notes, mais il est depuis juillet 2012 directeur d’un Master de journalisme en partenariat avec El Mundo, l’un des premiers à associer l’apprentissage universitaire et une rédaction de presse. Pour lui, le journalisme, c’est avant tout un état d’esprit qu’il faut non seulement cultiver, mais aussi transmettre : « Je continues toujours à enquêter, mais à un autre rythme. Aujourd’hui, je considère plus important de véhiculer ce goût pour l’enquête aux étudiants en journalisme. C’est seulement dans 4 à 5 ans que les gens vont mesurer l’importance du travail des journalistes d’aujourd’hui. Il faut les préparer. Aujourd’hui, tout le monde est écouté, contrôlé. La situation est plus difficile qu’il y a 30 ans, il faut donc apprendre aux jeunes générations à la maîtriser ». Au sein de son pôle d’études, des journalistes aujourd’hui reconnus qui sillonnent le monde entier : Argentine, Colombie, Espagne… Pour aider ces jeunes en formation, il a crée un site internet, ou les étudiants espagnols publient leurs enquêtes et leurs conclusions. Récemment, un article brillant et très détaillé sur le taux de suicide en Espagne, ses raisons et ses conséquences. Antonio Rubio donne souvent des conseils aux jeunes qui veulent percer dans le métier : « Pour être bon dans ce type de presse, il faut travailler sans cesse, connaître les spécificités administratives de chaque pays sur lequel on enquête, avoir de nombreux contacts dans les hautes instances, et plutôt une adresse qu’un numéro de téléphone », leur conseille-t-il. L’homme qui a fait tomber le gouvernement socialiste espagnol en 1996 garde pourtant  toujours la tête froide, l’envie d’apprendre et de faire apprendre son métier. Un métier difficile, une route cabossée, mais sur laquelle il faut quand même savoir courir droit devant : « Etre journaliste d’investigation, c’est comme courir un marathon. Si on laisse tomber au premier obstacle, jamais on ne réussira à se faire respecter des lecteurs ».

Infos pratiquesLe travail des étudiants du Master Investigation dirigé par Antonio Rubio est visible sur le site www.masinvestigacion.es (en espagnol). Plusieurs enquêtes du reporter sont archivées sur le site du journal www.elmundo.es. Pour découvrir les enquêtes des étudiants de l’IJBA de Bordeaux, une seule adresse : www.lafabriquedelinfo.fr

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : Romain Béteille

Partager sur Facebook
Vu par vous
1945
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !