Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/05/19 : Le comité de ligne TER du bassin de Limoges aura lieu le mardi 28 mai 2019 à 18h à la Maison de Région, 27 boulevard de la Corderie à Limoges. Au menu: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

24/05/19 : Dans le cadre de son Plan Action Climat, l’Agglo de Pau propose 2 soirées d’échanges pour encourager l’émergence de projets citoyens: le 4 juin à 20h à la salle des fêtes d’Artigueloutan et le 18 juin à 20h à la salle communautaire de Poey-de-Lescar.

24/05/19 : La Région Nouvelle-Aquitaine, la Régie régionale des transports landais et la SPL Trans-Landes s'apprêtent expérimenter un autocar roulant au bioGNV sur la ligne régionale Dax-Mont-de-Marsan, soit une émission de -95% de particules et -80% co2 en bio gaz

24/05/19 : En partenariat avec le Conservatoire de Espaces Naturels, la Médiathèque André Labarrère de PAU accueille du 22 mai au 8 juin l'exposition "des abeilles sauvages dans ma ville"ainsi qu'une conférence le vendredi 24 mai de 18h à 20h.

23/05/19 : Suite aux actions engagées depuis plusieurs mois et aux demandes des enseignants ainsi que des familles des élèves et citoyen·nes, la FSU47 a décidé d'organiser une réunion publique à Agen, salle Picasso (à côté du Stadium) le mardi 28 mai à 20 h 30.

23/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 23 mai à 18h au lycée du IV-Septembre d'Oloron. Les lignes Bordeaux-Tarbes ; Bayonne-Tarbes et Pau-Bedous y seront étudiées à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

23/05/19 : La Rochelle : Les Francofolies (du 11 au 14 juillet) ont dévoilé la programmation de la scène de la grosse horloge : TERRENOIRE, CORINE, HUBERT LENOIR, CLÉA VINCENT, LA CHICA, YSEULT, MARVIN JOUNO, SAODAJ', DAMPA, DI#SE, SPIDER ZED, KOTTARASHKY.

23/05/19 : Dans le cadre des élections Européennes, Christian JACOB, président du groupe Les Républicains, et la collistière de F.Bellamy Cristina STORONI, vont en Charente-Maritime ce jeudi à la rencontre des acteurs des filières agricoles et des militants LR.

22/05/19 : Deux-Sèvres : les campus des métiers de Niort et Parthenay ouvrent leurs portes les mercredi 22 et vendredi 24 mai de 13h30 à 17h30. Une occasion de découvrir les 32 métiers de l’artisanat enseignés et échanger avec l'équipe autour de l'alternance.

22/05/19 : Elections européennes : La ville de Bergerac lance un appel via les réseaux sociaux et son site internet pour trouver des assesseurs pour dimanche prochain, le 26 mai jour des élections européennes. Plus d'infos : www.bergerac.fr

22/05/19 : Deux-Sèvres: suite à un glissement de chaussée survenu ce mardi soir au Rétail sur la RD748, la circulation est coupée entre Champdeniers et Secondigny. Une déviation a été mise en place par la RD6, RD743 via Parthenay et la RD949bis vers Secondigny.

22/05/19 : Mardi 21 mai à Bordeaux, lors du salon des Achats, Teréga a réaffirmé sa stratégie RSE en signant une charte relations fournisseurs responsables. Une démarche en cohérence avec le plan stratégique de l'entreprise IMPACTS 2025.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/05/19 | Coup froid sur le Festival "Biarritz en été"

    Lire

    Le maire, Michel Veunac, a appris avec stupéfaction -et une certaine colère- l’annulation de ce festival par ses organisateurs. Festival d'envergure faisant partie des nouveaux temps forts de l’été. Les organisateurs évoquent des raisons d’ordre financier pour justifier l'annulation soudaine de cette deuxième édition qui leur avait confiée. La Ville de Biarritz a donc décidé de réinscrire deux soirées supplémentaires des Jeudis de l’Océan en juillet et elle organisera un grand concert gratuit le 10 juillet à la Côte des Basques, en collaboration avec l'Atabal.

  • 24/05/19 | Le comblement du passage souterrain de la gare de Marmande sous tension!

    Lire

    Le 23 avril dernier, le passage souterrain permettant la liaison entre les quais de la gare de Marmande a été comblé de béton. Val de Garonne Agglomération et la Ville de Marmande sont vivement opposés à ces travaux effectués par SNCF Réseau sans aucune concertation préalable. Les deux collectivités ont interpellé la direction de SNCF Réseau pour qu’une réunion soit organisée et l’ont informée qu’elles répondraient défavorablement à tout appel de fonds dans l’attente de cette réunion.

  • 24/05/19 | Un patron périgourdin adopte une méthode originale pour recruter

    Lire

    Après l'échec de ses petites annonces à Pôle-Emploi et sur site internet LeBoncoin, Geoffroy Saguet, le patron de l'entreprise Horizons bois à Savignac les églises, en Dordogne, a posé un panneau sur la façade de son entreprise de charpente-menuiserie, pour attirer les candidats. Il recrute des ouvriers qualifiés, charpentiers et menuisiers, un couvreur, un chef d'équipe et un ingénieur, soit 10 postes au total. Il a reçu une trentaine de Curriculum Vitae en dix jours.

  • 24/05/19 | Elections européennes : La Rochelle favorise l'accès aux handicapés

    Lire

    Depuis mars 2019, les personnes majeures sous tutelle sont pour la première fois autorisées à voter. Depuis, la Ville de La Rochelle s’est associée à l’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) pour leur favoriser l'accès à ce premier scrutin du 26 mai. Des membres de l’Association Valentin Haüy et du Relais handicap de l’Université de la Rochelle seront présents avec une grille d’observation pour faire le point sur les aménagements en place et les évolutions possibles.

  • 24/05/19 | L'ADM47 soutient la création du Lac de Caussade

    Lire

    L’Association des Maires de Lot-et-Garonne a organisé le 23 mai au soir un conseil d’administration exceptionnel pour confirmer son soutien à la création du Lac de Caussade et "permettre de trouver rapidement une sortie de crise avec toutes les parties prenantes". Pour rappel, l'ADM47 a adopté une motion de soutien à ce projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Antony Colas, le Cousteau des Mascarets

07/09/2014 | Surfeur de l'Océan, l'Angloy Antony Colas s'est pris de passion pour les mascarets qu'il explore de Saint-Pardon sur la Dordogne à l'Inde en passant par le Brésil

Antony Colas et mascarets

Avec les marées d'équinoxe qui débutent lundi, le mascaret qui remonte le fleuve Dordogne à Saint-Pardon en Gironde va refonctionner au plus fort et sera fêté le week-end prochain. L'Angloy Antony Colas en a découvert à travers le monde. Quand son frère Fabrice lui parle de surf à Biscarrosse il met du temps à déclencher avant de se passionner. Jusqu'à devenir un "spotologue" reconnu avec ses guides "StormRider. Puis Fabrice lui parle du mascaret dans les années 90, cette vague unique qui remonte certains fleuves. Antony la découvre puis est atteint à son tour par le virus. Il vient de sortir de ses explorations un ouvrage, "Mascaret, l'onde lunaire" aux éditions Yep

"Le surf à l'océan, c'est mettons dix vagues de 5 secondes alors qu'une vague à Saint-Pardon c'est de 2 minutes à 20 minutes de surf, explique Antony (à droite en compagnie de son frère Fabrice). Or le but ultime du surfeur est de prendre un maximum de vagues les plus longues possibles.J'ai vécu ma première fois, en pleine nuit avec tout ce que cela suppose de mystères de sensations poursuit le surfeur. Surtout la grosse particularité d'un mascaret est qu'on entend la vague avant qu'elle n'arrive; un peu comme un train qui nous fonce dessus. Il y a toute la force de la marée qui est derrière et qui dans la nappe de marée génère un courant important voire flippant, la première fois. Le challenge c'est prendre l'onde de marée et naviguer avec elle.. L'idée est de partir avec le courant descendant et revenir avec le courant. Or le but ultime du surfeur est de prendre un maximum de vagues les plus longues possibles montant debout sur la planche. La première fois en octobre 1998 c'était pour mes 30 ans, une découverte tardive. Le soleil levant, le "glassy" absolu, l'effet miroir de la surface avec les petites brumes du matin, une multitude d'oiseaux qui fuient aux craquements provoqués par les branches échouant sur les berges. On ne peut dire le bruit que fait une vague, ce qui n'est pas le cas du mascaret. Les expériences se sont multipliées jusqu'à l'achat d'un vieux zodiac afin de pouvoir suivre le mascaret de sa naissance vers Ambes sur la rivière Dordogne jusqu'à sa mort à Branne, près de Saint Emilion."

Après cet investissement début des années 2000, Anthony a voulu aller voir au-delà des frontières. "Internet nous a en fait appris que nous n'étions pas les seuls à surfer les mascarets. Le premier voyage au Brésil organisé sur mon initiative avait pour but de rassembler des communautés britanniques, brésiliennes et girondines sur la fameuse Pororoca brésilienne en 2005, premier Everest du mascaret en forêt. Suivie d'une expédition en Chine en 2007, cette fois en zone urbaine. Pas un arbre, du béton partout mais une expédition qui s'est soldée par un jeu du chat et de la souris avec les autorités locales qui en interdisaient l'accès sur la rivière Quiantang."

"L'appel de l'onde" pour "Thalassa""Thalassa" en a tourné un documentaire, "L'appel de l'onde" de Clément Gargoullaud qui a largement permis aux téléspectateurs d'apprendre qu'il y avait aussi un esprit du surf qui avait ses interdits dans une Chine encore complètement vierge de surf et qui associait mascaret et maléfice."En 2009, je me retrouve en Malaisie à devenir le premier surfeur debout sur le Benak. Et c'est sur la rivière Kampar, non loin du Benak, que je tombe sur des traces du Bono qui sont suivis par des pirogues. On y revient en 2010 avec les locaux de la Dordogne, dont le cameraman Maxence Peyras et on tombe sur un phénomène très marqué, des tFabrice et Antony Colasailles de vagues à plus de deux mètres. En termes de surf on appelle cela un absolu. Et Eduardo Bagé, un Franco Brésilien de Biarritz prend une vague d'une heure." Suite à cela avec sa "bande à Bono, il a organisé un trip avec Rip Curl et Tom Curren, le Biarrot Michel Larronde un autre surfeur de légende retiré à Hawaï. Le résultat, ce sont des clips qui ont fait des millions de vue sur internet...."

Depuis, Anthony Colas a monté une réelle structure d'expédition de rivière avec sa "bande à Bono." En outre, dans la lignée des "StormRiders" qu'il réalisait pour les éditions Low Pressure en Grande Bretagne, il vient d'éditer "Mascaret, l'onde lunaire" (éditions Yep)un ouvrage très documenté sur ce phénomène naturel....
Le Cousteau des mascarets vient de rentrer d'Inde avec la production de Thalassa où il a découvert le Baan, qui se manifeste sur la rivière Hugli au cœur de Calcutta pendant la pleine lune, "Je l'explique dans le livre, c'est un phénomène qui ne se produit que pendant la nouvelle et la pleine lune. Ce phénomène identifié depuis des millénaires reste encore mal connu et le champ d'investigation sur ses aspects géographiques, culturels et même scientifiques reste à creuser. Il est passé au fil des siècles d'un statut de fléau qui provoquait naufrages et noyades à celui d'un terrain de jeu pour les glisseurs de tous poils que sont les surfeurs et les kayaks. Mais aussi un lieu de spectacle pour les gens qui sont sur les berges. Et ce que j'ai vécu a été grandiose."

 En pièce jointe, l'article qui a accompagné l'expédition en Inde et une petite vidéo

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
2670
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !