Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Antony Colas, le Cousteau des Mascarets

07/09/2014 | Surfeur de l'Océan, l'Angloy Antony Colas s'est pris de passion pour les mascarets qu'il explore de Saint-Pardon sur la Dordogne à l'Inde en passant par le Brésil

Antony Colas et mascarets

Avec les marées d'équinoxe qui débutent lundi, le mascaret qui remonte le fleuve Dordogne à Saint-Pardon en Gironde va refonctionner au plus fort et sera fêté le week-end prochain. L'Angloy Antony Colas en a découvert à travers le monde. Quand son frère Fabrice lui parle de surf à Biscarrosse il met du temps à déclencher avant de se passionner. Jusqu'à devenir un "spotologue" reconnu avec ses guides "StormRider. Puis Fabrice lui parle du mascaret dans les années 90, cette vague unique qui remonte certains fleuves. Antony la découvre puis est atteint à son tour par le virus. Il vient de sortir de ses explorations un ouvrage, "Mascaret, l'onde lunaire" aux éditions Yep

"Le surf à l'océan, c'est mettons dix vagues de 5 secondes alors qu'une vague à Saint-Pardon c'est de 2 minutes à 20 minutes de surf, explique Antony (à droite en compagnie de son frère Fabrice). Or le but ultime du surfeur est de prendre un maximum de vagues les plus longues possibles.J'ai vécu ma première fois, en pleine nuit avec tout ce que cela suppose de mystères de sensations poursuit le surfeur. Surtout la grosse particularité d'un mascaret est qu'on entend la vague avant qu'elle n'arrive; un peu comme un train qui nous fonce dessus. Il y a toute la force de la marée qui est derrière et qui dans la nappe de marée génère un courant important voire flippant, la première fois. Le challenge c'est prendre l'onde de marée et naviguer avec elle.. L'idée est de partir avec le courant descendant et revenir avec le courant. Or le but ultime du surfeur est de prendre un maximum de vagues les plus longues possibles montant debout sur la planche. La première fois en octobre 1998 c'était pour mes 30 ans, une découverte tardive. Le soleil levant, le "glassy" absolu, l'effet miroir de la surface avec les petites brumes du matin, une multitude d'oiseaux qui fuient aux craquements provoqués par les branches échouant sur les berges. On ne peut dire le bruit que fait une vague, ce qui n'est pas le cas du mascaret. Les expériences se sont multipliées jusqu'à l'achat d'un vieux zodiac afin de pouvoir suivre le mascaret de sa naissance vers Ambes sur la rivière Dordogne jusqu'à sa mort à Branne, près de Saint Emilion."

Après cet investissement début des années 2000, Anthony a voulu aller voir au-delà des frontières. "Internet nous a en fait appris que nous n'étions pas les seuls à surfer les mascarets. Le premier voyage au Brésil organisé sur mon initiative avait pour but de rassembler des communautés britanniques, brésiliennes et girondines sur la fameuse Pororoca brésilienne en 2005, premier Everest du mascaret en forêt. Suivie d'une expédition en Chine en 2007, cette fois en zone urbaine. Pas un arbre, du béton partout mais une expédition qui s'est soldée par un jeu du chat et de la souris avec les autorités locales qui en interdisaient l'accès sur la rivière Quiantang."

"L'appel de l'onde" pour "Thalassa""Thalassa" en a tourné un documentaire, "L'appel de l'onde" de Clément Gargoullaud qui a largement permis aux téléspectateurs d'apprendre qu'il y avait aussi un esprit du surf qui avait ses interdits dans une Chine encore complètement vierge de surf et qui associait mascaret et maléfice."En 2009, je me retrouve en Malaisie à devenir le premier surfeur debout sur le Benak. Et c'est sur la rivière Kampar, non loin du Benak, que je tombe sur des traces du Bono qui sont suivis par des pirogues. On y revient en 2010 avec les locaux de la Dordogne, dont le cameraman Maxence Peyras et on tombe sur un phénomène très marqué, des tFabrice et Antony Colasailles de vagues à plus de deux mètres. En termes de surf on appelle cela un absolu. Et Eduardo Bagé, un Franco Brésilien de Biarritz prend une vague d'une heure." Suite à cela avec sa "bande à Bono, il a organisé un trip avec Rip Curl et Tom Curren, le Biarrot Michel Larronde un autre surfeur de légende retiré à Hawaï. Le résultat, ce sont des clips qui ont fait des millions de vue sur internet...."

Depuis, Anthony Colas a monté une réelle structure d'expédition de rivière avec sa "bande à Bono." En outre, dans la lignée des "StormRiders" qu'il réalisait pour les éditions Low Pressure en Grande Bretagne, il vient d'éditer "Mascaret, l'onde lunaire" (éditions Yep)un ouvrage très documenté sur ce phénomène naturel....
Le Cousteau des mascarets vient de rentrer d'Inde avec la production de Thalassa où il a découvert le Baan, qui se manifeste sur la rivière Hugli au cœur de Calcutta pendant la pleine lune, "Je l'explique dans le livre, c'est un phénomène qui ne se produit que pendant la nouvelle et la pleine lune. Ce phénomène identifié depuis des millénaires reste encore mal connu et le champ d'investigation sur ses aspects géographiques, culturels et même scientifiques reste à creuser. Il est passé au fil des siècles d'un statut de fléau qui provoquait naufrages et noyades à celui d'un terrain de jeu pour les glisseurs de tous poils que sont les surfeurs et les kayaks. Mais aussi un lieu de spectacle pour les gens qui sont sur les berges. Et ce que j'ai vécu a été grandiose."

 En pièce jointe, l'article qui a accompagné l'expédition en Inde et une petite vidéo

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
2234
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !