18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Antony Colas, le Cousteau des Mascarets

07/09/2014 | Surfeur de l'Océan, l'Angloy Antony Colas s'est pris de passion pour les mascarets qu'il explore de Saint-Pardon sur la Dordogne à l'Inde en passant par le Brésil

Antony Colas et mascarets

Avec les marées d'équinoxe qui débutent lundi, le mascaret qui remonte le fleuve Dordogne à Saint-Pardon en Gironde va refonctionner au plus fort et sera fêté le week-end prochain. L'Angloy Antony Colas en a découvert à travers le monde. Quand son frère Fabrice lui parle de surf à Biscarrosse il met du temps à déclencher avant de se passionner. Jusqu'à devenir un "spotologue" reconnu avec ses guides "StormRider. Puis Fabrice lui parle du mascaret dans les années 90, cette vague unique qui remonte certains fleuves. Antony la découvre puis est atteint à son tour par le virus. Il vient de sortir de ses explorations un ouvrage, "Mascaret, l'onde lunaire" aux éditions Yep

"Le surf à l'océan, c'est mettons dix vagues de 5 secondes alors qu'une vague à Saint-Pardon c'est de 2 minutes à 20 minutes de surf, explique Antony (à droite en compagnie de son frère Fabrice). Or le but ultime du surfeur est de prendre un maximum de vagues les plus longues possibles.J'ai vécu ma première fois, en pleine nuit avec tout ce que cela suppose de mystères de sensations poursuit le surfeur. Surtout la grosse particularité d'un mascaret est qu'on entend la vague avant qu'elle n'arrive; un peu comme un train qui nous fonce dessus. Il y a toute la force de la marée qui est derrière et qui dans la nappe de marée génère un courant important voire flippant, la première fois. Le challenge c'est prendre l'onde de marée et naviguer avec elle.. L'idée est de partir avec le courant descendant et revenir avec le courant. Or le but ultime du surfeur est de prendre un maximum de vagues les plus longues possibles montant debout sur la planche. La première fois en octobre 1998 c'était pour mes 30 ans, une découverte tardive. Le soleil levant, le "glassy" absolu, l'effet miroir de la surface avec les petites brumes du matin, une multitude d'oiseaux qui fuient aux craquements provoqués par les branches échouant sur les berges. On ne peut dire le bruit que fait une vague, ce qui n'est pas le cas du mascaret. Les expériences se sont multipliées jusqu'à l'achat d'un vieux zodiac afin de pouvoir suivre le mascaret de sa naissance vers Ambes sur la rivière Dordogne jusqu'à sa mort à Branne, près de Saint Emilion."

Après cet investissement début des années 2000, Anthony a voulu aller voir au-delà des frontières. "Internet nous a en fait appris que nous n'étions pas les seuls à surfer les mascarets. Le premier voyage au Brésil organisé sur mon initiative avait pour but de rassembler des communautés britanniques, brésiliennes et girondines sur la fameuse Pororoca brésilienne en 2005, premier Everest du mascaret en forêt. Suivie d'une expédition en Chine en 2007, cette fois en zone urbaine. Pas un arbre, du béton partout mais une expédition qui s'est soldée par un jeu du chat et de la souris avec les autorités locales qui en interdisaient l'accès sur la rivière Quiantang."

"L'appel de l'onde" pour "Thalassa""Thalassa" en a tourné un documentaire, "L'appel de l'onde" de Clément Gargoullaud qui a largement permis aux téléspectateurs d'apprendre qu'il y avait aussi un esprit du surf qui avait ses interdits dans une Chine encore complètement vierge de surf et qui associait mascaret et maléfice."En 2009, je me retrouve en Malaisie à devenir le premier surfeur debout sur le Benak. Et c'est sur la rivière Kampar, non loin du Benak, que je tombe sur des traces du Bono qui sont suivis par des pirogues. On y revient en 2010 avec les locaux de la Dordogne, dont le cameraman Maxence Peyras et on tombe sur un phénomène très marqué, des tFabrice et Antony Colasailles de vagues à plus de deux mètres. En termes de surf on appelle cela un absolu. Et Eduardo Bagé, un Franco Brésilien de Biarritz prend une vague d'une heure." Suite à cela avec sa "bande à Bono, il a organisé un trip avec Rip Curl et Tom Curren, le Biarrot Michel Larronde un autre surfeur de légende retiré à Hawaï. Le résultat, ce sont des clips qui ont fait des millions de vue sur internet...."

Depuis, Anthony Colas a monté une réelle structure d'expédition de rivière avec sa "bande à Bono." En outre, dans la lignée des "StormRiders" qu'il réalisait pour les éditions Low Pressure en Grande Bretagne, il vient d'éditer "Mascaret, l'onde lunaire" (éditions Yep)un ouvrage très documenté sur ce phénomène naturel....
Le Cousteau des mascarets vient de rentrer d'Inde avec la production de Thalassa où il a découvert le Baan, qui se manifeste sur la rivière Hugli au cœur de Calcutta pendant la pleine lune, "Je l'explique dans le livre, c'est un phénomène qui ne se produit que pendant la nouvelle et la pleine lune. Ce phénomène identifié depuis des millénaires reste encore mal connu et le champ d'investigation sur ses aspects géographiques, culturels et même scientifiques reste à creuser. Il est passé au fil des siècles d'un statut de fléau qui provoquait naufrages et noyades à celui d'un terrain de jeu pour les glisseurs de tous poils que sont les surfeurs et les kayaks. Mais aussi un lieu de spectacle pour les gens qui sont sur les berges. Et ce que j'ai vécu a été grandiose."

 En pièce jointe, l'article qui a accompagné l'expédition en Inde et une petite vidéo

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1671
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !