20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/22 | Carrefour emploi à Niort

    Lire

    Le jeudi 2 juin, Niort accueille la 6ème édition du Carrefour Emploi Niort-Atlantique. Plus de 1 500 postes et formations seront à pourvoir, avec un accent mis cette année sur les dispositions prises par l'agglomération de Niort pour accueillir des candidats et leur famille dans le cadre de transitions professionnelles. Pour ceux qui ne pourraient se rendre sur le salon, dont l'entrée est libre, les offres sont également disponibles sur la plateforme oui-emploi.fr

  • 25/05/22 | Visites guidées de l’exposition « Oradour-sur-Glane, par Gabriel Godard »

    Lire

    Le Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane propose, du 26 au 29 mai de 15h à 16h, des visites commentées par une guide conférencière de l’exposition temporaire « Oradour-sur-Glane, par Gabriel Godard : un drame, un peintre, une œuvre ». Ces visites auront également lieu chaque samedi et dimanche de juin. Inscriptions : 05.55.430.430 (20 pers. maximum)

  • 25/05/22 | Une maison des entreprises à Royan Atlantique

    Lire

    « Up ! Le Carré des Entrepreneurs » est une maison des entreprises dédiée au développement économique, portée par la Communauté d'agglomération Royan Atlantique (CARA). Elle proposera aux entreprises des solutions d'hébergement de type pépinière et hôtel d'entreprises mais aussi 15 bureaux, 3 salles de réunion notamment. La gestion de la maison des entreprises dont le pilotage et l'animation de la pépinière et de l'hôtel d'entreprise sera assuré par le Pôle Développement et Attractivité Territoriale de la CARA.

  • 24/05/22 | Dordogne : Le schéma départemental en faveur des personnes âgées se prépare

    Lire

    La Dordogne est le 4ème département le plus âgé de France, avec plus d'un tiers de sa population de plus de 60 ans, contre un quart à l'échelle nationale. Cette tranche d'âge devrait représenter 40% de la population périgordine d'ici 10 ans. Fort de ce constat, les travaux du Schéma départemental des personnes âgées 2022-2026 ont été lancés mercredi 18 mai à Périgueux. Objectif: définir les grandes orientations de la politique départementale de l'autonomie pour les 5 ans à venir, sur la base des propositions des professionnels du secteur. Plus d'une centaine étaient présents mercredi.

  • 24/05/22 | Deux-Sèvres : Une maison de santé pluridisciplinaire

    Lire

    La commune de Saint-Aubin-le-Cloud dans les Deux-Sèvres va construire une maison de santé pluridisciplinaire dans son centre-bourg. Le bâtiment disposera d'un cabinet médical pour 2 médecins généralistes, de cabinets pour des infirmiers libéraux, la kinésithérapie et les permanences de professionnels extérieurs. La structure sera également doté d’une salle de réunion pluridisciplinaire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Après 26 ans d’absence, le Tour de France a fait étape à Poitiers

10/09/2020 | Poitiers n'avait pas accueilli le Tour de France depuis 1994. Un retour qui a attiré du monde sur le bord de la route en ce 9 septembre.

1

La dernière fois que le Tour de France avait fait étape à Poitiers, c’était en 1994. En 2000, le Futuroscope avait accueilli le grand départ du Tour. La cité médiévale n’est pas vraiment une étape habituelle. Seulement trois arrivées et six départs s’y sont tenus. C’est quasiment historique que Poitiers accueille l’arrivée de la 11e étape de cette édition 2020. Et il a fallu marquer le coup. Pour cela les agents de la ville ont été mobilisés pour l’organisation et la sécurisation du parcours d’un peu plus de huit kilomètres mais aussi pour quelques décorations qui sont venues embellir la ville. Ce 10 septembre, les coureurs du Tour prendront le départ à une vingtaine de kilomètres à l’est, depuis la ville de Chauvigny. Là aussi, la ville se prépare à cette grande fête.

Poitiers enfile le maillot jaune pour accueillir le Tour de France. Le service espace vert de la ville de Poitiers était sur le pied de guerre en cette veille d’arrivée de la 11e étape. Des vélos aux couleurs des différents maillots récompensant les meilleurs coureurs ont été hissés au sommet de la tour de Paris. Mais ce mardi, c’est une quinzaine d’agents qui était mobilisée pour déployer en dix minutes à peine un énorme maillot jaune (40 mètres de long, 33 de large). « Il ne fallait pas être moins. On a eu de la chance qu’il n’y ait pas trop de vent. Il fallait qu’on fasse quelque chose pour le passage du Tour à Poitiers. Ce n’est pas fréquent », explique Fabien Michardière, responsable des « espaces verts », qui a tenu à faire participer la plupart des agents de son service. Pour le contempler, il faut prendre un peu de hauteur (voir la photo ci-dessous). En son centre se dévoile un emblème de la ville, la célèbre Notre-Dame-la-Grande. « J’espère que les caméras de l’hélicoptère le mettront en avant », poursuit-il alors qu’il distribue les agrafes permettant de fixer le maillot au sol. À quelques mètres de là, sous la Pénétrante, un graphe représentant un local (ou presque puisqu’il est né à Châtellerault), l’ancien coureur professionnel, Sylvain Chavanel. L’oeuvre de deux artistes locaux Jean Jam (association Pictav’Art) et Rebeb. 

40 mètres de long et 33 de large. Ce sont les dimensio de ce maillot jaune géant disposé par le service espaces verts de Poitiers au Pré-de-l'Abbesse

40 mètres de long et 33 de large. Ce sont les dimension de ce maillot jaune géant disposé par le service espaces verts de Poitiers au Pré-de-l'Abbesse

 250 à 300 agents de la ville mobilisés

Le jour J arrive. Dans la matinée du 9 septembre, la signalisation débute. Déjà la veille au soir, certaines routes, notamment l’avenue John Kennedy, où se situe la ligne d’arrivée, avaient été interdites à la circulation. C’est ici que sont postés Gérard Léaud et Carole Dulin. Tous deux agents à la ville de Poitiers. Ils ont répondu à un appel de volontaires pour sécuriser le parcours du Tour. Ils se sont levés tôt pour prendre leur garde à 4 heures du matin. Derrière eux s’organise le montage de la ligne. Une véritable usine. Où les bips incessants du chariot élévateur qui positionne les barrières rythment leur matinée. À portée de mains, ils conservent leur carnet de bord et leur fiche de mission. « Nous devons nous occuper des barrières, guider les riverains ou les personnes qui le demandent et laisser passer les véhicules officiels », explique Carole. Elle a tout de suite accepté de se porter volontaire pour aider à l’organisation de cet événement. Comme eux, 250 à 300 agents de la ville de Poitiers sont mobilisés tout au long des un peu plus de huit kilomètres de parcours. « Le compte est bon, sourit Adèle Boudeau, chargée de mission Tour de France à Poitiers. Ils doivent sécuriser le parcours du tour, la fermeture des intersections. Il y en a plus d’une centaine au total ». Ce ne sont que des agents de la ville. « On considérait que c’était comme une journée de travail pour eux et ça leur permet de participer à un événement au coeur de la ville. Ils vont jouer un rôle important », poursuit-elle tout en distribuant les box repas. Elle-même prendra le relais de certains arrivés à 4 heures.
Après le passage du Tour, les rues rouvriront au fur et mesure. Sauf la ligne d’arrivée qui sera coupée jusqu’à 22 heures. Quant à Gérard et Carole, même s’ils se sont levés aux aurores, ils se motivent à rester jusqu’au passage de la caravane puis des coureurs. « Vous voyez, ça se passe bien. Seules quelques personnes ont râlé parce qu’elles ne pouvaient pas passer pour aller travailler, mais la plupart du temps les gens nous demandent des renseignements en toute politesse. Puis nous rencontrons des passionnés, nous discutons et nous voyons l’envers du décor », explique Gérard. D’ailleurs, durant leur discussion, ils sont souvent coupés pour ouvrir les barrières ou guider et aiguiller les Poitevins. En souvenir, les agents de la ville de Poitiers repartiront avec un T-shirt et une casquette avec le logo du Tour et de Poitiers. 

Carole Dulin et Gérard Léaud, agents de la ville de Poitiers, ont sécurisé le parcours du Tour de France.

Carole Dulin et Gérard Léaud, agents de la ville de Poitiers, ont sécurisé le parcours du Tour de France

« Pour une fois qu’il ne passe pas loin… »

Tout autre endroit, un peu plus en amont, à plus de dix kilomètres de la ligne d’arrivée : Vouneuil-sous-Biard et Biard. Sur le bord de la route, les spectateurs s’amassent. Certains sont venus en camping-car, la tonnelle est dépliée et la télévision prête à l’emploi pour suivre l’étape de bout en bout depuis Châtelaillon-Plage. Jocelyne, Jean-Claude et leur fils, Sébastien, sont venus de Fontaine-le-Comte, commune voisine, dès 9h30 ce matin. « Bien sûr quand la caravane passera, on sortira », rigole Jocelyne. Jean-Claude est passionné de vélo. Il était déjà sur le bord de route quand, en 1971, le Français, Jean-Pierre Danguillaume s’était imposé à Poitiers. Un sacré souvenir. Mais aussi plus récemment en 2000, quand le Tour s’était élancé du Futuroscope ou encore quand il était de passage à Montmorillon en 2016 lors de la 4e étape reliant Saumur à Limoges. « Pour une fois qu’il ne passe pas loin, il fallait venir le voir ». Cependant, Jean-Claude ne se risque pas à un pronostic. « L’étape est plate. Ce sera sans doute une arrivée groupée au sprint ».
Effectivement 1 200 mètres de dénivelé, c’est peu sur 167,5 kilomètres. Quant à Sébastien, il s’inquiète sur le passage de la caravane. Il compte bien récupérer et ramener chez lui quelques souvenirs du Tour. À côté d’eux,  Raymonde et Gérald sont arrivés, peu après, à dix heures moins le quart, pour être précis. Ils n’habitent pas loin. À Smarves au sud-est de Poitiers. « Nous l’avons vu passer plusieurs fois, mais ça faisait un moment qu’il n’était pas venu dans le coin », commente Gérard. Un cycliste passe. « Ah c’est déjà l’échappée, plaisante Raymonde. Nous en voyons passer beaucoup depuis ce matin. Des gens qui reconnaissent l’étape peut-être ». Ils ont prévu le pique-nique, le café, les gâteaux et le parasol et ont trouvé un coin d’ombre car le soleil commence déjà à taper. Il ne leur reste plus qu’à patienter que les coureurs passent.

Les coureurs se sont élancés de Châtelaillon-Plage à 13h25 avant de franchir la  ligne de départ réelle à 13h45. Aux environs de Poitiers, les spectateurs attendent tout en cherchant un peu d’ombre. De plus en plus de personnes essayent de se frayer un chemin pour tenter d’apercevoir les coureurs. À 16 heures, les premières voitures de l’organisation passent. Certaines s’arrêtent pour distribuer des masques. Ils sont obligatoires sur la route du Tour. Puis, la caravane publicitaire se fait entendre au loin. Dans les chars, les jeunes animateurs envoient quelques goodies au public. Les enfants se penchent pour les ramasser. Ils ne repartiront pas les mains vides. Mais certains sont déçus, ils n’ont rien. « Je n’ai pas eu le bob Cochonou », soupire Elio. Puis encore une fois, l’attente. Les gens suivent l’avancée des coureurs sur leur téléphone portable. Un hélicoptère passe au-dessus pour prendre quelques vues de la cité médiévale. 17h30, postée à moins de 10 kilomètres de la ligne d’arrivée. Ça y est le peloton passe en ligne et à vive allure. À peine le temps de distinguer deux ou trois d’entre eux. Finalement, les pronostics étaient bons. Vers 17h45, les cyclistes arrivent  sur l’avenue John Kennedy. Ça s’est donc joué au sprint et c’est l’Australien, Caleb Ewan, qui l’emporte en costaud d’une courte roue. 

Ce 10 septembre, ce sera la 12e étape du Tour de France entre Chauvigny et Sarran avec un passage à Saint-Léonard-de-Noblat, et un hommage à « Poupou » disparu le 13 novembre dernier. Il s’agit de la plus longue étape du Tour 2020 avec 218 kilomètres. La cité médiévale de Chauvigny s’est préparée. Les commerçants ont joué le jeu. Ils ont décoré leur vitrine. Lorsqu’on vient de Poitiers, un vélo géant, avec marqué sur sa roue avant « Vive le Tour », accueille les visiteurs. Les agriculteurs locaux ont également prévu de mettre en avant le terroir local avec une animation visible du ciel. Les communes de Grand Poitiers et de la Vienne traversées par le Tour ont joué le jeu et ont su mettre en avant cet événement. Ce mercredi, il y avait du monde sur le bord de la route pour applaudir et encourager les coureurs. Et ce sera sans doute la même chose ce jeudi. Preuve que le Tour de France est une véritable fête populaire.

Quelques images de la 11e étape du Tour

Sous la Pénétrante de Poitiers, un graph' représentant l'ancien pro Sylvain Chavanel réalisés par Jean Jam et Rebeb.

Sous la Pénétrante de Poitiers, un graph' représentant l'ancien pro Sylvain Chavanel réalisé par Jean Jam et Rebeb.

 

L'hôtel de ville de Poitiers affiche en grand le passage du Tour de France

 L'hôtel de ville de Poitiers affiche en grand le passage du Tour de France

 Une véritable usine. Le montage de la ligne d'arrivée s'est en à peine plus de trois heures dans la matinée du 9 septembre à Poitiers

Une véritable usine. Le montage de la ligne d'arrivée s'est en à peine plus de trois heures dans la matinée du 9 septembre à Poitiers

 

Passage de la caravane. Petits et grands espèrent ramener quelques souvenirs de cette 11e étape du Tour de France

 Passage de la caravane. Petits et grands espèrent ramener quelques souvenirs de cette 11e étape du Tour de France

 

Route de la Casette. Une route pas très large reliant Biard à Poitiers. Il reste moins de 10 kilomètres aux coureurs avant l'arrivée. Ça sent le sprint...

Route de la Casette. Une route pas très large reliant Biard à Poitiers. Il reste moins de 10 kilomètres aux coureurs avant l'arrivée. Ça sent le sprint...

 

Une fois que les coureurs cyclistes sont passés, on suit la fin de la course sur le téléphone portable. Qui va l'emporter ?

Une fois que les coureurs cyclistes sont passés, on suit la fin de la course sur le téléphone portable. Qui va l'emporter ?

 

Pont Neuf, à Poitiers, une cote qui coupe les jambes. Ici, le dossard 55, le Béarnais, Matthieu Ladagnous, coureur le plus combattif de la 11e étape. Seul échappé, il s'est fait rattraper à moins de 50 km de l'arrivée

Pont Neuf, à Poitiers, une cote qui coupe les jambes. Ici, le dossard 55, le Béarnais, Matthieu Ladagnous, coureur le plus combattif de la 11e étape. Seul échappé, il s'est fait rattraper à moins de 50 km de l'arrivée

 

Lorsqu'on arrive de Poitiers, un vélo géant nous accueille à l'entrée de Chauvigny

Lorsqu'on arrive de Poitiers, un vélo géant nous accueille à l'entrée de Chauvigny

 

A l'entrée du centre-ville de Chauvigny, un totem indiquant les directions des autres villes arrivée ou départ du Tour de France 2020

A l'entrée du centre-ville de Chauvigny, un totem indiquant les directions des autres villes arrivée ou départ du Tour de France 2020

 

Les commerçants de Chauvigny ont joué le jeu et affichent sur leur vitirine leur engouement pour le Tour de France

Les commerçants de Chauvigny ont joué le jeu et affichent sur leur vitirine leur engouement pour le Tour de France

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9077
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Alain Rousset a salué les éleveurs lors de sa venue sur le Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine 2022 Société | 25/05/2022

Alimentation locale et de qualité : un pacte régional pour reprendre la main

Lancement du prix Joël Aubert avec Bernard Jouannaud, Dominique Graciet et Bruno Millet. Société | 22/05/2022

Le prix Joël Aubert a été lancé au Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine

Les urgences d'Oloron-Sainte-Marie dans les Pyrénées-Atlantiques Société | 20/05/2022

Urgence sur les urgences : le cas grave mais pas si unique d'Oloron-Sainte-Marie

Le collège Paul-Langevin à Saint-Junien s’est vu décerner le label « Etablissement bio engagé » par Interbio Nouvelle-Aquitaine Société | 19/05/2022

A Saint-Junien, le collège Paul Langevin est le premier établissement scolaire bio engagé de Haute-Vienne

Les futurs ingénieurs agros confrontés à l'agro-écologie et aux enjeux sociétaux Société | 19/05/2022

Les futurs ingénieurs agros confrontés à l'agro-écologie et aux enjeux sociétaux

Delphine Rouba, écrivain public - Dans le secret des mots Société | 17/05/2022

Ecrivain public, Delphine met sa plume au service des autres

Du 14 au 29 mai 2022, opération Chaussez vos bottes Société | 13/05/2022

« Chaussez vos bottes », des idées de sorties pour découvrir et fêter l'agriculture !

Messieurs Layan, Picard et Bedecarrax lors de la présentation du Groupe Soïkos à la presse. Société | 11/05/2022

Logement : Soïkos, la nouvelle maison commune du Toit Girondin et de Mésolia

L’association « Mes mains en or », et des jeunes de l'association Trisomie 21 ont été récompensée le 7 avril par le Trophée de l’engagement solidaire Société | 09/05/2022

Le Trophée de l’engagement solidaire décerné à un livre rédigé par des déficients intellectuels

domofrance medef Société | 09/05/2022

Logement : Domofrance et le MEDEF unis pour répondre à la demande dans un contexte tendu

Le centre de soins et de formations de Peyrat-le-Château sera sans équivalent en Haute-Vienne Société | 05/05/2022

Un appel aux dons pour construire un centre de soins sans équivalent à Peyrat-le-Château

Stéphanie Ioan, directrice de Bordeaux Mécènes Solidaires. Société | 04/05/2022

Bordeaux Mécènes Solidaires, « le Meetic entreprises-associations »

Nathan et Etienne s’élanceront de Biarritz le 5 mai pour tenter de rallier Marrakech pour la 25ème édition  du 4 L Trophy au volant d’une Clan GTL. Société | 04/05/2022

Le 4L Trophy de l'espoir pour Nathan greffé d'un rein

alex Société | 26/04/2022

Cancer et retour à l'emploi : l'Institut Bergonié teste la plateforme « Alex pour 1000 patients »

Jérémie Combelles, ses deux collègues Pompiers Solidaires et un intervenant polonais sur place. Société | 21/04/2022

Solidarité Ukraine : Jérémie Combelles, Pompier Solidaire raconte son intervention en Pologne