Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/19 : Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées Atlantiques et Colette Capdevielle, avocate, ancienne députée du Pays basque font partie des personnes auxquelles la Légion d'honneur a été attribuée ce 14 juillet.

13/07/19 : Charente-Maritime : le préfet a pris un arrêté interdisant les feux d'artifices et autres pétards sur la voie publique; dans les lieux de grands rassemblements ; les immeubles, et ce quelqu'en soit la catégorie, du 13 juillet 18h au 15 juillet 8h.

13/07/19 : Haute-Vienne : les travaux de modernisation de la ligne SCNF POLT vont démarrer le 22 juillet entre Limoges et Fromental. Un projet à 51 millions d'euros.

13/07/19 : Vienne : c'est la fin des travaux sur la ligne Paris-Bordeaux, entre Saint-Benoît et Vivonne, annonce la SNCF dans un communiqué du 12 juillet. 13 km de voies ont été restaurées pour 20 millions d'euros financés par SNCF Réseau.

12/07/19 : Le festival La Rochelle Cinema qui s'est tenu du 2 juin au 7 juillet a connu un vif succès, avec 86 492 entrées, soit la 2e meilleure année en termes de fréquentation dans l’histoire du festival. Rendez-vous l'année prochaine du 26 juin au 5 juillet.

12/07/19 : Du 14 au 26 juillet, la gare de Vayres sera fermée en raison de travaux, les arrêts de trains seront également supprimés. Les travaux de sécurisation de l'accès aux quais, ainsi que d'élargissement de la voie, seront effectuées de nuit.

12/07/19 : Le 15/07, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, tiendra une permanence à la Mairie de Mazères-Lezon à partir de 14h15. Elle y recevra, sans rdv et par ordre d’arrivée, tous les citoyens qui le souhaitent (particulier, élus, pros)

12/07/19 : JO 2024. Le président de Bordeaux-Métropole, Patrick Bobet, vient d'annoncer la candidature commune Lacanau-Bordeaux Métropole pour l’organisation des épreuves de surf aux JO de Paris 2024.

11/07/19 : C'est en Nouvelle-Aquitaine, au Parc des expositions de Bordeaux, qu'aura lieu le 15è Congrès de Régions intitulé "Ma Région agit pour moi". Rdv les 30 septembre et 1er octobre 2019.+ d'info

11/07/19 : Le réalisateur, scénariste et écrivain Alejandro Jodorowsky sera l'invité d'honneur du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux 2019 qui organise sa 8ème édition du 15 au 21 octobre 2019

10/07/19 : Dès le 11 juillet, la Médialudothèque de Niort rouvrira ses portes au public les mardis, jeudis et vendredis après-midi ainsi que les mercredis et samedis de 09h30 à 12h ainsi que de 14h à 18h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/07/19 | Bernard Farges reprend la tête du CIVB

    Lire

    Lundi 15 juillet lors de l'assemblée générale du CIVB, le viticulteur de l'Entre-deux-Mers, Bernard Farges a repris la présidence de la structure, après avoir cédé sa place durant 3 ans au négociant Allan Sichel, conformément aux statuts de l'interprofession qui prévoit une présidence alternante. Une 3ème casquette pour celui qui est également, président de la Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie à Appellations d’Origine Contrôlée et de la Fédération Européenne des vins sous appellation d’origine). Durant son mandat il aura à mettre en œuvre le plan stratégie de la filièren Bordeaux Ambition 2025.

  • 15/07/19 | 12° édition des Quais du sport du 13 juillet au 11 août

    Lire

    Pour cette douzième édition, la ville de Bordeaux et l'association Bordeaux Sport invitent petits et grands à participer aux nombreux tournois, et activités sportives, organisées au Parc des sports Saint Michel. Tous les jours, plus de 50 activités gratuites attendent le public, de 10h à 12h et de 15h à 20h. En complément des activités sportives, sont aussi prévus des ateliers de sensibilisation aux questions de santé, nutrition, ou encore d'environnement.

  • 15/07/19 | Charente-Maritime : le ministre du logement signe une convention de revitalisation des bourgs

    Lire

    Le ministre du logement Julien Denormandie s'est rendu en Charente-Maritime ce 12/07: sur Oléron en premier où il a signé une convention de partenariat pour développer le logement saisonnier. Il s'est ensuite rendu à Rochefort et à Saintes où il a signé une convention d'opération de revitalisation du territoire. Cette convention née de la loi Elan est un nouvel outil à disposition des collectivités locales pour porter des projets permettant de lutter contre la dévitalisation des centres-villes.

  • 15/07/19 | L'ancestrale confiserie Pariès continue sa croissance prémium

    Lire

    Institution au pays basque, la maison Pariès fondée en 1895, a fait sa réputation sur son savoir-faire maison et l'excellence de ses produits (gâteaux basques, chocolats, confiseries, etc). Distinguée des labels Entreprise Familiale Centenaire et Entreprise du Patrimoine Vivant, elle est aussi membre du Collège Culinaire. Pour autant, retenue dans le programme régional Croissance Prémium, elle amorce une nouvelle phase de développement. Afin de poursuivre sa croissance et améliorer sa compétitivité, un plan de développement des compétences est lancé auprès de 42 salariés, et soutenu par la Région à hauteur de 50 000€.

  • 15/07/19 | Premières conséquences de la sécheresse estivale en Charente-Maritime

    Lire

    En raison du manque d'eau en amont des ouvrages d'évacuation à la mer, les prélèvements en milieu naturel pour le remplissage des mares de tonne de chasse ont été interdites par arrêté préfectoral à compter du 12 juillet sur les bassins suivant : Curé-Sèvre Niortaise; Marais de Rochefort Sud et Nord; Marais Bord de Gironde Nord; Seudre; Mignon; Fleuve Charente ; Lary et Palais. Les conditions seront revues dix jours avant l'ouverture de la chasse aux gibiers d'eau, indique la préfecture.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Après les travaux, améliorer l'attractivité de la ligne Libourne Sarlat

08/04/2019 | Le conseiller régional Christophe Cathus a animé vendredi à Bergerac la première réunion sur l'avenir de la ligne Libourne Sarlat, à l'issue des travaux de régénération.

Tout l'enjeu du contrat de mobilité vallée de la Dordogne est de rendre la ligne en Libourne et Bergerac attractive

Actuellement, il n'y a plus de train entre Bergerac et Libourne, ni entre Bergerac et Sarlat. En cause : la rénovation complète de la ligne qui avance selon le calendrier prévu. Le conseil régional Nouvelle-Aquitaine prépare déjà l'après travaux. Christophe Cathus, conseiller régional, délégué aux transports scolaires et élu du Bergeracois avait convié tous les partenaires du dossier, pour une première réunion en vue de la création d'un contrat de mobilité "vallée de la Dordogne." Cette démarche concertée a pour but de réfléchir à l'avenir de la ligne, en matière d'horaires, d'intermodalités.

Alors que le chantier de la ligne ferrovaire entre Bergerac et Libourne avance à bon rythme, la Région prépare déjà l'après-travaux. Une première réunion en vue de la création d'un contrat de mobilité pour la vallée de la Dordogne, s'est tenue vendredi à Bergerac. Animée par Christophe Cathus, conseiller régional et élu du territoire, elle a réuni une quarantaine de personnes, des élus, des représentants des collectivités finançant une partie du chantier. L'idée est de faire émerger une réflexion commune sur le devenir de la ligne et de compléter l’offre Ter par des politiques en matière d’urbanisme et d’intermodalité. "On s'engage sur une période de dix ans minimum," précise Christophe Cathus, qui suivra l'ensemble de la démarche. 


En premier lieu, il va falloir travailler sur les horaires de train d'après-travaux. Ceux qui seront valables pour l'année 2020. Pour les usagers et les collectivités, il y a une demande forte de proposer des liaisons plus rapides : parcourir Bordeaux-Bergerac en moins d'1 h 15 et Bordeaux-Sarlat en moins de 2 h 20. Parmi les demandes, également, davantage de trains sur les fins de semaines. Une des principales difficultés de cette concertation va être de concilier les souhaits de liaisons plus rapides avec les points d'arrêts de chaque collectivité qui finance les travaux de la ligne, de chaque association d'usagers et puis de la SNCF avec les impératifs liés à la voie unique. Un petit groupe resserré va avoir pour mission de construire ces nouveaux horaires. Ce n'est pas la partie la plus aisée, déjà le Libournais, s'estimant injustement oublié de ce groupe, a demandé à le rejoindre. Ce qui devrait être le cas.   
Les objectifs principaux de "ce contrat de mobilité" sont de faciliter les échanges pour la définition d’une nouvelle grille horaire pour le service annuel de 2021, de définir une nouvelle trame de points d’arrêt afin d’accélérer les temps de parcours des trains sur l’ensemble de la ligne, en s’appuyant sur le diagnostic des 18 arrêts existants et améliorer la desserte ferroviaire jusqu’à Sarlat en étudiant les possibilités de développement de l’infrastructure. A moyen terme, il s'agit bien de tomber sous la barre psychologique de 1h entre Bergerac et Bordeaux et coller au mieux aux futurs horaires de la LGV. 

 Favoriser l'intermodalité

L'autre enjeu de contrat de mobilité est de favoriser le report modal en proposant des équipements et des aménagements encourageant l’intermodalité (abris vélos, places de stationnement supplémentaires, arrêts autocars…). Parmi les pistes de développement évoquées au cours de cette première réunio, on note l'amélioration de l’attractivité du point d’arrêt : aménagement des abords, cheminements depuis le bourg et les zones économiques, création de Pôles d’Echanges Multimodaux... Autre possiblité pour développer l’intermodalité : proposer des aménagements cyclables en lien par exemple avec les « vélo-routes » ; renforcer les connexions avec les réseaux routiers urbains et interurbains... Parmi les idées avancées vendredi, ont été évoquées le développement des aires de co-voiturage, création de navettes ou de service de transport à la demande entre gare et aéroport ou encore sollicitation des taxi. Tout au long de l'année 2019, des réunions vont être organisées selon les différentes thématiques dont celle des horaires.
Les collectivités ayant participé financièrement à la régénération de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac sont associées à cette démarche ainsi que SNCF Mobilités et SNCF Réseau. Des associations d’usagers ou d’autres structures thématiques seront également invitées selon les sujets d’étude. Le contrat de mobilité devrait être approuvé par l'ensemble des partenaires au cours du deuxième trimestre 2020. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3903
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !