Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Aquitain dans les médias : Bruce de Galzain, expliquer pour mieux comprendre

24/04/2009 |

Bruce de Galzain, expliquer pour mieux comprendre

Bruce de Galzain a un air d'Harry Potter, avec ses lunettes rondes, sa coupe sage et son jean. Journaliste au service économique de France Inter, il a peut-être un peu la nostalgie de la matinale, pour laquelle il travaillait. En tout cas, il a gardé l'habitude de prendre son café à la machine de l'étage du studio d'enregistrement. En poste, il a fait de la présentation, « avec des rythmes de fous furieux » se souvient-il, de minuit à 8 h du matin. Il est 10 heures passées de la matinée, petit tour de la rédaction. Le 7/9 vient de se terminer. « Nicolas Demorand est malade. Et, c'est Fabrice Drouelle qui l'a remplacé au pied levé » explique Bruce. Près de l'ascenseur, on croise David Pujadas, probablement là pour l'émission de Colombe Schneck, sur les médias, à 9 h30. Aujourd'hui, il le reconnait, Bruce est fatigué. Sa journée a commencé à 5h et elle finira à 18h. Avant une interview, Bruce de Galzain revient volontiers, pour Aqui.fr, sur son parcours, son amour du métier et son attachement pour le pays basque.

Il y descend tous les ans, dans la grande maison de famille qui réunit les 40 petits enfants, Mais, c'està Bordeaux qu'il a vécu jusqu'à 5 ans. Ensuite, direction Toulouse, où il poursuivra ses études. Bruce n'a pas toujours voulu être journaliste Et ce n'est pas toujours évident lorsqu'on a un oncle, Antoine de Galzain, dans le métier, secrétaire général de radio France de 2006 à 2008 et actuel directeur de France Bleu Ile de France. « Il faut aussi pouvoir faire ses preuves dans les rédactions et se faire un prénom » relate Bruce. Il a aussi fait beaucoup de théâtre. Et c'est peut être une extension, la radio, où la voix est si importante. A 21 ans, il s'oriente définitivement vers le journalisme. « C'était pour moi un métier de curieux, où l'on ne fait jamais la même chose » explique-t-il. Bruce tente les concours des écoles de journalisme et est reçu à sa grande surprise à Toulouse.

Années de bonheur pour Radio Vatican
Au cours de sa scolarité, en 1999, radio Vatican propose pour le grand jubilé un poste d'un an à Rome aux écoles de journalisme. « La rédaction française avait besoin de renforcer les équipes » se rappelle-t-il.Bruce se présente sans trop connaitre la chaine. Fin décembre, il est pris. Le départ est brutal. Il est attendu à Rome le 2 janvier. « Je débarque dans la capitale italienne sans parler un mot d'italien » se souvient-il. Il doit y rester 1 an, il y restera 4 ans et demi. Pour un jeune journaliste, c'est une expérience extraordinaire, «A l'époque, faire du journalisme international, c'était le summum, la panacée ». Sur un journal de 15 minutes, il n'y avait que 2 à 3 minutes d'informations purement religieuses. « C'était l'ère Jean- Paul II, très axé sur l'international » se souvient-il. L'équipe est jeune, moyenne d'âge, une trentaine d'années et dirigée par une femme, laïque de surcroit. Cette radio traitait presque exclusivement des conflits oubliés. « A l'époque, nous avions une liberté de ton, de parole » insiste-t-il; ça n'a plus rien à voir aujourd'hui. Il s'occupait des journaux. « Si nous voulions ouvrir notre journal sur le Darfour, c'était possible » explique-t-il.

Entrée à Radio France
Le retour en France n'est pas si facile. « Personne ne vous attend » annonce-t-il d'emblée. A 28 ans, il fait ses preuves comme les autres et s'inscrit au planning de Radio France. « Mes cinq autres années ne comptaient pas. J'étais avec des jeunes de 24, 25 ans » dit-il. Dès lors, et c'est le principe du planning, il enchaîne les CDD de quelques jours à six mois dans toutes la France. Il fait plus de 100 CDD à France Bleu Gironde, Pays Basque, Périgord, Ile de France, mais aussi à Perpignan, Grenoble, Strasbourg, à Renne, Caen ou encore Tours. Depuis 2007, il est au service Eco, et a obtenu sa titularisation. Ce choix n'est pas le fait n'est pas le fait du hasard. C'est une affaire familiale. « Je suis entouré d'entrepreneurs. Mais c'est surtout un domaine qui s'inscrit sur le long terme » analyse-t-il. « L'idée, c'est de rendre intelligible la marche du monde ». Notre homme peut passer 5 heures sur un papier d'une minute, expliquer l'impact de certains évènements sur notre vie quotidienne. Intégrer Radio France, c'était pour lui s'ouvrir à de nombreux horizons. « Je pourrai toujours avancer, avec un panel de choix de carrière. Radio France, c'est 1000 journalistes, 1000 possibilités du journaliste culture de France Inter, au journaliste étranger de France culture jusqu'aux locales » insiste Bruce de Galzain. L'avenir pour lui est simple : continuer à s'interroger sur le quotidien et surtout continuer d'être surpris.

Charlotte Lazimi

Partager sur Facebook
Vu par vous
3556
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !